Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot


Thomas Vinau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Thomas Vinau Empty Thomas Vinau

Message par kashmir le Mer 28 Fév - 10:47

Thomas Vinau
Né en 1978

Thomas Vinau Thomas10


Thomas Vinau est né en 1978 à Toulouse. Va d’un sud à l'autre, Cahors, Montpellier, Pertuis. Habite dans le Luberon avec sa petite famille. S’intéresse aux choses sans importance et aux trucs qui ne poussent pas droit. A passé trois fois son bac et six fois son permis. Études de sciences humaines, à la fac et dans la nuit. A vendu des frites, ramassé des fruits, photocopié des photocopies. Est un etc-iste et un brautiganiste. Se prend parfois pour le fils de Bob Marley et de Luke la main froide. S'assoit sur le canapé. Se reprend. Décapsule. Aime les histoires dans les poèmes et les poèmes dans les histoires. Écrit des textes courts et des livres petits.
biographie d'après les éditions Alma


Bibliographie :

Poésie
Il y a des monstres qui sont très bons, Le Castor Astral (2017),
Ca joue, avec Roger Lahu, Le pédalo ivre (2017),
Bleu de travail, La fosse aux Ours (2015),
p(H)ommes de terre, avec René Lovy, La Boucherie Littéraire (2015),
Notes de Bois, illustrations de Valentine Leboucq, éditions Cousu main (épuisé) (2015),
Juste après la pluie, Alma éditeur (2014),
Miniatures locomotives, Asphodèle éditions (2013),
Bric à brac hopperien, peintures de Jean-Claude Götting, Alma Éditeur (2012),
Les derniers seront les derniers, Le pédalo ivre (2012),
Un pas de côté, éditions Pointe Sarène (2011),
Le Noir Dedans, éditions Cousu main (2011),
Tenir tête à l'orage, édition N&B (2010),
Fuyard Debout, éditions Gros Textes (2010),
Little Man, éditions Asphodèle (2010),
L'âne de Richard Brautigan, éditions du soir au matin (épuisé) (2009),
Hopper city, éditions La Nuit Myrtide (2009),
Les chiens errants n'ont pas besoin de capuche, éditions Gros textes(2008),
Le Trou, éditions du Cygne (2008),
100 voyages immobiles, de 36 façons, Vincent Rougier éditions (2007),

Nouvelles - Micro-fictions - Récits courts - Autres
Collection de sombreros ?, Vincent Rougier (2017),
Lettre ouverte au cours naturel des choses, Le Réalgar (2017),
76 Clochards Célestes ou presque, Le Castor Astral (2016),
Autre Chose, Les Carnets du dessert de lune (2015),
Les Ailes Grises, Les Venterniers (2013), (livre fait main)
La Bête, illustrations de Sylvie Lobato, éditions Le Réalgar (2013),

Romans
Le camp des autres, Alma Éditeur (2017),
La Part des nuages, Alma Éditeur (2014),
Ici ça va, Alma Éditeur (2012),
Nos cheveux blanchiront avec nos yeux, Alma Éditeur (2011),

Jeunesse
Des salades, illustrations Matt Mahlen, Donnez à Voir (2015),
Du sucre sur la tête, illustrations de Lisa Nanni, éditions Motus (2011),
kashmir
kashmir

Messages : 1797
Date d'inscription : 10/09/2017

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Thomas Vinau Empty Re: Thomas Vinau

Message par kashmir le Mer 28 Fév - 11:43

Ici, ça va

Thomas Vinau Iciya_10


Pour échapper à un quotidien stressant, un couple trouve refuge au milieu des herbes folles, dans les ruines d'une maison familiale. Lui reconstruit, elle jardine. Et tandis que les blessures du passé surgissent entre les fissures des pierres, chacun se reconquiert, redécouvrant le goût de la vie et le chemin lumineux qui conduit à l'autre...
Quatrième de couverture

On ne sait rien, au début de la lecture, de ce qui a amené ce jeune couple à venir revivre dans cette petite maison. Nous allons le découvrir, petit à petit, par petites touches.
C'est une renaissance par un changement de mode de vie.

Nous en étions presque réduits à devenir des voisins avec ses horaires compliqués, ses cours de peinture le soir. Mon travail de la journée. Je passais plus de temps avec la télévision qu'avec elle. Quand elle arrivait, j'étais déjà fermé,vide. Je n'avais rien à partager.Ici nous pouvons ne pas échanger un seul mot de tout l'après-midi, et pourtant , nous partageons. Nous sommes reliés par un regard, un bruit, un sourire. Nous sommes ensemble. Nous pouvons dès lors savourer nos silences.

La vie s'écoule au fil des saisons, du rythme de la nature, des rencontres...On se coupe du monde pour mieux se reconstruire. Mais, Thomas Vinau raconte cet apprentissage avec beaucoup de poésie, il y a des petits bonheurs...

Aujourd'hui, je veux faire attention à ce que je vois. a ce que je touche. A ce que je goûte. aux variations de la lumière. aux odeurs. Aux mots. Tout à l'heure je suis allé à la pharmacie du village. Les enfants sortaient de l'école. Leurs cris remplissaient tout l'espace. Tout le ciel. Devant moi une petite fille racontait l'histoire d'un lapin à lunettes qui ne veut pas aller se coucher. Je ne suis pas entré dans la pharmacie. Je les ai suivis tranquillement jusqu'à la fin de l'histoire. Du coup je me suis retrové à la boulangerie. J'y ai acheté des tartes au citron. Ema adore les tartes au citron.


Et il y a les souvenirs qui reviennent un par un et
Spoiler:
la rencontre avec ce père disparu trop tôt.


Ce petit livre m'est tombé dans les mains au bon moment, je dirais. J'ai été très sensible à sa poésie, ses "petites choses" décrites. La vie simple loin de nos sociétés endiablées. Les références musicales et littéraires m'ont aussi parlé. Tout est dans la subtilité de l'écriture. Certains aimeront, d'autres pas...Peu importe, j'ai aimé pour dix !



mots-clés : #nature #viequotidienne
kashmir
kashmir

Messages : 1797
Date d'inscription : 10/09/2017

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Thomas Vinau Empty Re: Thomas Vinau

Message par topocl le Mer 28 Fév - 12:53

Et pourquoi tu pensais qu'il n'était pas pour moi, kashmir?

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 6420
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 59
Localisation : Roanne

https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Thomas Vinau Empty Re: Thomas Vinau

Message par Bédoulène le Mer 28 Fév - 17:45

merci kashmir ! tu es encore dans la Nature ! Smile

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 12392
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 74
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Thomas Vinau Empty Re: Thomas Vinau

Message par kashmir le Jeu 1 Mar - 10:39

@topocl a écrit:Et pourquoi tu pensais qu'il n'était pas pour moi, kashmir?

Parce que sur le fil de Claudie Hunzinger tu avais dit que tu t'étais étonnée toi-même en lisant La survivance: la "rédemption" par un retour à une vie simple n'étant pas pour toi un sujet de prédilection. Du coup, je ne sais pas si tu aimerais ce petit livre qui, pour moi, va dans le même sens. Mais j'aimerais beaucoup me tromper ...   Wink

@Bédoulène a écrit:merci kashmir ! tu es encore dans la Nature ! Smile

C'est là que je suis le mieux !
kashmir
kashmir

Messages : 1797
Date d'inscription : 10/09/2017

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Thomas Vinau Empty Re: Thomas Vinau

Message par topocl le Jeu 1 Mar - 11:17

@kashmir a écrit:
@topocl a écrit:Et pourquoi tu pensais qu'il n'était pas pour moi, kashmir?

Parce que sur le fil de Claudie Hunzinger tu avais dit que tu t'étais étonnée toi-même en lisant La survivance: la "rédemption" par un retour à une vie simple n'étant pas pour toi un sujet de prédilection. Du coup, je ne sais pas si tu aimerais ce petit livre qui, pour moi, va dans le même sens. Mais j'aimerais beaucoup me tromper ...   Wink

En fait sur ce sujet des nuances très subtiles, que j’ai du mal à préciser moi-même, peuvent me faire pencher d'un côté ou de l'autre.
il est au catalogue de la médiathèque et j'y jetterai un coup d’œil dans quelques temps.

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 6420
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 59
Localisation : Roanne

https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Thomas Vinau Empty Re: Thomas Vinau

Message par tom léo le Lun 27 Aoû - 7:08

Thomas Vinau 61-jig10

La part des nuages

Originale: Français, 2014

Présentation de l'éditeur 10x18 a écrit:
Le récit de l'errance poétique d'un homme après que sa femme l'ait quitté. Universel.

Joseph, 37 ans, mène sa barque comme il peut. Comme tout le monde. Atteindre le soir, le lendemain. La fin du mois. Les prochains congés. Finalement rien n'a changé depuis l'enfance. Mais il n'est plus un enfant, il en a un, Noé, et le bateau prend l'eau. La mère de l'enfant s'en va puis l'enfant à son tour – le temps des vacances. Joseph déboussolé prend le maquis. Le baron perché se serait réfugié dans son arbre, Alexandre le Bienheureux dans son lit, Robinson dans la boue de ses sangliers. Joseph, lui, commence par grimper dans la cabane qu'il a construite dans un arbre du jardin. Object : ranimer ses rêves. Puis il découvre un second refuge : les autres, leurs histoires, leur présence…

REMARQUES :
6 chapitres sur une bonne centaine de pages + une sorte d’adresse directe aux lecteurs et amateurs. Des « paragraphes » d’une page, voir deux, commençant avec une nouvelle page toujours.

Joseph passe par un passage difficile : sa femme l’a abandonné pour un autre (et l’initiative venait d’elle. Subit-il, lui?). Et là, son fils Noé, vivant avec lui, s’en va en vacances chez la mère. Un peu déboussolé ? Comment reprendre souffle, réapprendre la vie ? Voir : redevenir enfant ?

Avec chaque nouveau livre on entre un autre univers et les yeux doivent s’acclimatiser. Ici cela me fût d’abord difficile à cause de la langue. Des phrases très courtes, presque hâchées, en forme d’énumérations, de variations d’un sujet plutôt, mais pas par séparation par virgules, mais par des points. Cela me paraissait très systématique… , voir même en français un peu bizarre (mais qui suis-je pour le juger comme Allemand?). J’y voyais presque un caracteristique de certains livres allemands. Puis on entre lentement dans ce rythme là, et à fur et à mesure que le livre avançait, j’aimais de plus en plus, car j’étais plus détaché aussi pour entendre ces petits messages derrière, des images, des observations. Par exemple cette page « Il en faut peu parfois pour se sentir libre. Il y a des instants, des éclats, qui vous sauvent en un quart de séconde de la putréfaction spontanée. Allumer un feu. Atteindre le sommet d’une colline. Libérer un cerf-volant. (...) » , et suivent 27 de telles occasions ! Splendide.

Je me retrouve avec certains ressentis dans le commentaire de kashmir. Merci ! Même il me semble que dans certains aspects « Ici, ça va » et « La part des nuages » semblent comme des variations de ce qui semble important pour l’auteur : « la renaissance par un changement de mode de vie ».

Beau!

tom léo
tom léo

Messages : 1059
Date d'inscription : 04/12/2016
Localisation : Bourgogne

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Thomas Vinau Empty Re: Thomas Vinau

Message par Bédoulène le Lun 27 Aoû - 8:20

merci Tom Léo ! vos deux commentaires me convainquent

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 12392
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 74
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Thomas Vinau Empty Re: Thomas Vinau

Message par kashmir le Lun 27 Aoû - 18:58

Je suis contente que tu aies aimé, tom Léo. Wink
kashmir
kashmir

Messages : 1797
Date d'inscription : 10/09/2017

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Thomas Vinau Empty Re: Thomas Vinau

Message par topocl le Mar 4 Déc - 16:19

Le camp des autres

Thomas Vinau 31fc2l10

C'est une découverte, mais une semi-découverte.

Gaspard, garçon a l'âge indéfini, se réfugie dans les bois, après s'être débarrasse d'un père qu'on devine infâme, coup de surin  dans le ventre, fuit, halète, portant un amical bâtard blessé dans l'aventure. Un homme brut et sauvage, braconnier mi-sorcier mi-herboriste l'accueille, le réconforte, l'initie à la survie dans les bois, à l’écoute et l'observation du milieu forestier qui, d'hostile se transforme ainsi en bienveillant. La peur cède la place à la confiance. L'enfant suit des visiteurs étranges qui s'avèrent des membres de la cararavane à pépère, une bande cosmopolite d'exclus, déserteuse, bohémiens, hors-la-loi libertaires auxquels l'auteur voue une sympathie certaine. A la foire de la Tremblade, le garçon observe leurs rapines, mais aussi leurs déboires puisque c’est là qu' a lieu le premier exploit des fameuses Brigades du Tigres.

Il y a là une prose exigeante, sauvage, haletante à l'image de cette vie sauvage, frôlant le danger en permanence, par  petits chapitres d’une à deux pages qui sont autant de poèmes en prose, hommages à la nature et à la liberté. Le lecteur ou la lectrice  trouvent là une large place pour  l'imaginaire et le rêve.

Malheureusement ce récit proche de la volupté s'interrompt d'un coup pour des  pages plus didactiques : on sort du conte pour l'information historique, et celle-ci est trop allusive pour être vraiment instructive. C'est une rupture assez bizarre, assez frustrante pour l'imaginaire qu'avait vivement attisé le souffle envoûtant de la première partie. Celle-ci, ainsi que l'attachement de l’auteur à la forêt, aux marginaux et aux déclassés, impressionnent cependant suffisamment l'émotion et  la curiosité pour donner envie de mieux rencontrer cet écrivain.

Ici  , le début pour voir l'écriture.


mots-clés : #enfance #historique #initiatique #nature

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 6420
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 59
Localisation : Roanne

https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Thomas Vinau Empty Re: Thomas Vinau

Message par Bédoulène le Mar 4 Déc - 18:41

donc mitigée mais " l'attachement de l’auteur à la forêt, aux marginaux et aux déclassés, impressionnent cependant suffisamment l'émotion et la curiosité pour donner envie de mieux rencontrer cet écrivain." c'est tentant.

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 12392
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 74
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Thomas Vinau Empty Re: Thomas Vinau

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains européens francophones

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum