Guy Delisle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Guy Delisle

Message par tom léo le Dim 18 Mar - 16:09



Guy Delisle
né en 1966


est un auteur de bande dessinée et animateur québécois, né le 19 janvier 1966 à Québec (Canada). Après des études d'animation au Sheridan College de Oakville (Ontario), il travaille dans différents studios à travers le monde (Canada, Allemagne, France, Chine, Viêt Nam, Corée du Nord, Réunion, Jérusalem).

Ses expériences de superviseur d'animation en Asie fourniront ainsi matière à deux albums autobiographiques, Shenzhen en 2001 et Pyongyang en 2003, diffusés en France par la maison d'édition l'Association. Paru en 2007, Chroniques birmanes relate un séjour d'une année qu'il effectue à Rangoon où il suit son épouse, expatriée de Médecins sans frontières. Quatre ans plus tard paraît Chroniques de Jérusalem qui relate l'année 2008-2009 passée par la famille en Israël, et qui lui vaut le prix du meilleur album au festival d'Angoulême en 20121. Il a en particulier vécu en direct l'Opération plomb durci à Gaza en décembre 2008.

En 2013, il publie Le Guide du mauvais père, histoires courtes humoristiques sur la difficulté d'élever ses enfants.

Le réalisateur américain Gore Verbinski et le scénariste Steve Conrad porteront l'album Pyongyang au cinéma, Verbinski en ayant acquis les droits à l'été 2012.

Site Web personnel: http://www.guydelisle.com/

Publications :

Réflexion, 1996
Aline et les autres, 1999
Shenzhen, 2000
Inspecteur Moroni 1 : Premiers pas, 2001
Albert et les autres, 2001
Comment ne rien faire, 2002
Inspecteur Moroni 2 : Avec ou sans sucre, 2002
Pyongyang, 2003
Inspecteur Moroni 3 : Le Syndrome de Stockholm, 2004
Louis au ski, 2005
Chroniques birmanes, 2007
Louis à la plage, 2008
Chroniques de Jérusalem, Faue d'or : prix du meilleur album en 2012
Le guide du Mauvais Père, 2013
   tome 1, 2013
   tome 2, 2014
   tome 3, 2015
S'enfuir, récit d'un otage, 2016

Filmographie :

Guy Delisle a travaillé sur plusieurs productions d'animation, dont :

Le Moine et le Poisson (court métrage) de Michael Dudok de Wit, 1994
L'Île de Black Mór de Jean-François Laguionie, 2004

(Source : wikipedia.fr)
avatar
tom léo

Messages : 667
Date d'inscription : 04/12/2016
Localisation : Bourgogne

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Guy Delisle

Message par tom léo le Dim 18 Mar - 16:17



Chroniques birmanes



Originale : Français, 2007

CONTENU :
Chronique écrite après un séjour en Birmanie en 2005

REMARQUES :
Comme d’autres BD de Delisle aussi celui-ci se refère à un séjour de longue durée dans un pays qu’on ignore (ou ignorait) assez. Delisle est maintenant lié depuis un bon moment avec Nadège et ils ont le petit Louis. L’auteur suit à vrai dire sa femme en Birmanie pour une bonne année car elle y travaille pour Médecins sans Frontières. Lui-même, il va avant tout s’occuper de l’enfant, travailler sur ses bandes dessinées et aussi faire quelque connaissances dans le monde du BD. Sinon on a l’impression qu’il raconte dans ces chroniques librement un mélange entre son vécu personnel (souvent avec beaucoup d’humour et d’auto-dérision) et des petites explications de certaines expériences autour d’une donnée politique, économique, culturelle etc...

Les récents développements au Myanmar semblent aller dans un sens d’une plus grande liberté et autonomie, et les descriptions de ce livre date alors maintenant presque d’une dizaine d’années. Alors, cela a vieilli ? Peut-être certaines contraintes de la dictature militaire de plusieurs décennies (instaurée en force en 1962 après quatorze année d’essais démocratiques après l’indépendance)  ont perdues un peu de force, et l’ouverture économique et démocratique sont là, néanmoins ce livre est et restera un témoignage d’une époque qui a marqué le pays: témoignage pour la Birmanie/Myanmar même, mais aussi description – comme l’auteur en fait allusion – des mécanismes d’une dictature en exercise. Et certains procèdés, on les retrouve un peu partout dans le monde en pareilles situations...

Ce qui arrive à Delisle a d’abord et presque toujours une note personnelle, et est accroché à une expérience concrète. Mais au même moment ces petites aventures touchent à toutes les domaines de la vie, soit culturelle, politique, économique, réligieuse, culinaire, répressive etc. Le livre épais est structuré en petites épisodes, petites unités thématiques d’une à six pages environs, avec sur chaque page 6-8 petites cases de desseins et de textes. Dans ce sens-là ce n’est pas un récit linéaire ininterrompu, mais plutôt des bouts d’histoires.

Je n’arrive pas bien à décrire le genre de desseins avec lequel Delisle travaille, mais c’est à mon avis un travail à l’encre et des tonalités en gris (pas de colorisations).

C’est intéressant comment Delisle raconte en passant une existence plutôt isolée souvent, des ressortissants étrangers (ambassades, ONG, industries engagés étrangers). Une séparation si typique dans tellement de pays, surtout soi-disant exotiques ou alors aussi résultant d’une certaine politique. A quel point cet isolement est choisi, conséquence d’une recherche d’une vie plus aisée ? Je ne veux pas en juger, mais dans nos pays nous condamnons souvent ces « communautarismes »...

C’est alors en passant, jouant, décrivant avec humour (et des chiffres et faits réels) que Delisle nous présente ses chroniques.

C’est bien fait, drôle, instructif...

mots-clés : #autobiographie #bd #documentaire #regimeautoritaire #viequotidienne #voyage
avatar
tom léo

Messages : 667
Date d'inscription : 04/12/2016
Localisation : Bourgogne

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Guy Delisle

Message par Arturo le Dim 18 Mar - 16:56

Merci Tom Léo pour le fil !
J'ai découvert cet auteur de BD indépendante il y a quelques mois.
J'ai lu Pyongyang, qui retrace son séjour dans la Corée du Nord de Kim Jong Il.
J'ai trouvé ça vraiment excellent. Il distille son humour par petites touches, comme ça, l'air de rien.
J'en lirai d'autres.
avatar
Arturo

Messages : 1962
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 32
Localisation : Par-delà le bien et le mal

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Guy Delisle

Message par Armor le Dim 18 Mar - 20:20

J'ai lu plusieurs BD de Guy Delisle et j'aime moi aussi beaucoup son humour par petites touches. De tous les ouvrages que j'ai lus, je dois dire que ma préférence va incontestablement à ces chroniques birmanes, parfait mélange de «  petites chroniques du quotidien du jeune père dépassé en pays étranger » et d'observations  d'ordre plus politique et sociétal. Drôle et instructif, en somme, comme le conclut justement tom léo.

_________________
"Et au plus eslevé trone du monde, si ne sommes assis, que sus notre cul." (Michel de Montaigne)
avatar
Armor

Messages : 2376
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 37
Localisation : A l'Aise Breizh

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Guy Delisle

Message par Bédoulène le Dim 18 Mar - 20:51

merci Tom Léo (dans ma pal)

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
avatar
Bédoulène

Messages : 7389
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 73
Localisation : En Provence

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Guy Delisle

Message par Arturo le Mar 24 Avr - 18:40

Ca y est j'ai aussi lu Les chroniques birmanes.
C'est vrai que ça fait un peu témoignage amené à être dépassé, dans le sens où le Myanmar s'est bien ouvert ces dernières années. Mais on peut dire presque de même avec son récit sur la Corée du Nord, même si cette dernière est loin d'être ouverte, je pense qu'il y a eu pas mal d'évolutions par rapport à son expérience de vie.

J'ai également lu S'enfuir, qui relate le récit d'un otage dans le Caucase.

J'aime beaucoup la simplicité de Delisle, il a trouvé sa patte dans cette description de quotidiens un peu atypiques.
avatar
Arturo

Messages : 1962
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 32
Localisation : Par-delà le bien et le mal

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Guy Delisle

Message par tom léo le Ven 15 Juin - 7:21



Pyongyang


Originale: Français, Novembre 2002

Genre: BD/Graphic Novel

CONTENU :
amaz.de a écrit:Après Shenzen, Guy Delisle a poursuivi son travail nomade d'animateur pour deux mois à Pyongyang, capitale si isolée de la Corée du Nord. Si ses sentiments vis-à-vis d'un pays totalement étranger se retrouvent d'un livre à l'autre, "Pyongyang" présente en outre l'intérêt de donner des informations sur la vie quotidienne d'un des pays les plus secrets et les plus fermés du monde.

Avec « 1984 », le classique de George Orwell, dans ses valises, il peut bien comparer le scénario du livre avec une réalité incroyable. Dans des desseins détaillés Delisle parle des hommes, se trouvant dans le noir à cause des ruptures d’élécricité, tandisque les monuments à la gloire des dictateurs successifs sont illuminés à fond. Il s’agit moins d’un récit de voyage qu’un essai de jeter un regard derrière les coulisses baties par l’Etat omniprésent.


REMARQUES :
Dans cette graphic novel/BD Delisle nous raconte et nous dessine ses observations et son vécu dans ce pays si hermétiquemment fermé qu’est la Corée du Nord, une des dictatures les plus autoritaires du monde. L’auteur réussit très bien de décrire ce monde partiellement absurde, surveillé et militarisé à l’extrême.

Les visiteurs de l’Occident sont accompagnés toujours par un traducteur et un guide, moins pour vraiment fournir de l’aide que plutôt pour observer, contrôler. Le logement dans des hôtels spécialisés pour l’accueil des étrangers, les restrictions et interdits omniprésents empêchent des rencontres normales et hors de surveillance avec le citoyen normal.

Face à une propagande constante et massive aussi bien pour le guide quasi divin que contre les ennemis intérieurs et extérieurs (en particulier les Américains et les Occidentaux), on peut bien se demander, comment une opinion vraiment raisonée et raisonable serait encore possible. Delisle ne pourra pas discerner de tels débuts d'une propre opinion politique, mais sera aussi tellement bien entouré qu'il pourrait probablement jamais rencontrer les revoltés (s'il en existe). Il nous est peut-être difficile, voir inimaginable de concevoir les difficultés d'une vraie autonomie de pensée.

Par cet égard je vois dans ce livre pas seulement la critique fondamentale compréhensible pour ce système, mais souvent une tonalité sarcastique et un peu méprisante. Est-ce que là-derrière se cache un Delisle plus jeune, moins mûr encore que celui des chroniques plus tardives, plus équilibrées et distanciées ? Là, il sera en route comme jeune père de famille, peut-être cherchant encore plus à comprendre les difficultés des gens tellement soumise à de la propagande massive ?

Par un filtre extrême de toutes les impressions récues (ce qui n'est pas la faute de l'auteur mais des arrangements imposés des autorités pour lui), tout le pays sera reduit sur le cadre dictatoriale. Qui alors veut connaître une impression excellente comment procède et manipule un tel système trouvera ici beaucoup d'exemples. Ce savoir n'est pas (plus?) présent chez beaucoup, et ainsi le livre remplit une mission importante. En plus en présentant ce pays peu connu. Le livre emporté en voyage, 1984 de George Orwell, est vraiment comme une annonciation d'un tel état autoritaire.

Néanmoins je suis de l'avis que le lecteur attentif et l'observateur même très critique envers des circonstances politiques réels, ne pourra, ne devra jamais réduire un pays entier, et en particulier les hommes y vivant, à un système politique et l'uniformisation imposée.

Le lecteur contemporain « actuel » a à faire avec un autre problème tout naturel : le séjour de l'auteur date de l'année 2001. Certainement ce livre reste au fond actuel. Au même moment il y a eu des développements. On est entré dans la troisième génération de cette dictature hériditaire, avec l'accession au pouvoir de Kim Jong-Un. Pour un temps on a pu croire même à une amélioration... Il n'en est rien, apparemment.

Bref : recommandable, mais avec les avis aux lecteurs que j'essayais d'élaborer à garder en tête.

mots-clés : #regimeautoritaire #voyage
avatar
tom léo

Messages : 667
Date d'inscription : 04/12/2016
Localisation : Bourgogne

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Guy Delisle

Message par Quasimodo le Ven 15 Juin - 12:10

Merci tom léo ! Ca fait un moment que je veux le lire, Guy Delisle.

_________________
Entre les deux coups de feu qui décidèrent de son destin, il eut le temps d'appeler une mouche : "Madame".
avatar
Quasimodo

Messages : 2232
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 23

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Guy Delisle

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Bande dessinée et littérature illustrée

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum