Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot


Joude Jassouma

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Joude Jassouma Empty Joude Jassouma

Message par Armor le Dim 18 Mar - 23:07

Joude Jassouma
Né en 1983

Joude Jassouma Cmc_0110

Joude Jassouma, né en 1983, originaire d’Alep en Syrie, a été accueilli à Martigné-Ferchaud, un village de Bretagne. Il est l’un des dix mille Syriens arrivés en France sur les quatre millions jetés sur les routes par la guerre.

Bibliographie :

– Je viens d'Alep, 2017

_________________
"Et au plus eslevé trone du monde, si ne sommes assis, que sus notre cul." (Michel de Montaigne)
Armor
Armor

Messages : 3432
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 38
Localisation : A l'Aise Breizh

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Joude Jassouma Empty Re: Joude Jassouma

Message par Armor le Dim 18 Mar - 23:37

Joude Jassouma Je-vie10

Je viens d'Alep

Joude Jassouma a grandi dans une famille où il n'était pas envisageable que les enfants fassent des d'études. Mais Joude rêvait d'un autre avenir ; avec une ténacité proprement incroyable, il est parvenu à mener de front des études d’électronique et littéraires, tout en tenant une petite boutique de réparation de magnétoscopes pour aider à subvenir aux besoins de la famille. Amoureux de Saint-Exupéry, de Vercors ou de François Villon, il était près de toucher du doigt son rêve de devenir professeur de français à l’université lorsque la guerre en Syrie a éclaté.
La famille s’est alors trouvée obligée de déménager sans cesse, fuyant l’avancée des bombardements, chaque fois un peu plus démunie. Tous entassés dans quelques mètres carrés, rationnant eau et électricité, à la merci des bombes…  

Un jour, de sa fenêtre, Joude vit un chien jouer avec une tête fraîchement décapitée… Ce fut le déclic : vivre en Syrie n’était plus possible, et ce d’autant plus que sa situation était de plus en plus précaire. En effet, ayant refusé de s’inscrire au « service militaire supplémentaire » décrété par le régime pour les hommes de moins de 42 ans, il était considéré par celui-ci comme un déserteur. Mais il était tout aussi impensable pour lui de combattre auprès des forces d’opposition ayant désormais fait alliance avec les groupes islamistes...
Joude est d’abord parti en éclaireur, traversant illégalement la frontière avec la Turquie, bientôt rejoint par sa femme et leur bébé. Ensemble, ils ont décidé de tenter la  périlleuse traversée vers l'Europe, entassés à 40 dans un canot de 6 mètres, avec la mort constamment à l’esprit… Une fois  arrivés en Grèce, c’est le hasard (et surtout de belles rencontres) qui les ont conduits sur le chemin de la France, pays qu’ils n’imaginaient pas une seconde intégrer malgré leur amour pour sa littérature, tant les images de Calais et les rumeurs les avaient convaincus qu'ils seraient rejeté par une population tout entière. Mais l’accueil chaleureux reçu à Martigné–Ferchaud, en Bretagne, leur a heureusement montré un tout autre visage de notre pays.

Ce livre, écrit en collaboration avec la journaliste Françoise de Cambronne, est rédigé dans un style très simple, qui ne s’embarrasse pas de fioritures. On ne peut qu’être touché par l’évidente sincérité de cet homme déchiré et profondément nostalgique de sa ville d’Alep. Tout au long du livre, il évoque avec émotion les merveilles  aujourd'hui en ruine d’une ville qui fut parmi les plus belles d'Orient, et le souvenir de la cohabitation pacifique d'êtres humains de toutes les confessions. (à l’exception notable des juifs, déclarés ennemis publics par Hafez al-Assad)
Hélas, cette Alep-là, gangrenée par la guerre et l’islamisme, détruite par la folie des hommes, n’existe plus… Et le retour tant espéré semble bien illusoire.

Aujourd’hui, Joude sa femme poursuivent tous deux des études à l’université de Rennes, leur petite Zaine va à la crèche, et ils ont obtenu le statut de réfugiés. De quoi envisager un peu plus sereinement un avenir en France. On ne peut que leur souhaiter de tout cœur qu’il soit le meilleur possible.





Vous pouvez lire le premier chapitre de ce livre sur le site de l’éditeur : clic


mots-clés : #autobiographie #guerre #immigration


Dernière édition par Armor le Lun 2 Avr - 21:46, édité 5 fois (Raison : marre des inepties du correcteur automatique !)

_________________
"Et au plus eslevé trone du monde, si ne sommes assis, que sus notre cul." (Michel de Montaigne)
Armor
Armor

Messages : 3432
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 38
Localisation : A l'Aise Breizh

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Joude Jassouma Empty Re: Joude Jassouma

Message par Tristram le Lun 19 Mar - 0:29

Merci Armor d'accueillir Joude/ Jihad parmi nous (mais le "clic" ne fonctionne pas) !

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8078
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Joude Jassouma Empty Re: Joude Jassouma

Message par Armor le Lun 19 Mar - 0:53

C'est réparé, merci.

_________________
"Et au plus eslevé trone du monde, si ne sommes assis, que sus notre cul." (Michel de Montaigne)
Armor
Armor

Messages : 3432
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 38
Localisation : A l'Aise Breizh

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Joude Jassouma Empty Re: Joude Jassouma

Message par Bédoulène le Lun 19 Mar - 20:53

merci Armor, un livre utile qui déjoue certains à priori des deux ôtés, me semble ?

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 12364
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 74
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Joude Jassouma Empty Re: Joude Jassouma

Message par Quasimodo le Lun 19 Mar - 20:55

Merci Armor !

_________________
Entre les deux coups de feu qui décidèrent de son destin, il eut le temps d'appeler une mouche : "Madame".
Quasimodo
Quasimodo

Messages : 3051
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 24

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Joude Jassouma Empty Re: Joude Jassouma

Message par Armor le Lun 19 Mar - 21:26

@Bédoulène a écrit:merci Armor, un livre utile qui déjoue certains à priori des deux côtés, me semble ?

Oui, c'est tout à fait ça. Les préjugés sont des deux côtés. L'auteur a dû changer de prénom pour pouvoir obtenir un rendez-vous à l'ambassade de France,  son prénom de naissance, Djehad, ne remportant pas tous les suffrages… Pourtant, c'est un prénom très utilisé là-bas, qui n'a pas de signification religieuse mais veut dire quelque chose comme : « celui qui réussit par son dur labeur ».
Bon cela dit, Joude Jassouma comprend tout à fait le mouvement de recul que ce prénom désormais très connoté peut susciter par chez nous...

_________________
"Et au plus eslevé trone du monde, si ne sommes assis, que sus notre cul." (Michel de Montaigne)
Armor
Armor

Messages : 3432
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 38
Localisation : A l'Aise Breizh

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Joude Jassouma Empty Re: Joude Jassouma

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Documents et essais :: Histoire et témoignages


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum