Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot

Le deal à ne pas rater :
Amazon Music Unlimited offert pendant 3 mois
Voir le deal

Jean-Jacques Rousseau

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jean-Jacques Rousseau - Page 2 Empty Re: Jean-Jacques Rousseau

Message par Ana le Sam 31 Mar - 8:50

@bix_229 : Motivée et mot-ivée. Les mots me sont vitaux.

Je suis en train de lire La transparence et l'obstacle, une vieille édition reprisée (la plus récente peut-être), foisonnante d'annotations.
Un parallèle Rousseau/Montaigne y est fait dès les premières pages (partie I ; le dieu Glaucus). J'ai pensé à toi, @Tristram :

La transparence ancienne résultait de la présence naïve des hommes sous le regard des dieux; la nouvelle transparence est un rapport intérieur au moi, une relation de soi à soi; elle se réalise dans la limpidité du regard sur soi-même, qui permet à Jean-Jacques de se peindre tel qu'il est. Une image eut alors surgir, qui équivaut, (Rousseau nous l'assure) à l'histoire authentique de l'espère entière et qui ressuscite le passé perdu pour le révéler comme le présent éternel de la nature. Les hommes y retrouvent la certitude d'une commune ressemblance. ("Tout homme porte en soi la forme entière de l'humaine condition," disait Montaigne.) Parce que Jean-Jacques a su s'abandonner à lui-même, les hommes se reconnaîtront à leur tour.

J'ai inséré une bonne partie du passage afin d'illustrer la pensée de Starobinski.
Le nom de Montaigne pourrait-il coopérer avec celui de Rousseau ? Montaigne s'est-il aussi abandonné à lui-même ?

J'ai, dans mon armoire et sur une étagère, de tous petits bouquins rapportant un ou deux essais chacun (commentés). De prochaines lectures de vacances.

Belle journée à vous !
Ana
Ana

Messages : 212
Date d'inscription : 29/03/2018

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Jean-Jacques Rousseau - Page 2 Empty Re: Jean-Jacques Rousseau

Message par Tristram le Sam 31 Mar - 12:56

@Ana a écrit:"Tout homme porte en soi la forme entière de l'humaine condition," disait Montaigne
C'est par de telles pensées, formulées si tôt, que les auteurs anciens donnent confiance, espoir...

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 9428
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Jean-Jacques Rousseau - Page 2 Empty Re: Jean-Jacques Rousseau

Message par Ana le Sam 31 Mar - 13:25

Je suis tout à fait d'accord.

Sais-tu dans quel essai il se trouve, à tout hasard ?

Une formule bien connue de ce drôle de personnage.
Drôlement poétique et facile à retenir :

"Et au plus eslevé throne du monde, si ne sommes assis, que sus notre cul"

Mais je préfère quand même (et de loin) ses paroles-ci (quelques exemples, tirés d'une réserve) :

Chapitre 3 : Nos affections s'emportent au-delà de nous a écrit:"Nous ne sommes jamais chez nous, nous sommes toujours au-delà. La crainte, le désir, l'espérance nous élancent vers l'avenir et nous dérobent le sentiment et la considération de ce qui est, pour nous amuser à ce qui sera (...)"

Une réflexion à en devenir. J'adore ça.

ou encore :

Chapitre 4 : si le chef d'une place assiégée a écrit:"nous ne dirons jamais assez d'injures au dérèglement de notre esprit"

Plus parlant, comme si un lien se tissait entre les affections (et afflictions) d'hier et d'aujourd'hui.
Les hommes naissent et demeurent pensifs et affectés.

C'est ce Montaigne que j'aime lire. Ces belles perles au creux des lignes.
Ana
Ana

Messages : 212
Date d'inscription : 29/03/2018

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Jean-Jacques Rousseau - Page 2 Empty Re: Jean-Jacques Rousseau

Message par Tristram le Sam 31 Mar - 13:50

@Ana a écrit:Sais-tu dans quel essai il se trouve, à tout hasard ?
Tome III, début du chapitre 2.
"Et au plus eslevé throne du monde, si ne sommes assis, que sus notre cul"
C'est la signature d'Armor !
"nous ne dirons jamais assez d'injures au dérèglement de notre esprit"
Rimbaud n'est pas tout à fait d'accord.
« De cette consideration est nee la coustume, que nous avons aux guerres, de punir, voire de mort, ceux qui s'opiniastrent à defendre une place qui, par les reigles militaires, ne peut estre soustenüe. Autrement, soubs l'esperance de l'impunite, il n'y auroit puoillier [poulailler] qui n'arrestast une armee. »
Michel de Montaigne, « Essais », Livre premier, chapitre XV


_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 9428
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Jean-Jacques Rousseau - Page 2 Empty Re: Jean-Jacques Rousseau

Message par anagramme le Sam 31 Mar - 13:59

Quant à moi, j'apprécie Diderot, "Jacques le fataliste".
anagramme
anagramme

Messages : 1151
Date d'inscription : 12/12/2016
Age : 52

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Jean-Jacques Rousseau - Page 2 Empty Re: Jean-Jacques Rousseau

Message par Arturo le Sam 31 Mar - 15:44

@Ana a écrit:
J'aime trop Rousseau pour placer ce Serpent à la droite de son nom.

Laughing
Chez moi il y a Raymond Roussel et Rutebeuf entre les deux, Rousseau est à l'abri !
Arturo
Arturo

Messages : 3293
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 33
Localisation : Par-delà le bien et le mal

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Jean-Jacques Rousseau - Page 2 Empty Re: Jean-Jacques Rousseau

Message par Ana le Sam 31 Mar - 15:52

Merci @Tristram.
Pour la citation du "trône", je me disais bien que je l'avais lu quelque part récemment, sans me souvenir où !
Quant à Rimbaud, je trouve qu'il extrapole (et exagère) un peu... Quel est le contexte d'écriture pour cette citation ?

@anagramme : moi aussi, de plus en plus !

@Arturo : merci pour ta réponse : elle m'a bien fait rire !
Roussel et Rutebeuf valent-ils aussi le détour ? Si oui, par où commencer leur lecture ?
Risque de débordement immédiat sur ma liste à lire !
Ana
Ana

Messages : 212
Date d'inscription : 29/03/2018

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Jean-Jacques Rousseau - Page 2 Empty Re: Jean-Jacques Rousseau

Message par Arturo le Sam 31 Mar - 16:31

Ils valent certainement le détour, mais je suis loin d'être un spécialiste de ces auteurs. J'ai essayé Locus Solus, de Roussel, et ce fut une curieuse expérience. Je ne saurais pas trop dire ce que j'en ai retenu ! Mais je crois que Quasimodo l'a lu aussi récemment.
Quant à Rutebeuf, il semble faire partie des "grands noms" de l'histoire de notre poésie, mais pour être honnête je l'ai encore peu lu. (un peu de mal avec l'ancien français).
Arturo
Arturo

Messages : 3293
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 33
Localisation : Par-delà le bien et le mal

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Jean-Jacques Rousseau - Page 2 Empty Re: Jean-Jacques Rousseau

Message par Ana le Sam 31 Mar - 16:37

Ah, l'ancien français me parle un peu, mais c'est vrai qu'il est délicat de s'y mettre. On a parfois l'impression de lire un autre monde, peuplé d'une autre langue aux accents lourds !

Je vais me renseigner sur Locus Solus alors, même si je suis devenue dubitative : je connais ces lectures dont on ne retient rien. Récemment, je me suis déçue tout seule avec Schopenhauer... Je préfère (pour l'instant), les valeurs qui me sont sûres.

Je le lirai sûrement, mais pas tout de suite !
Ana
Ana

Messages : 212
Date d'inscription : 29/03/2018

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Jean-Jacques Rousseau - Page 2 Empty Re: Jean-Jacques Rousseau

Message par Tristram le Sam 31 Mar - 16:47

@Ana a écrit:Quant à Rimbaud, je trouve qu'il extrapole (et exagère) un peu... Quel est le contexte d'écriture pour cette citation ?
Je faisais une référence absconse à sa correspondance (ici avec son prof) :
Je dis qu'il faut être voyant, se faire voyant.
Le poète se fait voyant par un long, immense et raisonné dérèglement de tous les sens.

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 9428
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Jean-Jacques Rousseau - Page 2 Empty Re: Jean-Jacques Rousseau

Message par Arturo le Sam 31 Mar - 17:07

@Ana a écrit:

Je vais me renseigner sur Locus Solus alors, même si je suis devenue dubitative : je connais ces lectures dont on ne retient rien. Récemment, je me suis déçue tout seule avec Schopenhauer... Je préfère (pour l'instant), les valeurs qui me sont sûres.

Peut-être en retiendras-tu de belles choses !
Pour ma part j'aime également me réfugier vers mes valeurs sûres, et aussi alterner avec la découverte de nouveaux auteurs. Trop de déceptions à la suite ? hop une valeur sûre et ça repart !

Schopenhauer est assez indispensable quand on s'intéresse à la philo.
Arturo
Arturo

Messages : 3293
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 33
Localisation : Par-delà le bien et le mal

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Jean-Jacques Rousseau - Page 2 Empty Re: Jean-Jacques Rousseau

Message par Invité le Sam 31 Mar - 18:42

Cela n'étonnera pas grand monde, je pense, ici, quand on cite le nom de Jena-Jacques Rousseau, voici le passage que je sais citer de mémoire :

Le premier qui, ayant enclos un terrain, s'avisa de dire : Ceci est à moi, et trouva des gens assez simples pour le croire, fut le vrai fondateur de la société civile. Que de crimes, que de guerres, de meurtres, que de misères et d'horreurs n'eût point épargnés au genre humain celui qui, arrachant les pieux ou comblant le fossé, eût crié à ses semblables : Gardez-vous d'écouter cet imposteur; vous êtes perdus, si vous oubliez que les fruits sont à tous, et que la terre n'est à personne.

Des Confessions étudiées à l'école, je n'ai aucun souvenir, mais Le discours sur l'origine de l'inégalité m'a marquée. Il était sur mes lèvres chaque fois que je me promenais en forêt d'Ermenonville aux abords du Parc de son auteur. Il y a de cela, un certain temps ... Wink Mais, je m'en souviens toujours !!

Invité
Invité


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Jean-Jacques Rousseau - Page 2 Empty Re: Jean-Jacques Rousseau

Message par Arturo le Sam 31 Mar - 18:48

Rousseau précurseur de Proudhon ? (La propriété c'est le vol !) cat
Arturo
Arturo

Messages : 3293
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 33
Localisation : Par-delà le bien et le mal

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Jean-Jacques Rousseau - Page 2 Empty Re: Jean-Jacques Rousseau

Message par ArenSor le Sam 31 Mar - 19:23

@Ana a écrit:Oh Arensor, merci pour ces images uniques ! Tu m'as remplie de joie pour la journée.
Nombre de lieux où j'aimerais me rendre (ceux où il a marché...).

Je n'ai pas encore eu cette chance...

La statue de Rousseau est-elle sur l'île des Peupliers ?
Tes photos ont-elles toutes été prises là-bas ?

Je ne connaissais pas l'existence des trois derniers lieux.

Tant de beauté, de sérénité sous ce ciel clair, avec Jean-Jacques. Le coeur m'en bat.

La statue de J-J. Rousseau est à l'extérieur du parc, mais à proximité. C'est assez compliqué car du parc conçu par le marquis de Girardin, nous n'avons plus malheureusement que des vestiges. La partie la mieux conservée est le parc au midi avec le petit étang, la cascade et la grotte des Naïades, le temple de la philosophie, l'île aux peupliers, la grotte des ossements (et non le sépulchre comme je l'ai appelé à tort), ainsi que d'autres fabriques. Cet ensemble est aujourd'hui propriété du Conseil départemental de l'Oise qui cherche à le préserver au mieux. Il est ouvert au public. Du parc au nord, propriété d'un hôtel de luxe, il ne reste pas grand chose (La statue de J-J. Rousseau est dans l'espace public entre ces deux parcs). Enfin, le Désert est propriété de l'Institut de France, il conserve la grotte de Joseph II et la fameuse "cabane". C'est une réserve de chasse mais on peut le visiter en visites guidées.
ArenSor
ArenSor

Messages : 2114
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Din ch'nord

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Jean-Jacques Rousseau - Page 2 Empty Re: Jean-Jacques Rousseau

Message par Hanta le Sam 31 Mar - 19:38

Il n'y a pas d'auteur indispensable quand on s'intéresse à la philosophie. De Rousseau l'oeuvre la plus intéressante fut assurément son "Contrat Social" qui influença toute la philosophie politique contemporaine.
Hanta
Hanta

Messages : 1425
Date d'inscription : 03/12/2016
Age : 32

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Jean-Jacques Rousseau - Page 2 Empty Re: Jean-Jacques Rousseau

Message par Ana le Dim 1 Avr - 10:27

@kashmir : impressionnée ! Je n'arrive toujours pas à retenir ce passage dans son entier (même si la scène me revient toujours très nettement).

@Arturo : je ne crois pas non : Rousseau peut être perçu comme un "subversif", mais non comme un anarchiste (ni comme un communiste : la notion était inconcevable au XVIIIe, même pour les futurs montagnards). Il conçoit ici la propriété comme la nécessité pour chaque individu et pour chaque foyer, d'avoir un terrain suffisant à sa subsistance, sans qu'un individu plus fort (physiquement en éloquemment parlant) ne vienne s'accaparer un trop grand espace et y face travailler les autres comme ses esclaves. Il ne nie donc jamais la notion de propriété, qui n'exclue pas l'interdépendance ni l'entraide à mon sens.

Il affirme un peu plus bas :

"Le premier sentiment de l'homme fut celui de son existence, son premier soin celui de sa conservation"

Il présente donc l'homme primitif comme un "animal borné", facilement influençable et prêt à se placer sous l'égide d'un plus puissant que lui, sans chercher à arracher les pieux ou à combler les fossés justement !

Par ailleurs, l'importance (et la nécessité) de la propriété au XVIIIe se traduit dans la déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789 qui définissait la propriété comme "inviolable et sacrée". Ceci profitaient donc aux plus riches voulaient conserver leurs acquis au détriment des plus démunis, ce qui n'aurait pas trop plu à Rousseau je pense (et ce qui confirme sa pensée évoquée ici). Là oui, on peut affirmer que "la propriété, c'est le vol !" en quelque sorte.


@Arensor : merci pour tes précisions !

@Hanta : assurément, mais le reste de son oeuvre est loin d'être négligeable.
Ana
Ana

Messages : 212
Date d'inscription : 29/03/2018

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Jean-Jacques Rousseau - Page 2 Empty Re: Jean-Jacques Rousseau

Message par Hanta le Dim 1 Avr - 11:18

Le reste de son oeuvre dans le cadre de la philosophie est moindre en termes d'importance. D'un point de vue littéraire par contre elle n'est pas négligeable.
En effet Rousseau n'était pas du tout communiste au contraire si on a une vision marxiste de la Révolution française il serait plutôt un défenseur des libertés individuelles.
Et on peut difficilement être déiste et communiste.
Quant à l'homme primitif (sauvage) c'est un exemple théorique pour démonter la bonté naturelle d'un homme qui n'a pas créé la société par besoin de détruire ses bas instincts comme le pense Hobbes mais juste pour survivre.
Hanta
Hanta

Messages : 1425
Date d'inscription : 03/12/2016
Age : 32

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Jean-Jacques Rousseau - Page 2 Empty Re: Jean-Jacques Rousseau

Message par Ana le Dim 1 Avr - 13:36

Pourtant, je trouve qu'on peut facilement retrouver des conceptions intéressantes dans toute son oeuvre, que ce soit d'un point de vue moral ou philosophique.
Si l'on se base sur l'étymologie du moi philosophie, je crois qu'il y aurait vraiment beaucoup de grain à moudre du côté de Rousseau (qui n'a pas démérité son titre de philosophe, même si au vu de ses contemporains, il ne voulait légitimement pas en faire partie).

Je pense notamment aux multiples réflexions de la Nouvelle Héloïse, qui placent cette oeuvre bien plus haut qu'un simple roman d'amour (d'où son succès : cela entretient vraiment l'attachement pour ses personnages), la réflexion très poussée pour la Corse ou le gouvernement de Pologne, qui auraient pu entraîner, comme le Contrat social, des évolutions politiques différentes si les hommes (et le destin) l'avaient bien voulu (ici, ça aurait été le cas pour deux nations précises, contrairement au cas du Contrat).
Par ailleurs, le système ou des ébauches de système politique, consacré ensuite dans un seul livre qu'est le Contrat, se trouvent aussi à la fin d'une intrigue (dans l'Héloïse), mais aussi dans l'Emile dans la partie intitulée "Des voyages", au livre V.
Je trouve aussi certaines idées du Contrat indissociable de la pensée des deux discours.

Oui, je trouve partout de la sagesse à moudre chez Rousseau. Il reste le même à travers ses oeuvres. Il évolue, mais l'empreinte reste et s'affirme avec l'âge.

Evidemment, je te rejoins dans le sens où le Contrat social nous questionne, nous invite à réfléchir sur la société dans laquelle on vit avec son auteur, et d'en repenser les évolutions. Là où l'on peut se laisser porter par lui ses autres oeuvres, le Contrat nous invite plus explicitement (et impérativement) à être "attentif", à réfléchir à son propos, afin de repenser nos droits, le droit de tout individu et, surtout, notre souveraineté en tant que peuple uni et en perpétuelle mutation.
Le tout mis en miroir avec le monde romain symbole de perfection perdue selon Rousseau.

Du contrat social- Livre III- Chapitre 1 a écrit:"je ne sais pas l'art d'être clair pour qui ne veut pas être attentif"

Je me souviens avoir reposé mon livre la première fois, à ce moment-là. Afin qu'il me parvienne aussi clairement que possible. Ne voulant pas enchaîner de suite sur un nouveau livre qui demandait toute mon attention.

Je te rejoins aussi (et sans discuter !) sur tes autres points. Le pacte proposé par Hobbes est une infamie (et est basé sur une même infamie) qui rabaisse notre espèce plus bas qu'elle n'a jamais été. Rousseau a eu raison d'y répondre avec un vrai pacte social, ne tolérant naturellement aucune soumission.

Belle journée.
Ana
Ana

Messages : 212
Date d'inscription : 29/03/2018

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Jean-Jacques Rousseau - Page 2 Empty Re: Jean-Jacques Rousseau

Message par Stephlire le Mer 4 Avr - 15:17

J'ai lu il y a environ 20 ans et me souviens avoir bien aimé Les rêveries du promeneur solitaire. J'ai le souvenir de quelque chose de poétique.

Stephlire

Messages : 8
Date d'inscription : 03/04/2018
Localisation : Nîmes

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Jean-Jacques Rousseau - Page 2 Empty Re: Jean-Jacques Rousseau

Message par Ana le Mer 4 Avr - 20:44

Je crois que les Rêveries sont plus accessibles que les reste de son oeuvre.
Je les ai conseillées à une amie (pas trop) motivée pour découvrir Rousseau.
Ana
Ana

Messages : 212
Date d'inscription : 29/03/2018

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Jean-Jacques Rousseau - Page 2 Empty Re: Jean-Jacques Rousseau

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains européens francophones


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum