Patricia Highsmith

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Patricia Highsmith

Message par Nadine le Lun 9 Avr - 10:37

Patricia Highsmith
(1921-1995)



Mary Patricia Highsmith naît au Texas.
Élevée par sa grand-mère à New York, où elle fait ses études (diplômée en anglais, latin et grec ancien), elle s'intéresse à l'écriture dès l'adolescence.
En 1938, elle s'inscrit à l'université Columbia qu'elle quitte diplômée en 1942. Pour subvenir à ses besoins, elle exerce divers métiers.

Entre autres elle est, un temps, scénariste de comics et écrit des histoires pour le super-héros Captain Marvel publié par Fawcett Comics.
Elle publie sa première nouvelle en 1944 (L'Héroïne dans le magazine Harper's Bazaar) puis s'attelle à la rédaction de son premier roman, L'Inconnu du Nord-Express, qui sort avec succès en 1950. Alfred Hitchcock en achète aussitôt les droits d'adaptation cinématographique.

Après un roman publié sous le pseudonyme de Claire Morgan (Carol en 1952, adapté au cinéma en 2015, sous le même titre, par Todd Haynes),  un séjour en Europe lui inspire le personnage cruel et mystérieux de Monsieur Ripley qu'elle réutilisera dans quatre autres romans au cours de sa carrière. Le roman, publié en 1955, est l'un de ses plus grands succès. Grand prix de littérature policière, il sera l'objet de deux adaptations cinématographiques (Plein Soleil et Le Talentueux Mr. Ripley).

Patricia Highsmith s'établit ensuite en Europe (d'abord en Angleterre, puis en France et en Suisse) où ses livres suivants sont plus appréciés que dans son pays d'origine. Son œuvre se compose d'une vingtaine de romans, d'un grand nombre de nouvelles et d'un essai (L'Art du suspense).

Elle affirmait n'avoir aucun goût particulier pour le roman policier, vivait essentiellement seule pour ne pas être dérangée dans ses travaux d'écriture et appréciait la compagnie des chats. Dans les années 70, elle vit en France, dans un village proche de Nevers (Nièvre) .

Elle meurt, âgée de 74 ans, des suites d'une leucémie.

Son fonds d'archives se trouve aux Archives littéraires suisses à Berne.
(Source Wikipedia)

Sa très longue bibliographie en cliquant Ici
avatar
Nadine

Messages : 2813
Date d'inscription : 02/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Patricia Highsmith

Message par Nadine le Lun 9 Avr - 10:48



Ripley et les ombres

Ma première lecture de Highsmith; en fait pour être précise je connaissais son nom et il est si souvent entendu que je croyais lire, du coup, du Steel (que je n ai jamais lu) ou du Guy Des cars.

Une histoire placée au coeur du milieu de l'art et de ses faussaires.

J'avais justement vu peu de temps auparavant un docu sur un peintre faussaire qui habite dans l'herault. Beltracchi.  
Ducoup me voilà plongeant dans mon pseudo Guy des cars pour le plaisir d'approfondir l'ambiance faussaire.

J'ai eue beaucoup de mal à le lâcher,une boulimie non déçue.

Par contre, cette intensité à le lire a produit en moi une intensité émotionnelle dingue : j'étais très mal à l'aise. vraiment. Le personnage de Ripley et si amoral, c'est une révélation, de lire cette femme, d'imaginer qu'elle puisse ainsi dissoudre subtilement dans ce roman bien mené un malaise aussi grand.

Highsmith ne place pas son personnage comme amoral, c'est pire : toute la dialectique du texte sert l'évidence de sa position, ses légitimité et impunité et le malaise est donc un rendu esthétique flippant à souhait. Personnellement, sur la fin je ne cessais de scander intérieurement "il est horrible-il est horrible"
et c'est tout l'art de cette femme apparemment. Cette distance l'air de rien qui nous permet de bien tomber dans la fascination de l'impunité.


Je vous recommande en complément de visionner comme je l'ai fais la video du site INA , de 18 mn, sur elle, une interview en français.

Lien vers un petit reportage chez elle, de l'INA ici : Clic

(message rapatrié de Parfum de Livres)

mots-clés : #polar
avatar
Nadine

Messages : 2813
Date d'inscription : 02/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Patricia Highsmith

Message par Nadine le Lun 9 Avr - 11:03



Une créature de rêve

"Vingt ans, les cheveux blonds, le sourire heureux et enjôleur : Elsie, serveuse de bar-restaurant et habituée des night-clubs, ne laisse personne indifférent, ni les hommes ni les femmes. Ni Ralph Linderman, un solitaire aigri et puritain qui l'observe en promenant son chien, baptisé Dieu, et se met en tête de la sauver des tentations et du pêché.
Inquiète, Elsie trouve protection auprès du brillant Jack et de sa femme, grands bourgeois new-yorkais émancipés ." (babelio)

Mise en scène de la folie intrusive de Linderman, ce roman garde tout du long un ton mi figue mi raisin, et tout son insupportable nait de cet équilibre constant et malsain entre l'abus et le permissif.
Ce n'est pas un polar, c'est davantage une fugue sur le thème de l'oppression.
Lecture pénible. Donc roman réussi.
Plus passif que le précédent, il m'a permis de cerner le type d'écriture de Highsmith. Tout son art semble reposer sur un certain rythme réitératif d'anodines choses qui prennent l'allure de diaboliques ombres menaçantes.
Je ne le recommande pas comme premiere lecture, car il etire au maximum le procédé du malaise sans y introduire quelconque soupape pour souffler.
Je n'arrive pas à nommer ce qu'elle a reussi à construire là mais le couple de Jack et de sa femme sont aussi très étrangement traités. J'ai l'impression que ça parle dans le fond du virtuel qui réside en toute réalité, de lignes de fuite psychologiques.
Le descriptif de la monomanie de Linderman est brillante. L'auteure sait décrire et nous permet de cerner totalement d'où pense chaque protagoniste, c'est un grand talent.
Mais il faut vouloir suivre ces chemins nauseux, l'ennui en est un ingrédient constitutif. Elle se joue de la durée narrative.
avatar
Nadine

Messages : 2813
Date d'inscription : 02/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Patricia Highsmith

Message par Tristram le Lun 9 Avr - 12:29

Merci Nadine ! J'ai également découvert par hasard Patricia Highsmith au milieu de romans de gare. J'ai lu les Ripley et surtout Le journal d'Edith : c'est un grand écrivain, et pas étonnant que Hitchcock ait été accroché !
avatar
Tristram

Messages : 5142
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 62
Localisation : Guyane

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Patricia Highsmith

Message par Tristram le Lun 9 Avr - 16:27

L'interview sur l'INA dit beaucoup finalement sur l'auteure, son existence à réfléchir, seule, à la "bête humaine"...
avatar
Tristram

Messages : 5142
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 62
Localisation : Guyane

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Patricia Highsmith

Message par Bédoulène le Lun 9 Avr - 17:02

lu il y a des années ! merci Nadine pour ton ressenti !

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
avatar
Bédoulène

Messages : 8415
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 73
Localisation : En Provence

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Patricia Highsmith

Message par Nadine le Mar 10 Avr - 19:32




Le jardin des disparus
Recueil édité sous cette forme uniquement en France, en 82.
9 nouvelles. Parfois question de crimes, parfois non. Parfois de suicides comme panacées ou pulsions, parfois des faits laissés en suspens dans leur hyperréalisme, parfois des accidents qui semblent des meurtres.
Et globalement toujours cet art de décaler les perspectives. elle doit etre moins bankable de nos jours, car c est histoire de diffusion lente chez, elle, en majorité.

je ne donnerai que quelques mots clefs du contenu, manière de ne pas déflorer les nouvelles pour ceux qui s'y intéresseront.

Le jardin des disparus
Un joyau.
Si quelqu'un ne se sent pas entendu, lire celle-ci est consolant car c'est le noeud : jusqu'où ne m'entendra t elle pas demander.

le cerf volant
Enfance. Fax de l'intériorité enfantine (en période de crise). Assez poignant sur la fin.

Un meurtre
Très perturbant. Avec un sens de la chute. Le criminel qui serait en tous.

La maison noire
Analyse sociétale, chronique sociale. Entre candeur et âpreté.

Un alibi parfait
Vrai histoire policiere dans les canons. C'est bien car la chute est non prévue mais très classique. Confort du roman noir. C'est un beau morceau sur les rails du classicisme policier. Elle devait être très optimiste. C est académique , rapport aux autres, mais bon aussi.

Une logique folle
Un innocent en prison . Ou un prisonnier en liberté ? Est-ce certain ? Très décalé, assez savoureux.

Le portrait de sa mère
Un autre tableau tres different des autres, un homme smart et puissant face à son passé : qui se pointe sans crier gare. Non sans vriller toute son âme. Sur les renis.

La dernière fête de Chris
Très étrange. Sur la pulsion. Contexte de réussite qui renonce. Et une chute très freudienne.

Epoux en froid
Très drôle. Tu tuerais avec moi? Une fois tué, tu me tueras ?


mots-clés : #nouvelle
avatar
Nadine

Messages : 2813
Date d'inscription : 02/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Patricia Highsmith

Message par Bédoulène le Mar 10 Avr - 21:20

merci Nadine, tentant ces nouvelles, j'ai le livre, donc un de ces jours ! Smile

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
avatar
Bédoulène

Messages : 8415
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 73
Localisation : En Provence

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Patricia Highsmith

Message par Nadine le Lun 3 Sep - 9:56

Monsieur Ripley



Encore un livre lu de Highsmith, qui confirme son procédé d'écriture : elle nous fait suivre de l'intérieur les pensées d'un homme , la logique qui l'habite, et c'est assez magistral. Ce n'est pas du point de vue stylistique, bien qu'un certain génie préside à la manière de dérouler, ralentir ou accélérer les soliloques, mais du point de vue de la psychologie qu'elle fait mouche : l'auteure singe si bien nos mouvements émotionnels que l'intériorité de Ripley sait montrer comme la base du criminel ressemble à la nôtre, comme pourtant un léger pas de côté, supplémentaire, fait dérailler le Droit. C'est une lecture qui m'a happée, mise mal à l'aise, d'ailleurs je vais cesser un peu l'exploration de l'auteur.
Après cette lecture , mes pensées intérieures me semblaient toutes douteuses, vous savez , les mouvements d'orgueil, les fantasmes, les opinions sur nos cercles sociaux, toute la dialectique du masque me semblait avoir potentiellement investi ma psychologie, l'auto critique était prégnante, la quasi peur d'être dysfonctionnelle socialement !! Franche poilade, en rire jaune.
Le pire étant qu'on a de la compassion pour Ripley, qui est totalement en incapacité émotionnelle d'être au monde, sauf en le filtrant via un scénario pour y paraître.
Effrayant, aussi, parce qu'une part de ces dysfonctionnements que Highsmith sait si bien décrire me semblent fonder bien des psychoses, sans que celles-ci heureusement, ne permettent des passages à l'acte criminel, mais la paranoïa, le narcissisme , sont décrits de manière aigüe et si empathiquement qu'on est pris dans cette perception totalement tragique.
Je pense à ces personnes  qui une vie entière mentent à leur entourage, Jean Claude Romand, par exemple. J'ai l'impression que c'est la même gamme de fonctionnement, ce n'est pas un polar qui définit le "Mal" clairement, il plonge plutôt dans la logique brillante d'un esprit différent et dangereux.
Glups


mots-clés : #criminalite #pathologie #polar #psychologique
avatar
Nadine

Messages : 2813
Date d'inscription : 02/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Patricia Highsmith

Message par Tristram le Lun 3 Sep - 12:40

Oui, un grand art de l'approche nuancée, de la finesse psychologique :
« Si l’on voulait être joyeux, mélancolique, ou rêveur, ou courtois, on n’avait tout simplement qu’à faire tous les gestes qui correspondaient à ces états d’âme. »
Patricia Highsmith, « Monsieur Ripley », XXI

« Il adorait posséder non pas une foule de choses, mais quelques objets choisis dont il ne se séparait plus. Cela vous donnait du poids. Rien d’ostentatoire, mais des objets de qualité, qui lui rappelaient qu’il existait et lui faisaient pleinement savourer son existence. »
Patricia Highsmith, « Monsieur Ripley », XXVI
avatar
Tristram

Messages : 5142
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 62
Localisation : Guyane

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Patricia Highsmith

Message par Bédoulène le Lun 3 Sep - 14:03

merci Nadine. Eh bien l'auteure t'a marquée sensiblement, tu as raison de cesser "l'exploration"

(l'entrée dans la tête des personnages, plus que le fait JCO ?)

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
avatar
Bédoulène

Messages : 8415
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 73
Localisation : En Provence

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Patricia Highsmith

Message par Tristram le Lun 3 Sep - 14:20

@Bédoulène a écrit:(l'entrée dans la tête des personnages, plus que le fait JCO ?)
Traduction simultanée : Joyce Carol Oates (il faut que je fasse un nouvel essai avec cette dernière, plus dans le genre La Petite fille qui aimait trop les allumettes ou Esprit d’hiver de Kasischke il me semble, donc assez éloignée d'Highsmith !)
avatar
Tristram

Messages : 5142
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 62
Localisation : Guyane

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Patricia Highsmith

Message par Nadine le Lun 3 Sep - 20:51

JCO je ne saurais dire.

Pas trop osé explorer, j ai été tentée l'année dernière mais je crois que je n'ai rien lu d'elle finalement, ou si peut être , ah si je crois. Mmmh, c'est différent. Highsmith nous imerge non stop dans le cerveau de Ripley, il n'y a pas pire pour se mettre à sa place et mesurer les ténues marges qui tiennent debout une concorde societale je dirais. J'ai commencé cet aprem Esprit d'Hiver, pour l'instant je suis sans empathie pour la reflexivité de la maman. A suivre.
Car c'est ça qui est bien joué chez Highsmith, on , je , disons, me mets assez facilement dans la peau de Ripley, car ses failles narcissiques sont explicitées suffisamment pour imaginer parfaitement sa logique. Il faudra que d'autres afficionados de JCO nous disent , en testant.
avatar
Nadine

Messages : 2813
Date d'inscription : 02/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Patricia Highsmith

Message par Bédoulène le Lun 3 Sep - 20:55

tu avais vu le film avant Nadine ?

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
avatar
Bédoulène

Messages : 8415
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 73
Localisation : En Provence

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Patricia Highsmith

Message par Nadine le Lun 3 Sep - 21:18

Non, pas dutout. Il est bien ?
avatar
Nadine

Messages : 2813
Date d'inscription : 02/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Patricia Highsmith

Message par animal le Lun 3 Sep - 21:38

le film avec Delon m'a laissé un bon souvenir, ça fait un bout que je l'ai vu mais bon souvenir :


_________________
Keep on keeping on...
avatar
animal
Admin

Messages : 7433
Date d'inscription : 27/11/2016
Age : 37
Localisation : Tours

Voir le profil de l'utilisateur http://deschosesalire.forumactif.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Patricia Highsmith

Message par Nadine le Mar 4 Sep - 8:26

Ah mais je l'ai vu celui-là, il ya longtemps, oui, c'est un bon film, j'avais même pas relié. Lors du crime j'ai pensé à Polanski plutôt , mais suis pas loin de croire que je confondais mes souvenirs. Ya un film récent avec Di caprio, je crois que tu parlais de celui-ci Bédoulène ?


Dernière édition par Nadine le Mar 4 Sep - 12:37, édité 1 fois
avatar
Nadine

Messages : 2813
Date d'inscription : 02/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Patricia Highsmith

Message par Armor le Mar 4 Sep - 12:23

Ah oui l'était bien le film avec Delon (et pourtant je suis loin d'être une fan de l'acteur).

_________________
"Et au plus eslevé trone du monde, si ne sommes assis, que sus notre cul." (Michel de Montaigne)
avatar
Armor

Messages : 2569
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 37
Localisation : A l'Aise Breizh

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Patricia Highsmith

Message par Bédoulène le Mar 4 Sep - 15:20

non je pensais à celui de Delon et Maurice Ronet !

mais c'est vrai que j'ai vu Dicaprio aussi

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
avatar
Bédoulène

Messages : 8415
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 73
Localisation : En Provence

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Patricia Highsmith

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains des États-Unis d'Amérique

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum