Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot


Květa Legátová

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 Květa Legátová Empty Květa Legátová

Message par topocl le Jeu 26 Avr - 11:27

Kveta Legátová
( 1919 - 2012 )


 Květa Legátová Kveta_10

Květa Legátová, de son vrai nom Vera Hofmanova, est née en Moravie en 1919. Elle étudie le tchèque et l’allemand à Brno avant la guerre, puis les maths et la physique. Devenue enseignante, elle est affectée dans des zones de montagne par les autorités communistes, qui voient en elle un « cas problématique ». Au lycée, elle écrit déjà de courtes pièces radiophoniques et poursuit cette activité jusqu’au début des années quatre-vingt-dix, mais c’est avec la parution de La Belle de Joza (Noir sur Blanc, 2008) et de Ceux de Želary (Prix National tchèque de littérature) que Květa Legátová connaît un succès foudroyant.

Oeuvres en français

- Ceux de Želary (Želary, 2001), Editions Noir sur blanc 2010
- La Belle de Joza (Jozova Hanule, 2002), Editions Noir sur blanc 2008

Source : Editions noir sur blanc

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 6480
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 59
Localisation : Roanne

https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

 Květa Legátová Empty Re: Květa Legátová

Message par topocl le Jeu 26 Avr - 18:48

La belle de Joza

 Květa Legátová La-bel11

A Brno, dans la période qui suit l'assassinat de Heidrich, la répression s'intensifie, Eliska n'a d'autre choix que de se retirer dans le village frontalier de Zelary, changer de nom et épouser Joza, l'employé de  la forge.

C'est évidemment une fracture effroyable dans sa vie, mais elle a vite fait d'adopter le  mode de vie montagnard, de se réjouir d'une vie au sein de la nature  vouée aux travaux domestiques et artisanaux, et de fondre devant Joza, si bon, si calme, si généreux qu'il panse les plaies non cicatrisées de son enfance.

Le début du récit évoque un conte de fée à l’envers,  où ce n’est pas la fille de ferme qui devient princesse, mais la jeune médecin engagée qui se glisse dans la peau d'une paysanne, ce qui va , en quelque sorte lui faire découvrir son "prince". il y  a là une certaine naïveté, qui est en concordance avec la simplicité de la nouvelle vie qu'elle s'est faite, et s'accorde bien au style de Kveta Légatova qui n'est pas dénué d'humour.

Le récit tourne ensuite à une espèce de description ethnologique imagée des habitants des zones de montagne (où Kveta Legatova a été affectée par les autorités communistes en sanction de son comportement) et de leurs usages, qui sont l'objet de l'émerveillement ingénu d'Eliska.

Ce livre qui démarre haletant dans l'effroi de la fuite, continue dans le bonheur tranquille  d'un nouveau chemin trouvé à l'écart du monde. Mais celui-ci ne va pas tarder à donner de ses nouvelles...

mots-clés : #amour #deuxiemeguerre #exil

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 6480
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 59
Localisation : Roanne

https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

 Květa Legátová Empty Re: Květa Legátová

Message par Bédoulène le Jeu 26 Avr - 18:58

je ne te sens pas trop convaincue ?

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 12903
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 74
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

 Květa Legátová Empty Re: Květa Legátová

Message par Tristram le Jeu 26 Avr - 19:00

Tu fais allusion à Reinhard Heydrich succombant dans un guet-apens des résistants tchécoslovaques ?

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8475
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

 Květa Legátová Empty Re: Květa Legátová

Message par topocl le Jeu 26 Avr - 19:31

@Bédoulène a écrit:je ne te sens pas trop convaincue ?

Non pas vraiment .
Il y a là une certaine naïveté, qui va parfois jusqu'à la mièvrerie et qui m'a un peu laissée sur le coté. Je veux bien avoir ton avis (et celui d'autres qui l'ont déjà lu, je crois Basketball )

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 6480
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 59
Localisation : Roanne

https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

 Květa Legátová Empty Re: Květa Legátová

Message par topocl le Jeu 26 Avr - 19:33

@Tristram a écrit:Tu fais allusion à Reinhard Heydrich succombant dans un guet-apens des résistants tchécoslovaques ?

Oui, Heydrich, le Vice-gouverneur de Bohême-Moravie, assassiné à Prague le 27 mai 1942 et les représailles sanglantes qui ont suivi (Tout cela me rappelle HHhH de Laurent Binet)

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 6480
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 59
Localisation : Roanne

https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

 Květa Legátová Empty Re: Květa Legátová

Message par tom léo le Ven 27 Avr - 7:56

 Květa Legátová 89394910

La belle de Joza

Selon ton commentaire, topocl, donc pas trop étonnant que tu n’as pas trop aimé. Néanmoins j’étais assez pris par l’histoire. Seulement un roman d’amour ou un roman historique quelconque, mièvre? Non, justement pas. Les circonstances de la mise ensemble des deux protagonistes semble irréelle, incrédible. Néanmoins la peste brune, mais aussi l’oppression communiste s’ensuivante, il faut pas les oublier, et les prendre très au sérieux. Ne nous sommes pas (au moins moi dans mon histoire de famille!) encore en ligne, en touche directe avec les conséquences de la terreur ?

La narratrice a encore tout dans sa mémoire : sa lutte en ville comme participante au système de transmission de messages dans l’opposition - un vrai rituel codifié! Elle va être édécouverte » par les Nazis, et ne peut se sauver que par ce marriage artificiel avec le meilleur patient d’un ami, un bûcheron simple. La femme de la ville doit fuir la ville et se retrouver en campagne, dans des circonstances non-choisies qu’elle adoptera peu à peu pour gagner en crédibilité dans sa nouvelle identité. Mais elle va de moins en moins « jouer » ce rôle, mais en le vivant, l’adopter, l’intérioriser. Donc, des mécanismes d’appropriations intéressantes. Et ainsi va-t-il pour la relation, artificielle, mais de plus en plus « réelle ». Un peu mièvre ?

Ô, cela m’a touché aussi. Et j’ai du pensé aussi comment une vraie lutte, un bon engagement (politique ou autre) peut rapprocher des êtres apparemment très différents. Et la fuite obligée deviendra découverte d’un autre monde. Le degoût des debuts se meut en rapprochement et solidarité avec un monde inconnu. Et elle découvrira un respect devant les dons, et le savoir spécifique au village au lieu de rester dans la distance.

Donc, pour moi : une belle histoire !

Par ailleurs, il pourrait être intéressant de savoir qu’il y a bien une adaptation cinématographique qui avait été nominé pour l’Oscar en 2004.
tom léo
tom léo

Messages : 1106
Date d'inscription : 04/12/2016
Localisation : Bourgogne

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

 Květa Legátová Empty Re: Květa Legátová

Message par Bédoulène le Ven 27 Avr - 8:14

j'entamerai ce livre dès que j'aurai terminé Alejandra. coïncidence j'ai revu avant-hier le film HHH

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 12903
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 74
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

 Květa Legátová Empty Re: Květa Legátová

Message par topocl le Ven 27 Avr - 8:58

Je te comprends, Tom léo. C'est évidemment terriblement ancré dans une réalité qui nous échappe aujourd'hui.

Et évidemment mièvre est mon jugement à moi. C'est pour ça que j'appelais à d'autres avis.
Ce côté que j'ai appelé conte de fée, ce miracle d’adaptation sans lutte, à cette vie, à cet homme. C'est ça qui m'a gênée; Mais en effet le message que les circonstances peuvent nous ouvrir à tout autre chose que "ce qui était prévu" est intéressant; Même si est traité de façon un peu simpliste (encore une fois à mon goût), le fait de dire que les gens proches de la nature, dans leur "rustrerie" sont plus proches du réel et du vrai sens de la vie.

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 6480
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 59
Localisation : Roanne

https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

 Květa Legátová Empty Re: Květa Legátová

Message par Bédoulène le Sam 28 Avr - 9:38

 Květa Legátová 89394910

La belle de Joza

j'ai lu d'une traite ce petit livre, topocl a bien résumé le sujet.

Mais contrairement à elle je me suis laissée emporter par cette histoire, dans ce séjour/ refuge dans la montagne même si ce mariage entre Eliska (médecin, instruite, engagée) et cet homme, Joza, un Quasimodo des montagnes, sans ambition, sans instruction, l'idiot du village (?) semble invraisemblable. D'où une impression, c'est vrai, d'un conte comme ceux que Joza sait si bien raconter.

J' ai trouvé la représentation des habitants de ce village, leur comportement, leurs sentiments,  leur situation très fouillés.
Il faut se positionner dans cette époque et je pense que les impressions de cette jeune femme devant les usages, les croyances de ces villageois sont très réalistes étant donné la différence entre  le niveau de vie des citadins et celui de ces montagnards.

La guerre, la résistance dont Eliska est un petit maillon, n'est évoquée que rapidement au tout début du livre et vers la fin par la destruction du village, l' essentiel est dans les relations humaines. Non seulement celle  des villageois entre eux mais principalement celles qu'entretient Eliska avec son mari, son voisinage et l'incroyable Luka (guérisseuse, psychologue..). Luka, un personnage de conte ? non, même si elle est taxée de sorcière, ce personnage est très crédible.

Au final un livre agréable à lire, peut-être l'auteure a-t-elle voulu rendre hommage et remerciement à ce milieu montagnard où elle a vécu en "consignée" ?

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 12903
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 74
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

 Květa Legátová Empty Re: Květa Legátová

Message par Nadine le Sam 28 Avr - 16:01

ça me tente bien. Pour le côté témoignage historique, pour le côté ruralité/vie intellectuelle, et pour la belle histoire d'amour. je note. Merci ! Je pense que l'éventuelle candeur me plaira aussi.
Nadine
Nadine

Messages : 3542
Date d'inscription : 02/12/2016

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

 Květa Legátová Empty Re: Květa Legátová

Message par Quasimodo le Sam 28 Avr - 18:35

Je pense que ça peut te plaire Nadine !
(Personnellement j'ai adoré)

_________________
Entre les deux coups de feu qui décidèrent de son destin, il eut le temps d'appeler une mouche : "Madame".
Quasimodo
Quasimodo

Messages : 3370
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 24

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

 Květa Legátová Empty Re: Květa Legátová

Message par bix_229 le Sam 28 Avr - 18:38

Je vais le relire un jour, c' est vite lu !
bix_229
bix_229

Messages : 10655
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

 Květa Legátová Empty Re: Květa Legátová

Message par tom léo le Sam 28 Avr - 22:02

@Bédoulène a écrit:J' ai trouvé la représentation des habitants de ce village, leur comportement, leurs sentiments,  leur situation très fouillés. Il faut se positionner dans cette époque et je pense que les impressions de cette jeune femme devant les usages, les croyances de ces villageois sont très réalistes étant donné la différence entre  le niveau de vie des citadins et celui de ces montagnards.
...
Au final un livre agréable à lire, peut-être l'auteure a-t-elle voulu rendre hommage et remerciement à ce milieu montagnard où elle a vécu en "consignée" ?

Je pense aussi que c'est un livre hommâge: Mme Legatova a vécu elle-même quelque chose de similaire, une distance vers ses origines pour se mettre en sécurité.

Et je réjoinds ton argumentation des premières lignes: le contraste entre campagne et vie citadine était énorme, entre une Prague (?) très cultivée, au top d'engagement, et puis une situation plus reculée.

Seulement du passé? Pas si sûr. Oui, chez nous aujourd'hui, peut-être aussi grâce à Internet et les possibilité de connexion ferrroviaires, de voiture etc, les mondes se rapprochent.

Mais - et alors là je réjoinds ta question de l'autre jour Bédoulène sur mon ressenti en Russie - quand je pense à ma visite à quatre heures de Moscou, dans un petit bled, alors là on comprend à quel point il y a encore des décalages... J'y étais parmi les premiers étrangers qui y sont tombés...
tom léo
tom léo

Messages : 1106
Date d'inscription : 04/12/2016
Localisation : Bourgogne

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

 Květa Legátová Empty Re: Květa Legátová

Message par Bédoulène le Dim 29 Avr - 8:52

cette lecture m'a rappelé mes séjours en montagne alors que j'étais enfant, à cette époque dans les villages des personnes âgées vivaient encore avec un sol en terre battue, avec les animaux (poules, chèvres..)

J'ai bien compris évidemment l'urgence pour Eliska de disparaître, d'où pas de choix sur le mari, elle aurait pu avec un autre être dénoncée, lui visiblement était amoureux et de plus le lieu où il vivait présentait une certaine sécurité. Et que la montagne est belle..


_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 12903
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 74
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

 Květa Legátová Empty Re: Květa Legátová

Message par bix_229 le Dim 24 Juin - 19:08

Par rapport à ce qui a été dit, je voudrais insister sur un moment du livre : la relation entre Eliska et Joza.
C' est vrai que le fond de cette histoire est une sorte de conte exemplaire mettant en valeur dans la relation amoureuse quelque chose qu' Eliska n' attendait pas, une émotion particulière, une sincérité et un tact hors du commun.
Qu' elle oppose à ce qu' elle a connu, le romantisme, le sentimentalisme, la confusion de la passion, la dépendance affective.

On pourra toujours dire qu' il est un peu facile d' exalter la beauté de l' âme, la générosité désintéressée, quand on est loin de son milieu habituel, à l' abri des tentations du désir et de toute la panoplie qui constitue une liaison amoureuse, disons habituelle.

Mais voilà ! Il semblerait que, effectivement, la romancière ait connu dans la tragédie de l' Histoire quelque chose de semblable à la Belle de Joza.
Le refuge dans une région belle et montagneuse où elle s' est cachée, et qu' elle, l' urbaine, l' intello, en quete d' affection, ait connu un moment unique avec un homme hors normes.
Et un milieu nouveau et radicalement différent, qu' elle découvre et qu' elle nous fait connaitre.
C' est ce qu' a écrit Tom Léo qui m' a fait envisager autrement ma lecture.
ça ne valorise pas le livre pour autant, mais ça permet de le lire sous un éclairage différent.
bix_229
bix_229

Messages : 10655
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

 Květa Legátová Empty Re: Květa Legátová

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains d'Europe centrale et orientale


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum