Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot


Diksha BASU

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Diksha BASU Empty Diksha BASU

Message par Armor le Mar 1 Mai - 19:07

Diksha Basu
Née en

Diksha BASU Cover-11

Née en Inde, à Delhi, Diksha Basu est une écrivaine indienne. Elle est également actrice occasionnellement. Elle a étudié aux USA, et a obtenu un BA en économie a "Cornell University" et un "MFA" en écriture créative de la "Columbia University". Elle partage sa vie entre New York City et Mumbai.

Ouvrages traduits en français :

- Pauvres millionnaires (The Windfall, 2017)

_________________
"Et au plus eslevé trone du monde, si ne sommes assis, que sus notre cul." (Michel de Montaigne)
Armor
Armor

Messages : 3439
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 38
Localisation : A l'Aise Breizh

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Diksha BASU Empty Re: Diksha BASU

Message par Armor le Mar 1 Mai - 19:41

Diksha BASU Cvt_pa10

Pauvres millionnaires

Du jour au lendemain, les Jha se retrouvent riches. Et même plus que cela : carrément millionnaires.
La famille décide de changer de vie. Le fils, Rupak, est envoyé aux USA faire des études de management, et les parents déménagent à Gurgaon, le quartier de Delhi où les riches indiens se rassemblent dans de somptueuses villas.
Pour les Jha, le dépaysement est total. Ils quittent un immeuble bruissant de ragots, où tout le monde se parle, se chamaille, s'épie et s'entraide, pour l'atmosphère feutrée et oisive de Gurgaon, où tout le monde s'épie... et ne s'entraide pas forcément. Chacun tente plutôt de surpasser le voisin, dans une débauche de luxe pas toujours du meilleur effet.
Les Jha ne possèdent pas les codes de ce milieu ; leur adaptation ne se passe pas aussi facilement qu'espéré. Et si l'épouse, Bindu, parvient à garder les pieds sur terre, il n'en va pas de même pour son époux totalement déboussolé... Pendant ce temps, aux USA, leur fils est en pleine crise existentielle...

Je commence à être habituée au fait que, dans les livres publiés chez Mercure de France, et si dérangeant le sujet soit-il, il faille à un moment donné faire la part belle aux beaux sentiments. Je n'ai donc pas été étonnée quand, ici aussi, une histoire d'amour aussi magnifique qu'improbable a pointé le bout de son nez... Pourtant, je dois avouer que cela ne m'a pas vraiment dérangée : cette fois, on était bien dans le ton. Diksha Basu a en effet choisi de traiter son sujet sous la forme d'un vaudeville ; c'est un livre léger, et qui doit se lire comme tel. Les traits sont forcés, et pointent avec humour tout le ridicule des situations. Et si l'auteur dénonce les outrances de ceux qui ont fait de l'ostentation un mode de vie, c'est avec une tendresse pour ses personnages qui ne se dément jamais.

Au final, j'ai passé un agréable moment de détente avec cet ouvrage, et j'ai mis mes bémols en veilleuse pour le lire le sourire aux lèvres. S'il ne restera pas dans mes annales, il m'a fait du bien à un moment où j'en avais besoin. Ce qui n'est déjà pas si mal !


Dernière édition par Armor le Mer 2 Oct - 1:01, édité 1 fois

_________________
"Et au plus eslevé trone du monde, si ne sommes assis, que sus notre cul." (Michel de Montaigne)
Armor
Armor

Messages : 3439
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 38
Localisation : A l'Aise Breizh

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Diksha BASU Empty Re: Diksha BASU

Message par Tristram le Mar 1 Mai - 21:32

@Armor a écrit:Je commence à être habituée au fait que, dans les livres publiés chez Mercure de France, et si dérangeant le sujet soit-il, il faille à un moment donné faire la part belle aux beaux sentiments.
Curieuse remarque ! ligne éditoriale ?

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8112
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Diksha BASU Empty Re: Diksha BASU

Message par Armor le Mar 1 Mai - 21:51

C'est une impression tenace, (toute personnelle évidemment), après plusieurs lectures indiennes chez cet éditeur. J'en avais déjà parlé ici : clic

C'est comme si ces livres répondaient à un certain schéma. Abordant des sujets parfois très graves et douloureux, mais sans oublier d'inclure des beaux sentiments... Ce sont des tourne-page, qui peuvent faire réfléchir, ne sont pas sans intérêt, mais c'est comme s'ils ne devaient pas non plus trop plomber le moral de la lectrice du lecteur... Mes deux dernières lectures (La mort de Mitali Dotto et Une bouffée d'air pur) avaient, de ce fait, un goût d'inachevé, même si je leur reconnais le mérite d'aborder des sujets d'actualité brûlants.

Par son ton léger, ce livre-ci se détache d'ailleurs du lot. Et c'est probablement pourquoi je suis plus indulgente avec lui.

_________________
"Et au plus eslevé trone du monde, si ne sommes assis, que sus notre cul." (Michel de Montaigne)
Armor
Armor

Messages : 3439
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 38
Localisation : A l'Aise Breizh

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Diksha BASU Empty Re: Diksha BASU

Message par Tristram le Mar 1 Mai - 22:25

@Armor a écrit:J'en avais déjà parlé ici : clic
Ce qui me permet de découvrir ce fil...
Ce n'est pas le propre d'une certaine littérature indienne, entre eau de rose et Bollywood ?

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8112
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Diksha BASU Empty Re: Diksha BASU

Message par Armor le Mar 1 Mai - 22:33

Je ne crois pas que ce genre-là soit spécifique à l'Inde, nous avons quelques bons spécialistes en France aussi. Wink

_________________
"Et au plus eslevé trone du monde, si ne sommes assis, que sus notre cul." (Michel de Montaigne)
Armor
Armor

Messages : 3439
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 38
Localisation : A l'Aise Breizh

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Diksha BASU Empty Re: Diksha BASU

Message par Tristram le Mar 1 Mai - 22:39

C'est sûr, mais il me semble qu'il y a un certain sentimentalisme "populaire" mieux accepté en Orient, notamment, et qu'on n’assume peut-être pas aussi ouvertement en "Occident" ? Evidemment, je risque de tomber dans les généralités, si ce n'est déjà fait...

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8112
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Diksha BASU Empty Re: Diksha BASU

Message par Armor le Mar 1 Mai - 22:43

Je serais bien incapable de te répondre.
Je pense que, comme partout, il y a en Inde différents types de littérature. Je pense cela dit que certains livres -notamment ceux écrits en anglais - sont calibrés pour plaire aux occidentaux, avec une dose de masala et de bollywood destinée à nous faire rêver... Après, est-ce aussi recherché par les lecteurs indiens, mystère et boule de gomme.
Mais si l'on prend des auteurs reconnus en Inde et ailleurs, ils ne tombent pas forcément dans le sentimentalisme. Des exemples ? Narayan, Tagore, Premchand, Khushwant Singh, Mahasweta Devi, Rohinton Mistry...

PS : Quand on voit les ventes de BC ou Marc Levy, je pense que le besoin de romantisme-sentimentalisme est aussi assumé en Occident...

_________________
"Et au plus eslevé trone du monde, si ne sommes assis, que sus notre cul." (Michel de Montaigne)
Armor
Armor

Messages : 3439
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 38
Localisation : A l'Aise Breizh

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Diksha BASU Empty Re: Diksha BASU

Message par Tristram le Mar 1 Mai - 23:08

Tu as sans doute raison, Armor ! En tout cas je garde en mémoire la spécificité du Mercure (créneau ? public visé ?) !

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8112
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Diksha BASU Empty Re: Diksha BASU

Message par Armor le Mar 1 Mai - 23:45

Il n'empêche, j'ai quand même envie de lire L'incessant bavardage des démons d'Ashok Ferrey. Il y a peu d'auteurs sri-lankais traduits en français, et puis, je ne voudrais pas que des préjugés sur un éditeur m'empêchent de découvrir une pépite ! (ou pas)

_________________
"Et au plus eslevé trone du monde, si ne sommes assis, que sus notre cul." (Michel de Montaigne)
Armor
Armor

Messages : 3439
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 38
Localisation : A l'Aise Breizh

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Diksha BASU Empty Re: Diksha BASU

Message par Tristram le Mar 1 Mai - 23:46

Là, tu as 100% raison !

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8112
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Diksha BASU Empty Re: Diksha BASU

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains d'Asie


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum