Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot


Lionel Rogosin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Lionel Rogosin Empty Lionel Rogosin

Message par animal le Mer 9 Mai - 20:35

Lionel Rogosin
(1924-2000)

Lionel Rogosin Portra10

Né à New York en 1924, Rogosin a été très tôt influencé par le film À l'Ouest, rien de nouveau et quelques années plus tard par Flaherty et De Sica.  Diplômé de l'Université Yale en tant qu'ingénieur chimiste, il est volontaire pour servir dans Navy pendant la Deuxième Guerre Mondiale. En 1954 il a abandonne une carrière prometteuse pour réaliser son premier film, On The Bowery.

Petite adaptation de lionelrogosin.org

Plus développé : wikipedia.org

Filmographie :

1956 : On the Bowery
1957 : Out (court métrage)
1960 : Come Back, Africa
1965 : Good Times, Wonderful Times
1966 : Oysters Are in Season (court métrage)
1966 : How Do You Like Them Bananas? (court métrage)
1970 : Black Roots
1972 : Black Fantasy
1973 : Woodcutters of the Deep South
1974 : Arab Israeli Dialogue (court métrage)

_________________
Keep on keeping on...
animal
animal
Admin

Messages : 10196
Date d'inscription : 27/11/2016
Age : 38
Localisation : Tours

http://deschosesalire.forumactif.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Lionel Rogosin Empty Re: Lionel Rogosin

Message par animal le Mer 9 Mai - 20:46

Lionel Rogosin Snapsh10

On the Bowery

Documentaire avec mise en scène mais néanmoins vrai documentaire et vrais portraits. Direction les bas-fonds de Manhattan, le quartier de la Bowery. Clochards, bars et hôtels bons marchés, prêteurs sur gage, la totale de la misère.

Nous suivons Ray Salyer, comme les autres "dans son propre rôle", qui arrive après avoir travaillé sur les voies de chemin de fer avec quelques dollars en poche. Pas de quoi tenir une soirée quand les amis boivent beaucoup. Nuits dehors, petits boulots, mission catholique, nuits d'ivresse, hébétude, déchéance... mais aussi endurance de cette comme comme des compagnons plus endurcis qui subsistent à leur manière entre les verres et les rafles de police.

Le film ne tourne pas autour du pot et n'idéalise rien, l'humanité est très brute. S'il y a mise en scène, c'est cru et c'est dur. Les portraits et les attitudes ne sont pas joués et ce voyage dans une marge "durable", on sent bien une industrie de la misère, fait peur et interpelle tant on a forcément envie, souvent, de regarder ailleurs.

_________________
Keep on keeping on...
animal
animal
Admin

Messages : 10196
Date d'inscription : 27/11/2016
Age : 38
Localisation : Tours

http://deschosesalire.forumactif.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Discussions arts divers :: Cinéma, TV et radio :: Réalisateurs

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum