Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot


Samuel Maoz

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Samuel Maoz  Empty Samuel Maoz

Message par animal le Jeu 31 Mai - 21:16

Samuel Maoz
(né en 1962)

Samuel Maoz  Shmoue10

Samuel Maoz  est un réalisateur israélien né en 1962 à Tel Aviv.

A 20 ans il était dans un des premiers tanks à entrer au Liban en 1982. Il est ensuite devenu cameraman et a travaillé comme directeur artistique pour le cinéma et la télévision.

Lebanon, son premier long-métrage de fiction, a obtenu le Lion d'or à la Mostra de Venise en 2009. Et son deuxième film Foxtrot a remporté le Lion d'argent également à la Mostra de Venise, cette fois en 2017.

wikipedia.org

Filmographie :

2000 : Totale éclipse (film documentaire)
2009 : Lebanon
2017 : Foxtrot

_________________
Keep on keeping on...
animal
animal
Admin

Messages : 9607
Date d'inscription : 27/11/2016
Age : 38
Localisation : Tours

Voir le profil de l'utilisateur http://deschosesalire.forumactif.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Samuel Maoz  Empty Re: Samuel Maoz

Message par animal le Jeu 31 Mai - 21:17

@topocl a écrit:Foxtrot de Samuel Maoz

Samuel Maoz  Proxy_57


Un jeune israelien meurt pendant son service militaire. le parents sont à la dérive, chez le père sont réactivés des traumatismes des combats qu'il a menés dans sa jeunesse et jamais avoués.

Le film est construit de façon un peu rigide en trois parties qui ne s'interpénètrent pas, la partie centrale qui s'attache au fils dans son check-point absurde est un numéro d'anthologie à la stupidité de l 'activisme militaire, dans une démonstration absurde à l'humour désabusé.

Pour le reste, j'ai été gênée par une recherche systématique du choc par l'image, des personnages  démonstratifs, une interprétation souvent désincarnée voire figée, un esthétisme excessif passant notamment des décors obsessionnellement travaillés. Le caractère assez basique du scénario n'est pas sauvé par la pirouette de construction (on passe un bon moment à ne plus comprendre ce qui se passe et la clé vient à la toute fin).

Cela n'empêche pas une réelle inventivité cinématographique et il m'en restera de nombreuses images sublimes et marquantes.

_________________
Keep on keeping on...
animal
animal
Admin

Messages : 9607
Date d'inscription : 27/11/2016
Age : 38
Localisation : Tours

Voir le profil de l'utilisateur http://deschosesalire.forumactif.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Samuel Maoz  Empty Re: Samuel Maoz

Message par animal le Jeu 31 Mai - 21:20

Quelque chose me dit que je ne risque pas de le voir au cinéma et c'est bien dommage car j'avais été marqué par (l'oppressant) Lebanon. On se console avec de la récup' :

Samuel Maoz  Lebano10

Lebanon

Quatre jeunes soldats font leurs débuts en tant qu'équipage d'un tank qui participe au premier jour de l'intervention israélienne au Liban. Enfermés dans leur machine ils reçoivent la visite de leur supérieure qui commande l'infanterie qu'ils devront accompagner.

Et ils ne partent même pas confiant, il n'y en a pas forcément un ou deux de franchement plus malin ou dégourdi que les autres, et comme ça ne tourne pas bien cette affaire c'est très compliqué !

La grande caractéristique du film c'est que tout est vu de l'intérieur de ce tank, on n'en sort pas : nos gugusse n'en sortent pas, ils s'engueulent et urinent (beaucoup) dedans. Il y a la radio, surtout pour écouter, et surtout le viseur du tireur et tous les bruits omniprésents qui vont avec.

Sa très grande réussite c'est de dépasser largement cette caractéristique pour être d'abord un film très intense. Un film de guerre "moderne" qui occulte tout discours pouvant motiver l'action pour se concentrer sur le stress, la peur, l'isolement et un niveau très parlant, quotidien pour ainsi dire de ratage mais appliqué à des circonstances dramatiques. D'ailleurs il n'y aurait pas une telle pression psychologique si ce qui se passait de l'autre côté de la carcasse de ferraille n'était pas si problématique et  n'apparaissait déjà si horriblement et injustement compliqué. Et très sale.

Un film très impressionnant et précis de guerre sans justice, sans gentils ni méchants, sans apitoiement même, mais qui a le mérite de montrer ou poser problèmes et/ou questions.

C'est mieux d'être en forme pour regarder ce genre de chose, même si c'est un excellent film.

_________________
Keep on keeping on...
animal
animal
Admin

Messages : 9607
Date d'inscription : 27/11/2016
Age : 38
Localisation : Tours

Voir le profil de l'utilisateur http://deschosesalire.forumactif.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Samuel Maoz  Empty Re: Samuel Maoz

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Discussions arts divers :: Cinéma, TV et radio :: Réalisateurs

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum