Chamaco_VilaMatas

On sait que l’un des aspects les plus séduisants de la littérature est sa possibilité d’être une sorte de miroir qui avance ; un miroir qui, comme certaines horloges peut avancer.

Enrique Vila-Matas, Perdre des théories

Forum littérature et arts. Pour partager ses émotions littéraires, coups de cœurs en romans, poésie, essais mais aussi cinéma, peinture, musique, ...


    Thomas Clerc

    Partagez
    avatar
    topocl

    Messages : 1983
    Date d'inscription : 02/12/2016
    Age : 57
    Localisation : Roanne

    Thomas Clerc

    Message par topocl le Mar 6 Déc - 13:22

    Thomas Clerc
    Né en 1965


    Thomas Clerc est un romancier et essayiste français né à Neuilly-sur-Seine en 1965.
    Il est agrégé de lettres modernes, docteur ès lettres et maitre de conférence au sein de l'université Paris Ouest Nanterre La Défense.


    Oeuvres


    · Les Écrits personnels, 2001
    · Maurice Sachs, le désœuvré, 2005
    · Paris, musée du XXIe siècle. Le Dixième Arrondissement, 2007
    · Nuit, Paris/Bordeaux, 2009
    · L’homme qui tua Roland Barthes et autres nouvelles, 2010
    · L’Artiste comme modèle, 2012
    · Intérieur, Paris, 2013
    · Le Front de Seine. 1959-2013, avec Lionel Engrand, 2013


    _________________
    Comme d'autres soulèvent des haltères pour se garder en forme physiquement,certains soulèvent des idées et des émotions pour que leur esprit ne s'étiole pas.
    Dany Laferrière
    avatar
    topocl

    Messages : 1983
    Date d'inscription : 02/12/2016
    Age : 57
    Localisation : Roanne

    Re: Thomas Clerc

    Message par topocl le Mar 6 Déc - 13:23

    Intérieur



    En 7 parties (entrée-salle de bains-toilettes-cuisine-salon-bureau-chambre), Thomas Clerc décrit scrupuleusement, voire obsessionnellement son appartement. À travers ses pièces, ses objets, ses meubles, il nous propose de lui-même un portrait raffiné et élégant, et qui plus est, qui ne manque pas d'humour.



    J'aurais hésité à ouvrir ce livre, s'il ne m’avait été conseillé par ma bibliothécaire favorite (celle qui m'a fait découvrir Christine Montalbetti). J’aurais craint un roman minimaliste, là où ce livre est plein de finesse, d'observations judicieuses, de détails réjouissants. J'aurais craint une œuvre expérimentale, (ce que pourrait laisser croire aussi l'usage systématique du « 1 » pour remplacer le « un » ou le « une ») quand cela se lit comme un roman, ou récit, ou une balade poétique, toutes choses que cela n'est, finalement, pas vraiment. J'aurais craint une introspection vaguement pédante, alors que le ton apparemment sérieux est contredit en permanence par une autodérision élégante. J’aurais craint un intellectuel qui se prend totalement au sérieux dans une démarche oulipienne alors que l’humour est toujours en filigrane (sourires et même rires garantis). J'aurais craint un texte nombriliste, quand cela me révèle des choses sur moi-même, que je partage avec l'auteur,( comme la difficulté d'arranger une bibliothèque, le besoin d'accumuler étroitement mêlé au besoin de faire de la place,  la façon de cacher loin des yeux certains objets que j’exècre sans vouloir les jeter ) ou qui m’en différencient (comme son goût pour la propreté, ou pour une certaine sophistication de l'habillage).

    Dans une démarche que d'aucuns trouveront pointilleuse, centimètre par centimètre, nous parcourons comme un inventaire à la Prévert les 7 pièces de cet appartement plein de banalités et de surprises, n'évitant ni les poignées de porte, ni les lames de parquet qui s'enfoncent, ni les petites cuillères, ni les objets inutiles qui, tous, nous l’apprenons, ont une histoire. Cela aurait dû être mortellement ennuyeux, cela un charme fou, il n'y a pas une seconde d’ ennui dans cet enchaînement de petites saynètes qui décrivent un intérieur, donc une vie. Quand Thomas Clerc s’achètera un château de 20 pièces, j'en redemande.






    (commentaire rapatrié)


    _________________
    Comme d'autres soulèvent des haltères pour se garder en forme physiquement,certains soulèvent des idées et des émotions pour que leur esprit ne s'étiole pas.
    Dany Laferrière
    avatar
    Bédoulène

    Messages : 2517
    Date d'inscription : 02/12/2016
    Age : 72
    Localisation : En Provence

    Re: Thomas Clerc

    Message par Bédoulène le Sam 4 Mar - 9:35

    Je pense que je peux apprécié (moi qui fait parfois des plans quand je lis un livre où l'auteur détaille son lieu de vie)

    merci topocl


    _________________
    "Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

    "Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud

    Contenu sponsorisé

    Re: Thomas Clerc

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Dim 25 Juin - 12:24