Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot


Kurt Vonnegut, jr

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Kurt Vonnegut, jr Empty Kurt Vonnegut, jr

Message par bix_229 le Dim 1 Juil - 19:00

Kurt Vonnegut, Jr
1922 - 2007

Kurt Vonnegut, jr Vonneg10

Vonnegut est un romancier américain, d' origine allemande, né à Indianapolis en 1922

Vonnegut a une biographie plutôt agitée, peu ordinaire et pas enviable du tout. Mais elle mérite qu' on s' y attarde parce qu' elle aura une influence durable sur son existence mais aussi sur son oeuvre.

Engagé dans l' Armée américaine pendant la 2e Guerre mondiale, il participe à l' offensive des Ardennes et fait prisonnier par les Allemands à Dresde. Il travaille dans un abattoir quand se déclanchent les bombardements
alliés sur la ville.Une hécatombe épouvantable et injustifiable...
7000 tonnes de bombes -dont des bombes au phosphore- sont larguées en vagues successives. 35 OOO morts...

Caché dans une cave de l' abattoir, Vonnegut échappera à la boucherie, mais pas au traumatisme qui le hantera toute sa vie. Les autorités nazies l' affectèrent à la récupération des cadavres...
Il y en avait trop, et on termina au lance flamme... Il en parle dans Abattoir 5, son oeuvre la plus connue.

Une fois rentré aux Etats Unis, Vonnegut eut une vie difficile. C' était un homme bléssé à vie. Mais aussi un homme en colère, révolté. Toute sa vie.

La guerre lui enseigna du moins à détester la guerre et à s'élever plusieurs fois contre la politique américaine. Au Vietnam et plus récemment en Irak. C' était un adversaire résolu des Bush père et fils.

Curieusement, l' oeuvre de Vonnegut porte évidemment les traces de ce qu' il avait subi, mais il avait, heureusement pour lui un certain optimisme et un humour très particulier qui font l' originalité de son oeuvre.
Catalogué à tort écrivain de Science Fiction, il a seulement utilisé le genre, en créant notamment un personnage ringard, nommé Kilgore Trout, auteur plutot marrant de SF.

En fait c' est un sacré satisriste et un sacré original. Un personnage. Rien d' étonnant à ce qu' il ait des partisans enthousiastes depuis 50 ans...



Bibliographie traduite en français

Romans
- Le Pianiste déchaîné (Player Piano, 1952)
- Les Sirènes de Titan (The Sirens of Titan, 1959)
- Nuit mère (Mother Night, 1961)
- Le Berceau du chat (Cat's Cradle, 1963)
- R comme Rosewater !, 1976 (God Bless You Mr Rosewater or Pearls Before Swine, 1965)
   Réédition sous le titre Dieu vous bénisse, monsieur Rosewater
- Abattoir 5 ou la Croisade des enfants (Slaughterhouse 5 or The Children's Crusade, 1969), Pages 1, 2
- Le Petit Déjeuner des champions (Breakfast of Champions, or Goodbye, Blue Monday, 1973)
- Le Cri de l'engoulevent dans Manhattan désert (Slapstick or Lonesome No More, 1976)
- Gibier de potence, 1983 (Jailbird, 1979)
- Rudy Waltz, 1984 (Deadeye Dick, 1982)
- Galapagos, 1987 (Galapagos, 1985)
- Barbe bleue, 1988 (Bluebeard, 1987)
-  Abracadabra, 1992 (Hocus Pocus, 1990)
- Tremblement de temps, Super 8 éditions, 2018 (Timequake, 1997), Page 3
   
Recueil de nouvelles
- Le petit oiseau va sortir, 2011 (Look at the Birdie, 2009)

Essais
- Un homme sans patrie, Denoël, 2005 (A Man Without a Country, 2005)
- Elle est pas belle, la vie ?, Denoël, 2015 (If This Isn't Nice, What Is ?: Advice to the Young, 2013)

Pièce de théâtre
- L'Histoire du soldat (The Soldier's Tale, 1993)

source : Wikipédia

MAJ de l'index le 20/09/2018
bix_229
bix_229

Messages : 10251
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Kurt Vonnegut, jr Empty Re: Kurt Vonnegut, jr

Message par Tristram le Lun 2 Juil - 0:24

« – Tu es soldat, maintenant.
– Oui.
– C’est pour tuer le chien que tu as mis ton uniforme ? dit-elle.
– Je vais rejoindre le front. Je passais juste pour vous dire au revoir.
– Quel front ? dit-elle.
– Le front russe.
– Tu vas mourir.
– C’est ce qu’on me dit. Mais peut-être que non.
– Tous ceux qui ne sont pas morts aujourd’hui seront bientôt morts.
Elle avait dit cela sans paraître autrement émue.
– Pas tous, dis-je.
– Moi oui, fit-elle.
– J’espère bien que non, fis-je. Je suis sûr que tout ira bien pour toi.
– Je n’aurai pas mal quand on me tuera, reprit-elle. Simplement, tout d’un coup, je ne serai plus là. (Elle repoussa le chien qui tomba à terre, aussi inerte qu’une saucisse fumée.) Prends-le. De toute façon, je ne l’ai jamais beaucoup aimé. Il me faisait pitié, c’est tout.
Je ramassai l’animal.
– Ça vaudra mieux pour lui d’être mort, fit Resi.
– Sans doute, fis-je.
– Et pour moi aussi, ajouta-t-elle.
– Là, je ne suis plus d’accord.
– Tu veux que je te dise quelque chose ?
– Je t’écoute.
– Puisqu’on sera bientôt tous morts, ça n’a pas d’importance que je te dise que je t’aime.
– C’est une très gentille parole.
– Que je t’aime pour de bon, fit-elle.
Quand Helga était encore vivante et que vous veniez ici tous les deux, j’étais jalouse. Quand elle est morte, j’ai commencé à rêver du jour où je serais grande ; alors je t’épouserais, je serais une grande actrice et tu écrirais des pièces pour moi.
– J’en suis très flatté, dis-je.
– Mais ça n’a plus aucun sens. Plus rien n’a de sens aujourd’hui. Maintenant, va tuer le chien. »
Kurt Vonnegut Jr., « Mother Night » (Nuit noire)

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8112
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Kurt Vonnegut, jr Empty Re: Kurt Vonnegut, jr

Message par Bédoulène le Lun 2 Juil - 7:14

un bel extrait sur cet aveu (mais pourquoi tuer le chien ? Sad )

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 12392
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 74
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Kurt Vonnegut, jr Empty Re: Kurt Vonnegut, jr

Message par Arturo le Lun 2 Juil - 12:37

De belles claques Abattoir 5 et Le berceau du chat. Un peu moins emballé par Le pianiste déchaîné.
Arturo
Arturo

Messages : 2969
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 33
Localisation : Par-delà le bien et le mal

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Kurt Vonnegut, jr Empty Re: Kurt Vonnegut, jr

Message par animal le Dim 19 Aoû - 20:41

Kurt Vonnegut, jr 51nees10

Abattoir 5

Plus un conte éclaté qu'un roman de SF, baigné d'un humour désabusé. Quelque part aujourd'hui nous aurions l'idée d'une histoire terminée, un temps en quelque sorte figé. Claude Simon l'a dilaté, a dilaté le temps du souvenir qui habite le présent, Vonnegut l'étale, simultanéité du passé, du présent et d'un possible futur.

Ce qui se fait marquant à part que penser à La route des Flandres qui tient de l'épreuve en lisant ce livre "facile" c'est que leur point de départ est le traumatisme de la guerre. Billy Pilgrim (le pèlerin) fait office de bouffon malgré lui pour (re)traverser l'épreuve (autobiographique) de la guerre et du bombardement de Dresde. Malgré lui, comme ça vient, pour ce gars pas dégourdi mais pas méchant. Le même qui un peu de la même façon retrouvera une Amérique parfaite et une vie prospère qui ne saura pas l'intéresser. Les Trafalmadoriens sont plus intéressants ?

Amérique parfaite ou images qui habitent encore notre quotidien, il y a de quoi faire entre maison, argent et autres images d'une vie attendue, normalisée et gavée de morts et d'attitudes aveugles et préfabriquées.

C'est assez poignant et l'humour nécessaire ne fait que rendre l'ensemble plus touchant. C'est un beau bouquin pacifiste, un vrai qui parle de guerre et d'imagerie populaire, assez brut finalement dont l'apparente spontanéité ne fait pas oublier la difficulté et la peine du geste.

La tendresse pour ce bonhomme qui décroche, se sauve, n'est pas que pour lui même et ça fait du bien.

Encore mieux que pas déçu par ma lecture...

mots-clés : #autobiographie #autofiction #guerre #sciencefiction


Dernière édition par animal le Dim 19 Aoû - 21:37, édité 1 fois

_________________
Keep on keeping on...
animal
animal
Admin

Messages : 9926
Date d'inscription : 27/11/2016
Age : 38
Localisation : Tours

http://deschosesalire.forumactif.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Kurt Vonnegut, jr Empty Re: Kurt Vonnegut, jr

Message par Tristram le Dim 19 Aoû - 21:08

Il se passe de drôles de choses sur ce fil... comme un dédoublement de biographie... encore un coup des Tralfamadoriens, ou de Kilgore Trout ?

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8112
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Kurt Vonnegut, jr Empty Re: Kurt Vonnegut, jr

Message par animal le Dim 19 Aoû - 21:11

C'est le panda qui fait n'importe quoi !

D'ailleurs Kilgore Trout il a à voir avec Theodore Sturgeon ?

_________________
Keep on keeping on...
animal
animal
Admin

Messages : 9926
Date d'inscription : 27/11/2016
Age : 38
Localisation : Tours

http://deschosesalire.forumactif.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Kurt Vonnegut, jr Empty Re: Kurt Vonnegut, jr

Message par Bédoulène le Dim 19 Aoû - 21:12

tu as lu trop vite ! Smile

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 12392
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 74
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Kurt Vonnegut, jr Empty Re: Kurt Vonnegut, jr

Message par Tristram le Dim 19 Aoû - 21:20

Elle était sympa, "ta" bio, Animal !
Wikipédia a écrit:Kilgore Trout est un personnage créé par l'écrivain de science-fiction américain Kurt Vonnegut.
Le nom de ce personnage est une allusion transparente et délibérée au grand écrivain de science-fiction Theodore Sturgeon (trout signifie truite, alors que sturgeon se traduit par esturgeon).
Il apparaît dans plusieurs de ses romans en tant qu'écrivain de science-fiction inapprécié par le public (il n'a, d'ailleurs, qu'un seul fan, Eliot Rosewater).
Il joue une variété de rôles : dans Abattoir 5 ou la Croisade des enfants, par exemple, il est un personnage secondaire malgré son influence sur Billy Pilgrim, le protagoniste du roman. Par contre, dans Breakfast of Champions, Timequake ou Galapagos, il est beaucoup plus essentiel à l'intrigue.
En hommage à Theodore Sturgeon et pour poursuivre l'idée de Kurt Vonnegut, ce nom fut aussi utilisé comme pseudonyme par Philip José Farmer.
Sturgeon et Farmer sont deux bons auteurs, qui méritent le détour ; le premier se penche surtout sur la différence (avec l'Autre) et sur l'enfance, le second à la réinterprétation de personnages connus (ainsi qu'au sexe !)

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8112
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Kurt Vonnegut, jr Empty Re: Kurt Vonnegut, jr

Message par animal le Dim 19 Aoû - 21:24

J'ai une certaine curiosité pour une version papier de Killdozer. Shocked

_________________
Keep on keeping on...
animal
animal
Admin

Messages : 9926
Date d'inscription : 27/11/2016
Age : 38
Localisation : Tours

http://deschosesalire.forumactif.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Kurt Vonnegut, jr Empty Re: Kurt Vonnegut, jr

Message par Tristram le Dim 19 Aoû - 21:26

J'ai lu ça en son temps _ une révolte de bulldozer ?

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8112
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Kurt Vonnegut, jr Empty Re: Kurt Vonnegut, jr

Message par animal le Dim 19 Aoû - 21:35

Il y a de ça mais c'est parce qu'on a voulu lui faire remuer un machin genre cailloux de l'espace. J'ai vu le film !

_________________
Keep on keeping on...
animal
animal
Admin

Messages : 9926
Date d'inscription : 27/11/2016
Age : 38
Localisation : Tours

http://deschosesalire.forumactif.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Kurt Vonnegut, jr Empty Re: Kurt Vonnegut, jr

Message par Tristram le Dim 19 Aoû - 21:44

Pas vu, et le roman ne m'a pas plus marqué que ça...
Pas comme Cristal qui songe, ou Les Plus qu'humains, de très beaux bouquins !

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8112
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Kurt Vonnegut, jr Empty Re: Kurt Vonnegut, jr

Message par topocl le Lun 20 Aoû - 9:08

Vu par tes yeux, animal, il me tente bien.

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 6421
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 59
Localisation : Roanne

https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Kurt Vonnegut, jr Empty Re: Kurt Vonnegut, jr

Message par animal le Lun 20 Aoû - 12:39

ça n'est pas déjà dans une bibliothèque de la famille topocl ?

_________________
Keep on keeping on...
animal
animal
Admin

Messages : 9926
Date d'inscription : 27/11/2016
Age : 38
Localisation : Tours

http://deschosesalire.forumactif.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Kurt Vonnegut, jr Empty Re: Kurt Vonnegut, jr

Message par topocl le Lun 20 Aoû - 13:03

Non, j'ai souvent eu evie de le lire, mais ça en est resté là. Je viens de le commander, vive le forum Very Happy !

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 6421
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 59
Localisation : Roanne

https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Kurt Vonnegut, jr Empty Re: Kurt Vonnegut, jr

Message par animal le Lun 20 Aoû - 21:07

Avec des extraits (dont un nouveau) ?

La femme et le poney tenaient la pose devait des tentures de velours frangées de glands. Ils étaient flanqués de colonnes doriques. Devant l'une d'elles, un palmier en pot. C'était une reproduction de la première photo pornographique mentionnée dans les annales. Le mot photographie apparaît en 1839, et c'est cette année que Louis J.M. Daguerre communique à l'Académie française qu'une image formée sur une plaque métallique argentée recouverte d'une mince pellicule d'iodure d'argent peut être développée en présence de vapeur de mercure.
En 1841, tout juste deux ans plus tard, un assistant de Daguerre, André Le Fèvre, est arrêté aux Tuileries pour avoir tenté de vendre une image de la femme et du poney. C'est aussi là que Weary avait acheté la sienne, aux Tuileries. Le Fèvre soutenait que c'était de l'art et qu'il s'attachait à faire revivre la mythologie grecque. D'ailleurs les colonnes et le palmier étaient là pour le prouver.
Interrogé sur le mythe qu'il prétendait représenter, Le Fèvre jura qu'il en existait des milliers de similaires, dans lesquels la femme était une mortelle et le poney un dieu.
On le condamna à six mois de prison ferme. Il mourut de pneumonie. Ainsi vont les choses.

Des avions américains transpercés de toutes parts, pleins de blessés et de cadavres, décollent par l'arrière d'un aérodrome anglais. Au-dessus de la France, quelques chasseurs allemands rétrovolent dans leur direction, aspirant balles et éclats d'obus, les délogeant des appareils et des équipages. Même chose pour les zincs américains abattus qui s'élèvent à reculons et rejoignent l'escadrille.
La formation survole à contre-courant une ville allemande en flammes. Les bombardiers ouvrent leur trappe, déploient un magnétisme miraculeux qui réduit les incendies, les ramasse dans des cylindres d'acier et enfourne ceux-ci dans le ventre des coucous. Les gros cigares s'empilent régulièrement dans les râteliers. Au sol, les Allemands possèdent eux aussi des instruments prodigieux, de longs tubes d'acier. Ils s'en servent pour récupérer d'autres fragments arrachés aux hommes et aux avions. Les Américains comptent encore quelques blessés, et certains des bombardiers sont déglingués. Mais au-dessus de la France, les chasseurs allemands paraissent de nouveau et remettent tout et chacun à neuf.

Sous l'effet de la drogue, Billy a rêvé de girafes dans un jardin. Elles arpentaient des allées de gravier, s'arrêtaient pour mâchonner des poires cueillies au sommet des arbres. Billy était une girafe, lui aussi. Il mangeait une poire. Dure. Elle se défendait contre la meule de ses dents. Elle craquait à contrecœur, noyée de jus.
Les animaux adoptaient Billy, il était un des leurs, un être sans méchanceté soumis à une spécialisation aussi absurde que la leur. Deux de ces dégingandées s'approchaient pour l'encadrer, s'appuyaient contre lui. Leurs lèvres supérieures, longues et musculeuses, se relevaient comme l'extrémité d'un clairon. Elles s'en servaient pour l'embrasser. C'était des femelles, crème et jaune citron. Aux cornes en forme de boutons de porte. Recouvert de velours.
Pourquoi ?

précision au cas où pour éviter les surprises, l'encre du poche Points à la couverture bleue pue grave. Kurt Vonnegut, jr 486671555

d'autres bientôt ?

_________________
Keep on keeping on...
animal
animal
Admin

Messages : 9926
Date d'inscription : 27/11/2016
Age : 38
Localisation : Tours

http://deschosesalire.forumactif.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Kurt Vonnegut, jr Empty Re: Kurt Vonnegut, jr

Message par Bédoulène le Lun 20 Aoû - 21:26

oh ! sur un livre neuf ? j'ai déjà eu cette mauvaise surprise avec un bloc papier recyclé (je croyais au départ que c'était le livre ancien qui puait)

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 12392
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 74
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Kurt Vonnegut, jr Empty Re: Kurt Vonnegut, jr

Message par animal le Lun 20 Aoû - 21:29

oui, tout neuf et je ne pense pas que les libraires soient aussi poissonniers...

_________________
Keep on keeping on...
animal
animal
Admin

Messages : 9926
Date d'inscription : 27/11/2016
Age : 38
Localisation : Tours

http://deschosesalire.forumactif.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Kurt Vonnegut, jr Empty Re: Kurt Vonnegut, jr

Message par bix_229 le Lun 20 Aoû - 21:41

J' ai ouvert ce fil parce que l' auteur le méritait, mais sans pouvoir mentionner les livres de Vonnegut, lus il y a trop longtemps.
Le fil est en train de se meubler et je vais y participer bientot.
bix_229
bix_229

Messages : 10251
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Kurt Vonnegut, jr Empty Re: Kurt Vonnegut, jr

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains des États-Unis d'Amérique

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum