Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot


Éric Chevillard

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Éric Chevillard - Page 3 Empty Re: Éric Chevillard

Message par Tristram le Mer 21 Nov - 11:33

Commencer par son blog ! http://autofictif.blogspot.com/2018/11/3823.html Aujourd'hui, une fois n'est pas coutume, il part de l'actualité pour s'insurger contre certaines dérives... actuelles !

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8468
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Éric Chevillard - Page 3 Empty Re: Éric Chevillard

Message par topocl le Mer 21 Nov - 13:50

Ca m'emmerce plutôt, le genre aphorismes et jugements péremptoires. Il n'aurait pas écrit des livres, plutôt?

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 6480
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 59
Localisation : Roanne

https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Éric Chevillard - Page 3 Empty Re: Éric Chevillard

Message par Tristram le Mer 21 Nov - 15:51

Mais c'est que les quotidiennes de L'Autofictif sont réunies en volumes !
Éric Chevillard - Page 3 Chevil10

De plus, il n'y a pratiquement pas d'aphorismes et les jugements péremptoires y sont généralement bouffons.
Sinon, je conseillerais Palafox (parce que je n'ai pas lu les deux précédents).

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8468
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Éric Chevillard - Page 3 Empty Re: Éric Chevillard

Message par topocl le Mer 21 Nov - 16:05

Je vais passer mon tour pour l'autofictif ultraconfidentiel Éric Chevillard - Page 3 575154626 et je note palafox. D'autres suggestions des aficionados?
(Je me souviens que Du hérisson m'avait bien ennuyée, pour être polie)

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 6480
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 59
Localisation : Roanne

https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Éric Chevillard - Page 3 Empty Re: Éric Chevillard

Message par Quasimodo le Mer 21 Nov - 17:14

La nébuleuse du crabe, je ne suis pas sûr que ça te plaise, car le protagoniste est un cronope authentique.
Sinon, on m'a conseillé Le vaillant petit tailleur. Je ne suis qu'un aficionado débutant...

_________________
Entre les deux coups de feu qui décidèrent de son destin, il eut le temps d'appeler une mouche : "Madame".
Quasimodo
Quasimodo

Messages : 3362
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 24

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Éric Chevillard - Page 3 Empty Re: Éric Chevillard

Message par topocl le Mer 21 Nov - 18:02

Je crois que c'est une bonne idée. Pour diverses raison, ce petit tailleur me faisait de l'oeil.

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 6480
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 59
Localisation : Roanne

https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Éric Chevillard - Page 3 Empty Re: Éric Chevillard

Message par bix_229 le Mer 21 Nov - 18:46

Éric Chevillard - Page 3 Chevil10


Oreille rouge

Cet écrivain aime sa chambre, sa table, sa chaise, dans la pénombre : on l'envoie en Afrique où sont les lions, dans le soleil. Que va-t-il chercher là-bas ? Un grand poème, dit-il. Ou ne serait-ce pas plutôt l'inévitable récit de voyage que tant d'autres avant lui ont rapporté ? On l'a lu déjà, et relu. L'auteur va prétendre que des indigènes l'ont sacré roi de leur village. Il aura percé à jour les secrets des marabouts et appris de la bouche d'un griot vieux comme les pierres quelque interminable légende avec métamorphoses. Le pire est à craindre. Par bonheur, l'aventure tourne court. L'hippopotame se cache. L'Afrique curieusement ne semble guère fascinée par le courageux voyageur. En revanche, celui-ci prend des couleurs : est-ce le soleil ou la honte ? Nous l'appellerons Oreille rouge.

D'emblée Chevillard nous met en garde contre son héros. "Passif, défaillant, pusillanime."
Héros d'ailleurs est hors de propos. Anti héros, encore moins : Albert Moindre, tel est son nom n' est pas du genre à s' opposer.
L' inviter "en résidence d' écriture" au Mali est une folie.
Pire, une provocation. C'est ainsi qu'il le ressent.
Et d' abord, pourquoi aller en Afrique pour écrire ? Certes Gide y est allé, mais c'était il y a longtemps.  Et il en est revenu, dans tous les sens du terme.
Pourquoi faudrait-il partir ?

Et s'il était plus aventureux de rester ? La vie est là, de toute façon. Il se demande si ceux qui partent ne bercent pas sans se l'avouer le rêve d'aller où elle n'est pas. Il développe de solides argumentations sur la beauté des habitudes. Il hoche sa lourde tête de philosophe. Son regard erre sur les murs de sa chambre. Oh ! mais il ne va pas y aller... Au Mali, pas de sitôt. C'est à peine si on sait où c'est. Encore un de ces pays. Il se trouve bien, lui, sur le sol natal. Il connait le coin. Parfois il caresse le projet de faire un tour à Prague, ou au Portugal... Mais le Mali quelle idée....

Que lui inspire comme ça, vite fait, l' Afrique ?
La girafe, l'éléphant...
L'Afrique n'a jamais été qu'une invention poétique.

Il n'ira pas.

Quoique.

Il s'interroge. Se gargarise soudain de l'idée d'y aller.
Lui, pantouflard, mou du genou, court d'imagination. Bouvard et Pécuchet à lui tout seul.
Mais quand même.
Si par hasard.
Voilà qu'il imagine le profit de l'aventure. Se pose soudain en connaisseur, en théoricien. Il fait le beau en public, même s'il panique le soir dans sa chambre.
Mais voilà.

Pour s'être trop vanté, il est piégé, forcé de partir. Il fait provision de médicaments, rédige son testament. Le sort en est jeté. Le voilà dans l'avion. Il n'y reste pas longtemps. Voilà qu'un fou furieux lui met un poing sur la gueule. Héroïque, il prend un autre avion.
Et le voilà rendu. Sur place se regardant regarder la pays et ses indigènes. A la recherche de l' hipopo  le jour, chassant les moustiques la nuit, regardant sous le lit au cas où s' y cacherait un crocodile.
Et il compose le poème.

L'Afrique va le sentir passer. De son côté, il promet de reste à l'écoute. Il serre des mains. Goûte les spécialités locales avec des moues appréciatives... Son écriture va être grandement modifiée, remuée par l' Afrique, comment en douterait-il ?
On saura désormais où est le Mali.
Dans son livre.


Mais tout a une fin. Voilà Oreille rouge de retour au pays. Dans sa ville grise.

Il est l' Africain. Dès qu'il entend le mot Mali, il intervient. Et lorsque le Mali n'est pas dans la conversation il l'y met, on peut compter sur lui... Et quand le silence règne, il le rompt pour faire observer que le silence n'est pas le même au Mali.


Et bref, il brode, affabule, ressasse, fait la roue.
On aurait pu aussi bien l'appeler Queue de paon.
Ce petit blanc minable.
Il lasse tout le monde et même son auteur.
A vrai dire le lecteur aussi.

Chevillard a le sens du mot, de la formule, de la situation. Il est drôle, désinvolte, inattendu, brillant. Son style fait penser à un feu d'artifice. C'est beau tant que ça flambe et que ça rutile. Chevillard, c'est presque un genre littéraire à lui seul.
Mais il va falloir qu'il fasse encore quelques pas vers moi et que je fasse de même.

Chiche !


mots-clés : #humour #voyage
bix_229
bix_229

Messages : 10647
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Éric Chevillard - Page 3 Empty Re: Éric Chevillard

Message par Nadine le Mer 21 Nov - 20:26

Justement j'ai offert ce livre à mon ascendant il ya quelques années, il a dit "bof". Et j'ai du mal vraiment avec cet auteur à cause de son blog, typique moi : je bloque car tout le monde adore. Et quand j'essaie d'aller voir, je baille.

On verra dans 10 ans. j'ai eue le même problème avec Tarantino (tout le monde aimait tellement) à mes 20 ans, et Tom Waits (tout le monde aimait tellement, à mes 24 ans.) Ah, aussi avec la série Friends (tout le monde aimait tellement à mes 22 ans). Je n'arrive pas à surmonter. Surtout quand c'est générationnel, or les 4 personnes du coin qui lisent à ma connaissance ont 40/50 ans et aiment tellement chevillard. Tiens les Inrocks aussi, je parie. Si je m'allonge sur un divan j'en parlerai.


Dernière édition par Nadine le Mer 21 Nov - 20:53, édité 1 fois
Nadine
Nadine

Messages : 3541
Date d'inscription : 02/12/2016

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Éric Chevillard - Page 3 Empty Re: Éric Chevillard

Message par églantine le Mer 21 Nov - 20:32

Éric Chevillard - Page 3 1390083676
Mais je crois que nous sommes beaucoup dans ce cas là Nadine !

Et euh je bloque aussi avec Chevillard !
églantine
églantine

Messages : 4297
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Savoie

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Éric Chevillard - Page 3 Empty Re: Éric Chevillard

Message par Nadine le Mer 21 Nov - 20:32

(A mes 8 ans , tout le monde aimait tellement Gabin (les grands), dans le même genre, et je me disais mais non, pas possible, un monolite, toujours le même visage le même ton, pff je ne les comprends pas - et finalement, j'ai enfin vu un des films de sa jeunesse, et je trouve qu'il joue bien, qu'il est beau comme un ange, qu'il a une diction confondante de naturel dans La grande Illusion.chevillard n'a pas besoin de mes suffrages, tant mieux, on verra dans 10 ans, dis-je ? non, dans 40 ans si les dieux me prêtent vie.


Dernière édition par Nadine le Mer 21 Nov - 20:52, édité 1 fois
Nadine
Nadine

Messages : 3541
Date d'inscription : 02/12/2016

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Éric Chevillard - Page 3 Empty Re: Éric Chevillard

Message par Nadine le Mer 21 Nov - 20:43

Bah oui, Eglantine, je l'ai vu, en lisant le fil entier. Bon. Du coup j'ai osé le dire (mais pardonnez moi, j'y mets la nuance "tête de bois"). Vous lire, ça , ça passe très bien par contre Smile
Nadine
Nadine

Messages : 3541
Date d'inscription : 02/12/2016

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Éric Chevillard - Page 3 Empty Re: Éric Chevillard

Message par Bédoulène le Dim 7 Avr - 10:34

Palafox

Éric Chevillard - Page 3 51sd0010


Mais quel est donc cet animal dont personne ne connait la nature ? un animal original et burlesque assurément, que l'on peut éloigner d'une chiquenode mais qui peut s'envoler avec Maureen, la fille d'Algernon Buffoon, sur son dos. Malgré l'observation de quatre scientifiques, un entomologiste, ornithologue, herpétologue, ischtyologiste, il ne fut pas possible de classer Palafox dans une catégorie zoologique.

"Il y a 15 jours, Palafox se mourait, ce ne fut qu' une tentative. Il récupéra assez vite. Un matin il fit entendre son cri, comment dire, une espèce de piaillement, ou plutôt de miaulement, ou plutôt d'aboiement, ou plutôt de mugissement, nous y sommes presque, de rugissement, ou plus exactement de barrissement, oui c'est le mot, une espèce de piaillement."

La famille Buffoon se chargea d'élever Palafox, Algernon voulu l'instruire mais l'animal se révéla dangereux, il vola, tua, pris la fuite, bref on du le chasser comme un criminel. Perdu Palafox ? c'était sans compter sur l'affection que lui portait Maureen et Olympie (la vieille fille qui s'occupait de ses besoins physiologiques). Mais son dernier crime : dévorer le petit chien d' une amie des Buffoon, survint alors qu'Algernon le présentait justement à ses invités. De plus la destruction de la collection de faïences d'Algernon le condamna.

Une nouvelle fois Maureen et Olympie le protégèrent. Elles conclurent un marché avec Algernon, si Palafox sortait gagnant d'un concours de beauté de chiens toilettés façon "lion", Algernon l'épargnerait. et Il remporta le titre.

Cette lecture vaut tout d'abord par l'écriture, une écriture surprenante, des mots qui crépitent comme un feu d'artifice, couleurs, odeurs, formes..........
L'auteur s'est il simplement amusé ou voulait-il faire passer un message ? je ne sais, mais cette histoire me semble une parodie, une critique ironique du réel, des hommes, de la société.
Peut-on imaginer qu'un jury pour chiens caniche honore du premier prix un animal non identifié, pas la lectrice que je suis, mais l'auteur l'a fait !

(Un petit bémol ; le nombre de pages suffisent pour les suites d'énumérations, intéressantes, poétiques, certes, mais plus, pouvait survenir le risque de lasser)

merci Louvaluna pour ce choix pour la chaine ! Very Happy C'était une bonne lecture, donc j'aimerais connaître jusqu'où l'auteur peut me surprendre encore ; quel autre livre me conseillez-vous pour la suite ?


_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 12894
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 74
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Éric Chevillard - Page 3 Empty Re: Éric Chevillard

Message par Tristram le Dim 7 Avr - 13:06

Content que tu aies apprécié cette imagination particulièrement fertile !
@Bédoulène a écrit:L'auteur s'est il simplement amusé ou voulait-il faire passer un message ? je ne sais, mais cette histoire me semble une parodie, une critique ironique du réel, des hommes, de la société.
Je pense qu'il s'est au moins amusé ; mais je ne crois pas qu'il y ait de "message" précis, qu'il soit possible de rendre intelligible ou d'énoncer clairement. Et oui, je perçois aussi cette vision désapprobatrice de notre monde ; cela reste sous-jacent, comme chez Michaux, Vian, et n'a pas pour but d'être formellement décrypté par le lecteur ?

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8468
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Éric Chevillard - Page 3 Empty Re: Éric Chevillard

Message par Louvaluna le Lun 8 Avr - 17:29

@Bédoulène a écrit:Cette lecture vaut tout d'abord par l'écriture, une écriture surprenante, des mots qui crépitent comme un feu d'artifice, couleurs, odeurs, formes..........
Heureuse que tu aies pu franchir la porte, Bédoulène, et profiter du spectacle ! Very Happy

Avec quel livre poursuivre ? Il y a ceux qui te répondront que les livres de Chevillard se ressemblent tous. Et d'autres, dont je suis, qui te diront que chaque bouquin de Chevillard est un univers à part entière. Consulter sa bibliographie et te fier à ton intuition ? Wink

Dans le genre explosion de couleurs et imagination déchaînée, j'avais aussi beaucoup aimé Les Absences du capitaine Cook.
Louvaluna
Louvaluna

Messages : 1006
Date d'inscription : 19/03/2017

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Éric Chevillard - Page 3 Empty Re: Éric Chevillard

Message par Bédoulène le Lun 8 Avr - 18:44

merci Louvaluna ! Smile

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 12894
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 74
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Éric Chevillard - Page 3 Empty Re: Éric Chevillard

Message par Tristram le Mar 4 Juin - 1:08

L'Autofictif 4018, mardi 4 juin 2019
Une première caméra de surveillance me filme comme je tourne à l’angle de la rue Victor Dumay ; la suivante enregistre mon passage rue Vauban ; sur les images de la troisième, j’arrive sur la place de la Libération ; enfin, sur celles de la quatrième, on me voit pousser une porte au bout de la rue Verrerie.

Quand je ressors, je porte quelque chose sous le bras, c’est un objet de forme oblongue enveloppé dans du papier que je tiens obliquement, une extrémité dirigée vers le sol. Je rentre chez moi, semble-t-il. On me distingue à nouveau avec netteté sur les bandes des quatre caméras qui m’avaient déjà filmé à l’aller.

Bref, il va m’être extrêmement difficile de nier que je suis sorti acheter une baguette.

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8468
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Éric Chevillard - Page 3 Empty Re: Éric Chevillard

Message par Plume le Mar 4 Juin - 2:31

Bonjour Tristram,

Je lis l'Autofictif tous les matins depuis le début.. M. Chevillard a une certaine endurance... Vraiment drôle et talentueux!

Plume
Plume

Messages : 144
Date d'inscription : 12/12/2016
Age : 50

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Éric Chevillard - Page 3 Empty Re: Éric Chevillard

Message par Tristram le Mar 4 Juin - 3:08

Bonjour Plume,
Je suis abonné depuis un bon moment aussi, et parfois je ne peux pas m'empêcher de répercuter un de ses points de vue judicieusement décalé !

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8468
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Éric Chevillard - Page 3 Empty Avis à M. Chevillard

Message par Plume le Jeu 6 Juin - 13:37

Avis à M. Chevillard, quand un paragraphe fait plus de 3 lignes, je le survole...

Drôle aujourd'hui:
Han !... Han ! Il ne faut pas deux heures au bûcheron Nadal pour déboiser un terrain de tennis.
Plume
Plume

Messages : 144
Date d'inscription : 12/12/2016
Age : 50

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Éric Chevillard - Page 3 Empty Re: Éric Chevillard

Message par Tristram le Jeu 6 Juin - 13:40

Mélancolique aussi :
Le suicidaire dans sa folie meurtrière n’épargne pas même l’enfant qu’il fut ni le vieillard qu’il serait devenu.
Et encore plus noir dans le premier paragraphe...

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8468
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Éric Chevillard - Page 3 Empty Re: Éric Chevillard

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains européens francophones


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum