Jacques-Bénigne de Bossuet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jacques-Bénigne de Bossuet

Message par Fancioulle le Sam 18 Aoû - 12:16

Jacques-Bénigne de Bossuet (1627-1704)
Dit « L'Aigle de Meaux »



Like a Star @ heaven

Claude Puzin a écrit:Avec l'appui de sa famille de vieille bourgeoisie bourguignonne, Jacques-Bénigne de Bossuet fut très tôt d'Eglise. Tonsuré dès l'âge de huit ans, ce pieux et bon élève des jésuites, à qui son père procura un canonicat au chapitre de Metz en 1640 (le jeune chanoine avait treize ans), fut ordonné prêtre en 1652, l'année même où il fut reçu docteur en théologie. Installé à Metz, ce qui ne l'empêche pas de séjourner tantôt à Dijon, tantôt à Paris, l'ecclésiastique acquiert célébrité par son zèle et surtout par son talent de prédicateur. Il prêche en effet avec éclat à la Ville et à la Cour, et pour la première fois devant Louis XIV en 1662, à l'occasion du Carême du Louvre.
Protégé par Anne d'Autriche, il est récompensé par un évêché (Condom) en 1669 et, ce qui est mieux encore, par le préceptorat du Dauphin, dont il s'acquittera avec soin de 1670 à 1680. Sa voix retentit dans de nombreux sermons et pour les oraisons funèbres de hauts et puissants personnages. Son talent, ses services lui ont également valu en 1671 d'être élu à l'Académie française. Il est nommé en 1681 à l'évêché de Meaux, plus proche de la capitale que de la Cour.

Son activité à l'Assemblée du clergé, son rôle dans les affaires gallicanes le posent quasiment en chef de l'Eglise de France. Le prélat se dépense sans compter dans toutes les controverses du temps : il argumente et publie contre le protestantisme, contre le cartésianisme, contre le quiétisme (et Fénelon), contre l'exégèse biblique (d'un Richard Simon), contre la casuistique relâchée, contre l'insoumission janséniste ; il défend la religion catholique, la conception qu'il s'en fait, sur tous les fronts où elle est menacée, voire attaquée. A sa mort, survenue à soixante-dix-sept ans, il semble avoir bien mérité ce titre de "Père de l'Eglise" que lui décerna son ami La Bruyère.
Extrait du tome XVIIe de la collection Henri Mitterand.

Like a Star @ heaven

Œuvres :

Sermon sur la Loi, 1653.
Réfutation du catéchisme du Sr Paul Ferry, ministre de la religion prétendue reformée, 1655.
Panégyrique de Saint-Paul, 1657.
Sermon sur l'éminente dignité des pauvres dans l'Eglise, 1659.
Sermon sur la parole de Dieu, 1661.
Sermon sur la Mort., Sermon sur le mauvais riche, 1662.
Oraison funèbre de Henriette-Marie de France, 1669.
Oraison funèbre de Henriette-Anne d'Angleterre, 1669.
Exposition de la doctrine de l'église catholique sur les matières de controverse, 1671.
Discours sur l'Histoire universelle, 1681.
Discours des quatre articles, 1681.
Oraison funèbre du prince de Condé, 1669.
Histoire des variations des Églises protestantes, 1688.
Défense de la Tradition et des saints Pères, 1693.
Maximes et réflexions sur la comédie, 1694.
Relation sur le quiétisme, 1698.
Explication de la prophétie d'Isaïe, 1704.
La Politique tirée des propres paroles de l'Écriture sainte, 1709.
Traité de la concupiscence, 1731.
Traité de la connaissance de Dieu et de soi-même, 1741.
avatar
Fancioulle

Messages : 155
Date d'inscription : 04/12/2016
Age : 25
Localisation : çà et là

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Nouveaux fils en devenir ou à ranger

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum