Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot


Claude Lévi-Strauss

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

contemythe - Claude Lévi-Strauss Empty Claude Lévi-Strauss

Message par Tristram le Sam 25 Aoû - 21:22

Claude Lévi-Strauss
(1908 - 2009)

contemythe - Claude Lévi-Strauss Claude10

Wikipédia a écrit:Claude Lévi-Strauss, né le 28 novembre 1908 à Bruxelles et mort le 30 octobre 2009 à Paris, est un anthropologue et ethnologue français qui a exercé une influence majeure à l'échelle internationale sur les sciences humaines et sociales dans la seconde moitié du XXe siècle. Il est devenu notamment l'une des figures fondatrices du structuralisme à partir des années 1950 en développant une méthodologie propre, l'anthropologie structurale, par laquelle il a renouvelé en profondeur l'ethnologie et l'anthropologie en leur appliquant les principes holistes issus de la linguistique, de la phonologie, des mathématiques et des sciences naturelles.

Professeur agrégé de philosophie et enseignant au début des années 1930, il se tourne à partir de 1935 vers l'ethnologie, dont il va faire son métier. Après ses premiers travaux de terrain sur les peuples indigènes du Brésil entre 1935 et 1939, il est contraint de s'exiler en 1941 à New York ; où il rencontre de grandes figures des sciences humaines et sociales, dont le phonologue russe Roman Jakobson, auprès de qui il s'initie aux principes de l'analyse structurale et de la linguistique moderne. À partir de cette découverte décisive qu'il choisit d'appliquer à la parenté, il élabore les principes de l'anthropologie structurale, en rupture radicale avec les courants alors dominants en ethno-anthropologie (évolutionnisme, diffusionnisme, culturalisme, fonctionnalisme) : il cherche à expliquer la société et ses manifestations comme un tout doté d'une cohérence interne autorégulée, échappant à la conscience des individus. À son retour en France, il soutient et publie en 1949 sa thèse sur Les Structures élémentaires de la parenté, première application de sa méthode novatrice, qui lui apporte une notoriété précoce parmi les anthropologues de nombreux pays.

Durant les années 1950, il enseigne en France, où il est directeur d'étude à l'Ecole pratique des hautes études, et aux États-Unis et consolide les principes de sa méthode structurale, qu'il présente en 1958 au public sous la forme d'un recueil d'articles, Anthropologie structurale, premier d'une série d'ouvrages méthodologiques. Ses travaux apportent un éclairage neuf sur un grand nombre de problématiques anthropologiques classiques jusqu'alors mal connues ou inexpliquées. Ils acquièrent rapidement un rayonnement international et inspirent d'autres disciplines, participant dans une large mesure à la naissance du mouvement structuraliste français. Élu en 1959 à la chaire d'anthropologie sociale du Collège de France, Lévi-Strauss quitte le champ de la parenté et continue avec Le Totémisme aujourd'hui et La Pensée sauvage (1962) à revisiter les grandes thématiques anthropologiques, bouleversant le regard occidental sur les sociétés sans écriture. Puis, durant près d'une décennie, il se consacre à une approche structurale des mythes, publiant entre 1964 et 1971 les quatre volumes des Mythologiques, son œuvre majeure.
Dans les années 1970 puis après sa retraite en 1982, il adapte sa méthode scientifique à l'évolution générale du paradigme structuraliste vers la dimension temporelle (diachronie, structuralisme génétique), travaillant notamment avec les historiens des Annales à la naissance de l'anthropologie historique sur des thèmes comme la famille, la parenté cognatique, le système à maison. Parallèlement, tout au long de sa carrière, il participe à la réflexion sur les sciences sociales et leur organisation institutionnelle, et réexamine de façon critique de vastes thématiques des sciences humaines comme l'art, le progrès, la race, les rapports entre nature et culture, le développement et la condition humaine.

Auteur, à côté de ses nombreux ouvrages de caractère universitaire, d'un livre plus littéraire et autobiographique, Tristes Tropiques, qui connut dès sa parution en 1955 un large succès public en France comme à l'étranger, Lévi-Strauss a été élu en 1973 à l'Académie française. Ayant acquis à partir des années 1980 une très grande stature intellectuelle, consacrée en 2008 par l'entrée de son vivant dans la prestigieuse collection de la Pléiade, il reste présent dans les médias et les débats de société jusqu'à un âge avancé. Sa pensée, qui avait perdu après les années 1970 une grande partie de son influence dans les sciences sociales avec le reflux du paradigme structuraliste et holiste, connaît une nouvelle vitalité à partir des années 2000 en philosophie des sciences et des mathématiques, autour de la notion-clé de transformation.

Bibliographie (Wikipédia aussi) :

• Gracchus Babeuf et le Communisme, publié par la maison d'édition du Parti ouvrier belge L'églantine en 1926.
• La Vie familiale et sociale des Indiens Nambikwara, Société des américanistes, 1948
• Les Structures élémentaires de la parenté, Paris, Presses universitaires de France, 1949
• Introduction à l’œuvre de Marcel Mauss, Paris, Presses universitaires de France, septembre 1950
• Race et Histoire, Paris, UNESCO, 1952
• Tristes Tropiques, Paris, Plon, coll. « Terre Humaine », 1955
• Anthropologie structurale, Paris, Plon, juillet 1958
• Le Totémisme aujourd'hui, Paris, PUF, 1962
• La Pensée sauvage, Paris, Plon, 1962
• Mythologiques, t. I : Le Cru et le Cuit, Paris, Plon, 1964
• Mythologiques, t. II : Du miel aux cendres, Paris, Plon, 1967
• Mythologiques, t. III : L'Origine des manières de table, Paris, Plon, 1968
• Mythologiques, t. IV : L'Homme nu, Paris, Plon, 1971
• Race et Culture (conférence à l'UNESCO, 1971)
• Anthropologie structurale deux, Paris, Plon, décembre 1973
• La Voie des masques, Genève, éd. Skira, 1975 ; nouv.  éd. augmentée Plon, 1979
• Myth and Meaning, Londres, Routledge & Kegan Paul, 1978
• Le Regard Eloigné, Paris, Plon, 1983
• Paroles données, Paris, Plon, 1984
• La Potière jalouse, Paris, Plon, 1985
• Des symboles et leurs doubles Paris, Plon, 1989
• Histoire de Lynx, Paris, Pocket, 1991
• Regarder écouter lire, Paris, Plon, 1993
• (pt) Saudades do Brasil, Paris, Plon, 1994
• Le Père Noël supplicié, Les Temps modernes, 1952
• L'Anthropologie face aux problèmes du monde moderne, Paris, Seuil, 2011
• L'autre face de la lune. Écrits sur le Japon, Paris : Seuil, 2011
• Nous sommes tous des cannibales, Paris : Seuil, 2013

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8474
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

contemythe - Claude Lévi-Strauss Empty Re: Claude Lévi-Strauss

Message par Tristram le Sam 25 Aoû - 21:55

La Pensée sauvage

contemythe - Claude Lévi-Strauss La_pen10

Claude Lévi-Strauss développe dans cet ouvrage le fruit de ses études sur
« …] cette "pensée sauvage" qui n’est pas, pour nous, la pensée des sauvages, ni celle d’une humanité primitive ou archaïque, mais la pensée à l’état sauvage, distincte de la pensée cultivée ou domestiquée en vue d’obtenir un rendement. »
Partant de
« …] ce contact intime entre l’homme et le milieu, que l’indigène impose perpétuellement à l’ethnologue »
il en ressort que l’homme a toujours et partout développé ses capacités d’observation puis s’est efforcé d’organiser les informations recueillies, soit mettre du sens et de la cohérence (structurale) dans le désordre en classifiant les éléments du monde. C’est la même démarche de la mythologie comme de la science, qui d’ailleurs coexistent dans le même temps (un peu comme pour le singe qui nous est contemporain, et pas un ancêtre).
« Jamais et nulle part, le "sauvage" n’a sans doute été cet être à peine sorti de la condition animale, encore livré à l’empire de ses besoins et de ses instincts, qu’on s’est trop souvent plu à imaginer, et, pas davantage, cette conscience dominée par l’affectivité et noyée dans la confusion et la participation. »
Il se dégage une constante "universelle" des transformations par symétrie inverse dans la différenciation nature/ culture, que je ne commenterai pas par incapacité caractérisée. On se repose de ces réflexions de haut vol au cours de fréquents exemples de mythologie primitive avec leur éclairage, qui bien souvent m’enchantent par leur description comme par l'explication qui en est extraite.
Le regard de l’ethnologue ouvre décidément des perspectives nouvelles sur l’humain et la société ; il suscite aussi beaucoup d’interrogations (par exemple, j’ai été frappé par l’équivalence femmes-nourriture qu’on retrouve en tous lieux).
Confrontation finale avec la dialectique historique sartrienne :
« …] dans le système de Sartre, l’histoire joue très précisément le rôle d’un mythe. »
A noter qu'à l'Histoire dans le temps correspond l'ethnographie dans l'espace.

@Topocl :
« …] l’art s’insère à mi-chemin entre la connaissance scientifique et la pensée mythique ou magique ; car tout le monde sait que l’artiste tient à la fois du savant et du bricoleur : avec des moyens artisanaux, il confectionne un objet matériel qui est en même temps objet de connaissance. »

@ArenSor et @Arturo :
« "Pour André Siegfried, il y a deux attitudes politiques fondamentales de la France. Notre pays est tantôt bonapartiste et tantôt orléaniste. Bonapartiste, c'est-à-dire acceptant le pouvoir personnel et le souhaitant même. Orléaniste, c'est-à-dire s’en remettant aux députés du soin de gérer les affaires publiques. Devant chaque crise […] la France change d’attitude […]
"Personnellement, au contraire, je pense que le changement actuel, sans être totalement indépendant de ces constantes du tempérament politique français, est lié aux bouleversements que l’industrialisation apporte dans la société. […]"
Il est probable qu’aux Osage ces deux types d’opposition (l’une synchronique, l'autre diachronique) auraient servi de point de départ [… »
Cela m’a fait penser à notre propension nationale à traiter de "roi" nos dirigeants ‒ ou à leur tendance à se conformer périodiquement à ce profil !...

@Colimasson :
« Ces observations nous semblent faire justice de toutes les théories qui invoquent des "archétypes" ou un "inconscient collectif" ; seules les formes peuvent être communes, mais non les contenus. »

Deux dernières citations, qui donnent à comprendre comment l'auteur remet les choses en place :
« L’explication scientifique ne consiste pas dans le passage de la complexité à la simplicité, mais dans la substitution d’une complexité mieux intelligible à une autre qui l’était moins. »
« Nous n’entendons nullement insinuer que des transformations idéologiques engendrent des transformations sociales. L’ordre inverse est seul vrai : la conception que les hommes se font des rapports entre nature et culture est fonction de la manière dont se modifient leurs propres rapports sociaux. »
Evidemment, j’aurais dû lire Descola après ce livre ; ces notions ont été amendées et dépassées, mais une voie fut grande ouverte par Lévi-Strauss… qui demeure un des plus brillants esprits que j’ai lu (tout particulièrement synthétique) : il y a une idée ouvrant de nouvelles perspectives à pratiquement chaque phrase, et dans différents domaines transverses.
Une lecture passionnante, même si elle demande un effort !

Mots-clés : #contemythe #essai

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8474
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

contemythe - Claude Lévi-Strauss Empty Re: Claude Lévi-Strauss

Message par Tristram le Sam 25 Aoû - 21:59

Sans rapport avec l'anthropologie, Claude Lévi-Strauss est aussi un grand écrivain, d'une précision extrême. A ce propos, je recommande la lecture des Tristes tropiques, et celle de Saudades do Brasil. Mais je n'ai pas lu toute son oeuvre...

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8474
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

contemythe - Claude Lévi-Strauss Empty Re: Claude Lévi-Strauss

Message par animal le Sam 25 Aoû - 23:08

Pas sans résonance avec ma lecture du moment et tentant. contemythe - Claude Lévi-Strauss 1252659054

_________________
Keep on keeping on...
animal
animal
Admin

Messages : 10226
Date d'inscription : 27/11/2016
Age : 38
Localisation : Tours

http://deschosesalire.forumactif.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

contemythe - Claude Lévi-Strauss Empty Re: Claude Lévi-Strauss

Message par Bédoulène le Dim 26 Aoû - 6:52

Tristram peux-tu expliquer : le regard de l’ethnologue ouvre décidément des perspectives nouvelles sur l’humain et la société ; il suscite aussi beaucoup d’interrogations (par exemple, j’ai été frappé par l’équivalence femmes-nourriture qu’on retrouve en tous lieux).

merci pour ce commentaire argumenté

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 12903
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 74
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

contemythe - Claude Lévi-Strauss Empty Re: Claude Lévi-Strauss

Message par Tristram le Dim 26 Aoû - 12:27

Oui Bédoulène, j'ai été frappé de ce que les femmes soient assimilées à une marchandise dans les échanges des sociétés étudiées par les ethnologues un peu partout sur la planète. Il y a même une sorte d'équivalence femmes-nourriture dans les rapports sociaux. Les racines de l'inégalité des sexes semblent plus profondes qu'on pourrait le croire...

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8474
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

contemythe - Claude Lévi-Strauss Empty Re: Claude Lévi-Strauss

Message par Bédoulène le Dim 26 Aoû - 16:01

merci Tristram ! en fait "acheter et/ou échanger" une femme c'est-à dire, proposer de la marchandise (animaux par exemple) contre son acquisition ?

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 12903
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 74
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

contemythe - Claude Lévi-Strauss Empty Re: Claude Lévi-Strauss

Message par Tristram le Dim 26 Aoû - 16:08

Oui, les femmes/ épouses sont une équivalence des ressources alimentaires dans la représentation du monde, qui est une sorte de combinatoire où la fertilité féminine correspond aux vivres que procure la nature.

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8474
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

contemythe - Claude Lévi-Strauss Empty Re: Claude Lévi-Strauss

Message par Bédoulène le Dim 26 Aoû - 16:29

alors bien sur lorsque les femmes vieillissent elles ne pèsent pas lourd !

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 12903
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 74
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

contemythe - Claude Lévi-Strauss Empty Re: Claude Lévi-Strauss

Message par ArenSor le Lun 27 Aoû - 20:32

@Tristram a écrit:
Deux dernières citations, qui donnent à comprendre comment l'auteur remet les choses en place :
« L’explication scientifique ne consiste pas dans le passage de la complexité à la simplicité, mais dans la substitution d’une complexité mieux intelligible à une autre qui l’était moins. »
« Nous n’entendons nullement insinuer que des transformations idéologiques engendrent des transformations sociales. L’ordre inverse est seul vrai : la conception que les hommes se font des rapports entre nature et culture est fonction de la manière dont se modifient leurs propres rapports sociaux. »
C'est le genre d'affirmations que j'ai beaucoup de mal à transposer dans une réalité concrète.  contemythe - Claude Lévi-Strauss 2441072346
ArenSor
ArenSor

Messages : 1957
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Din ch'nord

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

contemythe - Claude Lévi-Strauss Empty Re: Claude Lévi-Strauss

Message par Tristram le Lun 27 Aoû - 21:01

Je ne me lancerai pas dans une explication dont je suis parfaitement incapable. A cet endroit-là, Lévi-Strauss précise qu'il étudie les superstructures (de classification et "combinatoires") dans la pensée, pas les "phénomènes majeurs" en eux-mêmes. C'est dans la première partie du livre, et vers la fin il réfute Sartre en tant que dialecticien existentialiste (de la gauche "mythique"). Je comprends qu'on peut transposer sans exagération cette affirmation dans les sphères de la sociologie et de la politique, sans oublier l'Histoire. En tout cas, ça me paraît un point de vue ouvrant plein de perspectives (et pas un paradoxe, comme on pourrait croire au premier abord). Pour plus, lire le livre !

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8474
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

contemythe - Claude Lévi-Strauss Empty Re: Claude Lévi-Strauss

Message par Tristram le Ven 2 Aoû - 1:15

https://www.franceculture.fr/emissions/les-nuits-de-france-culture/claude-levi-strauss-le-propre-du-langage-est-de-reposer-sur-des-mecanismes-inconscients#xtor=EPR-2-[LaLettre01082019]
Aujourd'hui, premier de quatre entretiens donnés par le regretté anthropologue, ethnologue et philosophe : le mythe comme imaginaire à l'oeuvre.
Le propre du langage est de reposer sur des mécanismes inconscients. Quand nous parlons nous ne sommes absolument pas conscients des lois que nous observons pour parler et même le linguiste qui fait la théorie de ces lois, n’en prend conscience que pour autant qu’il les expose dans des livres ou dans des cours, mais pendant qu’il parle, elles sont exactement aussi inconscientes que pour n’importe lequel d’entre nous.
...] l'inconscient consiste beaucoup plutôt en mécanismes et en propriétés formelles, qui sont capables d'absorber, de manipuler, de traiter n'importe quel contenu [...
Aussi une explication simple des renversements symétriques et autres rapports relatifs, au cours de la diffusion du mythe. Et vlan pour les archétypes jungiens, au passage.
Je crois que les mythes n'ont pas attendu Freud et ses successeurs pour faire eux-mêmes de la psychanalyse, et que beaucoup d'idées qui ont été retrouvées au début de notre siècle par les psychanalystes étaient déjà parfaitement présentes dans la pensée mythologique.
Ainsi, le caractère oral et anal étaient déjà présents dans l'engoulevent et le paresseux des mythes sud-américains... et on passe à la différence entre transmission orale et écrite, sans évoquer de parallélisme.
24', éminemment recommandable : semble encore plus passionnant à écouter qu'à lire !

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8474
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

contemythe - Claude Lévi-Strauss Empty Re: Claude Lévi-Strauss

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Documents et essais :: Sciences humaines

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum