Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot


Claude-Prosper Jolyot de Crébillon, fils

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Claude-Prosper Jolyot de Crébillon, fils Empty Claude-Prosper Jolyot de Crébillon, fils

Message par Dreep le Dim 7 Oct - 16:07

Crébillon fils
(1707 - 1777)

Claude-Prosper Jolyot de Crébillon, fils Crc3a910

Claude Prosper Jolyot de Crébillon dit « Crébillon fils » est un auteur libertin du XVIIIe siècle, qui a connu la prison à cause du caractère licencieux de ses contes et romans. S’il mène une vie joyeuse et mondaine, le jeune homme décrit gravement et sans ménagement les ravages de la passion. C’est dans un décor des Mille et Une Nuits qu’il donne libre cours à des évocations érotiques avec Le Sopha. Mais la manière propre de Crébillon se manifeste surtout dans les œuvres où il peint la pratique amoureuse des gens du monde parisien de son temps, avec une précision dans l'analyse et une richesse dans la variation allant de la complaisance à la dénonciation.
Les ruses infinies du discours amoureux sont les éléments d'une auto-accusation de Meilcour, dans Les Egarements du cœur et de l'esprit, mais aussi ceux de son apprentissage réussi. Dans La Nuit et le moment, le lecteur est lui-même amené à entrer dans le jeu de cette ruse, puisque le texte n'existe que comme préparation suspensive et retardement délicieux du plaisir charnel des amants.
Le mariage avec Henriette Stafford-Howard (1748) lui offre une vie tranquille. II exerce, après son père, la charge de censeur royal à partir de 1759, et meurt dans le dénuement et l'oubli.

gallica.bnf.fr

Une version longue : wikipedia.org

Bibliographie :

- Le Sylphe ou Songe de Madame de R***. Écrit par elle-même à Madame de S***, conte, 1730
- Lettres de la marquise de M*** au comte de R***, roman épistolaire à une voix, 1732
- Tanzaï et Néadarné (appelé quelquefois, à tort, L'Écumoire, histoire japonaise), 1734
- Les Égarements du cœur et de l'esprit ou Mémoires de M. de Meilcour, roman-mémoires, 1736-1738
- Le Sopha, conte moral, 1742
- Le dialogue des morts, 1745
- Les amours de Zéokinisul, roi des Kofirans, 1746
- Ah quel conte ! Conte politique et astronomique, 1754
- Les Heureux Orphelins, histoire imitée de l'anglais, 1754
- La Nuit et le moment ou les matines de Cythère : dialogue, 1755
- Le Hasard du coin du feu. Dialogue moral, 1763
- Lettres de la Duchesse de *** au duc de ***, roman épistolaire à une voix, 1768
- Lettres athéniennes. Extraites du porte-feuille d'Alcibiade, 1771
Dreep
Dreep

Messages : 565
Date d'inscription : 08/12/2016
Age : 27

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Claude-Prosper Jolyot de Crébillon, fils Empty Re: Claude-Prosper Jolyot de Crébillon, fils

Message par Dreep le Dim 7 Oct - 16:08

Claude-Prosper Jolyot de Crébillon, fils Egarem10

Les Égarements du cœur et de l'esprit

Dans ses mémoires, M. de Meilcour apparaît au lecteur comme quelqu'un qui possède un certain recul par rapport aux événements qu'il raconte. Le décalage entre la clairvoyance de ce narrateur presque omniscient et la naïveté du personnage qu'il a joué, frisant l'idiotie, commence par faire tout le sel de ce récit vraiment très drôle. Toute la narration se concentre sur les jeux de séductions mondaines ou amoureuses, ou sur des manœuvres méchantes pour écarter l'un ou l'autre d'une partie jouée serrée.

Meilcour s'égare et se trouve dans une situation de plus en plus confuse, de plus en plus ridicule, parmi des gens sans consistance, mais très habiles dans le double-jeu et le mensonge. La vision que donne Crébillon de cette société pourrie jusqu'à la moelle, se précise au détour d'une leçon de Versac à notre personnage, oh, on comprend que l'on se moquait peut-être un peu légèrement ― mais pourquoi pas ? ― des mésaventures de notre héros, et qu'il faut être assez suicidaire ou complètement cynique pour s'enfoncer à ce point dans la tourbe, et feindre d'être d'accord avec elle.

Crébillon fils a écrit:Il y a mille gens à qui l'on n'en croit que parce qu'ils ne cessent pas de dire qu'ils en ont {du mérite}. Ne vous arrêtez point à l'air de froideur et de dégoût avec lequel on vous écoutera, au reproche même qu'on vous fera de ne vous perdre jamais de vue. Tout homme qui vous blâme de trop parler de vous, ne le fait que parce que vous ne lui laissez pas toujours le temps de parler de lui : plus modeste, vous seriez martyr de sa vanité.

mots-clés : #amour #initiatique
Dreep
Dreep

Messages : 565
Date d'inscription : 08/12/2016
Age : 27

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Claude-Prosper Jolyot de Crébillon, fils Empty Re: Claude-Prosper Jolyot de Crébillon, fils

Message par Arturo le Lun 8 Oct - 11:37

Je n'ai lu que le théâtre du père. Le fils m'attend, merci pour le commentaire et le fil.
Arturo
Arturo

Messages : 3112
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 33
Localisation : Par-delà le bien et le mal

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Claude-Prosper Jolyot de Crébillon, fils Empty Re: Claude-Prosper Jolyot de Crébillon, fils

Message par bix_229 le Lun 8 Oct - 16:08

ça ne vaut pas Les Liaisons dangereuses, mais quel livre peut soutenir la comparaison ?
Mais il a du style Crébillon et de la rigueur. Et cela vaut pour tout le volume de la Pléiade que j' ai lu.
Et où l' on découvre de vrais bijoux comme ce Point de lendemain de Vivant Denon.

Claude-Prosper Jolyot de Crébillon, fils Crzobi10
bix_229
bix_229

Messages : 10655
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Claude-Prosper Jolyot de Crébillon, fils Empty Re: Claude-Prosper Jolyot de Crébillon, fils

Message par ArenSor le Lun 8 Oct - 18:44

Oui, Crébillon fils méritait bien un fil cheers J'ai un excellent souvenir des Egarements du coeur et de l'esprit (il faudrait que je le relise d'ailleurs !)
Je considère également Point de lendemain comme un vrai bijou de la littérature de l'époque drunken

C'est dommage que Gallimard, via Pléiade n'ait pas réédité les 2 volumes des romanciers du 18e siècle (les écrits libertins étaient-ils plus vendeurs ? Rolling Eyes )
De même, d'ailleurs que pour les romanciers du 17e s ; Scarron, Furetière ou Sorel méritent d'être lus Very Happy
ArenSor
ArenSor

Messages : 1957
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Din ch'nord

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Claude-Prosper Jolyot de Crébillon, fils Empty Re: Claude-Prosper Jolyot de Crébillon, fils

Message par bix_229 le Lun 8 Oct - 19:14

On peut sans doute encore les trouver dans les BM et Médiathèques.
bix_229
bix_229

Messages : 10655
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Claude-Prosper Jolyot de Crébillon, fils Empty Re: Claude-Prosper Jolyot de Crébillon, fils

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains européens francophones

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum