Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot


Ray Bradbury

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ray Bradbury Empty Ray Bradbury

Message par chrysta le Mar 9 Oct - 5:29

Ray Bradbury
(1920-2012)

Ray Bradbury Sans-t11

Ray Douglas Bradbury est un écrivain américain.

Il est célèbre pour ses nombreuses œuvres de science-fiction, ayant une préférence pour l'anticipation (sous-genre de la science-fiction). Il est particulièrement connu pour les "Chroniques Martiennes", écrites en 1950, "L'homme illustré", un recueil de nouvelles écrit en 1951 et surtout pour son roman de dystopie: "Fahrenheit 451", publié en 1953.

Ray Bradbury a aussi écrit sur la survie spirituelle de l'humanité, s'opposant au matérialisme de la société (notamment un des thèmes de "Fahreinheit 451").

Un prix a été créé en 1992, en son nom, qui récompense l'excellence d'une oeuvre dramatique présentée au cinéma, à la télévision, sur internet, à la radio ou encore au théâtre. Il est décerné par un regroupement d'auteurs de science-fiction, le "Science-fiction and Fantasy Writer of America". Ce prix remplace officiellement celui de "Nebula du meilleur scénario" qui datait de 1973.

En 2002, il reçoit la médaille de la "National Book Fondation", puis le 1er avril de la même année, l'auteur se voit attribué la 2193ème étoile du "Walk of Fame" à Hollywood. Le 22 août 2012, la NASA nomme en son honneur l'atterrissage effectué par le robot "Curiosity" sur Mars: "Bradbury Landing" ("Zone d’atterrissage Bradbury").

Ray Bradbury est un maître incontesté du récit de science-fiction, bien qu'il ne se soit pas considéré comme un écrivain centré sur un genre. Il estime lui-même avoir plus écrit de romans de fantasy que de science-fiction.


Œuvres :

Romans:
Chroniques martiennes, 1950
Fahrenheit 451, 1953
Le Vin de l'été, 1957
La Foire des ténèbres, 1962
L'Arbre d'Halloween, Le Seuil, 1972
La solitude est un cercueil de verre, 1985
Le Fantôme d'Hollywood, Denoël coll. Présences, 1990
La Baleine de Dublin, 1992
Ahmed et les Prisons du temps, 1998
De la poussière à la chair - Souvenirs d'une famille d'immortels, 2001
Il faut tuer Constance, 2003

Recueils de nouvelles:
L'Homme illustré, 1951
Les Pommes d'or du soleil, 1953
Le Pays d'octobre, 1955
Un remède à la mélancolie, 1958
Les Machines à bonheur, 1964
Aux portes de l'épouvante, 1969 (avec Robert Bloch)
Je chante le corps électrique, 1969
Bien après minuit, 1976
Monstrueusement vôtre, 1984
À l'ouest d'octobre, 1988
...mais à part ça, tout va très bien, 1996
Train de nuit pour Babylone, 1997
Les Garçons de l'été, 2002
Histoires de dinosaures, 2003
Léviathan 99, 2004

Théâtre:
Café irlandais, 1963
Théâtre pour demain... et après, 1972
La Colonne de feu, 1975

Poésie:
Pour les chiens c'est tous les jours Noël, 1997 (illustrations de Louise Reinoehl Max)
Avec un chat pour édredon, 1997 (illustrations de Louise Reinoehl Max)

Essais:
Le Zen dans l'art de l'écriture, 1990
chrysta
chrysta

Messages : 551
Date d'inscription : 15/01/2017
Age : 46
Localisation : Var

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Ray Bradbury Empty Re: Ray Bradbury

Message par chrysta le Mar 9 Oct - 5:32

Ray Bradbury 2006010

L'arbre d'Halloween


Lorsqu'ils frappent à la porte de Montsuaire pour réclamer des bonbons, Tom et ses copains déguisés en zombies ne savent rien de ce qui les attend... Commence alors un fabuleux voyage dans l'espace et le temps... Une quête fantastique et poétique des origines d'Halloween...
"Tout a commencé quand ? En Égypte, il y a quatre millénaires, pour célébrer l'anniversaire de la mort du soleil ? Ou des millions d'années plus tôt, devant les feux nocturnes allumés par les hommes des cavernes ? Ou dans le ciel de Paris, là où d'étranges créatures sont venues se pétrifier pour devenir les gargouilles de Notre-Dame?"



Je sors tout juste de cette lecture qui fut rapide tant par la brièveté du livre que par le style de l’auteur qui détermine un rythme de lecture soutenu, effréné même dirai je. Je n’avais jamais lu Bradburry auparavant, et j’admets avoir été séduite par son style tel un feu d’artifice qu ne nous laisse jamais souffler, relançant sans cesse notre émerveillement par des métaphores qui se succèdent, par la poésie de sa prose qui sonne comme une chansonnette, nous emportant dans une valse de mots qui nous tourne la tête. Et cette qualité est à mon sens aussi le défaut que j’ai trouvé à cette lecture, celui d’être tant happé par le rythme et par la forme, que le fond de l’histoire se dérobe. Je me suis sentie perdue et fascinée dans cette fioriture de mots,  mais finalement, comme sidérée par Méduse, je n’ai eu le sentiment de ne rien attraper ou presque de ce qui m’avait au préalable attirée dans cette lecture : l’histoire d’Halloween.
Je regrette cet effet trompe l’œil du texte et j’aurai apprécié plus de profondeur, de précisions, sur l’historique d’Halloween et les rites qui lui sont liés. De ce fait, j’ai un peu le sentiment de ce livre comme d’une coquille vide, un joli emballage mais pas grand-chose dedans.
Il aura eu l’avantage de m’ouvrir l’appétit, et je vais certainement me pencher sur la question fondamentale dont il traite au-delà d’Halloween, celle du rapport des hommes à la mort à différents moments de l’histoire, en me plongeant dans des auteurs tels Philippe Ariès et autres qui ont étudié de manière plus philosophique et historique ce sujet passionant.


mots-clés : #contemythe #fantastique #mort #voyage


Dernière édition par chrysta le Mar 9 Oct - 18:56, édité 1 fois
chrysta
chrysta

Messages : 551
Date d'inscription : 15/01/2017
Age : 46
Localisation : Var

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Ray Bradbury Empty Re: Ray Bradbury

Message par bix_229 le Mar 9 Oct - 16:22

Merci Christa !
Je crois que ce que Bradbury a le mieux réussi, finalement, c' est Les Chroniques
martiennes.
Et Philippe Ariès en effet traite du sujet avec profondeur et interet
bix_229
bix_229

Messages : 10455
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Ray Bradbury Empty Re: Ray Bradbury

Message par Tristram le Mar 9 Oct - 16:50

Merci Chrysta pour l'ouverture du fil de ce classique de la SF, dont Chroniques martiennes et Fahrenheit 451 valent la lecture (au moins).
Je te confirme que les Essais sur l’histoire de la mort en Occident du moyen âge à nos jours, de Philippe Ariès, sont également l'occasion d'une lecture passionnante.

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8252
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Ray Bradbury Empty Re: Ray Bradbury

Message par chrysta le Mar 9 Oct - 18:56

Oui, je vais je pense profiter de mes prochaines vacances pour lire un peu plus, et si j'y arrive Ariès serait parmi mes choix….
chrysta
chrysta

Messages : 551
Date d'inscription : 15/01/2017
Age : 46
Localisation : Var

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Ray Bradbury Empty Ray Bradbury

Message par ArenSor le Lun 10 Déc - 18:20

Ray Bradbury 71ypjt10

L'homme illustré

Là, j'avoue que j'ai eu vraiment la flemme d'ouvrir un fil Bradbury, qui le mérite probablement, surtout de recopier sa bibliographie pléthorique. Ray Bradbury 1038959943
Le recueil de nouvelles en question, publié en 1951, part d'une belle idée : un homme entièrement tatoué dont les images s'animent et racontent des histoires.
Certaines sont excellentes : "La Brousse" (qui joue sur la réalité virtuelle et qui est complètement d'actualité), "Kaléidoscope", "La Pluie", "Les Bannis" (étrange nouvelles d'écrivains maudits exilés sur une planète étrangère, Poe, Bierce - mais pas Lautrèamont ou Sade - et qui disparaissent en même temps que le dernier exemplaire de leurs écrits), "Le Renard et la forêt", "L'Heure H" etc... mais je ne peux m'empêcher de penser qu'elle auraient mérité d'être mieux mises en valeur.
Ce n'est pas tant l'invention qui est en cause, bien que des auteurs comme Dick iront nettement plus loin dans les conséquences de leurs trouvailles, mais une absence navrante de style qui m'a gêné. Peut-être la traduction ?
L'ouvrage traduit, bien sûr, un moment de la civilisation occidentale, enthousiasme sans bornes pour les prouesses scientifiques et techniques, angoisse de la destruction atomique. Les cieux sont sillonnés de fusées, les notions d'énergie à préserver et de pollution ne sont pas encore de mise ; une Amérique conquérante tout juste sortie de la 2e guerre mondiale Very Happy
ArenSor
ArenSor

Messages : 1957
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Din ch'nord

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Ray Bradbury Empty Re: Ray Bradbury

Message par Tristram le Lun 10 Déc - 19:17

Oui, vraiment dommage, Ray méritait son fil !
« On chérit les couchers de soleil parce qu’ils s’effacent. »
Ray Bradbury, « De la poussière à la chair », 18, « Hâtez-vous de vivre »

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8252
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Ray Bradbury Empty Re: Ray Bradbury

Message par Armor le Lun 10 Déc - 21:40

@Tristram a écrit:Oui, vraiment dommage, Ray méritait son fil !

Il suffisait de demander ! (surtout que chrysta avait déjà créé le fil ! Very Happy )


Dernière édition par Armor le Lun 10 Déc - 22:47, édité 1 fois

_________________
"Et au plus eslevé trone du monde, si ne sommes assis, que sus notre cul." (Michel de Montaigne)
Armor
Armor

Messages : 3496
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 38
Localisation : A l'Aise Breizh

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Ray Bradbury Empty Re: Ray Bradbury

Message par Plume le Lun 10 Déc - 22:35

Bonjour,

Tiens tiens... Ray Bradbury est toujours étudié dans les écoles américaines (Fahrenheit 451), au programme de ma fille, niveau seconde.
Plume
Plume

Messages : 138
Date d'inscription : 12/12/2016
Age : 50

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Ray Bradbury Empty Re: Ray Bradbury

Message par animal le Jeu 13 Déc - 23:11

j'ai vu il y a qqs temps le film pas mauvais mais pas trop avec Rod Steiger.

_________________
Keep on keeping on...
animal
animal
Admin

Messages : 10076
Date d'inscription : 27/11/2016
Age : 38
Localisation : Tours

http://deschosesalire.forumactif.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Ray Bradbury Empty Re: Ray Bradbury

Message par Tristram le Jeu 13 Déc - 23:31

Fahrenheit 451 : si le film est... ce qu'il est, le livre est emblématique de cet autodafé mythique (« auto da fé », « acte de foi ») : la température d'auto-inflammation des livres, l'horreur absolue ! La quintessence de l'inquisition et du fascisme.

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8252
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Ray Bradbury Empty Re: Ray Bradbury

Message par animal le Jeu 13 Déc - 23:35

oups, précision essentielle, je faisais référence à L'Homme illustré. fahrenheit 451 je l'ai vu aussi mais il y a beaucoup plus et trop longtemps pour en dire quoi que ce soit.

_________________
Keep on keeping on...
animal
animal
Admin

Messages : 10076
Date d'inscription : 27/11/2016
Age : 38
Localisation : Tours

http://deschosesalire.forumactif.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Ray Bradbury Empty Re: Ray Bradbury

Message par topocl le Mer 6 Mar - 16:18

Fahrenheit 451 : Une édition originale, symbolique à défaut d'être pratique
ici

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 6470
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 59
Localisation : Roanne

https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Ray Bradbury Empty Re: Ray Bradbury

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains des États-Unis d'Amérique

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum