Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot


Andreï Kourkov

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

fantastique - Andreï Kourkov Empty Andreï Kourkov

Message par Ouliposuccion le Sam 4 Fév - 22:54

Andreï Kourkov
Né en 1961

fantastique - Andreï Kourkov Image108

Andreï Iouriévitch Kourkov (en russe Андрей Юрьевич Курков, en ukrainien Андрій Юрійович Курков) est un écrivain ukrainien de langue russe.
Il a déménage en Ukraine, à Kiev, dès sa plus tendre enfance et y a terminé ses études à l'institut d'État de pédagogie des langues étrangères en 1983.
Enrôlé en tant que gardien de prison à Odessa durant son service militaire, il en profite pour écrire des contes pour enfants.
C'est en 1991 que son premier roman paraît à Kiev, deux semaines avant la chute du communisme.
En 1993, 'Le monde de Bickford' est nominé à Moscou pour le Booker Prize russe et l'année suivante 'La chanson préférée d'un cosmopolite' gagne le prix de la compétition Heinrich Böll.
C'est son roman 'Le pingouin', paru en France en 2000, qui lui apporte le succès, confirmé par ces romans suivants, dont le dernier, 'Laitier de nuit', est paru en 2010 en France.
Depuis 1996, il vit en partie à Londres.


Bibliographie :

Le pingouin, 1996
Le caméléon, 1996
L'ami du défunt, 2001
Les pingouins n'ont jamais froid, 2002
Le dernier amour du président, 2004
Laitier de nuit, 2007
Surprises de Noel, 2010
Le jardinier d'Otchakov, 2012
Truite à la slave, 2013
Journal de Maidan, 2014
Le concert posthume de Jimmy Hendrix, 2015
Ouliposuccion
Ouliposuccion

Messages : 346
Date d'inscription : 14/01/2017
Localisation : ubiquiste

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

fantastique - Andreï Kourkov Empty Re: Andreï Kourkov

Message par Ouliposuccion le Sam 4 Fév - 22:58

Surprises de Noel

fantastique - Andreï Kourkov Tylyc113

Y a-t-il plus chouette cadeau de Noël qu'une nuit dans une isba au milieu des bois enneigés, ou bien un tour en ville sur un tank immaculé ? Cela semble parfait, féérique, tout à fait charmant. Mais dans l'Ukraine un peu folle d'Andreï Kourkov, les choses peuvent vite dégénérer, votre promise se retrouver nue sur scène, votre tour opérateur s'avérer un adepte du tourisme extrême et la Révolution orange contrecarrer vos projets pour les fêtes... Avec ces nouvelles inédites, Kourkov se joue du genre avec brio pour offrir trois fables de Noël empreintes de bizarrerie et d'optimisme.


Burlesque ,totalement déjanté , Kourkov revient avec plusieurs nouvelles relatant des soirs de réveillon , un régal toujours aussi cynique avec un hors d'oeuvre au goût de Tchérnobyl...
Un petit livre à offrir qui ne manquera pas de réchauffer les âmes  refroidies à bord d'un tank d'une blancheur de neige...
Vous aimez les surprises insolites ?
C'est ici !


mots-clés : #humour #nouvelle
Ouliposuccion
Ouliposuccion

Messages : 346
Date d'inscription : 14/01/2017
Localisation : ubiquiste

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

fantastique - Andreï Kourkov Empty Re: Andreï Kourkov

Message par Ouliposuccion le Sam 4 Fév - 23:11

Le pingouin - les pingouins n'ont jamais froid

fantastique - Andreï Kourkov Tylyc112 fantastique - Andreï Kourkov Tylyc111

Kiev, 1996. Victor, jeune auteur de nouvelles, vit seul avec un pingouin hérité du zoo en faillite. Il se voit confier la rédaction d'un fichier nécrologique pour un grand journal, avant que de mystérieux événements l'impliquent malgré lui dans une guerre entre clans mafieux. Pour connaître le déroulement et la fin de l'intrigue, il faut suivre le pingouin...

Que dire encore une fois de Kourkov...
je suis conquise !
Je n'avais pas ri autant depuis longtemps face à une telle caricature de l'humour slave , froid et cynique .
Reflet d'une société désabusée trop longtemps conditionnée (et toujours ) dans un quotidien de corruption et de petite mafia ; c'est avec talent que Kourkov démonte l'illusion d'un système grotesque qui se voudrait parfait. Généreux , Kourkov l'est , il alimente la noirceur d'un ordre établi d'un soupçon de légèreté qu'on contemple tout en se délectant des péripéties abracadabrantesques qui attisent une curiosité non fébrile quant au dénuement de cette histoire. Je confesse avoir été charmée par ce pingouin , Micha , et Victor , qui de part leur flottement lourdaud et pataud ne font qu'accentuer les traits rustres d'une société ,  mettant en avant le burlesque de ce roman.
Une lecture à la saveur particulière qu'il serait dommage d'ignorer en vue de sa singularité mais à ne pas s'y tromper , qui reste dénonciateur d'un pays égaré.

[...] Micha, le pingouin, se promenait dans le couloir sombre, cognant de temps à autre à la porte fermée de la cuisine. Victor finit pas se sentir coupable et lui ouvrit. Il s'arrêta près de la table. Haut de presque un mètre, il parvenait à embrasser des yeux tout ce qui s'y trouvait. Il fixa d'abord la tasse de thé, puis Victor, qu'il examina d'un regard pénétrant, comme un fonctionnaire du Parti bien aguerri. Victor eut envie de lui faire plaisir. Il alla lui préparer un bain froid. Le bruit de l'eau fit immédiatement accourir le pingouin, qui s'appuya au rebord de la baignoire, bascula et plongea sans attendre qu'elle soit pleine.
[...] Chaque pays est une sorte d'immense corps composé de milliers d'organes et de millions de petites cellules qui s'agitent en tout sens, les humains. Plus le corps est grand, moins il est sain. Il faut en permanence le traiter, l'opérer, anesthésier certaines parties en espérant ne jamais avoir besoin de recourir à une anesthésie générale. Cette crainte contribue à multiplier les anesthésies locales.  


mots-clés : #humour
Ouliposuccion
Ouliposuccion

Messages : 346
Date d'inscription : 14/01/2017
Localisation : ubiquiste

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

fantastique - Andreï Kourkov Empty Re: Andreï Kourkov

Message par Bédoulène le Dim 5 Fév - 8:41

que te dire de plus sinon merci pour tous tes fils d'auteurs, des auteurs qui me sont inconnus pour la plupart et que j'ai envie de lire après tes commentaires (mais il me faut du temps, je cours après)

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 12843
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 74
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

fantastique - Andreï Kourkov Empty Re: Andreï Kourkov

Message par topocl le Dim 5 Fév - 10:02

Je me disais bien que je l'avais lu, ce pingouin. Plongeant dans les archives j'ai en effet retrouvé ce commentaire travaillé :

Le pingouin

Intéressée par la description des "moeurs" en Ukraine après l'indépendance, séduite par l'idée d'un humour absurde, j'ai été tenue à distance par l'écriture purement utilitaire (qui a sans doute un sens, en elle-même, mais bon...).

("commentaire" récupéré)

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 6480
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 59
Localisation : Roanne

https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

fantastique - Andreï Kourkov Empty Re: Andreï Kourkov

Message par Ouliposuccion le Dim 5 Fév - 11:20

que te dire de plus sinon merci pour tous tes fils d'auteurs, des auteurs qui me sont inconnus pour la plupart et que j'ai envie de lire après tes commentaires (mais il me faut du temps, je cours après)

Je ne suis pas en reste en lisant tous les vôtres , je note sans arrêt des auteurs , j'apporte donc ma petite contribution en prime et c'est un plaisir de les partager Smile
Ouliposuccion
Ouliposuccion

Messages : 346
Date d'inscription : 14/01/2017
Localisation : ubiquiste

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

fantastique - Andreï Kourkov Empty Re: Andreï Kourkov

Message par Tristram le Dim 4 Nov - 14:10

Laitier de nuit

fantastique - Andreï Kourkov Andrei10


Trois fils de vie s’entrecroisent, se rejoignent et se ramifient dans Kiev et ses environs, ceux de gens simples, qui paraissent "foncièrement bons" et paisibles (généreux comme la nourrice Irina, et finalement optimistes), permettant d’avoir un aperçu de la vie en Ukraine post-soviétique, avec ses misères et ses superstitions, ses trafics et sa précarité, sa résignation devant la criminalité et la corruption, les dysfonctionnements et les incertitudes, surtout sa ploutocratie distinctive…
« Du lait maternel, nous en avons dans le pays, plus qu’il n’y a de pétrole en Russie ! »

« Le jour où les gens ne s’entraideront plus que pour du fric, j’irai moi-même me flanquer à la flotte. Peut-être que tu me tireras de l’eau ce jour-là ! Qui sait ?! »
Les intrigues cheminent doucement, sans ennui chez le lecteur, elles alternent d’un court chapitre à l’autre (il y en a 119), progressent au rythme lent de l’art du roman, tout au long de ses 400 pages.
« Il est des histoires qui commencent un beau jour et jamais ne s’achèvent. Elles en sont tout bonnement incapables. Parce que leur commencement engendre des dizaines d’autres histoires indépendantes qui ont chacune leur prolongement. C’est comme le choc d’un gravier contre le pare-brise d’une voiture : au point d’impact se dessine une multitude de lézardes, et à chaque ornière rencontrée sur la route, l’une ou l’autre progresse et s’allonge. »
Les liens se tissent sur le ton du conte ou de la fable ; on y rencontre vraisemblablement les sous-entendus d’une satire politique, mais je n’ai pas trouvé la clé que je n’ai d’ailleurs pas cherchée. (A mon humble avis, ces allusions équivoques sont juste suffisantes pour se faire gratter la tête aux autorités, et aux exégètes qui tirent sur les cheveux avant de les couper en quatre). De même, ne pas espérer de réponse, d’éclaircissement final…
« La nuit, beaucoup de somnambules errent dans les rues de Kiev. Il leur arrive de se rencontrer, de se lier d’amitié, mais le jour ils ne se reconnaissent pas. Il se constitue chez eux une sorte de mémoire nocturne qui ne se déclenche que lors des crises de somnambulisme. »
Humour gogolien, fantaisie qui rappelle Boulgakov, fantasmagorie/ onirisme hoffmanniens (celui du Chat Murr), "réalisme hystérique" (ou "magique" ?), une réalité quotidienne qui s’emballe (le somnambulisme comme une sorte de double vie, le « défunt plastinisé », le chat justicier…) tandis que l’ensemble reste étonnamment cohérent et crédible.

Dans certains pays, la classe dirigeante préfère se faire soigner à l’étranger :
« Les oligarques et les hommes politiques se méfient des médicaments de masse ! Ils ont besoin de remèdes spéciaux, qu’on ne trouve pas en pharmacie. Le plus souvent contre la fatigue, ou contre l’impuissance ! Mais Edik s’intéressait surtout aux tranquillisants. Il avait une idée fixe : mettre le monde entier sous calmants. J’ai l’impression que le monde l’agaçait fortement. Ce n’est que le soir, à l’approche de l’obscurité, qu’il commençait lui-même à sourire… Sinon, il souriait rarement… »  
Réputation slave non usurpée :
« – Et qu’est-ce que vous voulez boire ?
– Une double vodka, répondit Dima.
– Moi pareil, ajouta Valia.
– Toi, il ne t’en faut pas ! (Dima regardait sa femme avec étonnement.) Tu es enceinte !
– Bon alors, qu’est-ce qu’elle prendra ? demanda le marchand en s’adressant cette fois-ci à Dima.
– Un verre de cognac, taille normale. »
J’ai voulu en savoir plus sur la "Doktorskaya", sorte de saucisse à cuire, la mortadelle du docteur, délice datant de l’ère soviétique, régal de Dima au petit déjeuner, et en voici l’alléchante composition :
viande de porc 68%, eau, fécule de pomme de terre, sel, sirop de glucose, saindoux, de la maltodextrine, dextrose, épices, extraits d'épices, E450 stabilisant, E621 exhausteur de goût, E300 antioxydant, conservateur E250, protéides du soja 0,5%, épaississant : E407, E410, E412, E415, E466; colorant E120, correcteurs d'acidité: E262, E325. Le produit peut contenir des traces de moutarde et le céleri.
Ce livre m'a particulièrement plu à cause d'une certaine fraîcheur de ton.
Et merci à Bédoulène pour la suggestion dans la chaîne d'automne 2018 !


Mots-clés : #fantastique #social

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8442
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

fantastique - Andreï Kourkov Empty Re: Andreï Kourkov

Message par topocl le Dim 4 Nov - 17:39

C'est curieux, le mot-clé "fantastique", ton commentaire donnait l'impression que c'était très ancré dans le réel.

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 6480
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 59
Localisation : Roanne

https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

fantastique - Andreï Kourkov Empty Re: Andreï Kourkov

Message par animal le Dim 4 Nov - 18:17

ça ne va pas forcément marcher longtemps ce lien là, des précisions ?

_________________
Keep on keeping on...
animal
animal
Admin

Messages : 10189
Date d'inscription : 27/11/2016
Age : 38
Localisation : Tours

http://deschosesalire.forumactif.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

fantastique - Andreï Kourkov Empty Re: Andreï Kourkov

Message par Tristram le Dim 4 Nov - 18:20


_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8442
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

fantastique - Andreï Kourkov Empty Re: Andreï Kourkov

Message par Tristram le Dim 4 Nov - 18:23

Oui Topocl, comme chez Gogol ou Boulgakov ! Le "fantastique" s'insinue sans presque l'on s'en aperçoive ; il fait pratiquement partie de la réalité.

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8442
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

fantastique - Andreï Kourkov Empty Re: Andreï Kourkov

Message par bix_229 le Dim 4 Nov - 18:27

J' ai écouté l'émission le 7 octobre et Kourkov gagne vraiment à etre écouté.
Grace aussi à la qualité de Zoé Varier.
bix_229
bix_229

Messages : 10615
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

fantastique - Andreï Kourkov Empty Re: Andreï Kourkov

Message par Tristram le Dim 4 Nov - 22:47

Help au secours les préposés à réparer les bêtises diverses : Ouliposuccion a déjà ouvert un fil sur cet auteur dans Écrivains d'Europe centrale et orientale...

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8442
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

fantastique - Andreï Kourkov Empty Re: Andreï Kourkov

Message par Bédoulène le Dim 4 Nov - 23:22

merci Tristram, une lecture que je ferai tantôt ! contente qu' elle t'ait intéressé.

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 12843
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 74
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

fantastique - Andreï Kourkov Empty Re: Andreï Kourkov

Message par Tristram le Dim 4 Nov - 23:34

J'espère qu'elle te plaira autant qu'à moi, Bédoulène !
J'ai écouté l'émission FranceInter, et effectivement Boulgakov a influencé Kourkov, au moins comme "phare". Intéressant aussi sur Khrouchtchev, Kiev, la Lituanie.

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8442
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

fantastique - Andreï Kourkov Empty Re: Andreï Kourkov

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains d'Europe centrale et orientale

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum