Andrés Barba

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Andrés Barba

Message par tom léo le Jeu 8 Nov - 21:46

Andrés Barba
né en 1975





à Madrid est un écrivain, essayiste, traducteur et photographe espagnol. Il a une licence en Philologie hispanique et a fait des études de Philosophie.  Il a enseigné à Bowdoin College et la Universidad Complutense de Madrid. En 2010 il fût inclus par le magazine Granta parmi les les « Meilleurs jeunes écrivains hispanophones ».

BIBLIOGRAPHIE :

La ferme intention 2006
La soeur de Katia 2006
Et maintenant dansez 2007
Versions de Térésa 2011
Les petites mains 2018
Août, Octobre/ mort d'un cheval 2018
avatar
tom léo

Messages : 803
Date d'inscription : 04/12/2016
Localisation : Bourgogne

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Andrés Barba

Message par tom léo le Ven 9 Nov - 15:33

Août, Octobre



Originale : Agosto, octubre (Espagnol, 2010)

CONTENU :
4ème de couverture a écrit:Dans Août, Octobre, la tension de l’adolescence de Tomas atteint son paroxysme lorsqu’il retourne, avec sa famille, dans le petit village où il a l’habitude de passer l’été. Là, les événements s’enchaînent avec une force irrépressible à la suite de sa découverte soudaine de la sexualité et de la violence, de la mort et de la transgression. Sorti du monde protégé de l’enfance, Tomas arrive à un âge où il doit faire face aux conséquences de ses actes, assumer des erreurs qu’il aura du mal à se pardonner, pour grandir.

REMARQUES :
Le texte se présente en deux parties : Souvenirs d’Août (plus longue) et puis Souvenir d’Octobre. Tomas a quatorze ans quand ils repartent comme chaque année de Madrid vers un lieu de plage : ses parents, sa sœur Anita, sa tante... Il ne peut que constater les transformations en si peu de temps, changement pas seulement du corps en devenir, mais de la perception même de ceux qui l’entourent, surtout ses parents, finalement alors pas si parfaits que ça ? Et même s’il est mal dans sa peau reste la soif d’être aimé. Et aussi : une colère, une envie qui monte. Poussé par des jeunes plus murs que lui, il se sent prêt à « s’éclater » à pleine force.Est-ce que cela peut même conduire vers un acte de violence ? Avec quelles conséquences ? Éventuellement regrettées après ?

Et est-ce qu’on pourra se « rattraper » plus tard, obtenir une sorte de pardon ?

Oui, l’auteur réussit à rendre une idée des contradictions intérieures propres à cet âge, des luttes insupportables, des « premières expériences", des face-à-face » avec des situations limites. Temporairement presque un peu en distance, je trouvais cela de plus en plus fort, justement maintenant après la lecture.


Mots-clés : #jeunesse #relationenfantparent
avatar
tom léo

Messages : 803
Date d'inscription : 04/12/2016
Localisation : Bourgogne

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Andrés Barba

Message par Bédoulène le Ven 9 Nov - 17:57

merci Tom Léo, je vais m'intéresser à cet auteur (charmant au demeurant !)

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
avatar
Bédoulène

Messages : 8952
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 73
Localisation : En Provence

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Andrés Barba

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains de la péninsule Ibérique

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum