Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot


George Saunders

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

George Saunders Empty George Saunders

Message par tom léo le Lun 21 Jan - 21:52

George Saunders
Né en 1958


George Saunders Report10

Né à Amarillo au Texas, George Saunders est un écrivain américain, auteur de nouvelles, d'essais, livres d’enfants et maintenant d’un premier roman. Il a grandi près de Chcago et faisait ses études à Oak Forest, Illinois. Il faisait des études universitaires pour géophysique à Colorado. De 1989 à 1996 il a travaillé comme ingénieur géophysique, aussi dans une équipe d’exploitation pérolière à Sumatra.

Les thèmes de prédilection de Saunders sont les excès du consumérisme ainsi que de la culture d'entreprise.

Depuis 1997 Saunders est professeur à l'université de Syracuse, dans l'État de New York, et y enseigne l'écriture créatrice. Il a gagné de nombreux prix dont le PEN – Malamud-Award, le Man Booker Prize, et plusieurs fois le National Magazine Award.

Il est marié avec Paula Redick, aussi auteure.

Oeuvres traduites en français :

Romans
- Les Gloutons Glouterons du village de Frip, 2003
- Lincoln au Bardo, 2019

Recueils de nouvelles
- Grandeur et décadence d'un parc d'attractions, 2000
- Pastoralia, 2004
- Dix décembre, 2015


Dernière édition par Armor le Mer 30 Jan - 0:28, édité 2 fois (Raison : retouches)
tom léo
tom léo

Messages : 1075
Date d'inscription : 04/12/2016
Localisation : Bourgogne

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

George Saunders Empty Re: George Saunders

Message par tom léo le Mar 22 Jan - 7:54

Lincoln au Bardo




4ème de couv a écrit:Washington, nuit du 25 février 1862. Dans le paisible cimetière de Oak Hill, non loin de la Maison-Blanche, quelque chose se prépare… Un peu plus tôt ce même jour, on a enterré un petit garçon prénommé Willie, qui n’est autre que le fils du Président des États-Unis. Ce soir-là, Abraham Lincoln, dévasté de chagrin, s’échappe de son bureau pour venir se recueillir en secret sur la
sépulture de son enfant. Il croit être seul – il ne l’est pas. Bientôt, des voix se font entendre, et
voici que jaillit des caveaux tout un peuple d’âmes errantes, prises au piège entre deux mondes, dans une sorte de purgatoire (le fameux Bardo de la tradition tibétaine). L’arrivée du jeune Willie va déclencher parmi eux un immense charivari – une bataille épique, reflet d’outre-tombe de la guerre de Sécession qui, au même moment, menace de déchirer la nation américaine. Tour à tour inquiétants, hilarants, attendrissants, les spectres surgis de l’imagination de George Saunders nous offrent un spectacle inouï, qui tient de la farce beckettienne autant que de la tragédie shakespearienne. Magistral chef d’orchestre de ce choeur d’ombres baroques, George Saunders s’amuse à dynamiter tous les registres romanesques, pour mieux nous confronter aux plus profonds mystères de notre existence : qu’est-ce que la mort ? qu’est-ce que la vie ? qu’est-ce que l’amour ? et comment vivre, et aimer, quand nous savons que tout est voué au néant ?

REMARQUES :
Ayant gagné le Man Bookers Prize, traduit avec succès déjà dans plusieurs langues, j’en ai entendu parlé déjà pas mal de ce livre. Certaines remarques et mots de la présentation laissent pourtant pensé presque à une histoire de fantômes bizarroïdes. Au fond il me semble que Saunders vise plus haut.

Il n’y a pas de narrateur, mais tout se présente comme, d’un coté, des collages de diverses articles, lettres, sources pour décrire le scénario autour de ce jour, cette nuit de la mort et de l’enterrement du fils d’Abraham Lincoln. Au milieu de la guerre civile, tandisque les premiers massacres tuent des centaines de soldats, il est confronté avec la mort sur un plan personnel. Son fils Willie est mort ! Et celui qu’on réduit souvent sur une action historique se revèle être bien plus : père attaché à son enfant, chagriné au plus profond. Est-ce que cela, et cette nuit auprès de son enfant mort, voir déjà enterré, va changer qqe ch?

Et de l’autre coté : des « voix », s’interpellant, se trouvant certes dans un monde parallèle, mais comme entre deux, le Bardo. Pour des raions variées, les gens s’y trouvant n’ont pas trouvé encore comment « laisser derrière soi l’ancien monde », prendre congé. Leur problème : une forme d’attachement trop grande, des regrets, parfois presqu’un amour trop grande. Pour aller en avant, il faudrait resolument regarder vers l’avant, sinon : risque de glacer sur place, de ne plus bouger ?

Narration alors entre changements de voix et dissonances (parfois les petits bouts de citations donnent des opinions et éclairages différentes sur une seule et même chose) ici. Et une forme de dialogue, de complémentarité (?) là, parfois formant un tout harmonieux où l’un raconte les événements se passant, ou anticipe la parole de l’autre sans altération

Mais ce choix de procèder sans narrateur au sens propre rend parfois la forme (à mon avis) un peu artificiel et difficile à avaler ?!

Néanmoins la grande force de ce roman va rester probablement une vue sur différentes attitudes face à la mort. Saunders choisit un terme du monde imagé du bouddhisme tibétain, sur un monde « entre les deux », le "Bardo". Monde coupé, mais encore attaché. Comment surmonter ses resistances, nostalgies, son refus ? Y-aura-t-il un jeu pour avancer encore après la mort physique ? Au même moment nous trouverons des références chrétiennes aussi... Donc, ce livre pourrait fournir de matières pour beaucoup pour une réflexion ou un partage.

Pour ne pas avoir toujours aimé le style, la forme choisie, je ne peux néanmoins pas donner quant à moi le plein d’étoiles !


mots-clés : #fantastique #mort #religion


Dernière édition par Bédoulène le Dim 10 Fév - 18:42, édité 3 fois (Raison : miniature #)
tom léo
tom léo

Messages : 1075
Date d'inscription : 04/12/2016
Localisation : Bourgogne

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

George Saunders Empty Re: George Saunders

Message par topocl le Mar 22 Jan - 8:42

J'irai y voir,bien que le thème "fantastique" soit souvent pour moi un peu compliqué.

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 6470
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 59
Localisation : Roanne

https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

George Saunders Empty Re: George Saunders

Message par Marie le Mar 22 Jan - 9:14

Merci Tom Léo, je vais tenter aussi!
Marie
Marie

Messages : 611
Date d'inscription : 02/12/2016

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

George Saunders Empty Re: George Saunders

Message par Bédoulène le Mar 22 Jan - 11:15

merci Tom Léo, je tenterai plus tard cet auteur avec "Dix décembre"

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 12602
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 74
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

George Saunders Empty Re: George Saunders

Message par tom léo le Mar 22 Jan - 12:08

@Bédoulène a écrit:merci Tom Léo, je tenterai plus tard cet auteur avec "Dix décembre"

Oui, cela me tente aussi, surtout qu'on dit qu'il est très fort dans la forme courte, les nouvelles...
tom léo
tom léo

Messages : 1075
Date d'inscription : 04/12/2016
Localisation : Bourgogne

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

George Saunders Empty Re: George Saunders

Message par topocl le Sam 26 Jan - 17:12

@tom léo a écrit:Mais ce choix de procèder sans narrateur au sens propre rend parfois la forme (à mon avis) un peu artificiel et difficile à avaler ?!
C'est vrai que c'est particulier George Saunders 575154626 .
Ces morts qui parlent, ces esprits, ça n'a pas un petit côté Faulkner (que je n'ai jamais lu)?

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 6470
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 59
Localisation : Roanne

https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

George Saunders Empty Re: George Saunders

Message par tom léo le Sam 26 Jan - 20:06

@topocl a écrit:
@tom léo a écrit:Mais ce choix de procèder sans narrateur au sens propre rend parfois la forme (à mon avis) un peu artificiel et difficile à avaler ?!
C'est vrai que c'est particulier  George Saunders 575154626 .
Ces morts qui parlent, ces esprits, ça n'a pas un petit côté Faulkner (que je n'ai jamais lu)?

Tu l'as aussi déjà lu? Ton opinion m'intéresse!

Malheureusement je ne peux pas comparer avec Faulkner..., je dois avouer de l'avoir jamais lu. Un de ceux qui m'inspirent (trop?) de respect?

Pour le coté artificiel de l'utilisation de la forme je signe (MON ressenti). J'en ai rien lu dans les commentaires que j'ai pu voir ailleurs. On dit même "prodigieux, innovatif" etc. Eh bien, je ne suis pas d'accord.

Ceci dit, Saunders a quelque chose à dire, et j'ai constaté (ô, quels trésors dans mes rayons?) que j'ai Dix Décembre déjà dans la maison!
tom léo
tom léo

Messages : 1075
Date d'inscription : 04/12/2016
Localisation : Bourgogne

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

George Saunders Empty Re: George Saunders

Message par Bédoulène le Sam 26 Jan - 22:01

bientôt donc Tom Léo

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 12602
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 74
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

George Saunders Empty Re: George Saunders

Message par topocl le Dim 27 Jan - 9:48

@tom léo a écrit:

Tu l'as aussi déjà lu? Ton opinion m'intéresse!


je suis dedans, en fait. Et ça me laisse perplexe, moi aussi...J'en dirai plus quand j'aurai fini Very Happy .

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 6470
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 59
Localisation : Roanne

https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

George Saunders Empty Re: George Saunders

Message par topocl le Dim 27 Jan - 15:43

Plus j'avance, plus ce parti pris de récit, jamais vu, m'envoute et me délecte... la surprise du début passée, il y a une ambiance grandiose!

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 6470
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 59
Localisation : Roanne

https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

George Saunders Empty Re: George Saunders

Message par Bédoulène le Dim 27 Jan - 16:15

tu me donnes trop envie, dès que j'ai fini ma lecture en cours je m'y mets

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 12602
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 74
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

George Saunders Empty Re: George Saunders

Message par topocl le Dim 27 Jan - 16:16

@Bédoulène a écrit:tu me donnes trop envie, dès que j'ai fini ma lecture en cours je m'y mets
George Saunders 1390083676 Même plus besoin de faire des commentaires!!!

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 6470
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 59
Localisation : Roanne

https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

George Saunders Empty Re: George Saunders

Message par Bédoulène le Dim 27 Jan - 16:18

si, si c'est peut-être moi qui m'en dispenserais Smile

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 12602
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 74
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

George Saunders Empty Re: George Saunders

Message par Burlybunch le Mar 29 Jan - 9:58

Hop, je rejoins le club des lecteurs,
enthousiaste en tout cas sur cette ouverture!
Burlybunch
Burlybunch

Messages : 332
Date d'inscription : 07/02/2018
Localisation : bas du Bas-Rhin

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

George Saunders Empty Re: George Saunders

Message par topocl le Mar 29 Jan - 13:03

Quelle que soit ton opinion au bout du compte, c’est une expérience qui interpelle!

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 6470
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 59
Localisation : Roanne

https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

George Saunders Empty Re: George Saunders

Message par Bédoulène le Mar 29 Jan - 18:27

j'ai fini mon livre en cours donc je vais entamer Saunders

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 12602
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 74
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

George Saunders Empty Re: George Saunders

Message par Marie le Lun 4 Fév - 15:59

@topocl a écrit:Même plus besoin de faire des commentaires!!!
Si!!
Marie
Marie

Messages : 611
Date d'inscription : 02/12/2016

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

George Saunders Empty Re: George Saunders

Message par Bédoulène le Dim 10 Fév - 18:46

Lincoln au Bardo

George Saunders 51ggbw10[


Le livre débute par des extraits, apparemment, de presse dont le sujet est le président Lincoln, une soirée organisée par lui et un enfant, le sien, qui se meurt.

Le lecteur en suivant le Président se retrouve dans un cimetière d'où curieusement s'élèvent des voix, des voix qui se nomment, qui viennent voir le dernier arrivant Willie, le fils Lincoln. Mais voilà que les spectateurs invisibles, évidemment au Président, sont désorientés par l'impensable, ce qui n'était jamais arrivé en ce lieu : le président ouvre le cercueil " le caisson de souffrances comme appelé ici, caresse et prend l'enfant sur ses genoux !
Lors pour toutes les voix cet acte d'amour confère à l'enfant, un pouvoir ; tous s'empresseront autour de lui, expliqueront leur situation, allant jusqu'à quémander son intervention auprès des vivants.

Mais ce sera pourtant cet enfant qui leur dévoilera ce qu'ils n'ont pas conscience : Ils sont morts ! en attente d'un autre lieu où par un phénomène de substanluminéclosion effrayant les personnes de ce lieu partent, souvent involontairement, pour un état et pour un lieu définitifs.


C'est très spectaculaire, vivant (eh oui!) par les dialogues, les gens de ce lieu ressemblent à ceux de l' "ancien lieu" dont ils se souviennent, que certains regrettent ; il y a les sympathiques, les repoussants et ici aussi des "classes" du racisme, les blancs ne fréquentent pas les gens de couleur. Il y a l'espérance, celle d'arriver à rester le plus longtemps possible en ce lieu.
Le désespoir à l'annonce du gamin.
De l'intérêt aussi pour ce qu'on apprend du président Lincoln à travers les critiques des personnes l'ayant côtoyé, se déroule la guerre de Sécession.

(j'ai compris après recherche que ce lieu représente " le bardo du devenir (seconde partie de la période postmortem)"

c'était une lecture curieuse !

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 12602
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 74
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

George Saunders Empty Re: George Saunders

Message par Nadine le Dim 10 Fév - 20:09

Oh dis , en effet. Rapide à lire ?
Nadine
Nadine

Messages : 3466
Date d'inscription : 02/12/2016

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

George Saunders Empty Re: George Saunders

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains des États-Unis d'Amérique

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum