Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot

-23%
Le deal à ne pas rater :
TV QLED Samsung QE65Q65R 2019
999 € 1299 €
Voir le deal

Olga Tokarczuk

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Olga Tokarczuk - Page 2 Empty Re: Olga Tokarczuk

Message par Bédoulène le Mar 23 Avr - 9:57

le charme y était mais pour le commentaire plus difficile, mais je suis sure que disposant de temps cette lecture donne beaucoup !

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 13944
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 75
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Olga Tokarczuk - Page 2 Empty Re: Olga Tokarczuk

Message par topocl le Sam 11 Mai - 21:18

Dieu, le temps, les hommes et les anges

Olga Tokarczuk - Page 2 Proxy180

Comme dans tout village polonais, on a vu passer des Russes et les Allemands Les homme sont partis à la guerre, plusieurs fois, les femmes ont été violées et les maisons dévastées. Cela  n’ a pas empêché chacun de faire sont travail, quelques trafics au marché noir,  élever des enfants, construire des maisons, et arrose tout ça de vodka. Mais aussi les hommes et les femmes ont rêvé, souffert,  entretenu d vieux fantômes, partagé l’énergie de la nature, cherché le sens de Dieu et de la vie.


Le relai se passe  de l’un à l’autre par petits chapitres, pour décrire ces vies les deux pieds solidement ancrés dans la terre mais menées par l’espoir et  la fantasmagorie.  Il ressort un charme certain de ce récit où le quotidien se pare   de rêves, visions, sorcellerie,  folie douce et questionnement existentiel.



Mots-clés : #historique #lieu

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 6595
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 60
Localisation : Roanne

https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Olga Tokarczuk - Page 2 Empty Re: Olga Tokarczuk

Message par Tristram le Sam 11 Mai - 21:27

@Topocl a écrit:les hommes et les femems ont rêvé, souffert, entretenu d vieux fantômes
femens ?

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 9352
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Olga Tokarczuk - Page 2 Empty Re: Olga Tokarczuk

Message par Gnocchi le Lun 21 Oct - 0:07

Son oeuvre principale est donc Les livres de Jakob ?
Et ça a l'air long et compliqué. Combien de pages est-ce en tout ? (1,1 kg ???)
1300 pages ? 1500 pages ? A peu près comme Ulysse de Joyce ? Ou comme L'homme sans qualités (2000 pages ?) Et elle a reçu le prix Nobel pour celui-ci, non ?
Je connaissais son nom vaguement, mais elle ne m'intéressait pas vraiment jusqu'à présent.
Et on n'en a pas encore en format poche... (dans un an, peut-être, grâce au prix Nobel ?)
Mais il y a déjà deux chosiennes courageuses l'ont lu jusqu'à la fin. Shocked
Et elles étaient contentes toutes les deux de cette lecture.  Rolling Eyes  
cheers
Gnocchi
Gnocchi

Messages : 957
Date d'inscription : 01/01/2017

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Olga Tokarczuk - Page 2 Empty Re: Olga Tokarczuk

Message par Nadine le Lun 21 Oct - 20:44

J'imagine en poche Shocked
énoooorme
Nadine
Nadine

Messages : 3769
Date d'inscription : 02/12/2016

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Olga Tokarczuk - Page 2 Empty Re: Olga Tokarczuk

Message par Bédoulène le Mar 22 Oct - 13:59

mais ça se lit bien !

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 13944
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 75
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Olga Tokarczuk - Page 2 Empty Re: Olga Tokarczuk

Message par Gnocchi le Mar 22 Oct - 17:38

Ah bon ? Je l'imaginais très compliqué.
Mais si tu mettais un mois et demi, moi j'aurai sûrement besoin de trois ou quatre mois. C'est désespérant. Crying or Very sad
Gnocchi
Gnocchi

Messages : 957
Date d'inscription : 01/01/2017

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Olga Tokarczuk - Page 2 Empty Re: Olga Tokarczuk

Message par bix_229 le Mar 22 Oct - 19:00

@Gnocchi a écrit:Ah bon ? Je l'imaginais très compliqué.
Mais si tu mettais un mois et demi, moi j'aurai sûrement besoin de trois ou quatre mois. C'est désespérant. Crying or Very sad
Console toi, Gnocchi ! Tu liras toujours plus rapidment le français que nous le japonais!  Olga Tokarczuk - Page 2 3933839410
bix_229
bix_229

Messages : 11344
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Olga Tokarczuk - Page 2 Empty Re: Olga Tokarczuk

Message par Invité le Mar 22 Oct - 23:10

@Gnocchi a écrit:
Et on n'en a pas encore en format poche... (dans un an, peut-être, grâce au prix Nobel ?)

@Gnocchi, tu peux trouver deux livres de cet écrivain publiés en format poche. Wink

Invité
Invité


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Olga Tokarczuk - Page 2 Empty Re: Olga Tokarczuk

Message par Gnocchi le Mer 23 Oct - 14:13

Ah oui ! Merci Kashmir.
C'est vrai que je pourrai m'entraîner d'abord avec des livres moins longs. Razz

Et merci Bix aussi. C'est très gentil.
Gnocchi
Gnocchi

Messages : 957
Date d'inscription : 01/01/2017

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Olga Tokarczuk - Page 2 Empty Re: Olga Tokarczuk

Message par ArenSor le Mer 11 Mar - 18:52

Sur les ossements des morts

Olga Tokarczuk - Page 2 Sur-os10


                                       
« Conduis ta charrue par-dessus les ossements des morts »
                  récitai-je pour moi-même.
                  mais le vers de Blake était-il bien ainsi ? »

Jennina Doucheyko, mais elle déteste son prénom, nous l’appellerons donc « madame », ingénieure des ponts et chaussée à la retraite, habite un hameau de quelques maisons sur un haut plateau aux confins de la Tchéquie.
Elle veille sur ce petit monde dont les habitants répondent à des pseudonymes : Glaviot, Grand-Pied, l’Ecrivaine etc… déneigeant par ci par là, réparant une gouttière défaite. Le reste du temps, elle donne quelques cours d’Anglais aux enfants du village d’à côté, parcoure la forêt, sillonne son terroir au volant de sa vieille Toyota Samouraï, aide un jeune étudiant à traduire Blake et surtout recueille les dates de naissance de ses connaissances pour dresser leur horoscope car madame est férue d’astrologie. Elle a une hantise : les chasseurs ! Qu’ils opèrent dans un cadre légal ou qu’ils braconnent peu importe. Ce sont des assassins qui s’en prennent à des êtres innocents. Madame n’hésite pas à écrire des lettres de protestation à leur sujet à la police, à interrompre des battues. Elle ne recueille que peu de suffrages et passe aux yeux de la plupart comme une personne un peu toquée, en tout cas au comportement excessif.
Madame souffre également de nombreux maux, plus ou moins mystérieux. Il faut avouer que la vie est rude sur le plateau balayé par les vents, aux hivers rigoureux et particulièrement longs.
Un soir Grand-Pied meurt étranglé par un os de biche qu’il vient de braconner. D’autres meurtres étranges vont suivre. Serait-ce une vengeance des animaux contre ceux qui les persécutent ?
Olga Tokarczuk réussit un beau mélange des genres, associant le thriller, le roman social, psychologique, la fable écologique, la poésie avec une belle dose de mélancolie, sans oublier un humour noir décapant.
C’est un livre que j’ai particulièrement apprécié.


« Je suis à présent à un âge et dans un état de santé tels que je devrais penser à me laver soigneusement les pieds avant d'aller me coucher, au cas où l'ambulance viendrait me chercher en pleine nuit. »

« En contemplant le paysage noir et blanc du plateau, j’ai compris combien la tristesse était un mot important dans la définition du monde. Elle se trouve à la base de tout, elle est le cinquième élément, la quintessence. »

« D’une certaine façon, les gens comme elle, ceux qui manient la plume, j’entends, peuvent être dangereux. On les suspecte tout de suite de mentir, de ne pas être eux-mêmes, de n’être qu’un œil qui ne cesse d’observer, transformant en phrases tout ce qu’il voit ; tant et si bien qu’un écrivain dépouille la réalité de ce qu’elle contient de plus important : l’indicible. »

« J’ai grandi à une époque qui, malheureusement, appartient déjà au passé. Elle se caractérisait par une grande aptitude au changement et à l’élaboration de visions révolutionnaires. Aujourd’hui, plus personne n’a le courage d’inventer quelque chose de nouveau. On se réfère sans cesse à ce qui existe déjà et l’on ne fait que ressortir de vieilles idées. La réalité a pris de l’âge, elle est devenue gâteuse, car, à l’évidence, elle obéit aux mêmes lois que n’importe quel organisme vivant : elle vieillit. Ses plus petits composants – les sens – obéissent au phénomène de l’apoptose, au même titre que les cellules du corps. L’apoptose est une mort naturelle provoquée par la fatigue ou par l’épuisement de la matière. En grec, ce mot signifie la « chute des feuilles ». Le monde a donc perdu ses feuilles. »

« Quand je n’arrive pas à m’apaiser, je m’imagine que mon ventre est doté d’une fermeture éclair, depuis le cou jusqu’au périnée, et que je l’ouvre lentement, du haut vers le bas. Je retire ensuite mes bras, mes jambes, je sors ma tête. Je quitte ainsi mon propre corps qui tombe à mes pieds comme un vieux vêtement. Je suis plus menue, plus délicate, presque diaphane. J’ai un corps de méduse, blanc, laiteux, phosphorescent. »

« Les nuages étaient si bas que l’on pouvait s’y accrocher et se laisser emporter au loin, vers le sud, en direction des pays chauds. Puis, en lâchant prise, se laisser tomber dans un verger d’oliviers, ou tout au moins dans ces vignes de Moravie qui donnent un délicieux vin de couleur verte »

« Il y a un vieux remède contre les cauchemars qui hantent les nuits, c’est de les raconter à haute voix au-dessus de la cuvette des W-C, puis de tirer la chasse. »

Mais si l’on regarde avec attention les passants dans la rue, on en vient à se dire que beaucoup de gens sont confrontés au même problème que nous et qu’ils n’ont pas fait ce qu’il fallait de leur vie »

« Lorsqu’on regarde certaines personnes, notre gorge se noue et nos yeux se voilent de larmes d’émotion. Ces personnes-là donnent l’impression d’avoir su préserver en elles le souvenir de notre ancienne innocence, comme si elles relevaient d’un égarement de la nature et qu’elles avaient, dans une certaine mesure, échappé à la Chute. »

« J’ai aussi remarqué beaucoup de moisissure, qui a toutefois été très abîmée pendant l’enlèvement du corps. Selon moi, c’est la preuve que le cadavre se trouvait à un stade de fermentation lactique.
Nous étions en train de déguster des pâtes à la sauce roquefort. »

« Vous savez, j’ai parfois l’impression que nous vivons dans un monde que nous inventons pour nos propres besoins. Nous décidons de ce qui est bon ou pas, nous inventons des grilles de signification… Puis, toute notre vie durant, nous sommes obligés d’affronter ce que nous avons-nous-mêmes imaginé. Le problème, c’est que chacun a sa version des choses, et c’est pourquoi les gens ont tant de mal à s’entendre. »

« Je trouve en effet, que notre psychisme a été créé pour nous prémunir contre la vérité. Pour que nous ne puissions pas voir directement le mécanisme. Le psychisme, c’est notre système immunitaire, il veille à ce que nous ne comprenions jamais ce qui nous entoure. Il s’emploie surtout à filtrer des informations, alors que les possibilités de notre cerveau sont immenses. Ce savoir serait trop lourd à porter. Car chaque petite particule du monde se compose de douleur. »

« La colère laisse toujours derrière elle un vide qui, très vite, est inondé par la tristesse dont la vague coule comme une rivière, se déversant sans début ni fin. »

« La presse a tout intérêt à nous maintenir dans un état d’angoisse permanent, pour dévier nos émotions des sujets qui nous concernent vraiment. Pourquoi devrais-je m’incliner devant leur pouvoir et les laisser me dicter ma pensée ? »
ArenSor
ArenSor

Messages : 2089
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Din ch'nord

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Olga Tokarczuk - Page 2 Empty Re: Olga Tokarczuk

Message par Tristram le Mer 11 Mar - 19:07

PAL, malgré ou grâce à ce que les Goncourt auraient taxé de dysenterie d'extraits.

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 9352
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Olga Tokarczuk - Page 2 Empty Re: Olga Tokarczuk

Message par Bédoulène le Mer 11 Mar - 23:42

idem !

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 13944
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 75
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Olga Tokarczuk - Page 2 Empty Re: Olga Tokarczuk

Message par topocl le Jeu 12 Mar - 9:04

C'est drôle, mon commentaire est plein de réserves, mais à distance j'ai beaucoup d'empathie pour ce livre.

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 6595
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 60
Localisation : Roanne

https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Olga Tokarczuk - Page 2 Empty Re: Olga Tokarczuk

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains d'Europe centrale et orientale


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum