Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot


Kathleen Jamie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Kathleen Jamie Empty Kathleen Jamie

Message par Cliniou le Lun 25 Fév - 9:46

Kathleen Jamie
Née en 1962

Kathleen Jamie Images19

Kathleen Jamie (née le 13 mai 1962) est une poétesse et essayiste écossaise. Elle enseigne l'écriture créative à l'Université et écrit occasionnellement des chroniques pour The Guardian et The London review of Books.

Kathleen Jamie a grandi à Currie, près d’Édimbourg. Elle a publié ses premiers poèmes à l'âge de 20 ans, alors qu'elle était étudiante en philosophie à l’Université d’Édimbourg. Son écriture est profondément enracinée dans la culture et la nature écossaises.
Kathleen Jamie a publié une dizaine de recueils de poésie et a remporté de nombreux prix. L'un des ses premiers ouvrages, Among Muslims, a été inspiré par un voyage dans les montagnes du Karakoram, au nord du Pakistan. Son recueil The tree house, publié en 2004, a été couronné du prestigieux prix de poésie anglais "The Forward Book of Poetry" et du prix "Scottish book of the Year".
Elle a également publié deux essais traduits en français : Dans l'oeil du faucon (Findings, 2005) et Tour d'horizon (Sightlines, 2012). Sur son site, elle écrit : "la constellation de mes centres d'intérêt semble inclure le monde naturel (au sens large du terme), l’archéologie, les sciences humaines et l’art. Pour produire mes œuvres, j’ai parcouru de nombreux kilomètres et ai bénéficié de la compagnie et du savoir-faire d’artistes visuels, de pathologistes, de conservateurs, d’ornithologues et de rencontres avec d’autres espèces, notamment des oiseaux et des baleines."

En 2009, Kathleen Jamie a été élue membre de la société royale de littérature. Elle est également membre de la Société royale d'Edimbourg depuis 2018.
source : Wikipédia anglais et site de l'auteur : http://www.kathleenjamie.com/

Ouvrages traduits en français :

- Dans l'oeil du faucon, (Findings) éditions Hoëbecke, 2015
- Tour d'horizon (Sightlines), éditions La Baconnière, 2019





Kathleen Jamie 41ed5510

Tour d'Horizon


Présentation de l'éditeur:
Poétesse et essayiste écossaise, Kathleen Jamie est née en 1962. Elle a publié une dizaine de recueils de poèmes et gagné plus d'une quinzaine de prix, dont le prestigieux prix de poésie anglais, the Forward Book of Poetry pour “The tree house”.
Elle enseigne l'écriture créative à l'Université de Saint-Andrew (EN) et écrit épisodiquement des chroniques pour le London review of Books et le Guardian. Tour d'horizon (Sightlines, publié en 2012) est son deuxième essai après Findings (paru en 2005).


Tour d'horizon est constitué de 14 petits récits autobiographiques où l'auteur est directement en contact avec la nature: que ce soit en observant les aurores boréales ou les fous de bassan, en aidant à nettoyer le squelette d'une baleine vieux d'un siècle ou au comptage des nids de pétrels cul-blanc, ou tout simplement en regardant la lune par la fenêtre de son jardin.
Kathleen Jamie a un profond respect pour le monde vivant quel qu'il soit, pour notre terre, et c'est en toute humilité qu'elle se positionne parmi eux. L'humain déstructeur pour qui la vie passe à toute vitesse face au monde vivant de l'infiniment petit ou très grand pour qui le temps n'a pas la même valeur, pour qui la survie de l'espèce est la vie.
Il n'y a pas de jugement, ni morale faite au lecteur, ce n'est pas une militante qui écrit mais une poètesse qui délicatement touche la terre et frissonne des vibrations de cette dernière.
Un texte plein de tendresse qui sensibilise beaucoup.

Extraits:
“Mais nous ne sommes pas des êtres faits pour le vent; nous étions à bout de nerfs et usés par le climat. Lors de chaque excursion, dans chaque conversation, chaque projet, nous devions tenir compte du vent et composer avec, ou parler de lui dans son dos, comme d'un adolescent à problèmes.”

“Les becs-croisés sont des oiseaux qui vivent dans les forêts de conifères du nord de l'Europe, mais il n'y a pas le moindre pin ici, et ils auraient de nombreux milles marins à parcourir avant d'en revoir un. Il y en avait environ une centaine – les mâles étaient rouge vif, et les femelles marron, si bien que quand ils volaient tous ensemble ils ressemblaient à des charbons ardents échappés d'un brasier.”

“Je regardais la Lune avec un malaise grandissant, tout en me disant que je devrais descendre chercher les enfants pour qu'ils assistent à cet événement lunaire, et puis les mettre au lit. Mais je ne l'ai pas fait. Le temps a passé, une demi-heure à peu près. Bien sûr que le temps a passé. Tandis que l'ombre progressait, absorbant la lumière de la Lune, je comprenais à moitié que ce que je voyais était le temps qui passe, en tout cas d'après la conception limitée que j'en avais. Qu'est-ce que le temps pour nous mortels, sinon la succession des nuits et des jours, des mois et des années, et qu'est-ce que cela sinon l'action conjointe du Soleil et de la Terre et de la Lune? En regardant l'ombre recouvrir la Lune, j'assiste au passage du temps.”
Cliniou
Cliniou

Messages : 619
Date d'inscription : 06/12/2016
Age : 49

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Kathleen Jamie Empty Kathleen Jamie

Message par Bédoulène le Lun 25 Fév - 13:51

le livre de Kathleen Jamie me tente bien d'après ton ressenti !

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 12903
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 74
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Kathleen Jamie Empty Re: Kathleen Jamie

Message par kashmir le Jeu 21 Mar - 16:49

Une magnifique découverte de lecture ! Voilà ce que je dirais pour résumer ce livre.

Grâce à lui, j'ai "voyagé" : par l'imagination, bien sûr mais surtout j'ai suivi la narratrice pour découvrir l'habitat et les habitudes des oiseaux sauvages, j'ai volé aux cotés des fous de Bassan, j'ai "visité" les ruines des villages insulaires désertés mais tellement chargés d'Histoire, j'ai "lu" les messages laissés dans les grottes souterraines et je me suis attardée, le nez en l'air, admirant les squelettes de ces baleines que nous oublions de respecter....

Tout cela pour arriver à une terrible évidence : comme le dit Kathleen Jamie " L'homme n'est que rapacité".

En plus, le livre en lui-même est un bel objet avec sa couverture qui reproduit les dessins préhistoriques de la grotte de La Cueva en Espagne visitée dans ces pages.

Je le relirai par petites touches, c'est certain. Il permet tant de s'évader.
kashmir
kashmir

Messages : 1826
Date d'inscription : 10/09/2017

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Kathleen Jamie Empty Re: Kathleen Jamie

Message par bix_229 le Jeu 21 Mar - 17:29

Je te suis !
Il y a des livres qu'on devine pour soi... Avant meme de les avoir lus.


Telle est la force de la littérature à sa plus haute intensité - et du voyage, parfois : nous réapprendre à regarder ce que nous ne voyons plus, à force d'habitudes, devenus sans nous en apercevoir indifférents, aveugles. Presque rien, ici, mais un rien où par magie il nous semble qu'affleure le monde entier. Presque rien, les Orcades une nuit de solstice d'hiver, un couple de faucons pèlerins occupés à nidifier, une navigation à la voile entre les îles du Nord, une rencontre avec des dauphins, un crâne de fou de Bassan sur une plage : l'univers de Kathleen Jamie dans le nord de l'Ecosse - et puis le frisson du vent, le goût du sel sur la peau, cette ivresse légère quand vous sentez que le monde vient, passe à travers vous, parce que vous ne faites plus obstacle. Et pour rendre cela, une acuité extrême du regard, une densité lumineuse de la phrase, précise, toujours légère et pourtant chargée, dirait-on, d'une infinité de pensées qui nous donne le sentiment d'ouvrir les yeux pour la première fois. On pourrait penser à John Muir, à H. D. Thoreau, mais on préfère se laisser entraîner, tout à la beauté de ses mots, tout à la pertinence de ses propos, tout à la vision qu'elle nous donne de ce monde, si proche mais qui pourtant nous avait échappé... Un bijou.


Et ça c'est le résumé de Dans l'oeil du faucon. Elle a de la constance dans ses
thèmes, Kathleen Jamie !
bix_229
bix_229

Messages : 10655
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Kathleen Jamie Empty Re: Kathleen Jamie

Message par kashmir le Jeu 21 Mar - 17:41

Oui, bix ! le résumé que tu cites dit exactement les choses : Kathleen Jamie est poète et la précision de ses descriptions fait qu'on imagine très bien les paysages ou les animaux qu'elle décrit comme si on avait ses yeux. On écoute avec ses oreilles et c'est la richesse de ses écrits.

Quand on referme le livre, on prend conscience des petites choses de la nature.
Et si on essayait d'avoir aussi ce regard-là...
kashmir
kashmir

Messages : 1826
Date d'inscription : 10/09/2017

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Kathleen Jamie Empty Re: Kathleen Jamie

Message par Bédoulène le Jeu 21 Mar - 17:49

merci kasmir, je note dans un coin !

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 12903
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 74
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Kathleen Jamie Empty Re: Kathleen Jamie

Message par bix_229 le Ven 22 Nov - 21:06

J'ai lu Dans loeil du faucon, j'ai aimé et je reviendrai juste effleurer les beautés
de ce livre.
bix_229
bix_229

Messages : 10655
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Kathleen Jamie Empty Re: Kathleen Jamie

Message par bix_229 le Lun 2 Déc - 18:05

Kathleen Jamie Jamie_11

Kathleen Jamie
Dans l'œil du faucon. - Hoebeke

«La muse apparaît et elle disparaît. Il y a des moments d’écriture intenses, et des moments de silence. Cela fait trente ans que je publie, et j’ai toujours l’impression que c’est provisoire. Je ne sais jamais ce qui va se passer après.»

Kathleen Jamie Jamie_11

Kathleen Jamie est écossaise et elle est surtout connue pour sa poésie.
Heureusement pour nous, ses récits en prose contiennent suffisamment de qualités pour nous surprendre. Elle voit ce que nous ne voyons pas. Parce que nos sens sont atrophiés ou saturés par trop d'images.
Et puis, elle a l'oeil exercé, une constante curiosité et, en plus, une bonne paire de jumelles. Lorsqu'elle observe un couple de faucons pèlerins en train de nidifier, elle sait qu'ils l'observent autant qu'elle les observe. Et même davantage, question de vigilance et d'yeux beaucoup plus performants.
Il y a chez elle une curiosité et un besoin de connaitre, un enthousiasme communicatif et une humanité frottée de simplicité et d'esprit d'ouverture. Des qualités d'observatrice hors pair.
Elle lit aussi beaucoup et ne tient rien pour acquis. Elle s'intéresse à tout ce qui est caché, enfoui. A l'histoire et à l'archéologie.
Sa phrase est précise et légère, peut-etre parce que le récit lui permet d'exprimer la poésie à travers la prose.


Kathleen Jamie Jamie_12

Ailleurs, elle écrit ceci qui donne à penser :

"Ce qui pourrait bien nous sauver, d'après le naturaliste Edward O. Wilson, c'est un caprice de l'histoire. Plus qu'un caprice, "Un cadeau miraculeux de la nature humaine aux générations futures" dont nous commençons seulement à nous rendre compte. Par nature humaine, Wilson entend la nature des femmes. Nous ne nous "reproduisons" pas. Quand les femmes ont le choix, jouissent d'une bonne santé et d'un certain confort matériel, elles font immédiatement en sorte d'avoir moins d'enfant, voire pas du tout. Wilson attribue cela à un instinct : "un choix instinctif universel". Il affirme qu'il se pourrait bien qu'au cours du siècle prochain, à travers l'émancipation des femmes et l'amélioration des soins donnés aux nouveaux-nés, la population humaine se stabilise puis commence à chuter. A son tour, l'exploitation des ressources de la planète diminuera aussi, et nous pourrons peut-être éviter une catastrophe, et assurer notre survie, et celle d'innombrables autres espèces."


Mots-clés : #nature


Dernière édition par bix_229 le Lun 2 Déc - 19:53, édité 1 fois
bix_229
bix_229

Messages : 10655
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Kathleen Jamie Empty Re: Kathleen Jamie

Message par Arturo le Lun 2 Déc - 19:49

Son parcours est intéressant, je lis un de ses recueils The Queen of Sheba, mais j'ai du mal, avec la langue, c'est très particulier.
Arturo
Arturo

Messages : 3112
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 33
Localisation : Par-delà le bien et le mal

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Kathleen Jamie Empty Re: Kathleen Jamie

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains européens de langues anglaise et gaéliques

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum