Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot


Martin Hirsch

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

politique - Martin Hirsch Empty Martin Hirsch

Message par topocl le Lun 1 Avr - 13:58

Martin Hirsch
Né en 1963


politique - Martin Hirsch Proxy154

Martin Hirsch est un haut fonctionnaire français.
Actuel directeur général de l'Assistance publique - Hôpitaux de Paris, ancien président de l'Agence du service civique, d'Emmaüs France et de l'Agence nouvelle des solidarités actives, il a été de 2007 à 2010 haut-commissaire aux Solidarités actives contre la pauvreté, au sein du gouvernement Fillon. À partir de 2009, il cumule ce poste avec celui de haut-commissaire à la Jeunesse, avant de quitter le gouvernement au printemps 2010.
Il est marié avec Florence Noiville.

Publications

   • Les Enjeux de la protection sociale, Librairie générale de droit et de jurisprudence, 1993
   • L'Affolante Histoire de la vache folle, Éditions Balland, 1996 (avec Philippe Duneton)
   • Ces peurs qui nous gouvernent, Éditions Albin Michel, 2002
   • Manifeste contre la pauvreté, Oh ! Éditions, 2004 (avec la collaboration de l'abbé Pierre)
   • La Pauvreté en héritage, Éditions Robert Laffont, 2006 (avec Sylvaine Villeneuve)
   • La Chômarde et le Haut Commissaire : lettre ouverte à ceux qui pensent qu'il n'y a rien à faire !, Oh ! Éditions, 2008 (avec Gwenn Rosière)
   • 50 droits contre l'exclusion, Dalloz, 2009 (avec la collaboration de l'ANSA)
   • Secrets de fabrication, Éditions Grasset, 2010
   • Pour en finir avec les conflits d'intérêts, Éditions Stock, 2010
   • Sécu : objectif monde. Le défi universel de la protection sociale, Éditions Stock, 2011
   • La Lettre perdue. Les racines de l'engagement, Éditions Stock, 2012
   • L'Abbé Pierre : « Mes amis, au secours », Éditions Gallimard, 2012 (avec Laurent Desmard)
   • Cela devient cher d'être pauvre, Éditions Stock, 2013
   • Qu'est-ce que la gauche ?, Fayard, 2017 (ouvrage collectif)
   • L'Hôpital à cœur ouvert, Éditions Stock, 2017
   • Comment j'ai tué son père, Éditions Stock, 2019

Source Wikipedia

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 6480
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 59
Localisation : Roanne

https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

politique - Martin Hirsch Empty Re: Martin Hirsch

Message par topocl le Mar 2 Avr - 17:11

La lettre perdue

politique - Martin Hirsch Cvt_la14

Après l'avoir portée sur lui pendant 23 ans, l'avoir lue et relue, apprise par cœur, Martin Hirsch a perdu  la dernière lettre écrite par son père, celle qui le félicitait pour sa réussite au concours de l'ENA, et le mettait en garde contre la suffisance.

C'est l'occasion pour lui de revenir sur son parcours, et surtout sur la notion d'engagement qui a mené sa destinée, conduit lui ses décisions, mis son empreinte sur son parcours.

Martin Hirsch revient sur des personnes, des personnalités, des événements, des situations anecdotiques ou non, certaines savoureuses, des épisodes, des liens, qui ont tous contribué à construire ce grand puzzle d'une vie dédiée à l'engagement. Il rend un hommage vibrant à son père et son grand-père.
Ça a l'air plutôt anecdotique comme ça, mais c'est une belle lecture avec un texte  bien écrit, par un esprit intelligent tout à la fois noble et humble, qui sait manier l'humour et reconnaître ses erreurs, Il y a de très belles pages sur la musique et l'alpinisme lequel est, pour lui, une autre représentation de l'engagement puisque :
Dans l'engagement, il y a la prise de risque, la mise en déséquilibre, le dépassement de soi, la participation à un projet collectif, la solidarisation avec une communauté, l'aspiration par le haut, la poursuite d'un idéal., l'envie de transformation.


Mots-clés : #alpinisme #autobiographie #identite #politique

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 6480
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 59
Localisation : Roanne

https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

politique - Martin Hirsch Empty Re: Martin Hirsch

Message par Bédoulène le Mar 2 Avr - 17:44

Il parle donc de sa période au gouvernement ?

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 12844
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 74
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

politique - Martin Hirsch Empty Re: Martin Hirsch

Message par topocl le Mar 2 Avr - 17:48

Il parle surtout du service civique (que je vois désormais d'un autre œil), et de l'Institut du service civique (un truc que j'ignorais complètement)e qui sont deux de ses créations en rapport avec son sujet. Ce n'est pas un livre de souvenirs politiques. C’est beaucoup plus subtil que ça, cet homme est porté par l'engagement, a un message fort à transmettre.

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 6480
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 59
Localisation : Roanne

https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

politique - Martin Hirsch Empty Re: Martin Hirsch

Message par Bédoulène le Mar 2 Avr - 18:42

merci topocl, c'est sur qu'avoir été le président d'Emmaüs il y a de l'engagement.

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 12844
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 74
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

politique - Martin Hirsch Empty Re: Martin Hirsch

Message par ArenSor le Mar 2 Avr - 19:26

Son dernier roman est une réponse à Edouard Louis qui l'a accusé métaphoriquement" d'avoir tué son père. M. Hirsch l'a mal pris. Pour ma part, je ne sais trop qu'en penser ?
ArenSor
ArenSor

Messages : 1957
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Din ch'nord

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

politique - Martin Hirsch Empty Re: Martin Hirsch

Message par topocl le Mar 2 Avr - 19:53

En fait (je suis allée rechercher là-dessus tout à l'heure): ce qu'il a mal pris c'est qu'il a trouvé que ce n'était pas si métaphorique que ça, et que certaine presse avait repris ça de la même façon, comme une fake-news où Hirsch et quelques autres auraient effectivement assassiné son père (lequel n'est pas mort fait d'ailleurs remarquer Hirsch). Il explique sur France Inter qu'il a écrit un livre, un roman, pour répondre à Edouard Louis  sur le même registre, plutôt que de porter plainte comme le lui suggérait Demorand, les tribunaux ayant des affaire splus importantes à traiter.

Là je fais un truc génial qui me réconcilierait avec la technologie: je vais sur le site de la médiathèque, j'emprunte le livre à l'instant, je tape recherche "Hirsch", ça me sélectionne trois extraits et je te recopie le bon:

Edouard Louis a écrit: Ces noms que je prononce depuis tout à l’heure, peut-être que ceux qui me liront ou m’entendront ne les connaissent pas, peut-être qu’ils les ont déjà oubliés ou qu’ils ne les ont jamais entendus, mais c’est justement pour ça que je veux les prononcer, parce qu’il y a des meurtriers qui ne sont jamais nommés pour les meurtres qu’ils ont commis, il y a des meurtriers qui échappent à la honte grâce à l’anonymat ou grâce à l’oubli, j’ai peur parce que je sais que le monde agit dans l’ombre et dans la nuit. Je refuse qu’ils soient oubliés. Je veux qu’ils soient connus maintenant et pour toujours, partout, au Laos, en Sibérie et en Chine, au Congo, en Amérique, partout à travers les océans, à l’intérieur de tous les continents, au-delà de toutes les frontières. Est-ce que tout finit toujours par être oublié ? Je veux que ces noms deviennent aussi inoubliables qu’Adolphe Thiers, que le Richard III de Shakespeare ou que Jack l’Éventreur. Je veux faire entrer leurs noms dans l’Histoire par vengeance.

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 6480
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 59
Localisation : Roanne

https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

politique - Martin Hirsch Empty Re: Martin Hirsch

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Documents et essais :: Sciences humaines

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum