Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot


Marc Pautrel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Marc Pautrel Empty Marc Pautrel

Message par Quasimodo le Dim 7 Avr - 12:18

Marc Pautrel
Né en 1967

Marc Pautrel Marc_p10

Biographie a écrit:Marc Pautrel est né en 1967. Il vit à Paris où il se consacre entièrement à l'écriture. Il a publié sept romans aux Éditions Gallimard : L'homme pacifique (2009), Un voyage humain (2011), Polaire (2013), Orpheline (2014), Une jeunesse de Blaise Pascal (2016) qui a été récompensé par le prix Henri de Régnier de l'Académie française, La sainte réalité - Vie de Jean-Siméon Chardin (2017), et La vie princière (2018) qui a connu un grand succès.
Source : http://www.marcpautrel.fr/bio.html

Bibliographie

Le Métier de dormir (Éditions Confluences), 2005
Le Voyage jusqu'à la planète Mars ou Lorsqu’aucun éditeur ne voulait de mon deuxième livre (Librairie olympique), 2006
La Vie des écrivains classiques (Publie.net), 2007
L’Homme pacifique (Éditions Gallimard), 2009
Je suis une surprise (Éditions Atelier In8), 2009
Un voyage humain (Éditions Gallimard), 2010
Polaire (Éditions Gallimard), 2013
Orpheline (Éditions Gallimard), 2014
Ozu (Éditions Louise Bottu), 2015
Une jeunesse de Blaise Pascal (Éditions Gallimard), 2016
La Sainte Réalité. Vie de Jean-Siméon Chardin (Éditions Gallimard), 2017
La Vie Princière (Éditions Gallimard), 2018

source : wikipédia

_________________
Entre les deux coups de feu qui décidèrent de son destin, il eut le temps d'appeler une mouche : "Madame".
Quasimodo
Quasimodo

Messages : 3337
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 24

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Marc Pautrel Empty Re: Marc Pautrel

Message par Quasimodo le Dim 7 Avr - 12:23

La vie princière

Marc Pautrel La_vie10

J'ai lu une nouvelle de Marc Pautrel, qu'on m'a prêtée : La vie princière. C'est une lettre qu'un écrivain adresse à L.., la femme dont il est tombé amoureux pendant un séminaire sans le lui dire, et qui retrace les quelques jours qu'ils ont passés ensemble à la campagne. J'ai éprouvé un certain agacement, à la lecture, face aux nombreuses exagérations du narrateur (balourdises de Marc Pautrel, ou du seul narrateur ?), inélégances (un style pas tout à fait ma tasse de thé mais assez sobre pour qu'on puisse passer outre; un refus du name-dropping qui aurait dû me plaire et que j'ai trouvé bruyant), approximations (L.. écrit une thèse de littérature dont le sujet me paraît beaucoup trop vague pour être crédible).
Et finalement, après la lecture, il ne me reste que le bon de cette histoire : une certaine finesse dans les jeux de dévoilement de l'intimité des personnages, qui ne se laisse qu'entrevoir pour se dérober aussitôt. L'approche d'une intimité physique (mais pas vraiment d'ordre sexuel) est constamment suggérée, puis refusée par on ne sait quels mouvements intérieurs, et L.. demeure obscure au narrateur peut-être plus qu'au lecteur. Le narrateur nous fait percevoir un courant de signification souterrain et inexprimé, une certaine hésitation chez L.. qui n'est absolument pas explicite mais finement rendue. L'auteur réconcilie singulièrement (et d'une façon qui m'est incompréhensible) les termes de ce qui peut paraître une contradiction : maladresse du détail et délicatesse du tableau d'ensemble.


Mots-clés : #amour #nostalgie #nouvelle


Dernière édition par Quasimodo le Dim 7 Avr - 14:21, édité 1 fois

_________________
Entre les deux coups de feu qui décidèrent de son destin, il eut le temps d'appeler une mouche : "Madame".
Quasimodo
Quasimodo

Messages : 3337
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 24

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Marc Pautrel Empty Re: Marc Pautrel

Message par topocl le Dim 7 Avr - 12:59

ha, c’est chouette, ce retournement de situation dans ton ressenti!
@Quasimodo a écrit: un refus du name-dropping qui aurait dû me plaire et que j'ai trouvé bruyant),
Tu peux expliquer?

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 6480
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 59
Localisation : Roanne

https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Marc Pautrel Empty Re: Marc Pautrel

Message par Quasimodo le Dim 7 Avr - 13:20

Le narrateur tait le nom des auteurs dont ils parlent et de ceux qu'elle étudie, de la maison d'édition dans laquelle il est publié; mais ça ressemble à une fausse discrétion (à deux ou trois reprises, des variations sur le thème "cet éditeur célèbre qui avait publié tous les grands auteurs du XXe qu'elle aimait, et qui était aussi mon éditeur"; tiens tiens, ne s'agirait-il pas, au pif, de Gallimard, la propre maison de Marc Pautrel ?)

_________________
Entre les deux coups de feu qui décidèrent de son destin, il eut le temps d'appeler une mouche : "Madame".
Quasimodo
Quasimodo

Messages : 3337
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 24

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Marc Pautrel Empty Re: Marc Pautrel

Message par Tristram le Dim 7 Avr - 13:59

Je comprends ce qui t'a déplu, Quasimodo. Et tu laisses bien deviner ce qui t'a plu !

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8458
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Marc Pautrel Empty Re: Marc Pautrel

Message par Quasimodo le Dim 7 Avr - 14:17

Si ça vous passe entre les mains, je serais curieux de connaître votre avis ! (ça se lit très vite)

_________________
Entre les deux coups de feu qui décidèrent de son destin, il eut le temps d'appeler une mouche : "Madame".
Quasimodo
Quasimodo

Messages : 3337
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 24

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Marc Pautrel Empty Re: Marc Pautrel

Message par Tristram le Dim 7 Avr - 14:24

Bingo ! soyons fous !

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8458
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Marc Pautrel Empty Re: Marc Pautrel

Message par topocl le Dim 7 Avr - 14:47

@Quasimodo a écrit:Le narrateur tait le nom des auteurs dont ils parlent et de ceux qu'elle étudie, de la maison d'édition dans laquelle il est publié; mais ça ressemble à une fausse discrétion (à deux ou trois reprises, des variations sur le thème "cet éditeur célèbre qui avait publié tous les grands auteurs du XXe qu'elle aimait, et qui était aussi mon éditeur"; tiens tiens, ne s'agirait-il pas, au pif, de Gallimard, la propre maison de Marc Pautrel ?)

Ah oui, un truc qui fait un peu "entre soi" et comprenne qui pourra, vaguement élitiste, si j'ai bien compris.

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 6480
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 59
Localisation : Roanne

https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Marc Pautrel Empty Re: Marc Pautrel

Message par Quasimodo le Dim 7 Avr - 15:08

Oui peut-être ! Mais c'est à peine dissimulé. C'est un autre name-dropping, indirect, et qui veut faire croire qu'il esquive cette inélégance. Enfin, ce n'est qu'un détail.

_________________
Entre les deux coups de feu qui décidèrent de son destin, il eut le temps d'appeler une mouche : "Madame".
Quasimodo
Quasimodo

Messages : 3337
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 24

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Marc Pautrel Empty Re: Marc Pautrel

Message par Tristram le Lun 8 Avr - 0:22

La vie princière

Marc Pautrel La_vie10

Effectivement, ce petit roman (une novella plutôt) ne m’aura pas retenu longtemps.
L’auteur (autobiographie ? autofiction ?) participe à un séminaire dans un « Domaine » (où l’habitué reconnaîtra celui des Treilles, siège de la fondation Schlumberger, dans le Var). Il y rencontre une Italienne dont il tombe amoureux au deuxième jour, avant son départ au cinquième. Il ne lui a pas avoué son inclination, surtout parce qu’elle a dit avoir « un compagnon », d’où la missive ultérieure que constitue ce texte à icelle adressé. Celui-ci est surtout prétexte à évoquer le séjour idyllique avec la suffisance de circonstance dans ce type de coterie, parfaitement propre à faire baver le besogneux gilet jaune de base.
La tournure de phrase n’est pas toujours bien venue, mais avec un peu de travail (c'est-à-dire en se dispensant de se disperser à nouveau), Marc Pautrel pourrait reformuler heureusement certains morceaux non dénués de charme :
« …] je me dis qu’il n’y a jamais de hasard, que les choses se tressent les unes aux autres pour former une troublante guirlande, certains atomes du monde se chargeant de passer le relais à d’autres pour que la continuité de mon corps ne soit jamais rompue, et mon corps ce sont aussi les mots que j’écris. »

« La séparation est devenue une constante de mon existence qui m’a forcé à changer de vie, et c’est pour ça que je me suis retrouvé romancier : je veux tout transformer en légende, créer une boucle continue, doubler l’éternité. »
On songe à Sollers, à Laurrent, aux hôtes de la villa Médicis.
S’il n’y a pas de second degré, on atteint ici un sommet de niaiserie impudente à la limite de la filouterie :
« Mais, là où ça devient à la fois cocasse et désespérant, c’est que tous les financeurs publics et privés à qui je soumets ce projet de roman l’adorent immédiatement et m’offrent beaucoup d’argent pour y travailler et écrire un livre dont ils ignorent qu’il est déjà terminé et complètement raté. De sorte que je l’ai déjà fait financer quatre fois de suite, et que je peux continuer le manège tant que le livre ne sort pas, or le livre ne sortira jamais puisqu’il est raté, et donc je pourrai le proposer sans fin comme un projet futur, et donc je serai financé pour l’éternité, CQFD, ce qu’il fallait démontrer. J’éclate de rire, je démonte le mécanisme magnifiquement ubuesque des financements publics sur la base de projets, tu m’interroges, je te réponds, et tous mes exemples sont si comiques que nous partons bientôt dans un grand fou rire, j’en ai les larmes aux yeux et toi aussi. La vie est mille fois plus drôle avec toi qu’avec n’importe qui d’autre. »
Quant à la réciprocité des sentiments de la belle L., là aussi peut-être Pautrel s’est-il légèrement haussé du col ?

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8458
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Marc Pautrel Empty Re: Marc Pautrel

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains européens francophones

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum