Sholem Aleikhem

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sholem Aleikhem

Message par Hanta le Mar 6 Déc - 23:11

Sholem Aleikhem
(1859-1919)



Nationalité : Russie
Né(e) à : Pereyaslav (Ukraine) , le 02/03/1859
Mort(e) à : New York , le 13/05/1919

Cholem (Sholem) Aleikhem (en yiddish et hébreu: שלום עליכם, en russe: Шолом-Алейхем) nom de plume de Cholem Naumovich Rabinovich ; est un humoriste et écrivain Juif russe de langue yiddish.

Très populaire, il a écrit des romans, des nouvelles et des pièces de théâtre. Il a fait beaucoup pour promouvoir la littérature yiddish et est le premier à écrire des contes pour enfants en yiddish. Ses œuvres ont été traduites dans de très nombreuses langues.

La comédie musicale Un violon sur le toit lancée à Broadway en 1964 et basée sur le personnage de Tevye le laitier, est le premier succès commercial d'une pièce en anglais décrivant la vie du petit peuple juif d'Europe de l'Est avant la Shoah. Par la suite, la pièce a été reprise de nombreuses fois dans le monde entier, puis adaptée au cinéma en 1971.

Il est le grand-père de l'écrivaine américaine Bel Kaufman auteure du livre Up the Down Staircase ("Escalier interdit").
Source : Babelio

Oeuvres traduites en français :

Le Tailleur ensorcelé et autres contes
La Peste soit de l'Amérique
"L'Allemand"
Menahem-Mendl, le rêveur,
Un violon sur le toit.
Tévié le laitier
Contes ferroviaires
Gens de Kasrilevkè
Le dixième homme
Le Traine-savates
Un conseil avisé
La Peste soit de l'Amérique
La vie éternelle, 13 histoires courtes pour marquer le temps
Guitel Pourishkevitsh et autres héros dépités
avatar
Hanta

Messages : 591
Date d'inscription : 03/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Sholem Aleikhem

Message par Hanta le Mar 6 Déc - 23:12

Guitel Pourishkevitch et autres héros dépités


Ouvrage recueillant plusieurs nouvelles. Deux premières puis une plus importante qui comprend elle-même trois chapitres. La première narre le combat d'une maman qui ne veut pas laisser son fils rejoindre l'armée et partir en guerre. La seconde, raconte les péripéties d'un homme à qui tout réussit mais à qui une seule femme résiste. La dernière nouvelle est la somme de trois témoignages fictifs de veuves confrontées à la solitude.
Des personnages juifs, dont la tradition et le folklore ponctuent le récit, des personnages baignant dans l'univers linguistique yiddish si cher à l'auteur, auteur lui-même qui ne serait que le messager de ces quelques acteurs au parcours sinueux et difficile. Récits existentialistes, questionnant la place au sein des hommes et au milieu du monde, ou finalement à la marge de ce monde qui marche sur la tête. C'est toute l'absurdité et la vacuité des situations difficiles à surmonter qui nous sont décrites avec un humour triste, une véhémence à demie résignée, et une révolte sonnant déjà la capitulation. On sourit, on est gênés de sourire. On est émus, on se demande pourquoi, mais l'on ne peut être indifférents à ces récits qui sont pourtant légers dans le style, et lourds dans le message.
Ce n'est pas son meilleur ouvrage mais c'est une bonne introduction à son oeuvre pour se faire une idée de sa façon d'écrire et de l'ambiance qui y règne. je conseille donc.


mots-clés : #communautejuive #nouvelle
avatar
Hanta

Messages : 591
Date d'inscription : 03/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains Russes

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum