Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot


Edith Pargeter (Ellis Peters)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

polar - Edith Pargeter (Ellis Peters) Empty Edith Pargeter (Ellis Peters)

Message par Nadine le Dim 12 Mai - 14:45

Edith Pargeter (Ellis Peters)
(1913-1995)

polar - Edith Pargeter (Ellis Peters) Md_c9310

Romancière anglaise surtout connue pour avoir publié, sous le pseudonyme d'Ellis Peters, les aventures du Frère Cadfael, une série de romans policiers historiques se déroulant au Moyen Âge.

Préparatrice en pharmacie, elle s'engage, pendant la Seconde Guerre mondiale, au département des communications des Women's Royal Voluntary Service. Cette expérience nourrit des œuvres satiriques parues à cette époque. Après la guerre, elle reçoit  la British Empire Medal, remise par le roi George VI, en remerciements de son engagement.

Spécialiste de la langue et de la littérature tchèques, Edith Pargeter en traduit, entre 1957 et 1970, plusieurs œuvres en anglais, dont celles de Bohumil Hrabal.

Dans les années 1960, elle donne une trilogie historique, intitulée Heaven Tree, qui se passe en Angleterre au début du XIIIe siècle, au temps des bâtisseurs de cathédrales et des guerres entre Anglais et Gallois. Les héros de cette trilogie sont Harry Talvace et ses proches, tailleurs de pierres au service d'Isambard, terrible seigneur de Parfois. Au milieu des batailles qui ensanglantent l'Angleterre, des adolescents grandissent et deviennent des hommes en prise avec les contradictions de leurs sentiments et de leurs devoirs.

Elle s'intéresse au roman policier dès 1938 avec Murder in the Dispensary, signé du pseudonyme de Joylon Carr, et The Victim Needs a Nurse (1940), sous celui de John Redfern. En 1951, dans Pris au piège (Fallen Into the Pit) apparaît pour la première fois l'inspecteur Felse. Pourtant, ce n'est qu'avec la deuxième enquête de ce héros, dans une série qui comptera une douzaine de titres, que l'auteur atteint la notoriété, puisque Une mort joyeuse (Death and the Joyful Woman) décroche le Prix Edgar Poe du meilleur roman décerné par les Mystery Writers of America en 1963.

En 1977, à l'âge de 64 ans, elle amorce la série des aventures du Frère Cadfael, un moine bénédictin, né en 1080, et vivant à la frontière du Pays de Galles au XIIe siècle. L'acteur britannique Derek Jacobi incarne le Frère Cadfael dans la série télévisée britannique Cadfael (1994-1998), en 13 épisodes.

Edith Pargeter a été élevée au rang d'officier de l'ordre de l'Empire britannique.

Ouvrages traduits en français :

Romans

Série Heaven Tree
- La Pierre de vie (The Heaven Tree, 1960)
- Le rameau vert (The Green Branch, 1962)
- La graine écralate (The Scarlet Seed, 1963)
Cette trilogie a été publiée en un seul volume sous le titre L'Arbre du paradis (éditions 10/18)

Série Inspecteur Felse signée Ellis Peters
- Pris au piège (Fallen into the Pit, 1951) Page 1
- Une mort joyeuse (Death and the Joyful Woman, 1961) (Prix Edgar Poe du meilleur roman)
- La Colline secrète (Flight of a Witch, 1964)
- Ne touchez pas aux épitaphes (A Nice Derangement of Epitaphs, 1965)
- Un air de cornemuse (The Piper on the Mountain, 1966)
- Un coeur noir (Black is the Colour of My True Love's Heart, 1967)
- Mrs Felse joue en solo (The Grass Widow's Tale, 1968)
- La dernière mesure (The House of Green Turf, 1969)
- Raga mortel (Mourning Raga, 1969)
- La Porte fatale (The Knocker on Death's Door, 1970)
- Mort aux propriétaires ! (Death to the Landlords, 1972)
- L'Enterré vif (City of Gold and Shadows, 1973)
- La mort de Rainbow (Rainbow's End, 1979)

Série Frère Cadfael signée Ellis Peters
- Un trafic de reliques (A Morbid Taste for Bones, 1977)
- Un cadavre de trop (One Corpse Too Many, 1979) Page 1
- Le capuchon du moine (Monk's Hood, 1980)
- La Foire de Saint-Pierre (Saint Peter's Fair, 1981)
- Le Lépreux de Saint-Gilles (The Leper of Saint Giles, 1981)
- La vierge dans la glace (The Virgin in the Ice, 1982) Page 1
- Le moineau du sanctuaire (The Sanctuary Sparrow, 1983)
- L'apprenti du diable (The Devil's Novice, 1983)
- La rançon du mort (Dead Man's Ransom, 1984)
-  Le Pèlerin de la haine (The Pilgrim of Hate, 1984)
- Un insondable mystère -An Excellent Mystery, 1985)
- Les ailes du corbeau (The Raven in the Foregate, 1986)
- Une rose pour loyer (The Rose Rent, 1986)
- L'Ermite de la forêt d'Eyton (The Hermit of Eyton Forest, 1988)
- La confession de frère Haluin (The Confession of Brother Haluin, 1988)
- L'Hérétique et son commis (The Heretic's Apprentice, 1990)
- Le champ du potier (The Potter's Field, 1990)
- L'été des Danois (The Summer of the Danes, 1991)
- Le voleur de Dieu (The Holy Thief, 1992)
- Frère Cadfael fait pénitence (Brother Cadfael's Penance, 1994)

Recueil de nouvelles de la série Frère Cadfeael
- Un bénédictin pas ordinaire  (A Rare Benedictine: The Advent of Brother Cadfael 1988)

Autre roman policier signé Ellis Peters
- Le Masque de la mort (Death mask, 1959)

Maj le 2 juin 2019
Nadine
Nadine

Messages : 3323
Date d'inscription : 02/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

polar - Edith Pargeter (Ellis Peters) Empty Re: Edith Pargeter (Ellis Peters)

Message par Nadine le Lun 13 Mai - 19:40

(Merci aux petites mains qui ont mis en forme soin pseudonyme comme il le fallait !)

Un cadavre de trop

polar - Edith Pargeter (Ellis Peters) Un-cad10


Ce roman policier "soft", comprendre non sanguinaire, a été trouvé dans une boîte à livre, quel joli cadeau du hasard : j'ai beaucoup apprécié le lire.

L'intrigue :

(Wikipedia)
"Étienne de Blois et Mathilde l'Emperesse se disputent le trône d'Angleterre.
En août 1138 (du 22 au 27), Étienne, roi d'Angleterre de fait,
assiège Shrewsbury défendue par Guillaume Fitz-Alan,
qui tient la ville pour Mathilde, assisté de Arnulf de Hesdin,
présenté comme son oncle.
La place résiste une semaine, c'est trop et tous les membres de la garnison vaincue sont pendus.
Guillaume Fitz-Alan parvient toutefois à prendre la fuite.

Aux moines de l'abbaye de Shrewsbury, échoit le soin de s'occuper des morts. Frère Cadfael, Sherlock Holmes du Moyen Âge, constate alors, avec stupeur qu'il y a un cadavre de trop. Qui plus est, les traces que porte ce cadavre sont différentes de celles que laisse une exécution par pendaison où le supplicié a les mains liées. Frère Cadfael veut rendre justice à cet homme et à sa famille.

À noter qu'en lieu et place d'un classique tribunal, l'épilogue de cette enquête est un jugement de Dieu, combat à l'outrance. "

Combat très bien écrit d'ailleurs .
Je lis ici et là que cette auteure que je ne connaissais pas se documentait énormément et que la caractéristique de ses romans moyen-ageux est la précision à tous points de vue.
C'était tout à fait dépaysant, en effet,
le moine a une psychologie absolument réjouissante, humaniste et rusé, bonhomme et bourru, tous les ingredients pour séduire . Son adversaire est paré de toute subtilité ce qui rend leur pas de deux vraiment subtil et porteur de valeurs .

L'intrigue ne suspend pas l'haleine, dans le sens où nous n'errons pas dans d'affreuses spéculations : en cela c'est vraiment soft, en effet on découvre quasiment en même temps que les personnages les étapes, pour autant c'est toujours très bien amené et surtout l'occasion de dépeindre les protagonistes avec finesse.
Je recommande triplement pour ceux que l'époque et le genre attirent. J'ai adoré, ça a été un moment de détente merveilleux.

Le contexte de guerre civile est bien rendu, évidemment il est aussi l'occasion d'observer comment des troubles terribles malmènent les éthiques individuelles.


Mots-clés : #historique #moyenage #polar


Dernière édition par Nadine le Lun 13 Mai - 20:48, édité 1 fois
Nadine
Nadine

Messages : 3323
Date d'inscription : 02/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

polar - Edith Pargeter (Ellis Peters) Empty Re: Edith Pargeter (Ellis Peters)

Message par Nadine le Lun 13 Mai - 19:46

extrait :

-Et bien , Adam ! Vous les avez trouvés ? J'imagine que Fitzalan ne se cache pas près des granges comme une servante craintive ?
- Non bien sûr, votre Gräce, répondit Courcelle, penaud. Nous avons passé la forteresse au peigne fin, des oubliettes au donjon, je vous jure qu'on a fouillé partout. Mais Fitzalan a fichu le camp ! Laissez nous un peu de temps et on vous trouvera le jour, l'heure, l'itinéraire et leurs plans...
- Leurs ! s'exclama Etienne, furieux de ce pluriel.
-Adeney est parti avec lui. Aucun doute, ils nous ont échappé.

hu hu. J'ai retrouvé le plaisir à lire Dumas, un peu, ce côté "ça trace sa route à un bon train". Et puis les psychologies, les bons , les mechants pas toujours mediocres etc
Nadine
Nadine

Messages : 3323
Date d'inscription : 02/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

polar - Edith Pargeter (Ellis Peters) Empty Re: Edith Pargeter (Ellis Peters)

Message par Tristram le Lun 13 Mai - 19:59

Eh bien je vais tenter aussi (chronologiquement) !

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 7289
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 62
Localisation : Guyane

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

polar - Edith Pargeter (Ellis Peters) Empty Re: Edith Pargeter (Ellis Peters)

Message par Nadine le Lun 13 Mai - 20:01

Trafique de reliques est souvent le préféré, ça tombe bien, à ce que j'ai lu !
Nadine
Nadine

Messages : 3323
Date d'inscription : 02/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

polar - Edith Pargeter (Ellis Peters) Empty Re: Edith Pargeter (Ellis Peters)

Message par Tristram le Lun 13 Mai - 20:06

Je vais peut-être même commencer par l'Inspecteur Felse (Pris au piège) !...

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 7289
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 62
Localisation : Guyane

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

polar - Edith Pargeter (Ellis Peters) Empty Re: Edith Pargeter (Ellis Peters)

Message par Nadine le Lun 13 Mai - 20:07

On a l'embarras du choix, j'espere en trouver sous pseudo ou pas, à Emmaüs très prochainement. A bientôt du coup !
Nadine
Nadine

Messages : 3323
Date d'inscription : 02/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

polar - Edith Pargeter (Ellis Peters) Empty Re: Edith Pargeter (Ellis Peters)

Message par Bédoulène le Lun 13 Mai - 21:09

j'ai vu quelques épisodes à la TV il y a ...........................un certain temps, et ton commentaire fait envie !

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 11678
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 74
Localisation : En Provence

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

polar - Edith Pargeter (Ellis Peters) Empty Re: Edith Pargeter (Ellis Peters)

Message par Tristram le Sam 18 Mai - 20:57

Pris au piège

polar - Edith Pargeter (Ellis Peters) Peters10


Publié en 1951, c’est un regard sur l’après-guerre encore récent et ses problèmes (retour des soldats, sort des anciens prisonniers de guerre, des réfugiés), avec déjà celui de l’environnement (mines à ciel ouvert en pays de Galles).
« Pourtant, pendant qu’il y était, le vieux aurait pu faire les choses en grand. Et s’il était encore assez alerte dans les années vingt pour niveler sa propre chasse, pourquoi n’avait-il pas compris que le village méritait le même effort pour compenser le chaos que le grand-père avait provoqué, en s’enrichissant grâce aux exploitations faites à la va-vite ? Ah, c’était facile de se montrer sage et éclairé vingt ans après. L’ancienne génération n’était ni pire ni meilleure que celle-ci.
‒ Si on avait nivelé et replanté certains des villages dévastés, ils seraient peut-être encore riches. Pourquoi ne réfléchit-on jamais à temps ? »
Antisémitisme aussi en toile de fond de ce rompol, premier de la série « Inspecteur Felse », et où on est enquêteur de père en fils.
Gerd Hollins, juive qui a perdu toute sa famille dans les camps, décide d’embaucher dans sa ferme Helmut Schauffler, ex-prisonnier allemand qui n’a rien perdu de son éducation nazie :
« J’ai essayé de les repousser pendant des années, cela ne marche pas, Chris. Je n’arrive pas à oublier de cette façon. Il n’y a qu’un seul moyen, et c’est de tout admettre, de tout accepter, et de trouver un mode de vie sans être obligé d’enfermer ses rancœurs en priant pour que le couvercle de la marmite reste en place. Si je pouvais me faire à l’idée que les Allemands sont comme tout le monde, s’il y avait un garçon ordinaire, stupide, peut-être, difficile, peu importe, quelqu’un qui pourrait avoir quelque chose qui vaudrait la peine de pardonner…
[…]
‒ Je ne peux pas continuer à haïr toute ma vie, je ne suis pas faite pour ça. »

« ‒ Et vous croyez avoir changé quelque chose avec votre guerre ! Vous croyez les avoir anéantis ! Ils sont à peine refroidis. Attendez, attendez la première chaleur, et la glace cédera comme du papier, et de nouveau vous vous noierez pour essayer de sauver votre vie. Et nous aussi, dit-elle avec un calme bouleversant. »
Il y a un petit côté moral un peu daté mais, après tout, c’est peut-être un bon rappel :
« Que cela soit bien compris une fois pour toutes, il n’y a absolument aucune raison de se battre, tant qu’il ne s’agit pas d’une question de vie ou de mort, et je n’accepterai aucun autre prétexte. Cela ne prouve rien, cela ne résout rien, cela ne sert à rien, si ce n’est à savoir qui a le plus de muscles et le moins de cervelle. Il y a des moments où c’est le seul recours, mais il y a peu de chances que ce genre de situation se produise dans la cour de récréation… Et, de toute façon, cela manifeste toujours un échec, des deux côtés, quoi qu’il arrive. »
Le roman est desservi par un style (une traduction ?) parfois douteux :
« Officiellement, personne n’avait encore parlé de meurtre, mais tout le village le disait, et Dominic ne pouvait s’empêcher d’être imprégné de cette certitude. Charles, qui lui avait fait des confidences avant de mourir de manière surprenante, le mettait au défi d’exploiter ses connaissances. »
Mais c’est bien un polar :
« Car le meurtre, ce n’est pas seulement une affaire de mort et de coupable ; c’est une affaire qui affecte toute la communauté des innocents, qui envoie des courants perturbateurs sur les nerfs soudain à vif de tout le village ; et le seul remède, c’est la connaissance. L’ignorance, quand on y pense, hante d’autres forêts. »


Mots-clés : #polar

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 7289
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 62
Localisation : Guyane

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

polar - Edith Pargeter (Ellis Peters) Empty Re: Edith Pargeter (Ellis Peters)

Message par Bédoulène le Sam 18 Mai - 23:30

tu commences donc la série Tristram ! ça à l'air pas mal !

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 11678
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 74
Localisation : En Provence

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

polar - Edith Pargeter (Ellis Peters) Empty Re: Edith Pargeter (Ellis Peters)

Message par Tristram le Sam 18 Mai - 23:55

Oui, pas mal pour un début ; je vais continuer... en commençant l'autre série (Un trafic de reliques, Fred Cadfael) !
Merci Nadine pour la découverte ! Ces vieilles dames anglaises qui fomentent des polars entre deux tasses de thé, un tricot et une meat pie sont souvent excellentes !

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 7289
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 62
Localisation : Guyane

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

polar - Edith Pargeter (Ellis Peters) Empty Re: Edith Pargeter (Ellis Peters)

Message par Bédoulène le Dim 19 Mai - 11:11

oh ! tu ne continues pas l'inspecteur Felse ? mais y reviendras-tu ?

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 11678
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 74
Localisation : En Provence

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

polar - Edith Pargeter (Ellis Peters) Empty Re: Edith Pargeter (Ellis Peters)

Message par kashmir le Dim 19 Mai - 13:34

Nadine, Nadine ! polar - Edith Pargeter (Ellis Peters) 421465245

En regardant les parutions chez 10/18, j'ai vu cela - pas loin de 900 pages - c'est tout pour toi !

polar - Edith Pargeter (Ellis Peters) Nadine10
kashmir
kashmir

Messages : 1618
Date d'inscription : 10/09/2017

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

polar - Edith Pargeter (Ellis Peters) Empty Re: Edith Pargeter (Ellis Peters)

Message par Nadine le Dim 19 Mai - 14:05

Coool ! hihi
Alors le pied ce serait de le trouver à Emmaus et à la ressourcerie : dernierement, tous les livres que je cherchais : paf, je tombe dessus. C'est magique hihi
Nadine
Nadine

Messages : 3323
Date d'inscription : 02/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

polar - Edith Pargeter (Ellis Peters) Empty Re: Edith Pargeter (Ellis Peters)

Message par Nadine le Dim 19 Mai - 14:12

@tristam, dans Un cadavre de trop, il y a aussi une morale un peu surrannée, mais qui n'a que le défaut de l'être, le frère Cadfael est l'émissaire d'une éthique personnelle, contexte guerre civile etc, il prône une morale personnelle le respect des morales d'autrui, pas de camp plus juste qu'un autre, et des positions que la loyauté provoque davantage que ne le ferait la "vérité".

Bien , contente que tu sois divertis comme je le fus.
A suivre
Nadine
Nadine

Messages : 3323
Date d'inscription : 02/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

polar - Edith Pargeter (Ellis Peters) Empty Re: Edith Pargeter (Ellis Peters)

Message par Tristram le Dim 19 Mai - 15:06

@Bédoulène a écrit:oh ! tu ne continues pas l'inspecteur Felse ? mais y reviendras-tu ?
C'est fort probable ; je suis d'abord l'inspecteur qui me plaira le plus !
OK Nadine, je dirai (évidemment !) ce que j'en pense.

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 7289
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 62
Localisation : Guyane

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

polar - Edith Pargeter (Ellis Peters) Empty Re: Edith Pargeter (Ellis Peters)

Message par Nadine le Dim 2 Juin - 22:26

polar - Edith Pargeter (Ellis Peters) 97822610

La vierge dans la glace

Second essai chez Peters pour moi, même plaisir, né de la limpidité et modestie de son entreprise et de son style..

Cette fois c'est l'hiver et je découvre la palette purement expressive de l'auteure , qui sait habilement peindre les affres de cet élément et ses nuances. C'est presque un personnage, la tempête, la neige, le givre, les congères, la poudreuse, moi qui me tiens le plus éloignée possible de ces manifestations météorologiques, je dois reconnaitre qu'ils y sont traduits avec une aussi grande expressivité que mon apprehension envers elles. Elle utilise cette saison avec beaucoup d'esthetisme et de poésie.

Cet épisode de la série Cadfael nous fait rencontrer la famille directe de ce dernier, intéressant si l'on a déjà un peu de tendresse pour cette figure.Je ne divulgâche pas davantage.

Je note un récit encore une fois très enlevé d'une bataille, un beau morceau. Un siege , un assaut. L'ambiance est vraiment très bien transmise. Elle est douée.

Préférence pour le précédent peut-être, plus posé dans l'action narrative, car dans celui-ci les protagonistes ne cessent de se courir après, se trouver, se reperdre, c'est peut-être à peine un peu lassant finalement.
Les postures morales, déjà découvertes en premiere lecture de l'auteure, ne sont plus une surprise, ici elles sont équivalentes donc moins rafraichissantes : reste donc ce brio à raconter l'Histoire, le mouvement et sa magie du rythme.
Mais j'ai lu d'une traite et avec la même joie de l'oubli, dans la bulle du divertissement d'un autre temps.


Mots-clés : #historique #polar
Nadine
Nadine

Messages : 3323
Date d'inscription : 02/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

polar - Edith Pargeter (Ellis Peters) Empty Re: Edith Pargeter (Ellis Peters)

Message par Bédoulène le Lun 3 Juin - 11:04

merci Nadine, oui il ne faut pas trop en raconter des policiers ! Smile

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 11678
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 74
Localisation : En Provence

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

polar - Edith Pargeter (Ellis Peters) Empty Re: Edith Pargeter (Ellis Peters)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains européens de langues anglaise et gaéliques

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum