Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot


Simon Johannin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Simon Johannin Empty Simon Johannin

Message par topocl le Dim 26 Mai - 16:06

Simon Johannin
Né en 1993


Simon Johannin Johann10

Né à Mazamet dans le Tarn en 1993, Simon Johannin a grandi dans la montagne noire où ses parents apiculteurs tenaient une exploitation. Il quitte le domicile parental à 17 ans et s’installe à Montpellier pour suivre des études de cinéma à l’Université, qu’il déserte rapidement. Il travaille ensuite en intérim, puis comme vendeur de jouets, avant d’intégrer l’atelier d’espace urbain de l’école de La Cambre à Bruxelles de 2013 à 2016. Il travaille également comme mannequin pour l’industrie de la mode.

Page Facebook : https://www.facebook.com/simon.johannin

Oeuvres littéraires

2017 L'été des charognes , Allia

En collaboration avec Capucine Johannin

2019 Nino dans la nuit, Allia.

Merci à La cause littéraire.

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 6474
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 59
Localisation : Roanne

https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Simon Johannin Empty Re: Simon Johannin

Message par topocl le Dim 26 Mai - 16:28

L’été des charognes

Simon Johannin 31agm410

Attention, n’entamez ce livre que si vous n’aimez pas être dérangé.
C’est noir, trash, violent, brutal, et ça finit fou à lier…

L’été des charognes, quarante six cadavres de brebis, égorgées par les chiens du hameau voisin, ont pué pendant deux semaines avant que n’arrive l’équarrisseur. C’est là qu’il grandit, dans la boue, remis à sa place à coups de torgnoles paternelles,  entre les fêtes alcoolisées où les bagarres finissent à coups de couteaux, les parents partis aux champs, les gamins s'amusant de la mort et de la merde. Ah, ça n’empêche pas un amour qu’on ne sait pas se dire, une mère dont on sent qu’elle rêve d’un peu mieux… Mais ça finit  par vous faire grandir  en enfant sauvage, vêtu de guenille, le cœur bardé dur comme fer.

Confronté à la ville et à l’internat, où le premier signe distinctif est de ne pas porter de Nike,  il va découvrir des drogues autrement plus dures pour s’orienter dans ce monde qui allie une liberté nouvelle et  des lois sans pitié. Le paradis est un enfer, avec ses dérives qui déchirent,  ses  errances terrifiantes où la douceur des filles est éphémère, où, dans des rêves hallucinés, hommes et chiens se volent les rôles.

Le style s’envole avec la folie de l’esprit, la poésie qui débute dans la noirceur boueuse et triviale, prend des relents d'asphalte épouvantés et cauchemardesques dont le lyrisme saisit autant qu'il déroute.

J’ai vécu ce livre comme une expérience à la noirceur terriblement dérangeante,  la signature qu’avec l’âge je deviens tout à fait inadéquate à l’enfer du  monde tel qu’il est.

Provocateur ? Pas si sûre. Sincère, perturbant, certainement.

Mots-clés : #addiction #contemporain #enfance #jeunesse


Dernière édition par topocl le Lun 27 Mai - 15:38, édité 1 fois

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 6474
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 59
Localisation : Roanne

https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Simon Johannin Empty Re: Simon Johannin

Message par Bédoulène le Dim 26 Mai - 21:46

Très noir donc ! ton avertissement parce qu'il faut lire le livre sans interruption si je comprends bien ? (manque un "pas" ?)

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 12642
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 74
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Simon Johannin Empty Re: Simon Johannin

Message par Tristram le Dim 26 Mai - 21:58

...ou un " n' " de trop...

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8298
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Simon Johannin Empty Re: Simon Johannin

Message par topocl le Lun 27 Mai - 15:38

@Bédoulène a écrit:Très noir donc ! ton avertissement parce qu'il faut lire le livre sans interruption si je comprends bien ?

C'est surtout que c’est très violent et trash et que je pense par exemple que la première page te répugnerait complètement, des enfants qui lapident un chien pour le plaisir. et ça ne fait que commencer!
@Bédoulène a écrit:(manque un "pas" ?)
@Tristram a écrit:...ou un " n' " de trop...
C'est le "pas" Simon Johannin 1038959943  qui manque, j'ai corrigé.

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 6474
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 59
Localisation : Roanne

https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Simon Johannin Empty Re: Simon Johannin

Message par Tristram le Lun 27 Mai - 15:45

En bref, c'est donc un livre à lire si l'on aime être dérangé, ou si l'on est dérangé ?

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8298
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Simon Johannin Empty Re: Simon Johannin

Message par topocl le Lun 27 Mai - 16:40

Il faut le lire si on aime être dérangé et ne pas le lire si on n'aime pas être dérangé. Simon Johannin 4143857945
(concentre-toi bien)

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 6474
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 59
Localisation : Roanne

https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Simon Johannin Empty Re: Simon Johannin

Message par Tristram le Lun 27 Mai - 17:00

Dans le doute
Je m'abstiens.
Haïku de circonstance

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8298
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Simon Johannin Empty Re: Simon Johannin

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains européens francophones

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum