Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot


Robert Gaillard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Robert Gaillard Empty Robert Gaillard

Message par Tristram le Dim 7 Juil - 8:22

Robert Gaillard
(1909 – 1975)

Robert Gaillard Robert11

Né le 8 avril 1909 à Saintes en Charente-Inférieure, Robert Gaillard vient à Paris en 1914. Il fait ses études secondaires au lycée Jean-Baptiste-Say et s'oriente d'abord vers les arts et métiers, puis bifurque vers les sciences physiques, chimie et histoire naturelle.
Assistant d'un maître de biologie, il abandonne la recherche scientifique pour le journalisme en 1927 et débute au journal La Presse une carrière qui durera 25 ans, comme secrétaire de rédaction, grand reporter, rédacteur en chef.
Fait prisonnier en 1940, il noue en captivité une amitié durable avec l'un de ses compagnons d'infortune, François Mitterrand. Il est rapatrié sanitaire en 1942 et participe ensuite à la presse collaborationniste, tout en poursuivant ses travaux d'écriture. Son journal de captivité, Mes évasions, paraît en 1942, préfacé par le secrétaire général à l'Information et à la Propagande de Vichy, Paul Marion. Les Liens de chaîne lui valent le prix Renaudot en 1942.
À la Libération, il échappe aux foudres de l’Épuration au début de l'année 1945, notamment grâce à l'appui de François Mitterrand, alors secrétaire général des Prisonniers et des Victimes de guerre, puis il parcourt les trois Amériques, y compris les îles des Antilles. De ses souvenirs, il écrit plus de cent romans, récits, aventures historiques, dont L'Homme de la Jamaïque, Marie des Isles, Quarante mille kilomètres d'aventure. Marie des Isles a été adapté au cinéma en 1959 par Georges Combret. Son oeuvre est essentiellement publiée aux éditions Fleuve noir.

Oeuvre littéraire:

• 1938 : Le Dernier Naufragé de l'île de Robinson, éditions Primevère.
• 1942 : Mes évasions - Jours de pénitence, René Debresse.
• 1942 : Les Liens de chaîne, éditions Colbert — Prix Renaudot
• 1942 : Jours de pénitence. Mes évasions, éditions L'Harmattan.
• 1943 : L'Aventure portugaise, éditions Colbert.
• 1945 : Sacramento, éditions Debresse.
• 1945 : L'Andalouse, éditions Musy.
• 1945 : Aux fontaines de la mort, éditions Dumas
• 1945 : Sténia ou l'Aventure macédonienne, éditions SPLE.
• 1945 : Le Secret de l'or noir, éditions Dumas
• 1946 : Le Grand Mirage, éditions Dumas
• 1946 : Louisiane, éditions Dumas
• 1947 : Les Aventures de Jacques Mervel 1 - L'Homme de la Jamaïque
• 1948 : Marie des Isles 1 - Marie des Isles, éditions André Martel
• 1949 : Marie des Isles 2 - Marie Galante, éditions André Martel
• 1949 : 40.000 kilomètres d'aventures 1 - L'Amérique du Sud, éditions André Martel
• 1949 : 40.000 kilomètres d'aventures 2 - Les Îles Caraïbes, éditions André Martel
• 1949 : Les Aventures de Jacques Mervel 2 - Gentleman des Tropiques
• 1950 : Marie des Isles 3 - Capitaine Le Fort, éditions André Martel
• 1950 : Marie des Isles 4 – L'Héritier des Isles
• 1950 : Les Aventures de Jacques Mervel 3 - La Dame de Porto-Rico
• 1951 : Les Aventures de Jacques Mervel 4 - Vicky
• 1951 : Cent femmes sur un bateau, éditions André Martel
• 1952 : Les Conquérants de l'Eldorado 1 - Cristobal Colon, éditions André Martel
• 1952 : La Castille d’or, éditions André Martel
• 1953 : Les Conquérants de l'Eldorado 1 - Les dieux sont revenus, éditions André Martel
• 1953 : Aventures entre deux infinis (histoires naturelles de mes bêtes), éditions Denoël
• 1953 : Les Aventures de Jacques Mervel 5 - Sirènes du Pacifique
• 1954 : La Reine des Galapagos, éditions André Martel
• 1955 : Images du meilleur des mondes, éditions André Martel
• 1955 : Le Joueur et la Sapajou. Trente ans de souvenirs, éditions Calmann-Lévy
• 1956 : L'Archipel des voluptés
• 1956 : Moisson pour les limbes, éditions de la Fontaine
• 1957 : Pasteur, éditions Les Flots bleus
• 1958 : Les Fruits de la violence
• 1958 : Perverse Némérosa
• 1960 : La Route de Rio, éditions SNEV
• 1960 : Le Chevalier de Bruslart
• 1960 : Gentilhommes d’aventures
• 1961 : Sortilège Indien
• 1961 : Le Grand Mirage 2 - L’Ouest sauvage
• 1961 : Plus amère que la mort
• 1961 : Rendez-vous à Demera (le bistouri de l’âme), éditions SNEV
• 1962 : Ni l’or ni la grandeur
• 1962 : La forêt les dévora
• 1962 : D’amour et de naine. La Nuit péruvienne
• 1963 : Les Aventures de Jacques Mervel 6 - Placer malédiction. La Mine maudite
• 1963 : Sang indien
• 1963 : L'Homme aux mains de cuir
• 1964 : Les Aventures de Jacques Mervel 7 - Paladin des Îles
• 1964 : Le Roi du rhum
• 1965 : Les Aventures de Jacques Mervel 8 - L'Orchidée Blanche. La Monja Blanca
• 1965 : La Perle noire
• 1965 : Port châtiment
• 1965 : Mourir dans les Andes
• 1966 : Le Rendez vous de Valparaiso
• 1965 : Meurtre exotique
• 1966 : Catalina 1 - La Vierge de fer
• 1967 : Catalina 2 - La Conquérante
• 1967 : Vagabonds De La Jungle
• 1967 : Au pied du soleil
• 1967 : Le Châtelain de la Pivardière
• 1968 : Les Aventures de Jacques Mervel 9 - Blanc comme neige
• 1968 : Guyaquil de mes amours
• 1968 : Les Conjurés de Managua
• 1968 : La Corde de sable
• 1969 : Les Aventures de Jacques Mervel 10 - Anako de Panama
• 1969 : La Cucaracha
• 1969 : La Fille de l'Aiglon
• 1970 : La Sultane de Jolo
• 1970 : Cyclone sur la Jamaïque
• 1971 : La Volupté et la Haine
• 1971 : La Muraille d’émeraudes
• 1971 : La Luxure du matin
• 1972 : Désir et Liberté
• 1972 : La Chair et la Cendre
• 1972 : Royaume de la nuit, éditions Pocket
• 1973 : Où souffle la colère
• 1973 : Moissons charnelles
• 1975 : La Rage des hommes - La Tour de diamant (réédition de Louisiane)
• 1975 : Le Miel de la haine
• 1975 : Les Plaisirs insolites, éditions France Loisirs
• 1978 : Les Mariés de l'exil
• 1979 : Pour tout l'or du monde
• 1980 : Sortilèges des mers du sud, éditions Flammarion
(Wikipédia remanié)

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8122
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Robert Gaillard Empty Re: Robert Gaillard

Message par Tristram le Dim 7 Juil - 8:33

La forêt les dévora

Robert Gaillard La-for10

L’auteur à placé une intrigue romanesque (sans grande originalité) sur le río Marañón, partie péruvienne de l’Amazone, qu’il paraît avoir au moins partiellement parcouru. Il y a même des illustrations, photos et aussi dessins de « Madame Paule Gaillard ». L’image donnée de l’Amazonie est celle de l’enfer vert qui détruit les hommes, manifestement influencée par La Vorágine, livre de José Eustasio Rivera où cette forêt est présentée comme une dévoreuse de caucheros (saigneurs de caoutchouc) ; une vorágine, espagnol, est un vortex particulier de ces cours d’eau :
« C’était un de ces tourbillons quasi invisibles, même le jour. Ils se produisent on ne sait trop pour quelles raisons, mais toujours en des endroits où plusieurs courants se heurtent, se combattent. En effet il n’est pas rare de trouver sur ce fleuve un courant descendant, normal, allant d’amont en aval, un autre remontant et au centre, un autre courant indécis, tellement indécis qu’il produit une de ces dangereuses voraginas. »

« L’arbre meurt et pourrit et se mélange au sol et s’il brûle ce sont ses cendres qui vont engraisser la terre nourricière de tout ce qui vit. C’est pourquoi je pourrais dire que la mort n’est pas éternelle car en somme elle prépare la vie, d’autres vies. […]
‒ C’est bien simple cependant : si toutes ces dépouilles n’étaient destinées finalement qu’à entretenir ou à engendrer d’autres vies, je serais fondé à dire que le jaguar qui a dévoré un homme est devenu un peu cet homme. On sait que c’est faux : il a simplement assimilé une substance étrangère à celle qui le constitue mais qui est devenue de la chair de jaguar par la chimie de l’assimilation. »
Outre l’intérêt pour l’amateur d’Amazonie vue il y a un demi-siècle par un auteur avec une teinture de formation scientifique, ce roman peut présenter un autre intérêt, celui de l’évocation ambivalente des Allemands dans le contexte de la Seconde Guerre mondiale (le guide du narrateur est un Allemand réfugié en Amérique du Sud qui évoque son expérience du conflit). Et bien sûr les informations données ne sont pas à prendre au pied de la lettre : il s’agit d’un mélange de faits avérés, d’erreurs et de fictions, d’ailleurs typique de ce genre de récit.

Mots-clés : #aventure #voyage

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8122
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Robert Gaillard Empty Re: Robert Gaillard

Message par Bédoulène le Dim 7 Juil - 9:49

bien tentant, c'est noté ! merci Tristram !

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 12394
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 74
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Robert Gaillard Empty Re: Robert Gaillard

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains européens francophones

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum