Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot


josé Agustin Quintero

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

josé Agustin Quintero Empty josé Agustin Quintero

Message par Chamaco le Mer 7 Déc - 0:31

José Agustin Quintero (1829-1885)

josé Agustin Quintero Quinte10

La Havane 1829 - Nouvelle Orléans 1885
Fils d'un planteur de tabac cubain et d'une anglaise, José Agustin Quintero naît à la Havane en 1829. Diplômé en droit, il devient journaliste, écrivant pour la révolution patriote cubaine. Arrêté à 3 reprises par les Espagnols pour ses écrits, il est condamné à mort, mais parvient à s'échapper.

Réfugié aux Etats-Unis, il prend le parti du sud pendant la guerre de sécession.
A la fin de la guerre, il s'établit à la Nouvelle Orléans. Il deviendra consul américain en Belise et au Costa Rica. Il meurt à La Nouvelle Orléans en 1885.





¡Adelante!, ¡adelante!


¡Adelante!


Dios le dijo a la luz con voz sonora:
¡adelante!, ¡adelante!
Movió el tiempo su rueda giradora,
y un sol tras otro sol, y hora tras hora,
su marcha comenzaron incesante.

Los arroyos, los ríos y las fuentes,
con eco murmurante,
desataron sus límpidas corrientes,
y las nubes y vientos prepotentes
gritaron: ¡adelante!

Las montañas se alzaron altaneras
con majestad triunfante;
su penacho alzaron las palmeras
y su vuelo las águilas ligeras.
¡Adelante!, ¡adelante!

Al ánima del hombre el mismo acento
le dijo resonante:
corta el altivo cedro corpulento,
doma del mar el ímpetu violento.
¡Adelante!, ¡adelante!

Ve saca del mármol y, con noble anhelo,
toma el cincel cortante...
Cúpulas y columnas desde el suelo
alzáronse soberbias hasta el cielo.
¡Adelante!, ¡adelante!

Del cometa la marcha misteriosa
ve y descubre constante.
Arrebata a la nube tenebrosa
el rayo de explosión estrepitante.
¡Adelante!, ¡adelante!

El hombre oyó la celestial llamada
de emoción palpitante;
y en base inmensa la dejo grabada
con dócil pluma o vengadora espada.
¡Adelante!, ¡adelante!

Los sabios en las aulas proclamaron
el principio triunfante;
la razón y la gloria se hermanaron
y las artes y ciencias exclamaron:
¡Adelante!, ¡adelante!

Despierta ¡oh Cuba! Tras tormenta fiera
asoma el sol radiante
¡Esperanza y valor! Oprobio fuera
no llevar por divisa en tu bandera:
¡Adelante!, ¡adelante!

bel hymne à la gloire de Cuba de la part d'un avocat, journaliste, redacteur de journaux qui participa à la guerre de liberation contre l'Espagne, emprisonné plusieurs fois et condamné à mort pour ses idées patriotiques il dut s'exiler à plusieurs reprises aux Etats Unis dont il fut l'ami d'un des présidents....

Mots-clés : #poésie
Chamaco
Chamaco

Messages : 3263
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 73
Localisation : entre ombre et soleil

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains d'Amérique Centrale, du Sud et des Caraïbes


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum