Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot


Suketu Mehta

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Suketu Mehta Empty Suketu Mehta

Message par Armor le Mar 30 Juil - 17:56

Suketu Mehta
Né en 1963

Suketu Mehta Images20

Suketu Mehta (né en 1963 à Calcutta) est un journaliste, écrivain et scénariste indien. Il vit aujourd'hui à New-York.

Né dans une famille de joailliers à Calcutta, il a grandi à Bombay avant que ses parents n'émigrent aux USA. Il poursuit ses études à la New York University ainsi qu'à la Iowa University.

En 2004, il publie Bombay Maximum City, enquête à mi-chemin entre le reportage et le récit sur les bas-fonds de Mumbai, où il relate son expérience et ses rencontres. L'ouvrage connait un grand succès critique et termine finaliste pour le Prix Pulitzer 2005.

Il participe également à l'écriture du scénario de Mission Kashmir de Vidhu Vinod Chopra.
Source : Wikipédia

Ouvrages traduits en français :

- Bombay Maximum City, 2006 (Maximum City, Bombay Lost and Found, 2004)


_________________
"Et au plus eslevé trone du monde, si ne sommes assis, que sus notre cul." (Michel de Montaigne)
Armor
Armor

Messages : 3494
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 38
Localisation : A l'Aise Breizh

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Suketu Mehta Empty Re: Suketu Mehta

Message par Armor le Mar 30 Juil - 18:37

Suketu Mehta 51-yqz10

Bombay Maximum City

Bombay Maximum City est un monstre : près de 800 pages en grand format, plus de 5 cm d’épaisseur, et un contenu protéiforme et démesuré, aussi affolant qu’attachant, déroutant en diable…  Un ouvrage gargantuesque, à l’image de cette ville tentaculaire de Bombay (désormais Mumbai), plus de 20 millions d’habitants au compteur et des milliers de nouveaux arrivants absorbés chaque jour sans coup férir.
Bombay est la ville de tous les possibles : un Eldorado, un mirage, une chimère… Pour elle, pour les espoirs qu’elle porte, les provinciaux n’hésitent pas à tout quitter pour s’entasser à 7 dans quelques mètres carrés insalubres. A Bombay, millionnaires et miséreux vivent dans une étonnante proximité, les gangs règnent en maîtres, la politique se mêle de tout – ou rien, c’est selon. A Bombay nul ne peut vivre s’il n’accepte qu’en toute chose, il faut accepter de petits arrangements, avec autrui comme avec sa propre conscience… Bombay est aussi sage que délurée, honnête que corrompue, tolérante qu’incendiaire… Bombay a mille vies et mille formes, si étroitement entrelacées qu’il est presqu’impossible de les démêler.

Suketu Mehta, de retour dans la ville de son enfance après des années passées aux Etats-Unis, a arpenté la cité pour tenter de se la réapproprier. Il nous livre un ouvrage hybride et très personnel, mélange de récit autobiographique et d’enquête journalistique. La particularité de l’auteur est d’avoir longuement côtoyé ceux dont il a choisi de parler, finalement pas si nombreux, et d’avoir exploré des facettes sombres ou méconnues de la ville. On croise ainsi d’attachantes danseuses de bar, des tueurs à gage à la solde des gangs qui contrôlent la ville, des stars de Bollywood, un chevalier blanc de la lutte anti-terroriste (tortionnaire à ses heures perdues), et même une famille de diamantaires jaïns qui renonce à tout attachement et tout bien terrestre pour embrasser une vie monastique d’un ascétisme presque terrifiant...

Dans ce foisonnement d’informations, le passage qui m’a durablement marquée reste la (longue) première partie, consacrée aux émeutes inter-religieuses qui ont ensanglanté la ville en 1993. On ne ressort pas indemne de la lecture des témoignages de ceux qui, des années après avoir massacré passants, voisins, et même amis, prétendaient n’en éprouver aucun remord, tandis que l’instigateur des émeutes, le tout puissant Bal Thackeray (chef du parti nationaliste hindou Shiv Sena), continuait d’attiser la haine dans un constant mélange de  « fake news » et d’arrogance. Avec le tout Bombay à sa porte pour solliciter ses faveurs...

Bombay Maximum City, ce sont 800 pages de démesure et d’humanité cachée, retrouvée ou bafouée. Un texte dont on ressort tout pantelant, des interrogations plein la tête. On ne va pas se mentir : il y a des longueurs. Pas mal de longueurs, même. J’en avais bien conscience en les lisant et pourtant je m’en fichais comme d’une guigne, tant l'auteur a le don de vous prendre par la main et de ne plus vous lâcher. (Bon allez OK, j'ai un chouilla rechigné sur la fin. Mais chut.)
Quinze ans après la parution du livre, j’aimerais penser que la situation a bien changé, et pourtant j’en doute, tant les problèmes de Bombay semblent être voués à un éternel recommencement…. Un livre édifiant.


Mots-clés : #autobiographie #criminalite #documentaire #lieu #religion #violence


Dernière édition par Armor le Mer 31 Juil - 1:42, édité 2 fois

_________________
"Et au plus eslevé trone du monde, si ne sommes assis, que sus notre cul." (Michel de Montaigne)
Armor
Armor

Messages : 3494
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 38
Localisation : A l'Aise Breizh

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Suketu Mehta Empty Re: Suketu Mehta

Message par Armor le Mar 30 Juil - 18:38

Lors des émeutes, mon grand-père, à Calcutta, et mon oncle, à Bombay, ont abrité chez eux des musulmans et leur ont sauvé la vie. Mon oncle participait de plus à la préparation de repas organisée dans un temple jaïn, et, à ses risques et périls, il allait dans les quartiers musulmans les distribuer aux gens bloqués par le couvre-feu _ cinq mille portions de riz, de pain et de pommes de terre par jour.
Il n’en estime pas moins que les violences furent une leçon pour les musulmans : « Même les gens éduqués, et j’en suis, pensent que nous avons besoin du Shiv Sena face à des fous pareils. Le Shiv Sena est constitué de fanatiques, mais pour combattre les fanatiques il faut des fanatiques. »

_________________
"Et au plus eslevé trone du monde, si ne sommes assis, que sus notre cul." (Michel de Montaigne)
Armor
Armor

Messages : 3494
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 38
Localisation : A l'Aise Breizh

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Suketu Mehta Empty Re: Suketu Mehta

Message par Tristram le Mar 30 Juil - 20:16

Un autre point de vue sur Mumbay, mégapole de la démesure, après Rushdie (La terre sous ses pieds) ?!

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8247
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Suketu Mehta Empty Re: Suketu Mehta

Message par Armor le Mar 30 Juil - 23:01

Oui c'est une vision assez unique, mélange de récit autobiographique (même si cette partie est minoritaire) et d'enquête. Il ne faut pas s'attendre à une volonté de présenter Bombay de façon exhaustive, l'auteur a choisi un prisme très personnel et assumé comme tel.
L'intérêt c'est qu'il aborde des sujets peu évoqués et plutôt tabous, comme la vie nocturne (vision très attachantes des danseuses de bar), le quotidien des gangs, les conflits inter-religieux et la montée du nationalisme, la réalité de terrain de la police, etc... avec des témoignages tour à tour édifiants, glaçants, touchants...

Mais il y a aussi quelques thèmes plus légers. On assiste par exemple à l'écriture du scénario puis au tournage du film Mission Kahmir. L'occasion pour le lecteur de comprendre pourquoi les films indiens ont si peu d'aspérités, d'assister à la naissance d'une star, ou de découvrir la teneur des contrats d'acteurs, dont le moins qu'on puisse dire c'est qu'ils sont peu orthodoxes ! (voir ci-dessous)

Les classes moyennes, pourtant en plein essor, sont les grandes oubliées de ce livre. Pour ce sujet précis je conseille fortement la lecture du passionnant Delhi Capitale de Rana Dasgupta. Selon moi, ces deux livres se complètent à merveille.

Contrat de l'acteur principal de Mission Kashmir :  Suketu Mehta 1390083676
Cher Sanjay,

I - Il me semble que ce qui s'est passé ces dernières semaines autour de Mission Kashmir confère une tournure tout à fait extraordinaire au projet, que l'on pense au scénario, à la musique ou, surtout, à l'intérêt et au sérieux que vous lui portez. Je crois très sincèrement que ce projet est d'ores et déjà en train de prendre une dimension stupéfiante.

II - Je me félicite que vous vous soyez engagé à y participer, mais je tiens à vous dire que votre amitié et nos relations ont pour moi plus de prix encore. Je ne voudrais donc surtout pas qu'elles soient ternies par des malentendus, en particulier s'agissant de questions matérielles telles que la rémunération etc... C'est pourquoi j'ai discuté de ce problème avec vous en toute franchise. Je me contenterai de rappeler brièvement ci-après, pour mémoire, ce dont nous sommes convenus.

III - Je ne demanderais pas mieux que de vous verser ce que vous pourriez toucher ailleurs, mais étant donné que je n'ai pas recours aux habituels canaux financiers douteux, je vous paierai 25 lakhs en roupies. Notez cependant que si le film remporte un succès mitigé, je ne vous remettrai qu'une somme symbolique. J'espère que vous en serez d'accord,

Avec mes meilleures salutations,
Très cordialement,
                 Vidhu Vinod Chopra

_________________
"Et au plus eslevé trone du monde, si ne sommes assis, que sus notre cul." (Michel de Montaigne)
Armor
Armor

Messages : 3494
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 38
Localisation : A l'Aise Breizh

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Suketu Mehta Empty Re: Suketu Mehta

Message par Tristram le Mer 31 Juil - 0:11

Oui, c'est exotique (encore que...)
Je note Rana Dasgupta, et garde en mémoire que l'Inde est la plus vaste expérience démocratique de la planète (même si bien sûr elle est marquée par la colonisation et le "modèle" occidental).

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8247
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Suketu Mehta Empty Re: Suketu Mehta

Message par Bédoulène le Mer 31 Juil - 6:52

@Armor a écrit:
Lors des émeutes, mon grand-père, à Calcutta, et mon oncle, à Bombay, ont abrité chez eux des musulmans et leur ont sauvé la vie. Mon oncle participait de plus à la préparation de repas organisée dans un temple jaïn, et, à ses risques et périls, il allait dans les quartiers musulmans les distribuer aux gens bloqués par le couvre-feu _ cinq mille portions de riz, de pain et de pommes de terre par jour.
Il n’en estime pas moins que les violences furent une leçon pour les musulmans : « Même les gens éduqués, et j’en suis, pensent que nous avons besoin du Shiv Sena face à des fous pareils. Le Shiv Sena est constitué de fanatiques, mais pour combattre les fanatiques il faut des fanatiques. »

tuer le mal par le mal..................mais il reste le mal, non ? ou bien le Shiv Sena s'en va fanatiser ailleurs ?

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 12598
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 74
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Suketu Mehta Empty Re: Suketu Mehta

Message par Armor le Mer 31 Juil - 12:11

Je ne suis vraiment pas spécialiste de ces sujets. Par contre cela fait des années que, dans les livres indiens que je lis, les auteurs pointent du doigt la montée du nationalisme hindou et la distance qui s'établit entre des communautés autrefois plus solidaires. Le seul point positif que je vois, c'est que, après les attentats de Bombay en 2008, le peuple a su résister aux porteurs de haine et n'a pas reproduit le carnage de 1993...

Je devrais pouvoir vous en dire plus un de ces jours, puisque je viens d'acheter L'Inde de Modi de Christophe Jaffrelot, justement consacrée à la montée du nationalisme hindou et de la "démocratie ethnique." (Le BJP, grand frère du Shiv Sena, est au pouvoir en Inde depuis 2014. Narendra Modi, l'actuel  premier ministre, est lui même fortement soupçonné d'avoir attisé les tensions lors des émeutes du Gujerat en 2002.)

Présentation sur le site de l'éditeur (qui n'incite guère à l'optimisme...) :

En Inde comme dans bien d’autres pays, la nation ne se définit pas seulement sur le mode ouvert de la citoyenneté, mais aussi sur celui, fermé, de l’ethnicité. Le premier a longtemps été représenté par le parti du Congrès de Gandhi puis de Nehru, et le second par les nationalistes hindous, pour lesquels la communauté majoritaire, faite de fils du sol, incarne l’Inde éternelle, tandis que les chrétiens et les musulmans sont des pièces rapportées devant prêter allégeance aux symboles hindous pour être reconnus comme des Indiens à part entière.
Né dans les années 1920, le nationalisme hindou n’a pris son essor que dans les années 1990 avant de conquérir le pouvoir en 2014. Ce tournant doit beaucoup au populisme de son leader, Narendra Modi, une personnalité atypique qui a d’abord gouverné la province du Gujarat –  où il s’est imposé, suite au pogrom antimusulman de 2002, grâce à ses succès économiques et au soutien des milieux d’affaires  , avant de conduire son parti, le BJP, à la victoire.
En cinq ans, les nationalistes hindous ont changé la face de l’Inde. Non seulement ils ont mis au pas les tenants du sécularisme (universitaires, ONG…), mais ils se sont aussi attaqués aux chrétiens et aux musulmans au point de les marginaliser dans les assemblées nationales et régionales, et, surtout, de mettre en place une police culturelle. Ce dispositif, s’il ne s’est pas traduit par des réformes constitutionnelles, donne aujourd’hui naissance à une démocratie ethnique de fait.

_________________
"Et au plus eslevé trone du monde, si ne sommes assis, que sus notre cul." (Michel de Montaigne)
Armor
Armor

Messages : 3494
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 38
Localisation : A l'Aise Breizh

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Suketu Mehta Empty Re: Suketu Mehta

Message par Tristram le Mer 31 Juil - 12:31

La partition Inde-Pakistan, de fondement religieux, a plus de 70 ans, et les troubles n'ont jamais cessé...

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8247
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Suketu Mehta Empty Re: Suketu Mehta

Message par Bédoulène le Mer 31 Juil - 14:19

merci pour le complément ; sauf erreur de ma part, ce que tu dis du Premier ministre, a été évoqué lors d'un documentaire lorsque le Président Macron s'est rendu en Inde.

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 12598
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 74
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Suketu Mehta Empty Re: Suketu Mehta

Message par Armor le Mer 31 Juil - 15:24

@Bédoulène a écrit:merci pour le complément ; sauf erreur de ma part, ce que tu dis du Premier ministre, a été évoqué lors d'un documentaire lorsque le Président Macron s'est rendu en Inde.

Bédou, si tu veux en savoir plus sur les émeutes du Gujarat et le rôle plus qu'ambigu du Premier ministre, je te conseille par exemple cet article : clic

@Tristram a écrit:La partition Inde-Pakistan, de fondement religieux, a plus de 70 ans, et les troubles n'ont jamais cessé...

La Partition a été un drame épouvantable, en effet, le pire étant qu'il était probablement évitable. Ses conséquences ont été particulièrement visibles à Delhi, qui était la ville par excellence du synchrétisme hindo-musulman, lequel avait donné lieu à une langue, l'ourdou, et à un art raffiné. Rana Dasgupta évoque à plusieurs reprises dans Delhi Capitale la perte de cette vie en commun :

Extrait du témoignage d'un ancien colonel :
"Comment avez-vous réagi à la Partition ? (...)
_ Au début, j'étais très amer. Comprenez, nous espérions l'indépendance et qu'avons-nous obtenu ? Un pays scindé en deux."
Il a alors recours à une métaphore domestique souvent utilisée : "Deux frères ont fini par se battre et diviser le terrain". Son amertume prend pour cible les politiques qui ont supervisé la division de l'Inde britannique.
"A l'armée, nous avions une devise : "Le bien-être des concitoyens et du pays d'abord, le nôtre ensuite." (...) Les politiciens ne suivaient pas cet idéal-là. Ils se battaient pour leurs propres intérêts. Et la nation pouvait bien aller se faire voir !
_ Eprouviez-vous de l'amertume envers les musulmans ?
_ Pourquoi donc ? J'avais grandi avec eux, ils étaient victimes de la même situation que nous. On a appris à la jeune génération à haïr les musulmans. L'amitié d'avant a disparu : ils ont entendu des histoires horribles pendant toute leur enfance. Alors que nous adorions ces gens."

Extrait plus "analytique" :
Ces communautés se détestaient-elles, tout bonnement ? La suspension de la civilité permit-elle simplement l'émergence d'une fureur meurtrière latente depuis longtemps ? Bien sûr, il y avait toujours eu des conflits et des tensions. Les gens tissaient des relations entre eux en fonction de leur appartenance à des communautés distinctes de religion et de caste, et les divisions et méfiances respectives avaient toujours été exploitées par les différents régimes : les Moghols, les Britanniques mais aussi, par la suite, par les gouvernements successifs (...) _ avec des résultats prévisibles, mais pourtant aux conséquences désastreuses. Il n'est sans doute guère surprenant que le terme "communautaire", qui, à l'origine, évoquait harmonie et partage, signale aujourd'hui en Inde comme ailleurs dans le monde une régression.
(...)
Les conflits quotidiens étaient aussi virulents au sein même des groupes religieux qu'ils l'étaient entre les différents groupes : ainsi entre hindous de castes différentes. Curieusement, la grande majorité des souvenirs de la culture pré-Partition en Inde du Nors ne sont pas empreints d'inimitié, mais d'harmonie et de respect interreligieux. Des hommes comme le colonel Oberoi ou mon père baignaient à l'époque de l'Inde britannique dans une atmosphère d'ouverture et de plénitude favorisée par un environnement de mixité religieuse : ils y pensent aujourd'hui avec affection et regret. Cette culture avait été modelée au fil des siècles par l'ensemble des religions : quels qu'aient été les conflits historiques antérieurs, leur monde partagé était plus riche que le monde divisé qui a suivi. Tout est dit.

_________________
"Et au plus eslevé trone du monde, si ne sommes assis, que sus notre cul." (Michel de Montaigne)
Armor
Armor

Messages : 3494
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 38
Localisation : A l'Aise Breizh

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Suketu Mehta Empty Re: Suketu Mehta

Message par Tristram le Mer 31 Juil - 15:39

Il n'est sans doute guère surprenant que le terme "communautaire", qui, à l'origine, évoquait harmonie et partage, signale aujourd'hui en Inde comme ailleurs dans le monde une régression.
Ça fait réfléchir... Les esprits se ferment, sont divisés _ c'est le progrès...

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8247
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Suketu Mehta Empty Re: Suketu Mehta

Message par Bédoulène le Mer 31 Juil - 16:46

merci pour le lien Armor

je me frotterai un jour à ces auteurs d'un pays que tu affectionnes

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 12598
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 74
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Suketu Mehta Empty Re: Suketu Mehta

Message par Quasimodo le Jeu 1 Aoû - 12:01

Quel commentaire ! Ma PAL le réclame à cor et à cri Very Happy

_________________
Entre les deux coups de feu qui décidèrent de son destin, il eut le temps d'appeler une mouche : "Madame".
Quasimodo
Quasimodo

Messages : 3168
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 24

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Suketu Mehta Empty Re: Suketu Mehta

Message par Nadine le Dim 13 Oct - 2:22

Bah dis donc. Tu dois commencer à t'y connaitre pas mal, je ne connais rien à ce secteur, Armor.Merci pour le partage éclairé et les ponts.
Nadine
Nadine

Messages : 3466
Date d'inscription : 02/12/2016

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Suketu Mehta Empty Re: Suketu Mehta

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Documents et essais :: Sciences humaines

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum