Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot


Alexandra David-Néel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

religion - Alexandra David-Néel Empty Alexandra David-Néel

Message par Tristram le Ven 2 Aoû - 23:31

Alexandra David-Néel
(1868 - 1969)


religion - Alexandra David-Néel Alexan10


Alexandra David-Néel est une orientaliste, tibétologue, chanteuse d'opéra et féministe, journaliste et anarchiste, écrivaine et exploratrice, franc-maçonne et bouddhiste française.
Elle fut, en 1924, la première femme occidentale à atteindre Lhassa, capitale du Tibet, exploit dont les journaux se firent l'écho un an plus tard et qui contribua fortement à sa renommée, en plus de ses qualités personnelles et de son érudition.

Sa biographie détaillée vaut la peine d’être lue, de même que son œuvre !

Bibliographie :

Essais et récits
• 1898 : Pour la vie - réflexions sur tous les faits de société (Éditions « les nuits rouges »)
• 1909 : Le féminisme rationnel (Éditions « les nuits rouges »)
• 1911 : Le Modernisme bouddhiste et le bouddhisme du Bouddha (Alcan)
• 1921 : Le Bouddhisme du Bouddha (Éditions du Rocher)
• 1927 : Voyage d'une Parisienne à Lhassa (Plon)
• 1929 : Mystiques et magiciens du Tibet (Plon)
• 1930 : Initiations lamaïques (Pygmalion)
• 1931 : La Vie surhumaine de Guésar de Ling : L'Iliade des Tibétains, (Éditions du Rocher) - avec la collaboration de Lama Yongden
• 1933 : Au pays des brigands-gentilshommes (Plon)
• 1939 : Le Bouddhisme : ses doctrines et ses méthodes (Éditions du Rocher)
• 1940 : Sous des nuées d'orage (Plon)
• 1949 : Au cœur des Himalayas : le Népal (Pygmalion)
• 1951 : Astavakra Gita - réédité dans « Astavakra Gita - Avadhuta Gita, poèmes sanscrits védantins » (Éditions du Rocher)
• 1951 : Les Enseignements secrets des bouddhistes tibétains, la vue pénétrante (Pygmalion)
• 1951 : L'Inde hier, aujourd'hui, demain, réédité et augmenté en 1969 sous le titre L'Inde où j'ai vécu (Plon)
• 1952 : Textes tibétains inédits (Pygmalion)
• 1953 : Le Vieux Tibet face à la Chine nouvelle (Plon)
• Grammaire de la langue tibétaine parlée
• 1958 : Avadhuta Gita - réédité dans « Astavakra Gita - Avadhuta Gita, poèmes sanscrits védantins » (Éditions du Rocher)
• 1958 : La connaissance transcendante (Pygmalion)
• 1961 : Immortalité et réincarnation. Doctrines et pratiques. Chine - Tibet - Inde (Plon)
• 1961 : Les Enseignements secrets des bouddhistes tibétains, la vue pénétrante, deuxième édition revue et augmentée (Adyar - Paris)
• 1964 : Quarante siècles d'expansion chinoise (Plon)
• 1970 : En Chine - l'Amour universel et l'Individualisme intégral (Plon) - édition posthume
• 1972 : Sortilèges du mystère (Plon) - édition posthume
• 1975 : Vivre au Tibet : cuisine, traditions et images (Robert Morel éditeur, Apt) - édition posthume
• 1975 : Journal de voyage : Lettres à son mari, 11 août 1904 - 27 décembre 1917. Vol. 1 (Éd. Marie-Madeleine Peyronnet)
• 1976 : Journal de voyage : Lettres à son mari, 14 janvier 1918 - 31 décembre 1940. Vol. 2 (Éd. Marie-Madeleine Peyronnet)
• 1986 : La Lampe de sagesse (Éditions du Rocher)
• 1998 : Pour la vie, et autres textes libertaires inédits, 1895-1907, présentés par Joëlle Désiré-Marchand (Éditions Les Nuits Rouges)
• 2000 : Le féminisme rationnel (articles inédits du journal La Fronde) (Éditions Les Nuits Rouges)

Romans
• 1902 : Le Grand Art, le Tripode, 2018
• 1935 : Le Lama aux cinq sagesses, Alexandra David-Néel, Lama Yongden (Plon)
• 1938 : Magie d'amour et magie noire. Scènes du Tibet Inconnu (Plon)
• 1954 : La Puissance du néant, roman du lama Yongden, traduit et annoté par Alexandra David-Néel (Plon)

(D’après Wikipédia)


Dernière édition par Tristram le Ven 2 Aoû - 23:45, édité 1 fois

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8467
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

religion - Alexandra David-Néel Empty Re: Alexandra David-Néel

Message par Tristram le Ven 2 Aoû - 23:44

Le Lama aux cinq sagesses

religion - Alexandra David-Néel Le_lam10

Alexandra David-Néel présente ce roman comme une traduction d’un texte de son fils adoptif, le Lama Yongden, rédigé afin de présenter le Tibet sans fiction…
C’est donc une visite guidée de la région, surtout sous l’angle religieux, avec un intérêt ethnologique et métaphysique, spirituel.
Mipam (« invincible »), enfant de paysan, aspire à l’amour universel bouddhique, et les péripéties du destin lui font suivre la voie religieuse. Disciple d’un tsipa (astrologue), il apprend à lire et fait preuve d’une excellente mémoire. Il apprendra même d’un naldjorpa (yogi, initié), que les mots lus ont un sens :
« ‒ Ah ! dit-il, lorsque le garçon l’eut salué par les prosternations habituelles, c’est toi qui veut apprendre ce que "disent les livres". Tu croyais que lire n’était que produire des sons ; plus d’un le croit aussi, mais il n’en est rien. »
Amoureux de la petite Dolma (« déesse ») et rêvant de la contrée pleine de compassion, Mipam est bien humain (gourmand, emporté et un peu vaniteux) même si sa naissance a été entourée de prodiges et s’il se pense fils du Bodhisatva suprême. Ces aventures mêlent spiritualité bouddhique et magie superstitieuse. Le thème duel des végétarisme-carnivorisme revient souvent dans le livre. Mipam devient commerçant pour faire fortune et pouvoir épouser Dolma ‒ lui-même partagé entre vies laïque et spirituelle.
Mipam est aussi confronté aux Blancs et à la religion chrétienne :
« Mipam répondait en indiquant les contradictions existant entre certaines de leurs théories et les faits réels. Lorsqu’ils lui parlaient de l’amour de Dieu pour ses créatures, il leur rappelait l’universelle détresse des êtres en proie à la maladie, à la vieillesse, à la mort. Il désignait les drames de la nature, le plus faible servant de nourriture au plus fort ; l’insecte à l’oiseau, le chevreuil au léopard ; il leur disait l’angoisse de l’arbre fixé au sol, qui sent la liane s’attacher à lui, croître et l’enserrer, ou les mousses tisser autour de ses branches immobiles un linceul qui l’étouffera. Si nous n’avons pas vécu d’autres vies avant notre vie présente, où donc est la justice, la divine bonté, quand certaines naissent aveugles, infirmes ou stupides. Qui donc s’amuse à les créer ainsi ? »
Mais c’est bien sûr l’aspect tibétain qui est principalement présenté, comme la croyance en la réincarnation :
« ‒ La fille à qui tu penses, n’est-ce-pas ?  ‒ C’est d’elle qu’il s’agit. Il y a longtemps, longtemps que vos chemins se rencontrent pour votre bonheur ou pour votre malheur. Bien des fois, au cours de vos vies passées, vous avez fait route ensemble. Et la voilà revenue sur ta voie. Mais les compagnons de voyage n’avancent pas toujours du même pas. L’un ralentit sa marche, s’engage dans un sentier de traverse, s’attarde à quelque hostellerie s’ouvrant sur le bord du chemin ou, fatigué, s’assoit au pied d’un arbre, tandis que l’autre se hâte et le dépasse… »

« Et peut-être, ainsi, s’étaient-ils rencontrés des milliers de fois au cours de leurs vies successives, naissant et se rejoignant, mourant et se séparant, sans parvenir à se vraiment comprendre, à se vraiment aimer. »
J’ai profité de la lecture de ce roman pour ouvrir le fil de l’auteure, qui le mérite éminemment, mais surtout pour sa peinture du Tibet ; je recommanderais sans doute plus volontiers ses récits de voyage, dont son journal-lettres à son mari, à qui chercherait une porte d’entrée à cette œuvre.

Mots-clés : #religion #spiritualité #voyage

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8467
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

religion - Alexandra David-Néel Empty Re: Alexandra David-Néel

Message par Bédoulène le Sam 3 Aoû - 7:45

merci Tristram ! j'ai toujours eu l'idée de lire cette voyageuse et Isabelle Eberhardt aussi)

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 12887
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 74
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

religion - Alexandra David-Néel Empty Re: Alexandra David-Néel

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains européens francophones

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum