Philip Roth

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Philip Roth

Message par ArenSor le Lun 6 Mar - 11:59

C'est intéressant cette discussion, elle m'aide à mieux comprendre où se placent mes quelques réticences après la lecture du livre. Oui, Marie j'ai trouvé cela assez démonstratif avec des enchaînements entre situations et thèmes quelque peu artificiels : rencontre avec Consuela, réflexion sur son fils, sur la vieillesse, mort de son ami puis nouvelle rencontre avec Consuela que j'ai trouvé "téléphonée". Ceci dit, j'ai pris beaucoup de plaisir à lire ce roman et comme le souligne Marie, P. Roth pousse à la réflexion, ce qui est important. Je n'ai pas parlé de son humour qui est un aspect non négligeable de l'auteur.
Peut-être ne suis je pas fait pour la littérature américaine ? Smile
avatar
ArenSor

Messages : 1186
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Din ch'nord

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Philip Roth

Message par églantine le Lun 6 Mar - 12:21

@ArenSor a écrit:
Peut-être ne suis je pas fait pour la littérature américaine ? Smile
C'est mon cas Arensor . (Hormis Les nouvellistes Carver , Munro ...)

_________________
"Un jour je te décevrai et ce jour-là j'aurai besoin de toi." Robert Desnos
avatar
églantine

Messages : 3214
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 52
Localisation : Savoie

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Philip Roth

Message par topocl le Lun 6 Mar - 16:40

Après, c'est vaste et divers, la littérature américaine...

_________________
Il y a plus de personnages dans la littérature que d'habitants en Chine
Héctor Abad
avatar
topocl

Messages : 3973
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 58
Localisation : Roanne

Voir le profil de l'utilisateur https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Philip Roth

Message par bix_229 le Lun 6 Mar - 18:03

Pas faits pour la littérature américaine ?
J' ai des doutes. Elle est multiple et diverse. Elle a de quoi satisfaire chacun.
Il suffit d' attendre et de ne pas désespérer...
Les choses viennent en leur temps...
Ou pas.
avatar
bix_229

Messages : 5381
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Philip Roth

Message par ArenSor le Lun 6 Mar - 18:48

@bix_229 a écrit:Pas faits pour la littérature américaine ?
J' ai des doutes. Elle est multiple et diverse. Elle a de quoi satisfaire chacun.
Il suffit d' attendre et de  ne pas désespérer...
Les choses viennent en leur temps...
Ou pas.

Oui, bien sûr, c'était un peu une boutade Smile. J'adore Faulkner, par exemple.
Et puis, j'ai bien l'intention de ne pas m'arrêter là avec Philip Roth. J'ai "La contervie" dans une de mes PAL
avatar
ArenSor

Messages : 1186
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Din ch'nord

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Philip Roth

Message par églantine le Lun 6 Mar - 19:29

@ArenSor a écrit:
@bix_229 a écrit:Pas faits pour la littérature américaine ?
J' ai des doutes. Elle est multiple et diverse. Elle a de quoi satisfaire chacun.
Il suffit d' attendre et de  ne pas désespérer...
Les choses viennent en leur temps...
Ou pas.

Oui, bien sûr, c'était un peu une boutade Smile. J'adore Faulkner, par exemple.
Et puis, j'ai bien l'intention de ne pas m'arrêter là avec Philip Roth. J'ai "La contervie" dans une de mes PAL
Une LC Philippe Roth ? Cool

_________________
"Un jour je te décevrai et ce jour-là j'aurai besoin de toi." Robert Desnos
avatar
églantine

Messages : 3214
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 52
Localisation : Savoie

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Philip Roth

Message par ArenSor le Dim 28 Mai - 18:46

Le Rabaissement



Simon Axler est un célèbre acteur de théâtre dont le talent est reconnu. La soixantaine appuyée, il connait une grave crise professionnelle : il n’arrive plus à habiter les rôles qu’il incarne, oublie les textes et se considère sur scène comme un tricheur et un imposteur. Son univers s’effondre et Simon entre alors dans une grave dépression, sa femme le quitte, le suicide le hante et il suit un traitement en établissement psychiatrique. A sa sortie, loin d’être guéri, il rencontre la fille d’un couple de ses amis, femme d’une vingtaine d’années plus jeune que lui et lesbienne. Une passion improbable, à fort caractère charnel, va tout de suite s’établir entre ces deux là à tel point que Simon va renaître à la vie. Toutefois, les évènements ne vont pas aller dans le sens souhaité…
J’ai retrouvé les principales thématiques de « La Bête qui meurt » : la vieillesse avec la décrépitude qu’elle entraîne, l’approche et l’angoisse de la mort, le sexe comme arme ultime. Mais ce qui était développé avec brio dans cet ouvrage l’est beaucoup moins avec le Rabaissement, peut-être en raison de la brièveté du texte, de l’absence d’analyse du personnage féminin, etc. En conclusion, je suis resté un peu en dehors de cette histoire qui pourtant aborde des questions fondamentales. De plus, comme dans La Bête, le style m’agace par l’utilisation de certains artifices propres  à une catégorie d’auteurs américains contemporains.
Je ne suis pas sûr que Philip Roth soit un auteur pour moi.  
avatar
ArenSor

Messages : 1186
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Din ch'nord

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Philip Roth

Message par Tristram le Ven 17 Nov - 18:09

avatar
Tristram

Messages : 3866
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 61
Localisation : Guyane

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Philip Roth

Message par églantine le Mer 22 Nov - 20:25

Lien france culture  , c'était aujourd'hui :

28min  :Philip Roth entre en Pléiade 22/11/2017


Suite à une discussion sur le fil des lectures du mois ....
Arensor .... Wink
Elles en parlent bien ces spécialistes ....

_________________
"Un jour je te décevrai et ce jour-là j'aurai besoin de toi." Robert Desnos
avatar
églantine

Messages : 3214
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 52
Localisation : Savoie

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Philip Roth

Message par églantine le Lun 15 Jan - 15:36

La tache



Bon j'ai fini la tache . Je l'ai lu d'une traite cette nuit .
C'est évidemment impressionnant .
Que l'on soit sensible ou pas à cette approche des choses , sculpturale je dirais, puissante , avec une écriture qui me ferait penser à un bon Bordeaux si j'étais amatrice de vin , on sait tout de suite dès les premières lignes qu'on a affaire à un grand écrivain , un incontournable , un classique en puissance.

Alors oui la tache .
Déjà en bonne ménagère que je suis , ou que je me veux , je m'empresserais presque de chercher fébrilement l'éponge pour effacer. .
Zut ce n'est qu'un titre .
N'empêche que , ça me titille au fond de moi .

L'histoire de Coleman Silk , professeur d'université en retraite qui fut mis à l'index par la société bien pensante de l'amérique des années Clinton , pour un mot , mal interprété et lui prêtant une portée raciste , c'est le prétexte .

A partir de là ,intervient Nathan Zuckerman ( qui est le narrateur ) : ami de Coleman qui lui a demandé d'écrire son histoire , se sentant lui-même incapable de se lancer dans cette entreprise introspective , Nathan remontera le cours de l'histoire de son ami ,cet homme blessé victime d'un climat social délétère , afin de témoigner, rendre justice , et finira par découvrir le mystère qui confère à Coleman une aura particulière , indéfinissable et probablement cause de frustration pour ces proches incapables de déceler la part manquante , le bout de puzzle qui permettrait d'établir le lien en profondeur . Lorsque Nathan effectue ce travail d'enquêteur pour écrire son livre , Coleman est mort , d'une fin aussi brutale que sordide , le jetant en pâture à la faim de ses congénères toujours plus avides de se nourrir de la pourriture tout en cherchant à se purifier car tel est le paradoxe de l'humanité .
Qu'en toile de fond Philip Roth n'oublie pas de rappeler tout au long de son récit l'affaire Clinton/Léwinsky, , on aura bien compris qu'il s'agit pour lui d'ancrer sa petite histoire dans la petite histoire de la grande histoire , qui au final se résume à une affaire de sexe , de pouvoir et de domination .
C'est l'époque ou sévit le politiquement correct , la chasse non plus aux sorcières mais aux vilains qui saliraient l'image de l'amérique avec des idées racistes , de ces idées pas si lointaines pourtant qui étaient admises comme vérité et qui constituent une partie de l'histoire des USA mais qu'il faut oublier , nier,et contre lesquelles il faut s'insurger , et dénoncer , quitte à inventer , parce qu'au final c'est bien dans l'accusation de son semblable qu'on croit se dédouaner et se sentir plus innocent . (A part que , d'innocence il n'y a sur cette terre , la tache , originelle elle est et restera ) .
Mais la grosse farce de l'histoire , c'est que Coleman accusé injustement de propos raciste , est noir . Noir dans ses gènes sans que cela se voit ,parce que , avec la génétique et ses caprices , ça sort comme ci ou comme ça .
Toute sa vie s'est construite sur une imposture . Avoir fait le choix d'appartenir à la race blanche , et devenir celui qu'il veut être , non pas véritablement dans le rejet de sa négritude et de ses racines , mais probablement plus par volonté d'accéder à une plus grande forme de liberté , et se définir comme acteur de sa vie , en échappant au déterminisme pour se créer son identité .
Sans concession, au prix de grandes fractures nécessaires à son projet , Coleman rompra avec sa famille , pour effacer . Gommer . La tache .
A plus de soixante-dix ans , après un parcours universitaire brillant , il sera rattrapé par son destin .
Maîtriser jusqu'au bout chaque page de sa vie , dans la quête de cette pureté originelle qui n'appartient qu'à la fable , en dehors de l'histoire de l'humanité , telle est la gageure sur laquelle s'appuya toute l'histoire paroxystique de cet homme qui voulut s'affranchir , s'élever , au prix de sa propre humanité : parce que le surhomme n'existe pas , parce que l'appartenance est inhérente à toute forme de vie , parce qu'il faut porter la crasse de l'histoire de l'humanité dans le partage , et que la vie ne se joue pas en solo , Coleman perdra .
La tache , en bonne ménagère que je suis , ou que je me veux , j'ai décidé de l'accepter, parce qu'au final elle est en dedans-de moi . Et que je n'y peux rien , c'est mon humanité .


mots-clés : #social


Dernière édition par églantine le Lun 15 Jan - 19:40, édité 1 fois

_________________
"Un jour je te décevrai et ce jour-là j'aurai besoin de toi." Robert Desnos
avatar
églantine

Messages : 3214
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 52
Localisation : Savoie

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Philip Roth

Message par Tristram le Lun 15 Jan - 16:01

Et dire que tu ne voulais pas faire de commentaire ! On aurait manqué ce bel exposé...
A le lire, je m'aperçois qu'en plus ce livre donne la preuve qu'un Noir ne diffère d'un Blanc que par la couleur (et encore, pas toujours, comme dans ce cas-là).
Le politiquement correct se rattache à l'hypocrisie, et donne une belle opportunité de se regrouper autour d'un bouc émissaire... Lecture salutaire et toujours de circonstance, non ?
avatar
Tristram

Messages : 3866
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 61
Localisation : Guyane

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Philip Roth

Message par Bédoulène le Lun 15 Jan - 16:28

merci églantine pour ce très juste commentaire ; dommage que Roth ne puisse te lire ! Smile

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
avatar
Bédoulène

Messages : 6884
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 73
Localisation : En Provence

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Philip Roth

Message par églantine le Lun 15 Jan - 16:28

@Tristram a écrit:
Le politiquement correct se rattache à l'hypocrisie, et donne une belle opportunité de se regrouper autour d'un bouc émissaire... Lecture salutaire et toujours de circonstance, non ?
Hélas toujours de circonstance .
Une lecture qui tient au corps , et pour moi plus impactant que La pastorale américaine que j'ai relu assez récemment .

_________________
"Un jour je te décevrai et ce jour-là j'aurai besoin de toi." Robert Desnos
avatar
églantine

Messages : 3214
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 52
Localisation : Savoie

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Philip Roth

Message par Cliniou le Lun 15 Jan - 17:25

Mis à part La Tache, dans les romans de Roth qui m'ont entousiasmée, il y a aussi Contrevie.
La forme de ce dernier est particulièrement originale, avec un effet de miroir qui fait qu'au dernier chapitre, nous nous retrouvons complètement "intégré" dans le bouquin.

Pas eu envie ni le courage de mettre le commentaire à l'époque.
avatar
Cliniou

Messages : 251
Date d'inscription : 06/12/2016
Age : 47

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Philip Roth

Message par Arturo le Lun 15 Jan - 19:06

Eh bien, quel commentaire, églantine ! cheers
Merci de m'avoir replongé dans ce texte très fort.

La contrevie, j'avais beaucoup aimé également.
avatar
Arturo

Messages : 1860
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 32
Localisation : Par-delà le bien et le mal

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Philip Roth

Message par Chamaco le Mer 23 Mai - 20:42

Philip Roth est mort mardi dernier
Annonce faite ici
avatar
Chamaco

Messages : 2332
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 71
Localisation : En cure avec Paule et Mick

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Philip Roth

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains des États-Unis d'Amérique

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum