Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot


Paul Verhoeven

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Paul Verhoeven Empty Paul Verhoeven

Message par animal le Mer 30 Oct - 21:33

Paul Verhoeven
Né en 1938
Paul Verhoeven R2c60010

Formation
Etudiant, Paul Verhoeven met en scène des courts-métrages. Engagé dans la marine néerlandaise, il fait ses débuts de réalisateur en tournant des documentaires. De retour à la vie civile, il réalise pour la télévision la très populaire série Floris.

Carrière au cinéma
Paul Verhoeven réalise un premier long métrage en 1971, Wat zien ik. Son deuxième film, Turks fruit (1973), mélange de morbide et d'érotisme, rencontre un vif succès et lance l'acteur Rutger Hauer. Dans ses films suivants, Soldaat van Oranje (1977), Spetters (1980) et De vierde man (Le quatrième homme, 1983), le réalisateur combine violence et érotisme. Sa popularité va grandissante et, bientôt, il s'installe aux Etats-Unis où ses films rencontrent un immense succès. Arrivé à Hollywood, il met en scène Flesh and blood (La chair et le sang, 1985). Utilisant toujours cette même recette de violence et de sexe, il connaît un nouveau succès pour ce film de type médiéval. Mais c'est avec Robocop (1987) qu'il s'installe en maître d'Hollywood. Il s'illustre cette fois dans le domaine de la science-fiction, genre dans lequel il récidive trois ans plus tard avec Total recall avec Arnold Schwarzenegger dans le rôle principal. En 1992, Paul Verhoeven réalise un thriller érotique, Basic instinct, avec Michael Douglas et Sharon Stone. Il accumule les succès au box-office, même si Showgirls est mal reçu, et alterne les genres. Il revient à la science-fiction et au fantastique en 1997 avec Starship troopers, une épopée guerrière de soldats partis combattre des insectes géants, et en 1999 avec L' Homme sans ombre, adaptation pour le grand écran de la série populaire L' Homme invisible. En 2005, Paul Verhoeven opère un retour aux sources et tourne aux Pays-Bas un thriller politique, Black book, un film au rythme soutenu sur fond d'une Hollande sous l'Occupation.

Autres activités
Paul Verhoeven est le scénariste de De Worstelaar (1970), de Soldaat van Oranje (1977) et de Flesh and blood (La chair et le sang, 1985).

Prix
Meilleur réalisateur, 1987 au Festival Internacional de Cinema de Catalunya (Sitges) pour le film : Robocop
Meilleur réalisateur, 1985 au Nederlands Film Festival (Utrecht) pour le film : Flesh and blood

Source : cinema.encyclopedie.personnalites.bifi.fr

_________________
Keep on keeping on...
animal
animal
Admin

Messages : 10076
Date d'inscription : 27/11/2016
Age : 38
Localisation : Tours

http://deschosesalire.forumactif.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Paul Verhoeven Empty Re: Paul Verhoeven

Message par animal le Mer 30 Oct - 21:50

Avant de se lancer dans un peu de récup' pour étoffer ce nouveau fil dédié à un réalisateur avec lequel exploitation ne rime pas forcément avec absence d'intérêt :

Paul Verhoeven Film_p10

Tricked (2012)

Souvenez-vous le film passé un peu inaperçu (en même temps c'est hollandais et d'une durée inhabituelle...) à l'argument aussi étrange que tendance : ce sont des gens "normaux", des internautes, qui ont écrit à plusieurs le film ! Les premières minutes étaient écrites pour introduire les personnages principaux : quatre hommes et quatre femmes et les internautes ont pris la suite en texte ou vidéo, matériaux compilés par l'équipe du film afin de construire par séquence la suite du film. Les acteurs ne connaissant pas non plus le fin mot de l'histoire.

Visuellement ça fait un peu "dogme" avec caméra à l'épaule et "définition vidéo" proche des visages. Par le côté un peu cru aussi de certaines scènes... et l'étrange ouverture des attitudes et de la progression de l'intrigue. Une intrigue qui tourne autour d'un chef d'entreprise, de ses associés et de ses maîtresses.

C'est étrange mais ça fonctionne pas mal, entre le pot pourri d'images familières ou connues et quelque chose de différent. Emballé-enchaîné à un mélange d'interviews et de making-off.

Pourquoi pas en fait, avec un côté grinçant, festif mais pas forcément méchant. C'est joueur finalement et ça arrive à être tordu sans débordement de violence, peut-être ça qui fait que c'est intéressant ?

_________________
Keep on keeping on...
animal
animal
Admin

Messages : 10076
Date d'inscription : 27/11/2016
Age : 38
Localisation : Tours

http://deschosesalire.forumactif.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Discussions arts divers :: Cinéma, TV et radio :: Réalisateurs

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum