Maurizio Maggiani

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Maurizio Maggiani

Message par Cliniou le Mer 7 Déc - 13:38

Maurizio Maggiani
Né en 1951



Maurizio Maggiani (né en 1951 à Castelnuovo Magra dans la province de La Spezia en Ligurie - ) est un écrivain italien contemporain, lauréat du prix Strega.

Il a exercé les métiers de maître d'école en prison, instituteur pour enfants aveugles, opérateur de cinéma, adjoint au réalisateur, photographe, publicitaire, constructeur de pompes hydrauliques.
Il est journaliste au Secolo XIX et il écrit pour La Stampa. Il est l'auteur de plusieurs nouvelles et romans, notamment 'Le Voyageur nocturne' qui a obtenu le prestigieux prix Strega en 2005.
On lui doit également des titres remarqués dans son pays et à l'étranger comme 'Treize variations sur l'amour' ou 'Le Courage du rouge-gorge'.
Propices au dépaysement, les oeuvres de Maurizio Maggiani explorent les époques et les contrées lointaines pour mieux évoquer les notions de racine et de civilisation.

Oeuvres traduites en français :

Treize variations sur l'amour
Le voyageur nocturne
Le courage du rouge-gorge
avatar
Cliniou

Messages : 103
Date d'inscription : 06/12/2016
Age : 46

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Maurizio Maggiani

Message par Cliniou le Mer 7 Déc - 13:40



Le Courage du Rouge-gorge

C’est tout d’abord la couverture du livre qui m’a attirée :Acte sud a choisi un Paysage fantastique d’Iran du XIVè siècle. Ensuite, j’ai vu qu’il s’agissait d’un auteur italien et enfin le format oblong du livre me plaisait.
Bref, il fut acheté comme ça, sur un coup de tête ? marketing ? presse ?

Saverio Pascale est le fils d’émigrés italiens anarchistes, installés à Alexandrie d’Egypte pour fuir le fascisme. Sa mère morte alors qu’il était très jeune, il vit avec son mystérieux père, boulanger de son état, entouré d’autres italiens émigrés comme eux.
Saverio se laisse bercer par l’ambiance des quartiers de Ras-El Tin, la mer, les effluves des marmites sans songer au passé.
Ce qui déclenche toute l’histoire est, suite à la noyade du père, la découverte d’un petit recueil de poèmes bien caché dans un tiroir : Le Port enseveli de Giuseppe Ungaretti, texte qui suscite chez Saverio émerveillement et malaise.
Commence alors une période de questionnements et de doutes pour le jeune homme : quel était ce passé dont il ignorait tout ? Quel lien liait le poète et le boulanger ?

Saverio part en quête de ses origines, chemin inverse de celui de son père, route menant d’Alexandrie à Carlomagno ; volonté intime mais aussi collective.
Le jeune homme n’atteindra pas Carlomagno ; il croisera Ungaretti à Rome et cette rencontre furtive et bousculée aura pour conséquence de mettre fin au voyage.
Néanmoins le poète va faire remettre à Saverio un cadeau…

« Mon cher jeune homme,
Croyez-moi, je regrette beaucoup que nous ne puissions approfondir notre connaissance réciproque.
Je vous joins une petite surprise, que, je l’espère, vous pourrez utiliser plus utilement que moi-même.

Giuseppe Ungaretti
»

…un ancien document, note de frais de la condamnation pour hérésie d’un certain Pascal brûlé vif. Une énigme.

De retour en Egypte, débute pour Saverio une période de recherches, d’une part un nouveau voyage entre les livres et d’autre part la recherche intérieure, celle de son « port enseveli » qu’il croit approcher en pratiquant la plongée sous-marine.
L’euphorie grisante des profondeurs le pousseront à l’irraisonnable : Saverio sera victime d’une embolie pulmonaire et sera hospitalisé.

« Je m’appelle Saverio et je raconte cette histoire parce que c’est ce que veut le Dr Modrian. » (Première phrase du livre)
Le médecin veut le guérir par l’écriture et Saverio va raconter l’histoire de Pascal et Carlomagno ; c’est la réalité qui donne naissance au rêve, les histoires dans l’Histoire, c’est soi à travers les autres. Et de ce flou paraît une évidence : la vie, être vivant et là.

Saverio sort de l’hôpital malgré le Dr Modrian, abandonne l’histoire de Pascal pour vivre.
Ce sera poussé par ces amis et amis de feu son père qu’il racontera la fin de Pascal le brûlé vif, moment où les deux histoires se fondent : celle du passé (Pascal) et celle du présent (Saverio).


mots-clés : #famille #historique #immigration
avatar
Cliniou

Messages : 103
Date d'inscription : 06/12/2016
Age : 46

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Maurizio Maggiani

Message par shanidar le Mer 7 Déc - 14:56

Une histoire qui a l'air passionnante rencontrée grâce à une belle image. Je note !
avatar
shanidar

Messages : 1600
Date d'inscription : 02/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Maurizio Maggiani

Message par bix_229 le Ven 9 Déc - 16:01

Sans oublier  Le Voyageur nocturne. Un voyage tristement actuel  mais beau quand meme !
avatar
bix_229

Messages : 3304
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Maurizio Maggiani

Message par Bédoulène le Ven 9 Déc - 16:45

rien que pour le titre, je note je ferai ainsi connaissance avec cet auteur !

merci Cliniou

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
avatar
Bédoulène

Messages : 3929
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 72
Localisation : En Provence

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Maurizio Maggiani

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains Italiens et Grecs

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum