Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot


Leo Perutz

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

historique - Leo Perutz Empty Leo Perutz

Message par topocl le Jeu 8 Déc - 13:45

Leo Perutz (1882 - 1957)

historique - Leo Perutz Perutz10

Leo Perutz est un écrivain autrichien de langue allemande, né à Prague en 1882 et mort en 1957 à Bad Ischl (Autriche). Il est l'auteur de 11 romans combinant avec élégance histoire, fantastique et métaphysique, et qui lui ont valu l’admiration de Jorge Luis Borges, Italo Calvino, Ian Fleming, Graham Greene…Ce sont Roger Caillois et Jean Paulhan qui le révèlent au public français dans les années 1960, mais il reste encore relativement méconnu chez nous.

Fils d'industriel, Leo Perutz hésite pour ses études entre les mathématiques et la littérature, pour se lancer finalement dans la première voie. Il quitte donc Prague à 17 ans pour étudier à Vienne. Il trouve une formule qui porte son nom, et publie un traité de jeu de bridge fondé sur le calcul des probabilités. Il est employé comme statisticien par une compagnie d'assurances où Franz Kafka travaille aussi à la même période pendant quelques mois.
Il publie son premier roman ,La Troisième Balle, après avoir été blessé sur le front Est de la Première Guerre mondiale . Suivent plusieurs romans et pièces de théâtre, jusqu’en 1938 lorsque l’Autriche est annexée par les nazis, qui interdisent son travail. Perutz fuit Vienne et s’installe à Tel-Aviv. Il reviendra en Autriche dans les années 50.

Leo Perutz est passionné d'histoire, d'investigation, de justice, mais aussi de fantastique. Ses romans captivants, qui sont souvent des poursuites d'individus, de preuves, de réponses ou d'absolu reflètent toujours quelques lueurs d'optimisme.
Dans ses romans, Perutz parvient à entretenir le suspense jusqu'à une chute imprévue qui sème le doute dans l'esprit du lecteur quant à la réalité des évènements dont il a pris connaissance dans le corps du récit.
Source Wikipédia


Bibliographie

1915 La troisième balle
1916 Le miracle du manguier  
1918 Le tour du cadran : Page 1
1920 Le marquis de Bolibar
1923 Le maître du jugement dernier
1924 Turlupin : Page 1
1927 Le cosaque et le rossignol
1928 Où roules-tu, petite pomme ?
1930 Seigneur, ayez pitié de moi !  
1933 La neige de Saint Pierre : Page 1
1936 Le cavalier suédois : Page 1
1953 La nuit sous le pont de pierre : Page 1
1959 Le Judas de Léonard Page 2
1996 Nuit de mai à Vienne et autres récits

màj le 04/07/2019

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 6480
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 59
Localisation : Roanne

https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

historique - Leo Perutz Empty Re: Leo Perutz

Message par topocl le Jeu 8 Déc - 13:47

Le cavalier suédois

historique - Leo Perutz 41rqk610


J'ai été emportée par ce mélange de roman d'aventure et de conte fantastico-philosophique, où les hommes, au nom de l'honneur, partent à la guerre dans la froidure, où des pactes se signent avec des fantômes, où des cavaliers épuisés se reposent dans des auberges obscures, où un homme courageux sauve une orpheline éplorée, où une petite fille pétulante est visitée la nuit par l'esprit de son père, où un homme qui croit échapper à son destin finit par devoir expier sa faute.

Comme dans tous les contes, on peut faire une lecture au premier degré, se laissant emporter par les péripéties des aventures, les tempéraments fougueux, les amours passionnées. On peut aussi s'interroger sur l'identité, qu'est-ce qui fait qu'un homme est lui-même, dans quelle mesure peut-il changer son destin, où est la véritable droiture ?



(commentaire rapatrié)


mots-clés : #aventure #fantastique #historique

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 6480
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 59
Localisation : Roanne

https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

historique - Leo Perutz Empty Re: Leo Perutz

Message par topocl le Mer 28 Déc - 9:39

La nuit sous le pont de pierre

historique - Leo Perutz Image219

Sous la forme de nouvelles accolées qui finissent par se rejoindre, Leo Perutz nous livre les contes et légendes de Prague au temps de Rodolphe II. Nous fréquentons les salles du Château et les petites rues insalubres du ghetto juif. Nous côtoyons Rodolphe II, souverain ruiné soumis à des humeurs alternativement coléreuses ou dépressives, plus apte à dépenser un argent qu’il n'a plus en plaisirs et oeuvres d'art, qu’à conduire un empire. Autour de lui, tout un peuple de valets,  conseillers, alchimistes, administrateurs, aubergistes discute, intrigue, soumis à des superstitions, fasciné par la magie, avide de fortune et d'honneur. Les juifs déambulent dans le ghetto, et parmi eux, Mordechai Meisl, dont la devise est : « un thaler peut aisément en donner un deuxième ». Il est sorti de la misère pour croiser, par le biais de l’argent et de l’amour, le destin de son souverain.

C’est un récit tout à fait délicieux, plein de rebondissements cocasses, où les personnages vous captivent, où les détails apparemment anodins de chaque nouvelle finissent par se retrouver dans le dernier tiers du livre, où celui-ci prend réellement l'aspect d'un roman, et où tout prend sens : tout éclaire la destinée de Rodolphe et Mordechai, car on le sait bien, dans les contes, le destin est là qui veille, à la fois implacable et malin, rien n'est laissé au hasard.

Perutz est un conteur passionnant et malicieux qui entraîne  son lecteur ensorcelé aux frontières de l'histoire, de la magie et de la légende.

(commentaire récupéré)


mots-clés : #historique #nouvelle

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 6480
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 59
Localisation : Roanne

https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

historique - Leo Perutz Empty Re: Leo Perutz

Message par topocl le Mer 28 Déc - 9:40

La neige de Saint-Pierre

historique - Leo Perutz 97822110

Ca se passe au bout du bout du monde, en 1932, dans un village de Westphalie, complètement perdu sous la neige, replié sur lui-même, où le baron von Malchin règne en maître sur les villageois, figures pittoresques mais soumises. Tout est prêt pour que s’y passent des choses machiavéliques, qu'on ne discerne pas le bien du mal, la vérité du mensonge, le rêve du délire… Georges Amberg, jeune médecin naïf et inexpérimenté, arrive dans ce monde mystérieux et vaguement hostile, cherche ses marques, essaie vainement de comprendre, croit bien faire, il y perd son âme et aussi sa raison… Le baron, savant fou qui se croit élu de Dieu et de l’Empire pour manipuler ses ouailles, est assisté d'une séduisante garce dans son alchimie délirante.

Tout au long de ma lecture je me suis imaginée dans un vieux film noir des années 50, avec des décors mystérieux, des lumières suggestives, des personnages machiavéliques (j'imaginais Pierre Fresnay jouant le baron et Simone Signoret la garce obsédante)…

Et, comme toujours chez Perutz, la fin remodèle tout, le piège du  baron se retourne contre lui, dans une fantasmagorie délirante qui m’aurait fait rire (ah ! j’imaginais la jubilation d'Igor devant cette scène !) s’il  n'était à interpréter de façon beaucoup plus glaçante à la lueur du nazisme grandissant en Allemagne à cette époque. Mais même là, tout n’est pas fini, et Perutz a encore à nous surprendre…

(commentaire récupéré)

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 6480
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 59
Localisation : Roanne

https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

historique - Leo Perutz Empty Re: Leo Perutz

Message par Chamaco le Ven 30 Déc - 8:05

historique - Leo Perutz 41rqk610

Le Cavalier Suédois

Le Cavalier Suédois de Leo Perutz est un livre que j’ai apprécié. Le livre raconte l’histoire d’un gentilhomme désirant s'engager dans l'armée suédoise (en fait le père de l’héroïne source de cette histoire), les faits se passent en Silésie au début du XVIII° siècle, la Silésie était une region de la Pologne. En ces periodes de troubles la Pologne était convoitée par la Suède et son roi guerrier Charles XII qui allait de victoires en victoires jusqu’à ce qu’il se heurte à Pierre le Grand de Russie au parcours semblable au sien. Malheureusement pour Charles XII les ambitions de Pierre le Grand étaient de construire une flotte sur la Baltique et d’agrandir son pays au detriment des pays du nord. Charles XII et le « Cavalier Suèdois » furent battus à Poltava, le roi de Suède s’enfuit en Turquie pendant de longues années et le « Cavalier suédois » disparut. Le livre est l’histoire de ce cavalier, ainsi que celle d’une mystérieuse substitution d’identité.
J’ai aimé lire ce bouquin car il croise la lecture de la biographie de Pierre le grand par Robert K. Massie que j’ai dévorée il y a deux ans, il m’a plongé dans une description de la vie au XVIII° siècle dans la campagne polonaise, existences empreintes de rudesse et victimes des famines de la guerre que les puissants se livraient au detriment des plus pauvres.
On peut trouver une ressemblance avec le réalisme magique sud américain, à la lecture il y a en effet une filiation étrange.
(Commentaire rapatrié)
Chamaco
Chamaco

Messages : 3263
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 73
Localisation : entre ombre et soleil

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

historique - Leo Perutz Empty Re: Leo Perutz

Message par topocl le Jeu 5 Oct - 18:49

Le tour du cadran

historique - Leo Perutz Images15

Difficile de parler de ce roman, sans en révéler la clé, qui n'est donnée au 9e chapitre c'est-à-dire à la moitié du livre, car se serait renoncer à se faire facétieusement manipuler par Leo Perutz.
Sachez juste que c'est un texte léger, cocasse et plein d'humour.  Léger en apparence, en tout cas, car à travers 24 heures de la vie d'un jeune homme, 24 heures de galères, de quiproquos et de déconvenues,  il parle de liberté, de ce que c'est que d'avoir les mains liées par l'amour, le besoin d'argent, les convenances sociales.
Plaisant, comme toujours chez Perutz, même si ce n'est pas le meilleur.

Mots-clés : #humour

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 6480
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 59
Localisation : Roanne

https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

historique - Leo Perutz Empty Re: Leo Perutz

Message par Quasimodo le Jeu 5 Oct - 21:31

Oh, je me le trouverais bien. Si c'est léger, si c'est plaisant, tant mieux, c'est ce dont j'ai besoin. Et ton commentaire m'intrigue !

_________________
Entre les deux coups de feu qui décidèrent de son destin, il eut le temps d'appeler une mouche : "Madame".
Quasimodo
Quasimodo

Messages : 3360
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 24

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

historique - Leo Perutz Empty Re: Leo Perutz

Message par topocl le Ven 6 Oct - 7:39

Tu veux que je te l'envoie?

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 6480
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 59
Localisation : Roanne

https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

historique - Leo Perutz Empty Re: Leo Perutz

Message par Quasimodo le Ven 6 Oct - 14:10

Volontiers topocl ! Smile (je vais tout de même regarder si je ne le trouve pas chez mes parents)

_________________
Entre les deux coups de feu qui décidèrent de son destin, il eut le temps d'appeler une mouche : "Madame".
Quasimodo
Quasimodo

Messages : 3360
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 24

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

historique - Leo Perutz Empty Re: Leo Perutz

Message par Bédoulène le Mar 6 Nov - 18:16

La nuit sous le pont de pierres

historique - Leo Perutz 41mvdx10


Ce sont des tranches de vie des habitants de Prague, Juifs, Chrétiens, Protestants,  aux 16 et 17ème siècles qui nous sont contées. Celles des humbles, des nobles, de l'Empereur , des artisans, des savants.
Ces histoires se déroulent non sans humour, dérision, dans une ambiance fantastique que dispensent  les croyances, les religions ; l'ésotérisme est bien présent notamment en la personne de l'Empereur.
Le sujet qui donne cohérence au tout c'est le trésor, convoité, du Juif Morchedai Meisl.


C'est très vivant, les caractères des diverses communautés sont bien traités et je pense que l'auteur marque à travers ces histoires les travers des uns et des autres et qu'à chaque chapitre on peut morale trouver.

J' apprécie toujours l'habileté d'un auteur à jouer avec l'Histoire ; intéressant aussi par la passion pour les arts de l'Empereur qui permet de citer des peintres, sculpteurs, scientifiques.

J'ai aimé suivre les personnages dans Prague la "magique".

Les différentes histoires conduisent judicieusement le lecteur jusqu'à l'épilogue.

C'était une très belle lecture ; c'est le deuxième livre que je lis de cet auteur et je suis à nouveau convaincue par l'écriture, l'imagination.

merci Quasimodo d'avoir fait ce choix pour moi ! Very Happy

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 12887
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 74
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

historique - Leo Perutz Empty Re: Leo Perutz

Message par Quasimodo le Mar 6 Nov - 19:53

Ravi que ça t'ait plu Very Happy

J'y reviendrai bientôt, tu m'en as donné envie !

_________________
Entre les deux coups de feu qui décidèrent de son destin, il eut le temps d'appeler une mouche : "Madame".
Quasimodo
Quasimodo

Messages : 3360
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 24

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

historique - Leo Perutz Empty Re: Leo Perutz

Message par Nadine le Ven 16 Nov - 20:49

Le cavalier suédois m'avait transportée, j'avais trouvé sa prose superbe, et je n'avais pas relié le nom de l'auteur au livre, en voyant son annonce dans la chaîne d'automne. je souligne donc dans ma pal !
Nadine
Nadine

Messages : 3541
Date d'inscription : 02/12/2016

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

historique - Leo Perutz Empty Re: Leo Perutz

Message par bix_229 le Sam 17 Nov - 0:04

Ce qu' il y a d'interessant avec Perutz, c'est qu'on ne l'attend pas vraiment.
Parce qu'il ne figure pas dans la liste des auteurs répertoriés et désormais
classiques.
Mais il bénéficie plutot du bouche à oreille et du plaisir des lecteurs qui l'ont découvert.
C'est loin d'etre unique et cela devrait nous inciter à nous méfier des auteurs
classés et étiquetés et jamais révisés et d'autre part, à chercher en dehors et
au delà.
C'est ma démarche depuis presque toujours parce que j'ai la passion et la
curiosité de la découverte dans le temps et un peu partout.
C'est ma façon de voyager moi qui ne voyage que très peu.
Ceci dit, je vais lire Turlupin.
bix_229
bix_229

Messages : 10647
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

historique - Leo Perutz Empty Re: Leo Perutz

Message par Tristram le Sam 17 Nov - 0:13

Oui, curieux auteur, et qui ne prête guère à citation...

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8467
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

historique - Leo Perutz Empty Re: Leo Perutz

Message par topocl le Sam 17 Nov - 8:56

@Tristram a écrit:Oui, curieux auteur, et qui ne prête guère à citation...
Horriblement frustrant...

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 6480
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 59
Localisation : Roanne

https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

historique - Leo Perutz Empty Re: Leo Perutz

Message par Cliniou le Lun 26 Nov - 10:49

historique - Leo Perutz Le-tou10

Le Tour du Cadran

Une journée noire de la vie de Stanislas Demba, jeune étudiant assez fauché, au comportement étrange: il doit garder ses mains cachées et ne peut les utiliser devant personne. Plus il veut être discret, plus il attire sur lui le regard des autres et la suspucion, l'inévitable problématique du “juger selon les apprences”.

Après une petite centaine de pages, L. Perutz nous livre l'explication (et donc, surtout ne pas lire cette foutue quatrième de couverture qui divulgue un pan du mystère !! ). Nous sommes dans le secret et nous souffrons d'autant plus avec Stanislas. Qu'il est difficile de vivre sans pouvoir utiliser ses mains, qu'il est difficile de ne pas éveiller de soupçons lorsque l'on doit garder ses mains cachées.
D'autant que le jeune homme, amoureux éconduit de Sonia, est en plein déni et pense qu'il sauvera son amour en l'emmenant en voyage.
Jaloux, d'une humeur qui oscille entre colère, révolte et tristesse, il va s'entêter toute cette journée à réunir l'argent nécessaire.
Plusieurs questions sont abordées dans le roman:
Est-ce cela le prix de l'amour ? Où se situe notre liberté ? Quels sont ces codes qui ne nous permettent pas d'être différent ?
La chute de la dernière page est assez extraordianire.
Court roman qui se dévore; on sourit dans les scènes parfois grotesques mais on se mordille souvent les lèvres tout comme Stanislas.
Dommage que le bouquin soit devenu si difficile à trouver.


Dernière édition par Cliniou le Lun 26 Nov - 23:36, édité 1 fois
Cliniou
Cliniou

Messages : 614
Date d'inscription : 06/12/2016
Age : 49

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

historique - Leo Perutz Empty Re: Leo Perutz

Message par Bédoulène le Lun 26 Nov - 18:03

merci Cliniou, je le lirai une de ces jours, (avant de m'engager dans une lecture de longue haleine)

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 12887
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 74
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

historique - Leo Perutz Empty Re: Leo Perutz

Message par Nadine le Lun 26 Nov - 18:44

Merci, ça donne envie comme tu racontes, super !
Nadine
Nadine

Messages : 3541
Date d'inscription : 02/12/2016

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

historique - Leo Perutz Empty Re: Leo Perutz

Message par Burlybunch le Lun 26 Nov - 19:54

Excellent souvenir, ce Tour du cadran, mes 1er pas dans l'œuvre de Perutz, et l'un de ceux que je recommanderais le plus volontiers avec La Nuit... historique - Leo Perutz 3123379589
Burlybunch
Burlybunch

Messages : 347
Date d'inscription : 07/02/2018
Localisation : bas du Bas-Rhin

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

historique - Leo Perutz Empty Re: Leo Perutz

Message par bix_229 le Sam 15 Déc - 18:28

historique - Leo Perutz Turlup10


Tancrède Turlupin respectait les jeûnes et tous les commandements de l'Eglise, il pratiquait la charité et jamais il ne passait devant un mendiant sans lui faire l'aumône. Il agissait ainsi par prudence et par sagesse, car en réalité, il haïssait les mendiants et leur souhaitait tous les malheurs qui se fussent jamais abattus sur une créature ; s'il avait osé, il les aurait tous étranglés de ses propres mains. C'étaient des espions de Dieu, des prétentieux, de misérables traîtres. Ils recouvraient l'aumône comme on lève un tribut. Et quand quelqu'un passait sans faire attention à eux, ils le maudissaient aussitôt, et leurs paroles s'élevaient vers le ciel jusqu'à l'oreille de Dieu. Ils étaient conscients de leur pouvoir et toujours prêts à dépouiller les gens honnêtes et travailleurs. Tancrède Turlupin leur donnait sa menue monnaie plein d'une rage contenue et en grinçant des dents.

Gravement malade, sur le point de mourir, le cardinal de Richelieu poursuit encore sa vieille obsession, se débarrasser de la noblesse. Radicalement et une fois pour toutes. Une sorte de Saint Barthélémy des aristos. Mais son but n'est pas de de protéger Louis XIII et la royauté, mais d'établir une république à l'image de celle de Cromwell. L'occasion, il va la trouver lors des obsèques d'un pair de France qui réunissent une grande partie d'entre eux. Le moment venu, il s'agira d'inciter le peuple de mécontents à se soulever et de massacrer les nobles présents. Pour commencer. A cet effet, il a soudoyé un agent provocateur qui donnera le signal.

Un projet grandiose  !

Tout est prêt, mais voilà ! Un grain de sable inattendu va gripper la machine en marche. Turlupin est son nom. Un jeune homme abandonné à a naissance, puis recueilli, il est devenu barbier et telle pourrait être sa vie. Banale mais sure. Et ce serait mieux pour lui, vu qu'il est un peu béta. Pas méchant, non, mais pas futé non plus. La preuve en est qu'il s'est mis en tête qu'il est de noble ascendance. Présent aux obsèques du noble pair, il s'imagine que sa veuve le fixe du regard pendant la cérémonie. Et il se persuade qu'elle est sa mère. En fait elle est aveugle, mais moins que lui. Décidé à se faire connaitre, il parvient, déguisé en noble, à s'introduire dans le château et à se glisser parmi les invités. C'est le passage le plus drôle du livre. Il se rend très vite compte qu'ils ont tous en commun d'être incroyablement vains, futiles, imbus de leurs privilèges, belliqueux et en plus tous pochards. Comme il ne connait pas les moeurs de ces oligarques, il multiplie les impairs et se met en danger.

Ce qui se passe ensuite, vous le saurez en lisant le livre. Et sachez que Perutz, comme dans tous ses romans, multiplie les plaisirs et divertissements, les intrigues riches en rebondissements, les fausses citations. Les personnages principaux et secondaires sont nombreux et savoureux.

Alexandre Dumas et Leo Perutz ont des points communs. Mais Dumas s'intéresse plutôt à l'héroïsme et aux intrigues politiques et amoureuses. L'Histoire pour Perutz est une suite de hasards et de malentendus, d' absurdités.
Les personnages sont dérisoires et se cherchent en vain. Tel ce Turlupin, propulsé au coeur de l'action pour inverser le cours de l'histoire sans se rendre compte qu'il est manipulé.

Au fond, la vision de la société et de l'Histoire est pessimiste chez Perutz. La mort rode et n'est jamais bien loin. Et cette oeuvre est sans doute le reflet d'un lieu et d'une époque, même si dans ce cas précis, c'est Paris et non Prague en toile de fond.


mots-clés : #complotisme #historique #humour
bix_229
bix_229

Messages : 10647
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

historique - Leo Perutz Empty Re: Leo Perutz

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains européens de langue allemande


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum