ArenSor_T_Williams

Alors parle-moi comme la pluie et laisse moi écouter (laisse-moi m'étendre ici et écouter).

Tennessee Williams, Parle moi comme la pluie et laisse moi écouter

Forum littérature et arts. Pour partager ses émotions littéraires, coups de cœurs en romans, poésie, essais mais aussi cinéma, peinture, musique, ...


    Ethan Canin

    Partagez
    avatar
    églantine

    Messages : 1407
    Date d'inscription : 02/12/2016
    Age : 51
    Localisation : On s'en fiche

    Ethan Canin

    Message par églantine le Ven 9 Déc - 14:35

    Ethan Canin
    Né en 1960


    Ethan Canin, né à Ann Arbor (Michigan) le 19 juillet 1960 d'une mère russe et d'un père lituanien, a été médecin avant de se consacrer à l'écriture. Il est l'auteur de plusieurs romans et de scénarios de films.
    Wikipédia

    Œuvres traduites en français :

    L'Empereur de l'air, 1990
    Blue River, 1993
    Le Voleur du palais, 1996
    Vue sur l'Hudson, 2000
    La Concordance des ans, 2002
    America America, 2010


    Dernière édition par églantine le Ven 9 Déc - 14:46, édité 1 fois
    avatar
    églantine

    Messages : 1407
    Date d'inscription : 02/12/2016
    Age : 51
    Localisation : On s'en fiche

    Re: Ethan Canin

    Message par églantine le Ven 9 Déc - 14:41

    Le voleur du Palais



    Un recueil de quatre nouvelles écrites avec une précision chirurgicale .
    C'est le thème de la culpabilité qu'il infiltre dans chacun des protagonistes des quatre nouvelles .
    Des vies . La leur . Mais ça pourrait tout aussi bien être la vôtre ou la mienne et dans une narration qui ne laisse rien au hasard .
    On y entre comme chez son voisin, en terrain connu , l'écriture est passe-partout , on commence à s'installer , curieux . Avec ce sentiment de faire un peu de voyeurisme comme lorsque le soir en rentrant, l'oeil se glisse subrepticement à travers les fenêtres éclairées du voisin.
    Et que là tout d'un coup , alors qu'on s'y attend le moins , il y a ce geste , cette attitude , cette situation vue et revue , vécue et revécue mais qui vient vous traverser violemment au détour de ce regard hasardeux : ça en est fait , vous voilà éveillés à une partie de vous en sommeil depuis si longtemps ...En sommeil parce qu'il faut bien vivre , c'est un vrai labeur et qu'il ne s'accompagne pas toujours de l'acuité qui permettrait de faire les meilleurs choix  : Facilité , faiblesse , hasard , époque , et tous ces petits déterminismes qui posent la question du libre arbitre de l'homme nous construisent .
    On baigne dans l'amérique dans années 70 , en pleine révolution sociale , les repères bousculés , la grande libération des moeurs et la tradition judéo-chrétienne s'entrecroisent .Et dans ce flottement et ces conflits générationnels , on assiste à des petites fractures intimistes , de celles qui échappent au visible mais qui finissent par un grand chaos intérieur .
    Sans complaisance , un rien désabusé , Ethan Canin nous renvoie à la trivialité de la vie et à l'incapacité de l'être humain à échapper à son destin .
    Bien évidemment on ne s'empêcher à Carver mais aussi à Alice Munro .
    Une belle découverte .

      La date/heure actuelle est Mer 26 Juil - 16:46