Chamaco_VilaMatas

On sait que l’un des aspects les plus séduisants de la littérature est sa possibilité d’être une sorte de miroir qui avance ; un miroir qui, comme certaines horloges peut avancer.

Enrique Vila-Matas, Perdre des théories

Forum littérature et arts. Pour partager ses émotions littéraires, coups de cœurs en romans, poésie, essais mais aussi cinéma, peinture, musique, ...


    Un jour, un instant, une photo

    Partagez
    avatar
    Tristram

    Messages : 1117
    Date d'inscription : 09/12/2016
    Age : 60
    Localisation : Guyane

    Re: Un jour, un instant, une photo

    Message par Tristram le Ven 13 Jan - 23:48

    Ariane, c'est le souvenir d'enfance, qu'on partage pour certains d'entre nous, de quelqu'un qui nous donnait des cornets de châtaignes brûlantes quand on grelottait, alors qu'il devait avoir bien plus froid que nous, et qu'il faisait ça pour survivre (ou perpétuer une vieille tradition)...
    avatar
    bix_229

    Messages : 2266
    Date d'inscription : 06/12/2016
    Localisation : Lauragais

    Re: Un jour, un instant, une photo

    Message par bix_229 le Sam 14 Jan - 0:26

    Il doit bien y avoir une sorte d' équivalent dans tes souvenirs, Ariane.

    Un(e) un(e) marchand(e) de soupe ou de nouille ?
    avatar
    Marie

    Messages : 295
    Date d'inscription : 02/12/2016
    Localisation : Moorea

    Re: Un jour, un instant, une photo

    Message par Marie le Sam 14 Jan - 1:28

    @Tristram a écrit:Ariane, c'est le souvenir d'enfance, qu'on partage pour certains d'entre nous, de quelqu'un qui nous donnait des cornets de châtaignes brûlantes quand on grelottait, alors qu'il devait avoir bien plus froid que nous, et qu'il faisait ça pour survivre (ou perpétuer une vieille tradition)...

    Oui... enveloppées dans du papier journal, je ne sais pas si c'est toujours ainsi! En tout cas, cela fait très longtemps que je ne l'ai pas sentie, mais l'odeur des marrons chauds ne disparait jamais. Comme certaines autres, l'herbe fraîchement coupée, le goudron chaud, le varech, etc.. Des odeurs d'enfance.
    Oui, Ariane ( j'en profite pour te dire que j'ai vu les deux films de Shokuzai), quelles sont les odeurs de chez toi qui te manquent le plus?

    avatar
    Chamaco

    Messages : 1030
    Date d'inscription : 02/12/2016
    Age : 70
    Localisation : Au balcon du Luberon

    Re: Un jour, un instant, une photo

    Message par Chamaco le Sam 14 Jan - 14:58

    Ariane S. a écrit:
    C'est un petit point de chaleur dans le froid pour vous ?


    Oui, c'est cela, un petit point de chaleur l'année du grand déracinement lorsqu'à 8 ans j'ai débarqué à Paris seul avec ma soeur de 3 ans ma cadette après un voyage en avion pour être recueilli par mes grands parents, la chaleur des grilles où cuisaient les marrons cet hiver de grand froid a été un pâle reflet de ce que j'avais perdu...Je n'en ai pas la nostalgie
    avatar
    animal
    Admin

    Messages : 2996
    Date d'inscription : 27/11/2016
    Age : 36
    Localisation : Tours

    Re: Un jour, un instant, une photo

    Message par animal le Sam 14 Jan - 22:53

    j'en aurais une série aujourd'hui mais s'il fallait choisir...



    _________________
    Keep on keeping on...
    avatar
    Gnocchi

    Messages : 721
    Date d'inscription : 01/01/2017

    Re: Un jour, un instant, une photo

    Message par Gnocchi le Dim 15 Jan - 0:10

    Ah, merci beaucoup tout le monde pour les réactions. Je comprends un peu mieux ce que ce petit magasin de Marrons chauds évoque dans le cœur des français.

    Au Japon, bien qu'il y ait aussi le petit magasin de marrons grillés, ce n'est pas si populaire. Pourtant les marrons ont presque le même goût et le même odeur qu'en France. scratch

    Ce que je me rappelle avec la nostalgie est le vendeur de la patate de Satsuma qui ressemble beaucoup à la patate douce. Mais je crois que ce n'est pas la même chose. La patate de Satsuma est très très sucrée. On grille avec des cailloux très chauds. Le vendeur arrive avec une camionnette ou autrefois avec une bicyclette qui tire une sorte de charrette-fourneau. Le parfum de patate est agréable. Mais ce qui est nostalgique pour moi est le cri de vendeur. Chaque vendeur a sa façon. Certains font des chansons très sympathiques et rigolos. Ils passent très lentement en chantant dans nos quartiers même dans des toutes petites rues. Il y avait aussi des vendeurs de maïs grillés, de nouille Udon etc..
    Ils arrivent de la fin automne à l'hiver. C'est un bon souvenir de mon enfance.

    Sinon je me rappelle aussi avec la nostalgie le bruit de passage à niveau car j'habitais près d'un chemin de fer. Chaque fois que le train passe, on sonne une cloche mécanique en descendant la barrière. Quand j'avais peut-être 11 ou 12 ans, on l'a enlevé en construisant un pont. Quand j'entends donc ce bruit du passage à niveau dans des films japonais en France, j'ai tout de suite des larmes aux yeux. Bizarre.

    C'est une nostalgie heureuse (natsukashii) comme Amélie Nothomb a écrit.
    avatar
    Tristram

    Messages : 1117
    Date d'inscription : 09/12/2016
    Age : 60
    Localisation : Guyane

    Re: Un jour, un instant, une photo

    Message par Tristram le Dim 15 Jan - 0:36

    Nous avons sans doute les mêmes sensibilités partout sur la planète (quand on est enfant au moins) : le marchand de marrons chauds avec son réchaud ambulant, celui de patate de Satsuma dont tu parles, ou autres streetfood qu'on peut encore rencontrer en Afrique, en Orient, en Amérique du Sud comme ici en Guyane (jus floup avec de la glace râpée sur le spot). Avec chacun sa harangue particulière, qui reste en mémoire : natsukashii, joli mot !

    http://marolliens39.skyrock.com/708272743-Le-marchand-de-marrons-chaud.html
    avatar
    Chamaco

    Messages : 1030
    Date d'inscription : 02/12/2016
    Age : 70
    Localisation : Au balcon du Luberon

    Re: Un jour, un instant, une photo

    Message par Chamaco le Dim 15 Jan - 8:29

    Je n'ai jamais entendu autant de bruit de rues que lorsque j'étais enfant en Afrique du Nord, il y avait le marchant de blocs de glace qui passait avec sa cariole tirée par un cheval et découpait la glace avec un pic, le laitier le matin que je guettais avec ma carabine à flechettes en caoutchouc, le marchin de peaux de lapin qui rachetait les vieux habits, c'etait un vieil Italien qui criait "roba vecchia"...
    Ces metiers n'existaient déjà plus en France...Le marchand de marrons comme le vendeur de socca à Nice sont parmi les tous derniers.... Very Happy A Cuba il y en a encore plein...
    avatar
    Bédoulène

    Messages : 2504
    Date d'inscription : 02/12/2016
    Age : 72
    Localisation : En Provence

    Re: Un jour, un instant, une photo

    Message par Bédoulène le Dim 15 Jan - 8:57

    Oh la nostalgie des marchands ambulants aussi, sur la Canebière quand j'étais enfant : le marchand de "brousses du Rove", de jujubes, de plantes aromatiques, les marrons chauds, les glaces, les bonbons miel, ou goût sapin (des morceaux carrés) les chichi frégi................


    _________________
    "Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

    "Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
    avatar
    Chamaco

    Messages : 1030
    Date d'inscription : 02/12/2016
    Age : 70
    Localisation : Au balcon du Luberon

    Re: Un jour, un instant, une photo

    Message par Chamaco le Dim 15 Jan - 12:39

    les jujubes je les ai retrouvés en Tunisie en 2010 (une madeleine de Proust)...
    avatar
    bix_229

    Messages : 2266
    Date d'inscription : 06/12/2016
    Localisation : Lauragais

    Re: Un jour, un instant, une photo

    Message par bix_229 le Dim 15 Jan - 18:42

    ça me fait penser à des métiers d' autrefois que je n' ai pas connus mais dont j' ai entendu parler enfant.



    Comme tous ces petits métiers ambulants, le rémouleur passait avec sa meule pour
    aiguiser tout ce qui en avait besoin.


    Le rétameur, lui, était chargé de comater les ustensiles de cuisine troués avec une couche d' étain.




    Le peillarot collectait les chiffons, les peaux de lapin.
    avatar
    animal
    Admin

    Messages : 2996
    Date d'inscription : 27/11/2016
    Age : 36
    Localisation : Tours

    Re: Un jour, un instant, une photo

    Message par animal le Dim 15 Jan - 22:06

    je me perdais un œil dans des photos de l'année dernière. un de ces jours un fil pour des photos de par ici.

    en attendant, il y a quelques mois :



    _________________
    Keep on keeping on...
    avatar
    Gnocchi

    Messages : 721
    Date d'inscription : 01/01/2017

    Re: Un jour, un instant, une photo

    Message par Gnocchi le Dim 15 Jan - 22:26

    Oh, c'est inquiétant cette nuage noire ! Merci pour la jolie photo, Animal.

    Et merci aussi pour les photos des métiers d'autrefois, Bix. Je les connaissais pas vraiment.

    Et j'ai cherché le Jujube sur internet. Ce que Bédoulène et Chamaco racontent n'est pas une friandise, mais un fruit ???
    avatar
    Tristram

    Messages : 1117
    Date d'inscription : 09/12/2016
    Age : 60
    Localisation : Guyane

    Re: Un jour, un instant, une photo

    Message par Tristram le Dim 15 Jan - 23:40

    Ariane a écrit:C'est une nostalgie heureuse (natsukashii) comme Amélie Nothomb a écrit.

    Ariane, que penses-tu d'Amélie (par rapport au Japon, et comme auteure) ?
    avatar
    Chamaco

    Messages : 1030
    Date d'inscription : 02/12/2016
    Age : 70
    Localisation : Au balcon du Luberon

    Re: Un jour, un instant, une photo

    Message par Chamaco le Dim 15 Jan - 23:58

    Ariane S. a écrit:Oh, c'est inquiétant cette nuage noire ! Merci pour la jolie photo, Animal.

    Et merci aussi pour les photos des métiers d'autrefois, Bix. Je les connaissais pas vraiment.

    Et j'ai cherché le Jujube sur internet. Ce que Bédoulène et Chamaco racontent n'est pas une friandise, mais un fruit ???

    Oui c'est un fruit


    son goût varie de la pomme à la datte quand il mûrit...



    Dernière édition par Chamaco le Lun 16 Jan - 0:02, édité 2 fois
    avatar
    Tristram

    Messages : 1117
    Date d'inscription : 09/12/2016
    Age : 60
    Localisation : Guyane

    Re: Un jour, un instant, une photo

    Message par Tristram le Dim 15 Jan - 23:59

    J'ai un jujubier devant mon case, mais je ne peux pas faire de photo maintenant, il fait nuit...
    avatar
    Bédoulène

    Messages : 2504
    Date d'inscription : 02/12/2016
    Age : 72
    Localisation : En Provence

    Re: Un jour, un instant, une photo

    Message par Bédoulène le Lun 16 Jan - 10:50

    les jujubes de Provence sont petits et comme le dit Chamaco leur goût varie selon la maturité

    tu les aimes Tristram ?

    je me souviens de l'aiguiseur et de l'artisan qui refaisait les matelas


    _________________
    "Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

    "Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
    avatar
    Tristram

    Messages : 1117
    Date d'inscription : 09/12/2016
    Age : 60
    Localisation : Guyane

    Re: Un jour, un instant, une photo

    Message par Tristram le Lun 16 Jan - 11:52

    Le rémouleur et le son de sa meule à eau, le matelassier qui refaisait les matelas en remplaçant laine de mouton et coutil, ne gardant que l'armature de bois, je me rappelle aussi du chiffonnier - peau de lapin, car à l'époque on récupérait et recyclait tous les déchets. Un bout de papier n'arrivait jamais jusqu'à la poubelle (sans que je l'aie lu) ! Il y avait des artisans partout, menuiserie, fer forgé, cinéma et photo ; j'avais un grand-père fourbisseur !
    Oui, je grignotte un jujube ou deux en passant à côté de l'arbre en fruit ! Je ferai une photo, quand la pluie aura cessé...
    avatar
    Nadine

    Messages : 1662
    Date d'inscription : 02/12/2016

    Re: Un jour, un instant, une photo

    Message par Nadine le Lun 16 Jan - 16:55

    @animal a écrit:je me perdais un œil dans des photos de l'année dernière. un de ces jours un fil pour des photos de par ici.

    en attendant, il y a quelques mois :



    WA-hoU

    Magnifique. Dis donc, le prochain mois, hein.........
    avatar
    Bédoulène

    Messages : 2504
    Date d'inscription : 02/12/2016
    Age : 72
    Localisation : En Provence

    Re: Un jour, un instant, une photo

    Message par Bédoulène le Lun 16 Jan - 17:43

    @animal a écrit:je me perdais un œil dans des photos de l'année dernière. un de ces jours un fil pour des photos de par ici.

    en attendant, il y a quelques mois :


    splendide


    _________________
    "Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

    "Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud

    Contenu sponsorisé

    Re: Un jour, un instant, une photo

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Sam 24 Juin - 14:13