Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot


Pascal Quignard

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pascal Quignard - Page 2 Empty Re: Pascal Quignard

Message par animal le Mer 29 Nov - 21:54

Je vais me fier aux mises en garde. pirat

_________________
Keep on keeping on...
animal
animal
Admin

Messages : 10221
Date d'inscription : 27/11/2016
Age : 38
Localisation : Tours

http://deschosesalire.forumactif.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Pascal Quignard - Page 2 Empty Re: Pascal Quignard

Message par colimasson le Jeu 30 Nov - 12:11

@ArenSor a écrit:

Autant  prévenir dès le départ que les lecteurs qui trouvent que les romans de Pascal Quignard sont un peu creux  et artificiels n’aimeront pas ce livre. Les autres qui sont sensibles à ce style d’écriture tout en nuances, non-dits et suggestions, aux ellipses, aux ruptures temporelles et autres, dont je fais partie, adoreront.

Pourtant, en lisant les citations que tu as postées, j'ai du mal à imaginer que ce livre puisse paraître creux et artificiel...
colimasson
colimasson

Messages : 542
Date d'inscription : 24/11/2017
Age : 28
Localisation : Lyon

http://colimasson.blogspot.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Pascal Quignard - Page 2 Empty Re: Pascal Quignard

Message par ArenSor le Jeu 30 Nov - 17:12

@colimasson a écrit:
@ArenSor a écrit:

Autant  prévenir dès le départ que les lecteurs qui trouvent que les romans de Pascal Quignard sont un peu creux  et artificiels n’aimeront pas ce livre. Les autres qui sont sensibles à ce style d’écriture tout en nuances, non-dits et suggestions, aux ellipses, aux ruptures temporelles et autres, dont je fais partie, adoreront.

Pourtant, en lisant les citations que tu as postées, j'ai du mal à imaginer que ce livre puisse paraître creux et artificiel...

Aprè lecture du livre, j'ai recherché quelles critiques il avait reçu à sa parution. Je suis notamment tombé sur celle du Monde écrite par Chevillard qui exécute le roman, non sans humour !

Claire est amoureuse du maire de La Clarté, tel est le lumineux argument du roman. Un vitrier ne trouverait rien à redire à cette transparence.

http://www.lemonde.fr/livres/article/2011/10/06/silence-on-tourne_1582899_3260.html

Finalement, je me suis dit que ce que reproche Eric Chevillard au roman de Quignard est peut-être ce qui peut rebuter certains lecteurs.
ArenSor
ArenSor

Messages : 1957
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Din ch'nord

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Pascal Quignard - Page 2 Empty Re: Pascal Quignard

Message par églantine le Jeu 30 Nov - 20:33

@ArenSor a écrit:

http://www.lemonde.fr/livres/article/2011/10/06/silence-on-tourne_1582899_3260.html

Finalement, je me suis dit que ce que reproche Eric Chevillard au roman de Quignard est peut-être ce qui peut rebuter certains lecteurs.
Ahhh mais entre ton commentaire , tes extraits drunken  et cet article , je le sens très bien pour ma PAL celui-là !!!
églantine
églantine

Messages : 4297
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Savoie

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Pascal Quignard - Page 2 Empty Re: Pascal Quignard

Message par Tristram le Jeu 30 Nov - 21:44

Il écrit bien aussi, Chevillard ! (tiens, il faudrait que j'en relise, et ouvre un fil...)

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8467
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Pascal Quignard - Page 2 Empty Re: Pascal Quignard

Message par Burlybunch le Mar 5 Juin - 21:37

Hop, sur le fil idoine :

Pascal Quignard - Page 2 Produc10

@animal a écrit:Ah, je ne suis pas contre quelques développements pour les Escaliers de Chambord !
Sans aller très loin : Quignard raconte une histoire qui ne fait pas résonner grand chose chez moi, avec une écriture qui ne me touche pas. A partir de là, on part donc sur une base difficilement gagnante clown
Une lecture que j'ai tout de même traversée avec curiosité et sans déplaisir, mais au final dans une espèce d'indifférence un peu morose et sans attente pour ce que les pages suivantes allaient pouvoir apporter.
Je crois sans peine les défenseurs du style de Quignard et de ses subtilités, et suis convaincu qu'il y a précisément dans ce roman des correspondances intéressantes à tracer entre cette stylistique singulière et toute la construction psychologique du personnage central, Edouard Furfooz, collectionneur de famille bourgeoise spécialisé dans le monde miniature des jouets/objets d'enfants ; une fascination presque maladive qui lui fait courir sans répit l'Europe et le Monde pour combler un vide inconscient, retrouver une chaleur perdue qu'il ne parvient pas non plus à retrouver auprès des femmes, dont il ne peut pourtant pas se passer. Ce livre est en quelque sorte un roman sur l'amour, à travers les yeux d'un homme qui ne peut pas aimer ; un livre sur la vanité et sur la douleur de ce que cela peut être de vivre sans cet Autre sans qui l'on est incomplet.
Toujours, malgré la froideur détachée de la narration (et de Furfooz), il finit quand même par se dégager quelque chose de touchant de ce personnage brisé, de sa générosité, de ses attentions cachées et de sa désespérance solitaire. Et ce d'autant plus quand Quignard nous révèle finalement, au lecteur et à son personnage, les clés de son histoire et de cette fêlure vitale.

Mais malgré cette richesse et les questions au fond assez essentielles que le livre pose, j'ai trouve ces dernières distillées dans une espèce de superficialité et d'affectation assez malheureuses... et très limitantes pour mon plaisir de lecture.
Burlybunch
Burlybunch

Messages : 347
Date d'inscription : 07/02/2018
Localisation : bas du Bas-Rhin

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Pascal Quignard - Page 2 Empty Re: Pascal Quignard

Message par Tristram le Mar 5 Juin - 21:42

Merci Burlybunch (je le lirai quand même s'il me tombe sous la main : ton commentaire ne discrédite pas trop le livre !)

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8467
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Pascal Quignard - Page 2 Empty Re: Pascal Quignard

Message par animal le Mar 5 Juin - 22:08

Merci Burly, c'est amusant et utile tes impressions. C'est un des Quignard que je l'ai lu sans trop de déplaisir et à te lire et à me relire je te trouve finalement plus indulgent sur le fond ? Il y a beaucoup le fait que je le préfère dans cette consistance à son dégraissé 'vide' (question de point de vue). Je reconnais aussi être mauvais public/lecteur de Quignard.

Les escaliers de Chambord
quatrième de couverture a écrit:Un homme a froid parce qu'il a oublié un ancien prénom. Il collectionne sur la terre entière tout ce qu'une main d'enfant peut étreindre. À Rome, à Tokyo, à Paris, à Londres, Édouard Furfooz vend des vieux jouets, des poupées, des miniatures, des dessus de tabatière : il vend les dons des Saturnales.
Arrive le solstice d'hiver, où tout ce qui est petit est aimé, où les jours sont les plus courts. Alors que l'année, le feu, le soleil se préparent à revenir, c'est un intense amour qui revient.
Il faut dire le principal : c'est une vraie bonne lecture, dense, consistante, efficace... qui donne l'espace "à part" de la lecture. Et comme il y a de quoi lire, c'est une bonne chose. J'ai retrouvé ce qui faisait que Villa Amalia fonctionne mais plus développé, plus riche et moins caricatural.

Pourtant on navigue dans les mêmes eaux : luxe, une certaine dose de ... légère incohérence, un temps détraqué, quelques phrases qui sorties de leur contexte seraient à hurler... des choses plus ou moins appétissantes si on y regarde de trop près qui pourtant sont maitrisées et très bien habillées dans leur débauche de couleurs et de matières, on se laisse prendre dans les filets du rythme de la langue qui joue à plaisir sur le souffle de l'énumération délectable. Il est là le plaisir de la lecture. Il est là aussi le talent que je trouve au bonhomme... il est là aussi son piège.

Le piège de la forme qui s'essouffle un peu entre la moitié et les deux tiers. L'autre catalogue, celui de l'auteur, transparait dans la succession, un peu redondante mais ce n'est pas vraiment le souci, des paragraphes et des chapitres. Comme d'un tissu élimé la trame apparait. Et les grandes interrogations comme : à quoi sert cette foutue histoire de rivalité entre marchands si ce n'est à faire courir Edouard, Edvard, Edward, Vava ? Et la surcharge des obsessions, démultipliée avec la plus indifférente complaisance, et les facilités évidentes comme l'escalier devenu double hélice d'ADN (surpris qu'il n'est usé de l'acide désoxyribonucléique, trop barbare peut-être ?) mais plus cruellement pour le lecteur embarqué tout de même à ce stade dans l'histoire, sur les ressorts fatigués de l'amour et de la mort, d'une corde sentimentale toute attendrie... le martellement incessant et ravi d'un zeste de provocation et de sexe (on peut mélanger/ajouter le rapport tordu au corps, une ombre d'homosexualité,... )

Oui, là l'écriture perd de sa superbe et on se retrouve face au paradoxe d'une lecture qui se révèle fermée et complaisante qui développe une atmosphère mensongère (qui n'est pas complètement éloignée du thème du livre, voire de l'auteur c'est vrai). Un mensonge riche, flamboyant qui semble chérir des idées au mépris de tout et les déchire dans le même mouvement aveugle. Le culte des obsessions personnelles (on devrait enlever le pluriel de l'adjectif), le ravissement du retour sur des formes simples non sans défiance pour l'extérieur (et proches d'une psychologie de comptoir). ça pourrait être fascinant si le malaise n'était pas si grand, si l'apparence n'était pas aussi factice, si l'égoïsme n'était pas si violent, bien au delà de ses sujets (personnages) qu'on pourrait qualifier de révélateurs.

Je parlerais volontiers de littérature mensongère pour traduire mon sentiment de ce bon moment de lecture pourtant émouvant, nostalgique, baroque.

Je ne dis pas tout, pas tant de ce que je n'apprécie pas que de ce que j'ai compris (peut-être) de son écriture et de certains échos qu'elle peut avoir dans mon parcours de lecteur.

(récup de... 2010).

Pour Tristram, et les autres, je récupère aussi une petite phrase notée, tadaaam :
Il se dit qu'il achèterait des lunettes qui protégeraient ses yeux de l'intensité des rayons du soleil.

_________________
Keep on keeping on...
animal
animal
Admin

Messages : 10221
Date d'inscription : 27/11/2016
Age : 38
Localisation : Tours

http://deschosesalire.forumactif.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Pascal Quignard - Page 2 Empty Re: Pascal Quignard

Message par Tristram le Mar 5 Juin - 22:31

Le vrai piège de ce "littérature mensongère" et de vos commentaires, c'est qu'on a grand' envie de dépatouiller par soi-même l'aristocratique, le réactionnaire, l'élitiste, l'égocentrisme qu'on voit dénoncés à mots à peine couverts... Forme sans le fond ?!
@Animal a écrit:Je ne dis pas tout, pas tant de ce que je n'apprécie pas que de ce que j'ai compris (peut-être) de son écriture et de certains échos qu'elle peut avoir dans mon parcours de lecteur.
Dommage, tu étais bien parti !!!

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8467
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Pascal Quignard - Page 2 Empty Re: Pascal Quignard

Message par animal le Mar 5 Juin - 22:35

ça fait longtemps que je n'ai pas retenté l'expérience... je lis moins aussi sans doute et puis il y a forcément une part de réaction à son image ou à sa place dans notre panorama littéraire, quoique, possible impression induite par le décor d'alors ?

_________________
Keep on keeping on...
animal
animal
Admin

Messages : 10221
Date d'inscription : 27/11/2016
Age : 38
Localisation : Tours

http://deschosesalire.forumactif.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Pascal Quignard - Page 2 Empty Re: Pascal Quignard

Message par Quasimodo le Mar 5 Juin - 23:21

Vos commentaires tombent à point nommé, alors que je viens de m'offrir un premier livre de Quignard.

Excellente, la critique de Chevillard !

_________________
Entre les deux coups de feu qui décidèrent de son destin, il eut le temps d'appeler une mouche : "Madame".
Quasimodo
Quasimodo

Messages : 3362
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 24

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Pascal Quignard - Page 2 Empty Re: Pascal Quignard

Message par Tristram le Mer 6 Juin - 0:19

@Quasimodo a écrit:un premier livre de Quignard.
Lequel est-ce ?

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8467
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Pascal Quignard - Page 2 Empty Re: Pascal Quignard

Message par Quasimodo le Mer 6 Juin - 9:40

Tous les matins du monde (en lisant les commentaires du fil, j'ai l'impression que j'ai eu la main heureuse ?)

_________________
Entre les deux coups de feu qui décidèrent de son destin, il eut le temps d'appeler une mouche : "Madame".
Quasimodo
Quasimodo

Messages : 3362
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 24

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Pascal Quignard - Page 2 Empty Re: Pascal Quignard

Message par bix_229 le Mer 6 Juin - 16:02

@Quasimodo a écrit:Tous les matins du monde (en lisant les commentaires du fil, j'ai l'impression que j'ai eu la main heureuse ?)
J' espère que ce sera une bonne surprise, comme pour moi.
bix_229
bix_229

Messages : 10647
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Pascal Quignard - Page 2 Empty Re: Pascal Quignard

Message par Burlybunch le Mer 6 Juin - 18:41

@Tristram a écrit:Merci Burlybunch (je le lirai quand même s'il me tombe sous la main : ton commentaire ne discrédite pas trop le livre !)
Héhé, heureusement, je ne serais pas à ma place dans ce rôle-là!
(Mais je réfléchirai à deux fois avant de me replonger dans un Quignard clown)
Burlybunch
Burlybunch

Messages : 347
Date d'inscription : 07/02/2018
Localisation : bas du Bas-Rhin

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Pascal Quignard - Page 2 Empty Re: Pascal Quignard

Message par ArenSor le Mer 6 Juin - 19:04

Etant un fan inconditionnel de Quignard Rolling Eyes , je suis ce fil avec beaucoup d'attention. Je trouve vos réflexions très intéressantes Very Happy
ArenSor
ArenSor

Messages : 1957
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Din ch'nord

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Pascal Quignard - Page 2 Empty Re: Pascal Quignard

Message par animal le Mer 6 Juin - 20:50

Au fait, je n'ai jamais compris : Tous les matins du monde il a été en quelque sorte écrit pour le film non ?

_________________
Keep on keeping on...
animal
animal
Admin

Messages : 10221
Date d'inscription : 27/11/2016
Age : 38
Localisation : Tours

http://deschosesalire.forumactif.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Pascal Quignard - Page 2 Empty Re: Pascal Quignard

Message par kashmir le Mar 1 Oct - 16:50

@Quasimodo a écrit:Vos commentaires tombent à point nommé, alors que je viens de m'offrir un premier livre de Quignard.


Je ne saurais mieux le dire : il m'arrive la même chose !
kashmir
kashmir

Messages : 1826
Date d'inscription : 10/09/2017

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Pascal Quignard - Page 2 Empty Re: Pascal Quignard

Message par Bédoulène le Mar 1 Oct - 18:44

j'ai aimé Tous les matins du monde et Terrasse sur Rome, mais point Villa Amalia, je me suis donc arrêtée là (à tort certainement)

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 12887
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 74
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Pascal Quignard - Page 2 Empty Re: Pascal Quignard

Message par ArenSor le Mar 1 Oct - 18:52

Je considère P. Quignard comme l'un des plus grands auteurs contemporains en France, mais je trouve que ses romans sont la part la moins intéressante de son oeuvre. Souvent, ils m'ont déçu.
L’intérêt principal de Quignard réside pour ma part dans ses essais à mi-chemin de la philosophie et de la littérature : "Les Petits traités", "Dernier royaume". Very Happy
Bédou : "Tous les matins du monde" et "Terrasse à Rome" sont bien plus intéressants que "Villa Amalia" que j'avais trouvé assez fadasse.
ArenSor
ArenSor

Messages : 1957
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Din ch'nord

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Pascal Quignard - Page 2 Empty Re: Pascal Quignard

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains européens francophones

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum