Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot


Wallace Stegner

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Wallace Stegner - Page 4 Empty Re: Wallace Stegner

Message par Tristram le Jeu 18 Avr 2019, 12:21

Ouioui, juste un petit manque de temps momentané (là, je suis enlisé dans le gros Dictionnaire des lieux imaginaires ; je ne sais pas si vous êtes coutumiers de la lecture extensive des dicos, mais c'est roboratif !)

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8464
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Wallace Stegner - Page 4 Empty Re: Wallace Stegner

Message par topocl le Jeu 18 Avr 2019, 12:44

@Tristram a écrit:enlisé
ou délicieusement plongé?

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 6480
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 59
Localisation : Roanne

https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Wallace Stegner - Page 4 Empty Re: Wallace Stegner

Message par Tristram le Jeu 18 Avr 2019, 13:00

Un peu des deux ! Difficile à lire d'une traite, et pourtant sans doute conçu pour être lu in extenso, maintenant c'est passionnant (je ferai un commentaire, bien sûr).

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8464
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Wallace Stegner - Page 4 Empty Re: Wallace Stegner

Message par topocl le Jeu 18 Avr 2019, 13:59

Pardon à Wallace Stegner, mais c'est peut-être prévu pour être lu par petits bouts?

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 6480
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 59
Localisation : Roanne

https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Wallace Stegner - Page 4 Empty Re: Wallace Stegner

Message par Tristram le Jeu 18 Avr 2019, 14:11

J'y ai pensé, c'est fort possible, mais je préfère en finir une bonne fois pour avoir une vue d'ensemble (ça forme un tout, il y a beaucoup d'auteurs qui reviennent ou occasionnent des filiations, des thèmes communs se dessinent, etc.)
Pas de souci pour Stegner, "on" pourra ensuite rapatrier ce hors-sujet dans le fil Manguel !

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8464
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Wallace Stegner - Page 4 Empty Re: Wallace Stegner

Message par Tristram le Sam 20 Avr 2019, 00:22

Une journée d’automne

Wallace Stegner - Page 4 Cvt_un12

J’ai donc dû suspendre ma lecture en cours pour lire cette novella, publiée en 1937 sous le titre Remembering Laughter, soit un sens fort différent de celui du titre en français, et guère plus explicite…
C’est effectivement au mitan que l’histoire sans surprise prend de l’intérêt, comme les protagonistes basculent dans l'expiation sans remède en huis-clos. (Et c’est encore un exemple de ce qu’il faut parfois laisser jusqu’aux deux-tiers d’une lecture pour qu’elle se révèle intéressante.)
Je me suis aussi demandé si la réaction de sauver les apparences, hypocrisie puritaine, dissimulation mormone, mensonge calviniste, serait finalement si blâmable, et pas sans efficace…
Le style est lisse et, oui, c'est un texte qui glissera vite dans mon oubli...

#Nouvelle
#huis-clos

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8464
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Wallace Stegner - Page 4 Empty Re: Wallace Stegner

Message par topocl le Sam 20 Avr 2019, 08:42

Bon, ça me rassure, je ne suis pas si mauvaise (au sens de méchante).
J'avais hésité à huis-clos comme hashtag( ces foutus hashtags...)

Blâmables les personnages il n'en est pas question : quiconque s'en sort comme il peut de ses peurs et de ses blocages. Mais blâmable la société qui a induit ceux-là plus certainement. Quelque réserve qu'on puisse avoir sur la permissivité actuelle, je pense qu’une situation identique à notre époque aurait induit moins de souffrance.

J'ai moi-même vécu , sur un sujet bien différent, une situation de non-dit sur des années et de "on fait comme si de rien n'était" qui a certainement donné une certaine saveur à ma lecture.

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 6480
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 59
Localisation : Roanne

https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Wallace Stegner - Page 4 Empty Re: Wallace Stegner

Message par topocl le Sam 20 Avr 2019, 13:53

@Tristram a écrit: (Et c’est encore un exemple de ce qu’il faut parfois laisser jusqu’aux deux-tiers d’une lecture pour qu’elle se révèle intéressante.)
La question est de savoir si la part de masochisme en nous est suffisante pour nous imposer de souffrir sur des pages et des pages pour la jouissance finale Wallace Stegner - Page 4 2042282828 .

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 6480
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 59
Localisation : Roanne

https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Wallace Stegner - Page 4 Empty Re: Wallace Stegner

Message par Tristram le Sam 20 Avr 2019, 14:03

Sans être maso, je pense plutôt que c'est une question d'effort, voire de "prise de risque" !
Là, j'ai bien vu les références évidentes à la "vieille truie cannibale", mais j'ai été surpris par le tour pris par l'histoire (je m'étais peut-être un peu endormi ?!)
J'apprécie les écrivains qui prennent le risque de lasser leurs lecteurs pour ne pas cesser de coller à ce qu'ils veulent représenter.

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8464
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Wallace Stegner - Page 4 Empty Re: Wallace Stegner

Message par topocl le Sam 20 Avr 2019, 14:12

Agh, la valeur de l'effort!!!

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 6480
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 59
Localisation : Roanne

https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Wallace Stegner - Page 4 Empty Re: Wallace Stegner

Message par Tristram le Sam 20 Avr 2019, 14:35

Je pense effectivement que si j'en faisais, ça pourrait provoquer un sacré chamboulement dans l'accomplissement de mon vécu comportemental personnel de preux paresseux.

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8464
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Wallace Stegner - Page 4 Empty Re: Wallace Stegner

Message par bix_229 le Mer 24 Avr 2019, 15:44

J'estime avoir été victime -trop longtemps consentante- de la valeur culpabilisante de l'effort, de la constance et aussi de la notion de culture, véhicule louche
et éculé, mais qu' on hésite à remettre en cause.
En fait, on ne se libère pas de tout ce qui nous entrave et nous gène,
ne serait-ce que parce qu'on ne le sait pas ou qu'on ne veut pas se l'avouer
Le principe "Assume ce qu'on te reproche, c'est toi", n'est pas toujours facile à appliquer.
bix_229
bix_229

Messages : 10633
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Wallace Stegner - Page 4 Empty Re: Wallace Stegner

Message par Bédoulène le Jeu 25 Avr 2019, 07:42

ce n'est pas facile de vivre sa vie !

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 12864
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 74
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Wallace Stegner - Page 4 Empty Re: Wallace Stegner

Message par topocl le Jeu 25 Avr 2019, 08:49

C'est aussi ce qui la rend intéressante.

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 6480
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 59
Localisation : Roanne

https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Wallace Stegner - Page 4 Empty Re: Wallace Stegner

Message par Tristram le Mer 11 Sep 2019, 07:09

La Bonne grosse montagne en sucre

Wallace Stegner - Page 4 97828510

Cette montagne en sucre, c’est un peu le biblique pays de miel et de crème, « la saga américaine des chimères pourchassées », bref le rêve américain ; mais, dans cette expression, il y a d’abord rêve, et américain peut être réducteur. Ce rêve a été partagé peu ou prou par toute l’humanité ‒ enfin, la moitié, les hommes, puisque les femmes sont plus casanières ; elles veulent fonder un foyer (pour élever les enfants), tandis que les mâles sont plus attirés par l’aventure, et la perspective de la "réussite" (finalement "sociale"). C’est en tout cas le schéma longuement développé dans ce roman.
« C’était là ce qui faisait défaut non seulement à sa famille, mais à des milliers d’Américains. Pendant trop longtemps la nation tout entière avait été comme l’oiseau sur la branche ; pour de trop nombreuses générations l’Éden s’était toujours trouvé de l’autre côté de l’horizon. Pourquoi demeurer sur le même coin de terre sans attrait quand le paradis était accessible, à deux pas ? Les habitants de ce pays étaient comme le sapin du conte de fées qui voulait être coupé et décoré de lumières et de guirlandes afin de voir le monde et d’être un arbre de Noël. »
Pourtant, la terre étant ronde, le tour en est dorénavant fait ; les bonnes places sont prises :
« Il n’y avait plus sur terre d’endroits possédant un potentiel intact et mirifique. »
Est cependant fascinant cet homme qui se remet toujours debout à chaque fois que l’adversité (une opportunité ratée) le jette à terre :
« C’était couru d’avance : on se cassait la tête pour s’en sortir, et puis quelque chose foirait. »
Car prendre des risques présente du danger… et l’argent n’est pas la panacée pour son épouse :
« Ce que tu ne comprends pas, ce que tu ne comprendras jamais, c’est qu’il y a bien pire que d’être pauvre. »

« Il ne t’a jamais traversé l’esprit, lui répondit-elle en le regardant droit dans les yeux, qu’il y a des choses qui me feraient plus plaisir que n’importe quelle somme d’argent ? »
Décision et destin :
« Elsa se disait qu’on ne se décidait jamais véritablement pour tel ou tel parti. Simplement, on inclinait du côté où la pression était la plus forte. On ne baissait pas les bras, car c’eût été synonyme d’annihilation, mais l’on fléchissait sous la force des circonstances. »
Plus de 800 pages : dans son premier opus, Stegner a pris le temps d’exposer l’histoire ‒ celle de Bo l’énergique impatient, l’aimante Elza sa femme, Chet presque une réplique de son père, et le sensible Bruce qui est l’occasion de la belle évocation d’une enfance agreste, avec ses intenses rêves et ses désillusions, ses chagrins. Le personnage du père est ambivalent, il paraît parfois haïssable, parfois irrésistiblement sympathique ; s’il ne sait pas que ce récit est fort autobiographique, le lecteur pourrait croire que Stegner l’a raté.
A la recherche d’une bonne fortune, la famille déménage sans cesse, ce qui donne d’ailleurs un petit côté road movie far West au roman…
« Où que l’on aille, se disait Elsa, à quelque moment que l’on s’en aille, on laisse une mort derrière soi. »
Ce n’est qu’aux deux-tiers du livre que commencent les réflexions de l’auteur qui, à mes yeux, constituent son originalité comme son intérêt ‒ ainsi sur la notion du home, si importante de l’autre côté de l’eau :
« Le chez-soi était chose bien étrange, tout comme le bonheur. On n’en prenait conscience que lorsqu’on l’avait perdu. »

« Ce n’est pas uniquement la permanence, se dirait-il, qui fonde ce que les Anglo-Saxons appellent le chez-soi. C’est la continuité, ce flux des modes et des décors allant et venant en fonction des variations de mentalité et de moyens, mais toujours à l’intérieur d’un schéma établi et reconnaissable. Même si la chose pouvait être en soi monotone et misérabiliste, son histoire ne l’était pas. »
C’est en fait aux trois-quarts du livre que paraît un peu d'analyse, lorsque Bruce/ Stegner commence à écrire et s’interroge sur lui-même et les siens, leur essence dans la continuité du vivant.
Un peu décevant quand on a lu auparavant La Vie Obstinée et Vue Cavalière

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8464
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Wallace Stegner - Page 4 Empty Re: Wallace Stegner

Message par bix_229 le Sam 07 Déc 2019, 19:01

Wallace Stegner - Page 4 Lettre10
Wallace Stegner : Lettres pour le monde sauvage. - Gallmeister

"Je venais des contrées arides, et j'aimais l'endroit d'où je venais. J'étais habitué à une clarté sèche et à un air cristallin. Mes horizons, des étendues déchiquetées, bordaient le cercle géométrique du monde. J'étais habitué à voir au loin. J'étais habitué aux couleurs de la terre -brun, roux, blanc cassé -, et le vert infini de l'Iowa me heurtait. J'étais habitué à un soleil qui s'élevait au-dessus des montagnes et descendait derrière d'autres montagnes. Les couleurs et l'odeur de l'armoise me manquaient, tout comme la vue du sol nu." (Trouver sa place : une enfance de migrant)

La vie de Wallace Stegner fut longue, mais pas vaine.
Il a toujours témoigné d'un monde qui n'est plus et surtout de ce qu'on nomme l'Ouest américain où il est né et a mené une vie errante en compagnie d'une mère aimante et dévouée et d'un père brutal et versatile.
Homme de l'Ouest, c'est ainsi qu'il se définit.
Région un peu vague à définir, mais mythique ou devenue telle, en tant que milieu difficile. D'une beauté fabuleuse, porteuse de valeurs héroïques mais souvent destructrices.
L'homme doit s'adapter à son milieu et les migrants ont fait plus ou moins
le contraire.
Et c'est en cela, que les Américains, nouveaux venus sur le continent, se
sont livrés à une dévastation globale.
A travers ces récits autobiographiques, Stegner ne se contente  pas de
stigmatiser les erreurs, mais tente de donner une vision du futur qui
pourrait encore sauver une partie de ce qui peut l'etre.

"Même quand je ne peux me rendre dans la nature, la pensée des déserts colorés du sud de l'Utah, ou le réconfort de savoir qu'il existe encore des étendues de prairie où le monde peut instantanément figurer un disque ou une cuvette, et où, l'être humain, petit mais intensément important, se trouve exposé qux cinq directions et aux trente-six vents, est une consolation positive. cette seule idée suffit à me rassasier. (...) Nous avons simplement besoin que ce pays sauvage nous soit accesible, même si nous ne faisons jamais rien d'autre que de rouler jusqu'à sa bordure pour en contempler l'intérieur. Car ce peut être un moyen de nous rassurer quant à notre santé mentale, un élément d'une géographie de l'espoir." Coda : lettre pour le monde sauvage."


Stegner fait partie de ceux qui,  écrivains entre autres,  ont eu
conscience de l'extreme beauté et diversité des territoires et de l'incroyable gachis commis
sur cette nature où vivaient des peuples autochtones en
accord avec un milieu naturel qu'ils respectaient et dont ils vivaient.
Stegner a été véritablement un prophète en son pays et le nombre d'écrivains
qu'il a inspirés est considérable de Carver, à Abbey et plus récemment,
John Vaillant, Rick Bass et bien d'autres.
Son mérite en tant qu'écrivain est celui d'un romancier doué, lucide et très
attachant.
L'un de mes préférés.
Hommage à l'éditeur Gallmeister.

Wallace Stegner - Page 4 Saskat10
Le Saskatchewan où tout a commencé pour Wallace Stegner
bix_229
bix_229

Messages : 10633
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Wallace Stegner - Page 4 Empty Re: Wallace Stegner

Message par Tristram le Sam 07 Déc 2019, 20:18

Coïncidence exceptionnelle, je suis justement plongé dans ce livre !

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8464
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Wallace Stegner - Page 4 Empty Re: Wallace Stegner

Message par Bédoulène le Sam 07 Déc 2019, 22:34

je n'ose plus le dire, mais c'est une rencontre prévue avec Stegner.

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 12864
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 74
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Wallace Stegner - Page 4 Empty Re: Wallace Stegner

Message par bix_229 le Sam 07 Déc 2019, 22:43

@Tristram a écrit:Coïncidence exceptionnelle, je suis justement plongé dans ce livre !
Et tu en penses quoi ?
bix_229
bix_229

Messages : 10633
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Wallace Stegner - Page 4 Empty Re: Wallace Stegner

Message par bix_229 le Sam 07 Déc 2019, 23:12

Je rajoute quelques lignes, un souvenir de la prime enfance.

"C'était une nuit de froid silencieux, pleine lune - une nuit de pure magie.
Je me rappelle m'etre retouvé seul au sommet de la colline… le feu rougeoyant

 et  les silhouettes nocturnes autour, en bas de la pente.
Ce n'est pas tant un souvenir qu'une vision - je ne me le rappelle pas, je le vois.
Je vois la vallée et le cours sinueux de la rivière avec ses égratignures de
saules sans feuilles et ses berges couvertes de neige. Je vois la lune se 
refléter depuis un bloc de glace transparente balayée par le vent, la blanche
inclinaison des collines, le ciel comme du métal poli, et la lune; et derrière
le clair de lune, ou devant, ou mélangé dans sa lumière, dans les pulsations
d'une forme de vie, les tons vert et rouge pale et délavé des aurores boréales."

Lettres pour le monde sauvage, P. 174
bix_229
bix_229

Messages : 10633
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Wallace Stegner - Page 4 Empty Re: Wallace Stegner

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains des États-Unis d'Amérique

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum