Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot


Laurence Sterne

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Laurence Sterne Empty Laurence Sterne

Message par bix_229 le Sam 10 Déc - 16:29

Laurence Sterne

(1713-1768)


Laurence Sterne Sterne11

Difficile à classer dans le cadre romanesque qui s'instaure au XVIIIe siècle, Laurence Sterne n'en tient pas moins une place de choix dans l'histoire du roman anglais. L'on se plaît aujourd'hui à reconnaître en lui un précurseur des formes modernes du récit qui, là comme ailleurs, ont bouleversé les perspectives et bousculé les traditions. On l'a complaisamment étiqueté « humoriste » – s'il n'était que cela, tout irait bien. Mais, sous le masque de l'humoriste qu'il est, percent, pour le lecteur contemporain, que l'on suppose savoir lire, les traits de maint personnage profondément sérieux. Prince, en effet, d'un humour qui n'est jamais noir, Sterne s'est plaisamment dédoublé dans les créatures de sa fiction, Tristram Shandy et Yorick, mais il ne cesse d'être lui-même dans son univers imaginaire, ni d'avoir la pleine maîtrise de son invention romanesque, comme du dédale intellectuel où il nous égare, tout en y conduisant allègrement sa jubilation.
Source : Encyclopaedia Universalis

Bibliographie :

- Un roman politique (A political romance), 1759
- Vie et opinions de Tristram Shandy, gentilhomme, 1759-1767, page 1
- Voyage sentimental à travers la France et l'Italie, 1768, page 1
- Correspondance, 1775 (posthume)

Maj le 23/04/2019
bix_229
bix_229

Messages : 10225
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Laurence Sterne Empty Laurence Sterne

Message par bix_229 le Sam 10 Déc - 16:34


Laurence Sterne 519z-m10

Tristram Shandy

C' est un roman inclassable et d' une liberté de ton et de compositon tout à fait étonnante. Novateur dans sa forme et aux personnages qui brillent par leur originalité, leur fantaisie, parfois délirante.
Caustique et subversif, c'est un pavé dans la mare littéraire.
Un objet littéraire insolite et qui n' a pas d' équivalent.
Après, il faut le lire ! Laurence Sterne 18687

Message rapatrié.

Là, je n'ai vraiment rien dit. J'ai lu ce livre phénoménal il y a quinze ou vingt ans.
Même pour une mémoire fonctionnant normalement, c'est vraiment trop !

On ne peut le commenter vite fait. Il faudrait des pages et des pages.... Qui ne suffiraient pas d' ailleurs. Il y a des livres/monstres comme ça.
Commentaires non nécessaires pour une lecture de longue haleine où l'on s'implique personnellement.
bix_229
bix_229

Messages : 10225
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Laurence Sterne Empty Re: Laurence Sterne

Message par Arturo le Dim 11 Déc - 18:36

Il te manque une lettre dans le titre du fil, Bix. J'avais proposé Sterne sur le fil des oubliés, pour me motiver à enfin le lire. Va falloir m'y mettre ! Basketball
Arturo
Arturo

Messages : 2949
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 33
Localisation : Par-delà le bien et le mal

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Laurence Sterne Empty Re: Laurence Sterne

Message par églantine le Dim 11 Déc - 18:39

@Arturo a écrit:Il te manque une lettre dans le titre du fil, Bix. osé Sterne sur le fil des oubliés, pour me motiver à enfin le lire. Va falloir m'y mettre ! Basketball
Réparé .
Encore un à découvrir ! Pfff je cours après le temps et je baye trop souvent aux corneilles . clown
églantine
églantine

Messages : 4188
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Savoie

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Laurence Sterne Empty Re: Laurence Sterne

Message par Arturo le Dim 11 Déc - 18:44

@églantine a écrit:
@Arturo a écrit:Il te manque une lettre dans le titre du fil, Bix. osé Sterne sur le fil des oubliés, pour me motiver à enfin le lire. Va falloir m'y mettre ! Basketball
Réparé .
Encore un à découvrir ! Pfff je cours après le temps et je baye trop souvent aux corneilles . clown

M'en parle pas ! Puis c'est pas en attaquant Proust que ça va faire avancer le reste. jocolor
Arturo
Arturo

Messages : 2949
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 33
Localisation : Par-delà le bien et le mal

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Laurence Sterne Empty Re: Laurence Sterne

Message par Tristram le Mer 24 Avr - 0:34

Voyage sentimental

Laurence Sterne Voyage15


"Grand tour d’Europe" d’un gentilhomme anglais au XVIIIe siècle, ce sont les confidences pleines d’esprit du narrateur/ auteur s’adressant à lui-même comme à Yorick (le bouffon mort dans Hamlet) au cours de ce voyage, aussi une correspondance à destination de son ami Eugène et de son aimée Élisa.
« C’est un voyage tranquille que le cœur fait à la poursuite de la nature et des affections qu’elle fait éprouver, et qui nous porte à nous entr’aimer un peu mieux que nous ne faisons. »
Sterne embauche un domestique à Montreuil, La Fleur, un gai tambour qui sait aussi fabriquer les guêtres (…) et « n’a qu’un seul défaut, c’est d’être toujours amoureux… ». Cela tombe parfaitement, car son nouveau maître (bien qu’il soit homme d’Église), épris d’une inconnue de rencontre dès Calais et promis à d’incessantes aventures galantes, avoue :
« J’ai toute ma vie été amoureux d’une princesse ou de quelqu’autre, et je compte bien l’être jusqu’à ma mort. »

« Les domestiques sacrifient leur liberté dans le contrat qu’ils font avec nous ; mais ils ne sacrifient pas la nature. Ils sont de chair et de sang, et ils ont leur vanité, leurs souhaits, aussi bien que leurs maîtres… »
À propos, Sterne fait plusieurs références à Don Quichotte… Il renvoie aussi à « M. Shandy »…
Il se décrit avec humour comme assez avaricieux, au vrai plutôt impécunieux, mais dépeint fort sensiblement les mendiants qui l’attendent à la sortie de l’auberge.
Rendu à Paris, il craint d’être embastillé car il n’a pas de passe-port (ayant oublié que l’Angleterre et la France sont en guerre !), et médite sur un sansonnet en cage. À ce propos, le regard porté sur la France est curieux !
« Il n’est pas hors de propos de remarquer ici, que, quoique La Fleur, dans ces accidents, ne se fût servi que de ces deux termes d’exclamation, il y en a cependant trois dans la langue françoise. Ils répondent à ce que les grammairiens appellent le positif, le comparatif et le superlatif ; et l’on se sert des uns et des autres dans tous les accidens imprévus de la vie. »
Des références, des sous-entendus m’échappent malheureusement ; quelques notes explicatives seraient bienvenues, voire une nouvelle traduction (qui existe, mais j’ai lu celle de Léon de Wailly, pratiquement contemporaine de l’œuvre) ?
Décousu en diable, ce récit qui prolonge Tristram Shandy paraît même inachevé.
Surtout, ce livre est plein de verve, fantaisie, imagination ; il présente tout ce qui fait le charme et la nouveauté de Sterne : interventions de l’auteur avec son avis personnel, récit en abîme, digressions :
« Je sais bien, pour ce qui me regarde, que j’aimerois mieux qu’on dît de moi, dans une affaire où il n’y auroit ni péché ni honte, que j’ai été dirigé par les influences de la lune, que d’entendre attribuer l’action où il y en auroit, à mon libre arbitre. »

« Hé bien, que tout aille à l’aventure ; je me sens disposé à faire de mon mieux, et tout va de travers. »

« J’étois à l’Opéra-comique ; mais toutes mes idées n’y étoient pas renfermées, et elles se promenoient dehors comme si j’y avois été moi-même… »

« Diable ! dis-je, j’en sais la raison, et il est temps d’en informer le lecteur. J’ai omis cette partie de l’histoire dans l’ordre qu’elle est arrivée… Je ne l’avois pas oubliée… mais j’avois pensé, en écrivant, qu’elle seroit mieux placée ici. »

« J’étois disposé à réfléchir, et je donnai carrière à mon imagination. »

« Mais tel est mon destin… Il est rare que j’aille à l’endroit que je me propose. »

« Je changeai donc d’avis une seconde fois… à bien compter, même, c’étoit la troisième. »

« Mais ce n’est pas moi qui règle les circonstances, ce sont les circonstances qui me gouvernent. »

« Lorsque le mal m’accable, et que ce monde ne m’offre aucune retraite pour m’y soustraire, je le quitte, et je prends une nouvelle route… »

« Mais cette anecdote n’a rien de commun avec mes voyages… Je demande deux fois… trois fois excuse de cette digression. »


Mots-clés : #humour #voyage

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8078
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Laurence Sterne Empty Re: Laurence Sterne

Message par Bédoulène le Mer 24 Avr - 10:09

ton pseudo vient de ce livre ?


_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 12364
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 74
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Laurence Sterne Empty Re: Laurence Sterne

Message par Tristram le Mer 24 Avr - 12:25

Oui, de Vie et opinions de Tristram Shandy, gentilhomme !

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8078
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Laurence Sterne Empty Re: Laurence Sterne

Message par bix_229 le Mer 24 Avr - 16:01

Ce Voyage sentimental m'a laissé indifférent.
Question de moment ?
C'est vrai qu'après Tristram Shandy on est habitué à mieux ou à plus...
bix_229
bix_229

Messages : 10225
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Laurence Sterne Empty Re: Laurence Sterne

Message par Tristram le Mer 24 Avr - 16:12

C'est vrai, pas du tout le même niveau que Tristram Shandy (ouvrage inachevé/ inabouti ? traduction déficiente ?)

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8078
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Laurence Sterne Empty Re: Laurence Sterne

Message par Tristram le Mar 17 Sep - 13:46

Il est souvent difficile de préciser ce qu'il y a de fascinant et/ou de novateur chez tel auteur, et voici un avis qui y aide en ce qui concerne Sterne :
« …] Laurence Sterne, qui avait quasiment inventé avec son livre le roman-essai, un genre littéraire dont nombreux sont ceux qui ont cru qu’il était une innovation fondamentale de notre époque alors qu’en réalité, le roman-essai, avec sa façon particulière de traiter les relations entre réalité et fiction, existe depuis que Steme, bon lecteur de Cervantès et de Montaigne, l’a réinventé.
Le livre de Steme est précisément l’un des rares que, comme si j’avais dû aller dans l’insupportable et si rebattue île déserte, j’ai apporté avec moi, dans une mallette rouge, en ce lieu où j’écris tout ceci en face d’une mer et d’un abîme. J’adore son très léger contenu narratif (le narrateur-héros naît alors que le livre est très avancé car, avant, il est en train d’être conçu, ce qui fait que nous pouvons lire Tristram Shandy comme la gestation d’un roman), ses constantes et glorieuses digressions et les commentaires érudits qui ponctuent l’ensemble du texte, la mise en page innovatrice, avec ses différentes typographies, astérisques, traits d’union, pages noires, blanches, imitant le marbre. J’adore la grande démonstration d’ironie cervantine, ses étonnantes complicités avec le lecteur, l’utilisation du courant de conscience dont, par la suite, d’autres s’attribueront l’invention, son ton humoristique intelligent : l’histoire, par exemple, de la naissance de Tristram est, comme le roman tout entier, une histoire de coïtus interruptus, il suffit de rappeler la phrase absurde de la future mère de Tristram alors qu’elle est en plein travail dans le lit conjugal, pendant la nuit de la noce : "Dites-moi, mon ami, je vous prie, dit ma mère, n’avez-vous pas omis de remonter la pendule ?" La grande invention de Sterne est peut-être d’avoir composé le roman presque entièrement à partir de digressions, exemple que suivrait Diderot. La divagation ou la digression, qu’on le veuille ou non, est une stratégie parfaite pour ajourner la conclusion, une multiplication du temps au sein de l’œuvre, une fuite perpétuelle. Fuite de quoi ? De la mort, dit Carlo Levi dans sa préface de la traduction italienne de Tristram Shandy : "La pendule est le premier symbole de Shandy, sa naissance et ses malheurs se déroulent sous son influence, qui sont une seule et même chose présidée par ce signe du temps. La mort est cachée dans les pendules […]. Tristram Shandy ne veut pas naître parce qu’il ne veut pas mourir." »
Enrique Vila-Matas, « Docteur Pasavento », I, 9

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8078
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Laurence Sterne Empty Re: Laurence Sterne

Message par Dreep le Jeu 19 Sep - 0:12

Laurence Sterne... je pense de plus en plus que c'est lui le patron !

J'aimerais bien faire une assez longue critique sur son Tristram Shandy, un jour. C'est dommage, il n'a écrit qu'un grand livre je crois, parce que son Voyage Sentimental ne m'a pas paru être un livre exceptionnel à moi aussi.

Tous les écrivains d'aujourd'hui et de demain devraient s'inspirer de sa liberté (non pas l'imiter, c'est vain)
Dreep
Dreep

Messages : 565
Date d'inscription : 08/12/2016
Age : 27

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Laurence Sterne Empty Re: Laurence Sterne

Message par Arturo le Jeu 19 Sep - 8:17

Marrant car je cherchais justement une édition hier de Tristram Shandy, que je n'ai toujours pas lu. Mais à tout petit prix il n'y a que le GF, que je n'aime pas. Ou une édition de Tristram éditeur, mais en 4 tomes...
Je compte toujours tomber dessus depuis des années, mais il n'est pas encore apparu.

J'ai le Voyage Sentimental, mais ce que vous en dites ne m'y engage guère.
Arturo
Arturo

Messages : 2949
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 33
Localisation : Par-delà le bien et le mal

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Laurence Sterne Empty Re: Laurence Sterne

Message par Dreep le Jeu 19 Sep - 9:35

Le GF est certes peu attirant, Arturo, mais la traduction qu'il contient est très intéressante (je ne sais pas s'il peut en exister une bonne) personnellement, j'ai découvert Sterne en GF. Je l'ai en trois éditions maintenant, celle-ci, celle de Tristram, un peu coûteuse (je trouve la traduction de celle-là bien, virtuose d'une certaine manière, restitue des éléments du style de Sterne qui ont été négligés, mais elle s'éloigne un petit peu plus de la saveur de la langue originale), j'ai aussi une édition en anglais qui m'a rien coûté.
Dreep
Dreep

Messages : 565
Date d'inscription : 08/12/2016
Age : 27

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Laurence Sterne Empty Re: Laurence Sterne

Message par Arturo le Jeu 19 Sep - 10:04

Oui j'hésite aussi avec la VO, mais crainte de ne pas être capable d'entrer vraiment dans le texte avec l'anglais du XVIIIème.
Merci pour tes précisions. Smile
Arturo
Arturo

Messages : 2949
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 33
Localisation : Par-delà le bien et le mal

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Laurence Sterne Empty Re: Laurence Sterne

Message par ArenSor le Jeu 19 Sep - 11:54

La traduction GF a été très critiquée. Il y a même eu une polémique à ce sujet. Il y a deux traductions plus récentes : celle publiée par Tristam (que j'ai personnellement) et celle de Folio classiques supervisée par Tadié. C'est cette dernière version qui aurait mes préférences.
ArenSor
ArenSor

Messages : 1947
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Din ch'nord

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Laurence Sterne Empty Re: Laurence Sterne

Message par Tristram le Jeu 19 Sep - 12:15

Pas facile à trouver, effectivement ; la version peut-être la plus courante, celle de M. Frenais, publiée dès 1777, est nettement infidèle.

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8078
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Laurence Sterne Empty Re: Laurence Sterne

Message par Arturo le Lun 30 Sep - 12:51

Mais il y a une fatalité attachée aux actions de certains hommes : Qu'ils les règlent comme ils voudront, elles passent à travers un certain milieu qui les tord et les détourne tellement de leur vraie direction — que, avec tous les titres à la louange que peut donner la droiture du coeur, les auteurs de ces actions n'en sont pas moins forcés de vivre et de mourir sans en obtenir.

in La Vie et les Opinions de Tristram Shandy, Gentleman.

(j'ai finalement opté pour la version Folio, traduction de Alfred Hédouin, révisée par Alexis Tadié.
Arturo
Arturo

Messages : 2949
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 33
Localisation : Par-delà le bien et le mal

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Laurence Sterne Empty Re: Laurence Sterne

Message par Arturo le Ven 4 Oct - 14:13

LE style, quand il est convenablement manié (comme vous pouvez être sûr que je crois que l'est le mien), n'est qu'un nom différent pour la conversation : De même que personne, sachant se comporter dans la bonne société, ne s'aviserait de toute dire ; — ainsi aucun auteur comprenant les justes bornes du decorum et du savoir-vivre, ne se permettrait de tout penser : le respect le plus réel que vous puissiez rendre à l'intelligence du lecteur, c'est de partager amicalement la chose par la moitié, et de lui laisser à son tour, ainsi qu'à vous-même, quelque chose à imaginer.

in La Vie et les Opinions de Tristram Shandy, Gentleman. Livre II, Chap. XI.

Arturo
Arturo

Messages : 2949
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 33
Localisation : Par-delà le bien et le mal

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Laurence Sterne Empty Re: Laurence Sterne

Message par Tristram le Ven 4 Oct - 15:52

Curieux Arturo, les grands esprits... : Bédoulène a déjà partiellement fait la même citation (dans une autre traduction) sur le fil "La participation active du lecteur" !

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8078
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Laurence Sterne Empty Re: Laurence Sterne

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains européens de langues anglaise et gaéliques

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum