Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot


Elsa Osorio

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Elsa Osorio Empty Elsa Osorio

Message par Chamaco le Lun 12 Déc - 6:42

Elsa Osorio
(Née en 1952)

Elsa Osorio Elsa_o10

Auteure argentine née à Buenos Aires en 1952.

Bibliographie :

Luz ou le temps sauvage, 2002
Tango, 2007
Sept nuits d'insomnie
La Capitana, 2012
Chamaco
Chamaco

Messages : 3263
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 73
Localisation : entre ombre et soleil

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Elsa Osorio Empty Re: Elsa Osorio

Message par Chamaco le Lun 12 Déc - 6:47

"Luz ou le temps sauvage" de Elsa Osorio

Elsa Osorio Luz-ou10
Luz ou le temps sauvage (A veinte anos, Luz, titre original)
Traduit de l'Espagnol (Argentine) par François Gaudry
480 pages.

Le temps sauvage, celui de la dictature en Argentine, dans les années 70, sauvage ou barbare, le temps de la peur, celui de l'horreur. L'histoire oscille entre 1976 et 1998, l'âge de Luz dans ces 115 premières pages que je dissèque à un rythme beaucoup trop long à mon goût car le style de l'auteur ne lambine pas, lui, dans ce beau roman, beau et cruel, celui d'une jeune femme en recherche de paternité.
Luz rencontre Carlos à Madrid afin d'en savoir plus sur ses parents qui ont connu la dictature argentine, époque de tortures, d'enlèvements, d'assassinats. D'emblèe on comprend que ses parents n'étaient pas du côté des bourreaux, qu'elle même alors qu'elle n'était pas encore née était l'enjeu de l'enlèvement d'un futur enfant, geste qui l'obligera des années plus tard à reconstituer le puzzle.
Et cette reconstitution semble avoir été possible grâce à  Miriam une prostituée rangée des affaires, maquée à un sous-fifre de la junte militaire, une espèce de monstre qui l'idolâtre et qui lui fait peur en même temps par sa brutalité et par ses sautes d'humeurs. Miriam grâce à Luz-Lili ouvrira petit à petit les yeux sur la réalité du monde qui l'entoure et dans lequel elle vit, un monde où on se permet de prendre les enfants des mères détenues, pour des vrais ou fausses raisons politiques, dans un temps où la sauvagerie est de retour...

A suivre...


mots-clés : #politique #regimeautoritaire
Chamaco
Chamaco

Messages : 3263
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 73
Localisation : entre ombre et soleil

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Elsa Osorio Empty Re: Elsa Osorio

Message par Chamaco le Mar 31 Jan - 14:47

Le livre, à la suite de la tentative d'enlèvement opérée par Miriam pour libérer Luz de la famille Dufau (membre de la junte militaire serrant le joug du peuple argentin), nous entraîne dans la prise de conscience d'Eduardo le gendre du Général. Eduardo réalise que ce qu'il fait est mal, avoir sequestré cette gamine, l'élever en lieu et place de sa vraie mère, détenir un secret avec Dufau et deux de ses sbires le place au même rang de vilainie que ces êtres abjectes, avoir caché à son épouse, la fille de Dufau que leur enfant était mort après l'accouchement et remplacé par Luz la fille d'une opposante politique devint insupportable. L'histoire se déplace vers une rencontre entre Miriam et Eduardo, tous deux risquant de perdre leur vie à vouloir faire éclater la vérité. Je suis dans les dernières cent pages du livre. Un écrit qui dénoue les fils d'une histoire vraie comme un long suspens de film d'action où chaque rebondissement rapproche de la haine, de la violence, de la peur pour sauver une enfant qui par la suite entreprendra une longue quête vers son passé, ses origines et celle de ses vrais parents....
je n'en dirai pas plus pour ne pas en dévoiler trop. Beau livre, beau récit, belle écriture, belle lecture de sentiments
Elsa Osorio Images10
Chamaco
Chamaco

Messages : 3263
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 73
Localisation : entre ombre et soleil

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Elsa Osorio Empty Re: Elsa Osorio

Message par bix_229 le Mar 31 Jan - 15:20

Elsa Osorio Osorio10

La capitana
"Il y a des vies qui sont des romans qu’aucun romancier n’oserait écrire par crainte d’être taxé d’invraisemblance. Mika, la Capitana d’Elsa Osorio, semble avoir eu l’habitude de se trouver à l’épicentre des convulsions qui ont secoué le monde contemporain depuis les années 30.
Mika, Micaela Feldman de Etchebéhère (1902-1992), la Capitana, a réellement vécu en Patagonie, à Paris, à Berlin, en Espagne, elle a tenu toute sa vie des carnets de notes. À partir de ces notes, des rencontres avec les gens qui l’ont connue, des recoupements de l’Histoire, Elsa Osorio transforme ce qui pourrait n’être qu’une biographie en littérature. Mika a appartenu à cette génération qui a toujours lutté pour l’égalité, la justice et la liberté. Elle est allée à Paris avec son mari pour participer au mouvement intellectuel dans les années 30, ils ont fondé la revue Que faire ?. Puis ils sont allés vivre à Berlin dont les ont chassés la montée du nazisme, ainsi que les manipulations du mouvement ouvrier par le stalinisme. Enfin ils sont allés rejoindre les milices du POUM dans la guerre civile en Espagne.
Dans des circonstances dramatiques, elle, qui ne sait rien des armes et des stratégies militaires, se retrouve à la tête d’une milice. Son charisme, son intelligence des autres, sa façon de prendre les bonnes décisions la rendent indispensable et ce sont les miliciens eux-mêmes qui la nomment capitaine. Poursuivie par les fascistes, persécutée par les staliniens, harcelée par un agent de la Guépéou, emprisonnée, elle sera sauvée par les hommes qu’elle a commandés. Elle a fini sa vie d’inlassable militante à Paris en 1992. Elsa Osorio, portée par ce personnage hors du commun, écrit un roman d’amour passionné et une quête intellectuelle exigeante en mettant en œuvre tout son savoir faire littéraire pour combler les trous de l’Histoire."
A.M. Métailié

Je n'ai pas lu le livre d'Elsa Osorio, mais les propres souvenirs de Mika Etchebehere. Je conseille la lecture des deux.
Celui de M.E. est admirable de pudeur, de sincérité et d'humilité.
Je pense que le livre de  E.O. est un hommage romanesque mais vrai à cette femme extraordinaire  et à l'ensemble de sa vie tout à fait exemplaire. B


mots-clés : #biographie #guerredespagne
bix_229
bix_229

Messages : 10647
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Elsa Osorio Empty Re: Elsa Osorio

Message par Avadoro le Sam 22 Sep - 0:20

Elsa Osorio Osorio10

La Capitana

Elsa Osorio aborde le parcours de Mika Etchebéhère avec une approche intensément romanesque, enchevêtrant les points de vue et les époques pour dévoiler les nuances et engagements d'une personnalité fascinante et passionnée.

Les évènements de la guerre d'Espagne représentent le fil conducteur de l'ouvrage tout comme sa relation avec son mari Hipolito, à la source d'une prise de risque dans le flot de l'histoire, face aux drames et au tumulte du XXème siècle. La Capitana apparait donc à la fois comme un portrait minutieux et une plongée dans un vécu rempli de souvenirs et de de bouleversements, même si j'ai trouvé que la structure de l'ouvrage semble par moments trop pesante et ambitieuse. Elsa Osorio cerne en effet l'ampleur des voyages, des rencontres mais le récit manque parfois de limpidité et de simplicité.
Avadoro
Avadoro

Messages : 780
Date d'inscription : 07/12/2016
Age : 34

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Elsa Osorio Empty Re: Elsa Osorio

Message par Bédoulène le Sam 22 Sep - 8:12

merci Avadoro, je resterais donc sur le livre qu'a écrit Mika Etchebère.

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 12887
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 74
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Elsa Osorio Empty Re: Elsa Osorio

Message par topocl le Sam 22 Sep - 8:26

@Avadoro a écrit:, même si j'ai trouvé que la structure de l'ouvrage semble par moments trop pesante et ambitieuse. Elsa Osorio cerne en effet l'ampleur des voyages, des rencontres mais le récit manque parfois de limpidité et de simplicité.

C'est ce qui m'a fait abandoner Double fond

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 6480
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 59
Localisation : Roanne

https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Elsa Osorio Empty Re: Elsa Osorio

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains d'Amérique Centrale, du Sud et des Caraïbes

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum