Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot


Hyvernaud versus Jünger

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Hyvernaud versus Jünger Empty Hyvernaud versus Jünger

Message par Tristram le Lun 12 Déc - 23:37

Imaginons l'improbable (manque d') échange entre Ernst Jünger et Georges Hyvernaud (je n'ai rien trouvé sur ces auteurs dans le blogue] _ non pas en tant que qu'Allemand vs Français, mais entre un combattant volontaire voire enthousiaste et un appelé pour l'absurde, entre l'homme d'action brave et celui qui subit/ est écrasé, le héros national et l'ex-prisonnier, l'auteur reconnu et celui qui ne le fut pas de son vivant. Destin, caractère ou autre, les deux attitudes existent, et au-delà des jugements de valeur, cette dualité me semble mériter réflexion.
Deux postures devant l’hybris délirante ; seul point commun peut-être des deux écrivains : l'honnêteté...

Hyvernaud versus Jünger Georges-hyvernaud-352432

« La folie, ça doit ressembler à ça – ça doit être quand on ne peut plus s'évader d'un cercle de mots et de gestes, qu'on s'est laissé boucler là-dedans. »
Georges Hyvernaud, « La peau et les os »

Hyvernaud versus Jünger Ernst_Juenger%2C_1919

« J’appris ici pour la première fois que la mort est une affaire grave. »
« Nous répétâmes la même sommation en hurlant le vieux cri de ralliement du 1er bataillon, lüttje Lage [un petit coup], expression qui désigne un demi accompagné d’un petit verre d’alcool, familière à tous les Hanovriens ; »
« Le sous-officier Peggau, qui d’ailleurs tomba dès le lendemain, se trouva entre deux camarades qui furent complètement déchiquetés, tandis qu’il s’en tirait sans une égratignure. »
Ernst Jünger, « Orages d’acier, Journal de guerre »

Hyvernaud versus Jünger 7266-file_299969_149281

« Elle nous rappelle que toute grande œuvre, pour la vie qu'elle représente, est aussi, est d'abord, une mise au tombeau, et que sa formule au fond est toujours la formule de Goethe "Meurs _ et deviens."»
Julien Gracq, « Symbolique d'Ernst Jünger », in « Préférences »

Nota bene, Jünger ne se résume pas à cet aspect (il rejette le nazisme très tôt), c'est un auteur d'une grande richesse (il mérite un fil...) _ Et Julien Gracq n'en a pas encore non plus !

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8467
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Hyvernaud versus Jünger Empty Re: Hyvernaud versus Jünger

Message par Jack-Hubert Bukowski le Lun 12 Déc - 23:45

On vient d'ouvrir le forum. Il vient de renaître de ses cendres. Nous rapatrions peu à peu les fils et en créons d'autres. Tu peux ajouter ta pierre à l'édifice, Tristam!
Jack-Hubert Bukowski
Jack-Hubert Bukowski

Messages : 1864
Date d'inscription : 04/12/2016
Age : 38
Localisation : Montréal

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Hyvernaud versus Jünger Empty Re: Hyvernaud versus Jünger

Message par Tristram le Mar 13 Déc - 0:10

Je sais bien, mais j'ai un peu la cosse... et plus le temps de lire, avec ce blogue !

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8467
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Hyvernaud versus Jünger Empty Re: Hyvernaud versus Jünger

Message par Jack-Hubert Bukowski le Mar 13 Déc - 2:13

Salut tristram, je ne sais pas pourquoi mais il me semble que c'est un forum ici et non pas un blogue. Je dois être encore démodé un brin de nos jours... Very Happy Par rapport au fait de lire ou non, c'est normal au début, mais ne t'en fais pas... tu finis par te faire au rythme. Nous apprenons beaucoup de choses par ici... Je t'encourage à poursuivre tes «recherches» et lectures, et venir nous les partager.
Jack-Hubert Bukowski
Jack-Hubert Bukowski

Messages : 1864
Date d'inscription : 04/12/2016
Age : 38
Localisation : Montréal

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Hyvernaud versus Jünger Empty Re: Hyvernaud versus Jünger

Message par Tristram le Mar 13 Déc - 2:44

Mea culpa, effectivement c'est un forum ; sympa, de discuter ensemble alors que tout le monde ronfle de l'autre côté de l’Atlantique, non ?

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8467
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Hyvernaud versus Jünger Empty Re: Hyvernaud versus Jünger

Message par Jack-Hubert Bukowski le Mar 13 Déc - 4:37

J'avoue mais comme tu verras chaque personne a ses routines sur le forum, Tristram. Ça fait plaisir de discuter comme ça à n'importe quelle heure du jour.
Jack-Hubert Bukowski
Jack-Hubert Bukowski

Messages : 1864
Date d'inscription : 04/12/2016
Age : 38
Localisation : Montréal

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Hyvernaud versus Jünger Empty Re: Hyvernaud versus Jünger

Message par shanidar le Mar 13 Déc - 10:17

Je ne savais pas que Gracq s'était intéressé à Jünger... quant à Georges Hyvernaud je l'ajoute à mes tablettes !

Je suis en train de lire Erich Maria Remarque (Après) qui dans A l'ouest rien de nouveau parle d'un groupe de jeunes hommes engagés volontaires qui vont vite comprendre que la guerre est sans logique. Malgré tous les idéaux dont ils sont bardés, les seuls réflexes qu'ils intègrent et conservent toute la durée du conflit sont ceux de la faim, du froid et du désir de sauver sa peau. Aucune exaltation dans tout cela.

Ça me donne envie de lire Jünger, aussi...
Merci Tristram !
shanidar
shanidar

Messages : 1592
Date d'inscription : 02/12/2016

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Hyvernaud versus Jünger Empty Re: Hyvernaud versus Jünger

Message par Fancioulle le Mar 13 Déc - 11:01

@shanidar a écrit:Je ne savais pas que Gracq s'était intéressé à Jünger...
Dans l'euphorie de sa lecture de Sur les falaises de marbre, il a même écrit un roman fabuleux, Le Rivage de Syrtes !
Fancioulle
Fancioulle

Messages : 162
Date d'inscription : 04/12/2016
Age : 26
Localisation : çà et là

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Hyvernaud versus Jünger Empty Re: Hyvernaud versus Jünger

Message par shanidar le Mar 13 Déc - 11:32

Sullien a écrit:
@shanidar a écrit:Je ne savais pas que Gracq s'était intéressé à Jünger...
Dans l'euphorie de sa lecture de Sur les falaises de marbre, il a même écrit un roman fabuleux, Le Rivage de Syrtes !

Le seul que j'ai lu et qui est en effet fabuleux ! (mais bien loin des récits sanguinaires des auteurs-soldats de la Grande Guerre).
shanidar
shanidar

Messages : 1592
Date d'inscription : 02/12/2016

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Hyvernaud versus Jünger Empty Re: Hyvernaud versus Jünger

Message par Tristram le Mar 13 Déc - 14:56

Sullien a écrit:il a même écrit un roman fabuleux, Le Rivage de Syrtes !
Et juste après, un autre, sur la "drôle de guerre" :

« …] c’était une peur un peu merveilleuse, presque attirante [… »
Julien Gracq, « Un balcon en forêt »

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8467
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Hyvernaud versus Jünger Empty Re: Hyvernaud versus Jünger

Message par bix_229 le Mar 13 Déc - 15:13

Il y a effectivement des similitudes dans Le Rivage des Syrtes, Sur les falaises de marbre et Le Désert des Tartares.
bix_229
bix_229

Messages : 10647
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Hyvernaud versus Jünger Empty Re: Hyvernaud versus Jünger

Message par shanidar le Mar 13 Déc - 15:16

@bix_229 a écrit:Il y a effectivement des similitudes dans Le Rivage des Syrtes, Sur les falaises de marbre et Le Désert des Tartares.

Le thème de l'attente par exemple ? et d'une jeunesse fougueuse qui cherche par tous les moyens à s'occuper ?
shanidar
shanidar

Messages : 1592
Date d'inscription : 02/12/2016

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Hyvernaud versus Jünger Empty Re: Hyvernaud versus Jünger

Message par bix_229 le Mar 13 Déc - 15:21

Junger est pour moi un écrivain surestimé et un homme détestable.
Son attitude pendant la Deuxième Guerre Mondiale laisse peu de doutes sur ce qu' il était,
une sorte de nationaliste arrogant, belliciste.
A son crédit en tant qu' écrivain Sur les falaises de marbre.
Pour le reste, il suffit de lire son Journal écrit pendant l'Occupation de la France.
bix_229
bix_229

Messages : 10647
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Hyvernaud versus Jünger Empty Re: Hyvernaud versus Jünger

Message par bix_229 le Mar 13 Déc - 15:26

@shanidar a écrit:
@bix_229 a écrit:Il y a effectivement des similitudes dans Le Rivage des Syrtes, Sur les falaises de marbre et Le Désert des Tartares.

Le thème de l'attente par exemple ? et d'une jeunesse fougueuse qui cherche par tous les moyens à s'occuper ?
Oui, surtout l' attente. Ce qui me fait un peu moins apprécier Le Désert des Tartares, c' est que les Barbares arrivent.
Il y a plus force dans la suggestion que dans la description.
bix_229
bix_229

Messages : 10647
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Hyvernaud versus Jünger Empty Re: Hyvernaud versus Jünger

Message par bix_229 le Mar 13 Déc - 15:35



Dernière édition par bix_229 le Dim 18 Déc - 20:51, édité 1 fois
bix_229
bix_229

Messages : 10647
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Hyvernaud versus Jünger Empty Re: Hyvernaud versus Jünger

Message par Tristram le Mar 13 Déc - 16:15

bix 229 a écrit:Junger à l' épruve des faits.
Auteur ambigu, personnalité à plusieurs facettes, c'est intéressant. Sujet à (vives) discussions, c'est très sain je trouve. Sujet à récupération, ça l'est moins...
Retour au texte :

« Le vrai, le juste, au sens le plus élevé, n’ont pas à être démontrables, mais doivent toujours être sujets à controverses. »
Ernst Jünger, « Second journal parisien », 18 juillet 1943

Personnellement, j'apprécie son oeil d'entomologiste (qu'il partage avec Nabokov _ et Bergounioux paraît-il)...

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8467
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Hyvernaud versus Jünger Empty Re: Hyvernaud versus Jünger

Message par Fancioulle le Mar 13 Déc - 16:45

@Tristram a écrit:
Sullien a écrit:il a même écrit un roman fabuleux, Le Rivage de Syrtes !
Et juste après, un autre, sur la "drôle de guerre" :

« …] c’était une peur un peu merveilleuse, presque attirante [… »
Julien Gracq, « Un balcon en forêt »
Absolument ! Le thème de l'attente est matriciel chez Gracq : sur ce point, la conjonction avec Junger est assez accidentelle, je pense.

@bix_229 a écrit:Junger est pour moi un écrivain surestimé et un homme détestable.
Son attitude pendant la Deuxième Guerre Mondiale laisse peu de doutes sur ce qu' il était,
une sorte de nationaliste arrogant, belliciste.
A son crédit en tant qu' écrivain Sur les falaises de marbre.
Pour le reste, il suffit de lire son Journal écrit pendant l'Occupation de la France.
Un écrivain n'est écrivain que par ce qu'il écrit.
Pour le reste, il peut bien être le pire des salauds, ça ne me défrise pas la moustache. What a Face
Fancioulle
Fancioulle

Messages : 162
Date d'inscription : 04/12/2016
Age : 26
Localisation : çà et là

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Hyvernaud versus Jünger Empty Re: Hyvernaud versus Jünger

Message par Tristram le Mar 13 Déc - 18:02

Sullien a écrit:a conjonction avec Junger est assez accidentelle, je pense

Absolument, Jünger n'est guère un chantre de l'attente, mais je pensais à la citation de Gracq en début de cette lecture comparo-croisée, qui voit bien le thème jüngien de métamorphose via la mort (avec incidemment le peu de valeur intrinsèque du mortel) :

« Elle nous rappelle que toute grande œuvre, pour la vie qu'elle représente, est aussi, est d'abord, une mise au tombeau, et que sa formule au fond est toujours la formule de Goethe "Meurs _ et deviens."»
Julien Gracq, « Symbolique d'Ernst Jünger », in « Préférences »

Au départ j'imaginais le dialogue (de sourds) d'Hyvernaud et Jünger, diamétralement opposés sur le sujet de la guerre. Que ce soit la première ou la seconde guerre mondiale, c'était à la base un conflit franco-allemand, et on a l'impression que l'Allemand est vainqueur, le Français vaincu au sortir de ces conflagrations sans précédent (élan et rebond, vision teutono-wotanienne, oeuvre abondante chez le premier ; le second est atterré, écœuré, écrasé par l'expérience de la guerre).

Hyvernaud a peu écrit, est pratiquement oublié.
Jünger aura laissé nombre de romans, dystopies (en plus des Falaises : Eumeswil, Héliopolis) et autres récits, essais, journaux. On trouve dans son oeuvre quantité d'observations intéressantes (par exemple sur les couleurs, travers également goethien). Il est toujours le centre de débats fort animés... et c'est lui qui a dit :

«...] quant à l’État, tout ce qu’on peut attendre de lui, dans le meilleur des cas, c’est la sécurité – l’individu doit dans la mesure du possible préserver contre lui sa liberté. »
« Eumeswil »

IL reste vrai qu'on peut faire dire n'importe quoi à n'importe qui,  même en le citant...

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8467
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Hyvernaud versus Jünger Empty Re: Hyvernaud versus Jünger

Message par bix_229 le Mar 13 Déc - 18:17

Pas si inconnu, Hivernaud ! Il est réédité en poche et a connu une certaine notoriété.
Surtout pour ceux qui s' interessent à l' époque.

Quant au problème de l' homme et de l' écrivain, il y a toujours un clivage parmi les lecteurs.
Je fais partie de ceux qui ne peuvent pas ne pas tenir compte des faits et gestes des auteurs
tels que Céline, Junger, Heidegger...
Ce qu' ils ont dit et ce qu' ils ont fait ne peut me laisser indifférent. Dans le cas de Heidegger, on peut le considérer comme
complice direct de ce qui s' est passé pendant le nazisme.
Son oeuvre traduite en français ne peut laisser aucun doute à ce sujet.
C' est un problème moral à titre individuel. On en tient compte ou pas...

Cf aussi Leur morale et la notre : Benjamin Péret.
bix_229
bix_229

Messages : 10647
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Hyvernaud versus Jünger Empty Re: Hyvernaud versus Jünger

Message par ArenSor le Mar 13 Déc - 19:02

@bix_229 a écrit:
Quant au problème de l' homme et de l' écrivain, il y a toujours un clivage parmi les lecteurs.
Je fais partie de ceux qui ne peuvent pas ne pas tenir compte des faits et gestes des auteurs
tels que Céline, Junger, Heidegger...
Ce qu' ils ont dit et ce qu' ils ont fait ne peut me laisser indifférent. Dans le cas de Heidegger, on peut le considérer comme
complice direct de ce qui s' est passé pendant le nazisme.
Son oeuvre traduite en français ne peut laisser aucun doute à ce sujet.
C' est un problème moral à titre individuel. On en tient compte ou pas...

Cf aussi Leur morale et la notre : Benjamin Péret.
Sur ce point je suis d'accord. Je pense que le lecteur comme l'écrivain ont une responsabilité morale envers ce qui est lu et écrit. Je me doutais bien Bix que tu allais réagir à propos de Jünger. Pour ma part, je serais beaucoup plus réservé dans mon jugement, pour ce que je connais pour le moment du personnage. Jünger a une personnalité très complexe qu'il est parfois difficile de saisir. Il a déjà montré son caractère en fuguant jeune de chez lui pour courir l'aventure au Maroc. Il part à la guerre, fringant et animé de sentiments chevaleresques. Il est pour moi celui qui a le mieux compris la nature de cette guerre industrielle où l'homme n'est plus que machine à tuer et bouillie d'obus. Toutefois, l'armistice signé, il reste droit dans ses bottes, ultra-nationaliste, "casque d'acier", Ludendorff etc. Le fait qu'il ne soit pas passé au nazisme comme la plupart de ses congénères me questionne toujours. Mépris d'officier prussien pour ces arrivistes incultes ? Mon côté idéaliste aimerait que ce soit son côté humain qui l'ait préservé (mais je suis loin d'en être sûr). Pour son attitude à Paris pendant l'Occupation, je ne peux me prononcer n'ayant pas encore lu les journaux de cette époque. Il me semble que Jünger a été, pour le meilleur et pour le pire, prisonnier d'une conception très stricte du code de l'honneur.
ArenSor
ArenSor

Messages : 1957
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Din ch'nord

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Hyvernaud versus Jünger Empty Re: Hyvernaud versus Jünger

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Discussions autour des livres :: Lecture comparée, lecture croisée

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum