Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot


Hyvernaud versus Jünger

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Hyvernaud versus Jünger - Page 3 Empty Re: Hyvernaud versus Jünger

Message par Tristram le Jeu 15 Déc - 11:54

@Marie a écrit:Je l'ai retrouvé ici
Merci Marie, c'est intéressant : "Sa stratégie défensive personnelle: la botanique, l'entomologie, la lecture intensive, les rêves."
Pour les puristes : http://www.philippesollers.net/Junger.html

@Arensor a écrit:Mépris d'officier prussien pour ces arrivistes incultes […] il reste droit dans ses bottes

C'est juste, il paraît avoir été une sorte d'aristocrate méprisant la barbarie nazie. Mais je crois qu’il faut lire tout Jünger pour se faire une opinion...

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 7339
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 62
Localisation : Guyane

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Hyvernaud versus Jünger - Page 3 Empty Re: Hyvernaud versus Jünger

Message par shanidar le Jeu 15 Déc - 12:06

Ce mépris d'aristocrate me fait penser au formidable livre d' Enzensberger Hammerstein ou l'intransigeance (qui parle justement de ces officiers qui détestaient Hitler, son arrogance et l'ignorance crasse de ses comparses et qui se sont retrouvés déchirés entre l'honneur et le devoir).

shanidar
shanidar

Messages : 1592
Date d'inscription : 02/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Hyvernaud versus Jünger - Page 3 Empty Re: Hyvernaud versus Jünger

Message par bix_229 le Jeu 15 Déc - 12:17

@shanidar a écrit:Ce mépris d'aristocrate me fait penser au formidable livre d' Enzensberger Hammerstein ou l'intransigeance (qui parle justement de ces officiers qui détestaient Hitler, son arrogance et l'ignorance crasse de ses comparses et qui se sont retrouvés déchirés entre l'honneur et le devoir).

Un grand livre décapant et passionnant comme tous les livres d' Enzensberger.
bix_229
bix_229

Messages : 9386
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Hyvernaud versus Jünger - Page 3 Empty Re: Hyvernaud versus Jünger

Message par Tristram le Jeu 15 Déc - 12:55

Celui-ci paraît très intéressant  :

Hyvernaud versus Jünger - Page 3 71jv2310

Présentation de l'éditeur :
Le forcené retranché dans un lycée, qui tire sur tout ce qui bouge, a-t-il quelque chose en commun avec les candidats aux attentats-suicides issus de la mouvance islamiste ? Pour Hans Magnus Enzensberger, cela ne fait aucun doute. Ce sont des "perdants radicaux" qui répondent aux mêmes caractéristiques et dont il dresse ici le portrait : des hommes à la recherche désespérée du bouc émissaire, mégalomanes et assoiffés de vengeance, chez qui s'allient obsession de la virilité et pulsion de mort. Un assemblage fatal qui, en définitive, les conduit, quand ils se font exploser, à se punir et punir les autres de leur propre échec.

J'ai ajouté celui-la à ma LAL : Hammerstein ou L'intransigeance
Celui-ci n'a l'air inintéressant non plus... Le doux monstre de Bruxelles ou L'Europe sous tutelle... et cet autre Le panoptique... et encore Le Naufrage du Titanic...

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 7339
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 62
Localisation : Guyane

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Hyvernaud versus Jünger - Page 3 Empty Re: Hyvernaud versus Jünger

Message par bix_229 le Jeu 15 Déc - 15:56

Hyvernaud versus Jünger - Page 3 Reveur10

 Celui-là aussi :

“Cinquante ans avant que Kaliaïev ne montât sur l’échafaud, Marx, qui voyait plus loin que ses successeurs, avait forgé un mot qui rend justice à Kaliaïev et à tous ceux qui lui ressemblent ; il appelait tous les conspirateurs de cette espèce ‘les rêveurs de l’absolu’. Un rêveur de cette trempe, un inconnu au milieu de la foule, suffit pour plonger tous les puissants de ce monde dans la terreur.”
bix_229
bix_229

Messages : 9386
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Hyvernaud versus Jünger - Page 3 Empty Re: Hyvernaud versus Jünger

Message par églantine le Jeu 15 Déc - 19:36

@ArenSor a écrit:
@bix_229 a écrit:
Quant au problème de l' homme et de l' écrivain, il y a toujours un clivage parmi les lecteurs.
Je fais partie de ceux qui ne peuvent pas ne pas tenir compte des faits et gestes des auteurs
tels que Céline, Junger, Heidegger...
Ce qu' ils ont dit et ce qu' ils ont fait ne peut me laisser indifférent. Dans le cas de Heidegger, on peut le considérer comme
complice direct de ce qui s' est passé pendant le nazisme.
Son oeuvre traduite en français ne peut laisser aucun doute à ce sujet.
C' est un problème moral à titre individuel. On en tient compte ou pas...

Cf aussi Leur morale et la notre : Benjamin Péret.
Sur ce point je suis d'accord. Je pense que le lecteur comme l'écrivain ont une responsabilité morale envers ce qui est lu et écrit. Je me doutais bien Bix que tu allais réagir à propos de Jünger.
Oui  Arensor je pensais bien que Bix allait se manifester ... Cool
Hum , j'avoue que j'ai Junger depuis des années dans ma PAL mais comme je vis aussi ma relation à la littérature à travers l'homme ....Il m'est difficile de dissocier l'écrivain et son oeuvre de son empreinte dans le reste de sa vie , en dehors de sa création , tout ne fait qu'un pour moi .( et du reste , j'ai presque besoin d'établir une sorte d'imaginaire affectif avec le créateur )
Clivage entre les lecteurs qui revient de façon récurrente .
églantine
églantine

Messages : 4068
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 53
Localisation : Savoie

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Hyvernaud versus Jünger - Page 3 Empty Re: Hyvernaud versus Jünger

Message par Aventin le Dim 18 Déc - 9:05

@bix_229 a écrit:On a les débats qu' on peut. Et peut etre qu' on mérite, je ne sais pas trop.
Quant aux diversions, elles divertissent un peu. Pas très longtemps, en fait.
On vit dans un village planétaire et on n' est jamais loin de ce qu' on voit et qu' on entend.
Peut on échapper au pire ?

Euh, oui, il suffit de se déshumaniser, d'ailleurs tous autant que nous sommes...peu ou prou, n'avons-nous pas suivi ce modus operandi ?
Que celui ou celle qui ne le fait pas (enfin, pas trop, quoi) me jette la première roquette...
Aventin
Aventin

Messages : 905
Date d'inscription : 10/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Hyvernaud versus Jünger - Page 3 Empty Re: Hyvernaud versus Jünger

Message par Aventin le Dim 18 Déc - 10:59

Pour en revenir à Georges Hyvernaud, ma lecture de La peau et les os date franchement beaucoup, il faudrait rafraîchir tout ça, je n'ai pas les éléments (ou de façon si vague que ça n'en vaut pas la peine).
Tiens peut-être mettre Le wagon à vaches dans une LAL, c'est une idée.
Mais il mettait en garde, pour quelqu'un qui a passablement compilé ses souvenirs.
Georges Hyvernaud a écrit:C'est traître comme une fuite de gaz, les souvenirs.
Et il n'avait guère d'illusions sur une possible postérité.
Georges Hyvernaud a écrit:Se faire un nom, voilà le projet qui ne m'a jamais tenté. Il y a pourtant des gens qui ne pensent qu'à ça.
Ajoutez qu'il fustige le cinéma
Georges Hyvernaud a écrit:Ce grand bazar d'hébétude.
Et qu'il taille ceux qui pourraient l'aider, ceux en vogue à l'époque où il cherche à être imprimé, en particulier Albert Camus, qualifié de
Georges Hyvernaud a écrit:Christian Dior de la révolte.


Hyvernaud c'est une façon de vivoter avec intransigeance, un revenu de tout, de tout ? Surtout de là où il n'avait pas envie d'aller et rien que d'accablant à y faire. Quelque part c'est grande joie que vous le déterriez, voilà quelqu'un qui n'eût jamais cru avoir un seul lecteur en 2016.
Aventin
Aventin

Messages : 905
Date d'inscription : 10/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Hyvernaud versus Jünger - Page 3 Empty Re: Hyvernaud versus Jünger

Message par Nadine le Dim 18 Déc - 20:27

@shanidar a écrit:Ce mépris d'aristocrate me fait penser au formidable livre d' Enzensberger Hammerstein ou l'intransigeance (qui parle justement de ces officiers qui détestaient Hitler, son arrogance et l'ignorance crasse de ses comparses et qui se sont retrouvés déchirés entre l'honneur et le devoir).


Ah et bien Vercors en a mis un en scène. intéressant, merci Shanidar
Nadine
Nadine

Messages : 3323
Date d'inscription : 02/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Hyvernaud versus Jünger - Page 3 Empty Re: Hyvernaud versus Jünger

Message par Nadine le Dim 18 Déc - 20:29

@Aventin a écrit:Pour en revenir à Georges Hyvernaud, ma lecture de La peau et les os date franchement beaucoup, il faudrait rafraîchir tout ça, je n'ai pas les éléments (ou de façon si vague que ça n'en vaut pas la peine).
Tiens peut-être mettre Le wagon à vaches dans une LAL, c'est une idée.
Mais il mettait en garde, pour quelqu'un qui a passablement compilé ses souvenirs.
Georges Hyvernaud a écrit:C'est traître comme une fuite de gaz, les souvenirs.
Et il n'avait guère d'illusions sur une possible postérité.
Georges Hyvernaud a écrit:Se faire un nom, voilà le projet qui ne m'a jamais tenté. Il y a pourtant des gens qui ne pensent qu'à ça.
Ajoutez qu'il fustige le cinéma
Georges Hyvernaud a écrit:Ce grand bazar d'hébétude.
Et qu'il taille ceux qui pourraient l'aider, ceux en vogue à l'époque où il cherche à être imprimé, en particulier Albert Camus, qualifié de
Georges Hyvernaud a écrit:Christian Dior de la révolte.


Hyvernaud c'est une façon de vivoter avec intransigeance, un revenu de tout, de tout ? Surtout de là où il n'avait pas envie d'aller et rien que d'accablant à y faire. Quelque part c'est grande joie que vous le déterriez, voilà quelqu'un qui n'eût jamais cru avoir un seul lecteur en 2016.

ah-ah, le cynique. ça donne envie tout de même oui.
Nadine
Nadine

Messages : 3323
Date d'inscription : 02/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Hyvernaud versus Jünger - Page 3 Empty Re: Hyvernaud versus Jünger

Message par shanidar le Lun 19 Déc - 11:29

@Nadine a écrit:
@shanidar a écrit:Ce mépris d'aristocrate me fait penser au formidable livre d' Enzensberger Hammerstein ou l'intransigeance (qui parle justement de ces officiers qui détestaient Hitler, son arrogance et l'ignorance crasse de ses comparses et qui se sont retrouvés déchirés entre l'honneur et le devoir).


Ah et bien Vercors en a mis un en scène. intéressant, merci Shanidar

Oui, et spontanément (alors que je ne conais pas Jünger) c'est son image que je mets à la place de celle de l'officier allemand de Vercors !

J'ai commencé La peau et les os hier soir... et je tenterai de trouver des livres de Jünger le plus vite possible.
shanidar
shanidar

Messages : 1592
Date d'inscription : 02/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Hyvernaud versus Jünger - Page 3 Empty Re: Hyvernaud versus Jünger

Message par Tristram le Lun 19 Déc - 14:54

Si je peux te conseiller d'après ce que j'ai lu (mais je ne regrette aucune de ces lectures), il y a (en gras) :

Orages d'acier (In Stahlgewittern - 1920)
Le Cœur aventureux (Das abenteuerliche Herz - 1929) : ce sont des notes diverses, de lecture intéressante ; attention, il y aurait deux versions, totalement différentes l'une de l'autre (je ne sais pas laquelle j'ai lu, merci les éditeurs)
Sur les falaises de marbre (Auf den Marmorklippen - 1939) : son chef-d'œuvre apparemment, dénonçant la barbarie
Héliopolis (Heliopolis - 1949) : contre-utopie qu'on peut rapprocher de 1984 et le Meilleur des mondes, qui sont contemporains
Abeilles de verre (Gläserne Bienen - 1957) : roman philosophique, un peu science-fiction également, toujours sur la tragique destinée humaine
Eumeswil (Eumeswil - 1977) : même thème qu'Héliopolis
Chasses subtiles (Subtile Jagden - 1967) : somme de réflexions sur une base entomologique  
Et les journaux (que je n'ai pas lu intégralement)...

Voici un lien vers ce que pense (en bref) Sollers de cet "étrange" auteur : http://www.philippesollers.net/Junger.html

Je suis en train de m'immerger dans Le Jeu des Perles de Verre, de Hermann Hesse, (contre-)utopie contemporaine de Sur les falaises de marbre et de Le docteur Faustus (Thomas Mann), toutes les trois sur le thème de la lutte de l'Esprit contre la barbarie, et bien sûr inspirées par l'air du temps au pays de la musique et de la philosophie...
Quand j'en serai sorti, j'en parlerai plus dans ces lignes...

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 7339
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 62
Localisation : Guyane

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Hyvernaud versus Jünger - Page 3 Empty Re: Hyvernaud versus Jünger

Message par bix_229 le Lun 19 Déc - 15:20

L' opinion de Philippe Sollers est tout à fait négligeable...

Ce snob à l' ego hypertrophié n' a réussi à se donner une importance très surestimée que grace à sa position confortatable dans le milieu éditorial et notamment chez Gallimard.
Roi Soleil autoproclamé, il a réussi grace  à une cohorte de sous fifres et de larbins bélants, qu' il était aussi grand que l' image bouffie qu' il donne à voir avec une complaisance arrogante et pleine de morgue.
Sur tous les écrans de France.
Et qui n' a d' équivalent sur le plan médiatique qu' un BHL, qu' il déteste parce qu' il lui fait de l' ombre.
Mais la statue du Commandeur commence à s' effriter et le voilà en train de tomber dans l' oubli de son vivant.


Dernière édition par bix_229 le Lun 19 Déc - 15:39, édité 1 fois
bix_229
bix_229

Messages : 9386
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Hyvernaud versus Jünger - Page 3 Empty Re: Hyvernaud versus Jünger

Message par shanidar le Lun 19 Déc - 15:28

@Tristram a écrit:Si je peux te conseiller d'après ce que j'ai lu (mais je ne regrette aucune de ces lectures)

Je suis ici essentiellement pour ce conditionnel Tristram !!
Bonne lecture de Hesse et Mann (lu et aimé La montagne magique, dont certains passages musicaux m'ont totalement éblouie) !
shanidar
shanidar

Messages : 1592
Date d'inscription : 02/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Hyvernaud versus Jünger - Page 3 Empty Re: Hyvernaud versus Jünger

Message par Tristram le Lun 19 Déc - 16:01

@bix_229 a écrit:L' opinion de Philippe Sollers est tout à fait négligeable...


Soit, mais les avis de Gide, Borges, Hannah Arendt ?
Aristocrates, élitistes, esthètes jouissifs, mais peut-être vaut-il quand même la peine de les lire (Jünger, Sollers, et les autres) ?
Je reconnais que Sollers est assez poseur et déplaisant (pour l'avoir vu en vidéo), mais son oeuvre n'est pas à rejeter en bloc.

En tout cas, je lis tout ce que je peux, sans a priori.

« Le récit ne vaut que par ce qui aura tenté de l'empêcher de l'écrire. »
Philippe Sollers, « Portrait du joueur »

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 7339
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 62
Localisation : Guyane

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Hyvernaud versus Jünger - Page 3 Empty Re: Hyvernaud versus Jünger

Message par bix_229 le Lun 19 Déc - 16:15

Mon critère essentiel est le plaisir.

Je lis aussi. A la folie. Mais le temps m' est compté. Et donc, la nécessité m' impose des choix.
Souvent subjectifs.
Le plaisir est pour moi lié au désir et à l' attente.
Dans la vie comme à travers les livres.
Et donc, les livres que je n' ai pas lus, mais auxquels je pense -parfois depuis des années- sont potentiellement porteurs de merveilles.
Ensuite...
J' ai toujours suffisamment de listes et de références pour pouvoir nourrir mes fantasmes...
bix_229
bix_229

Messages : 9386
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Hyvernaud versus Jünger - Page 3 Empty Re: Hyvernaud versus Jünger

Message par Jack-Hubert Bukowski le Lun 19 Déc - 16:56

@Tristram a écrit:
@bix_229 a écrit:L' opinion de Philippe Sollers est tout à fait négligeable...


Soit, mais les avis de Gide, Borges, Hannah Arendt ?
Aristocrates, élitistes, esthètes jouissifs, mais peut-être vaut-il quand même la peine de les lire (Jünger, Sollers, et les autres) ?
Je reconnais que Sollers est assez poseur et déplaisant (pour l'avoir vu en vidéo), mais son oeuvre n'est pas à rejeter en bloc.

En tout cas, je lis tout ce que je peux, sans a priori.

« Le récit ne vaut que par ce qui aura tenté de l'empêcher de l'écrire. »
Philippe Sollers, « Portrait du joueur »

Comparer Sollers aux auteurs ci-haut cités, je ris encore. Ne fut que pour son entrevue avec Francis Ponge, Sollers a prouvé sa vacuité tant qu'à moi. Imaginez... Francis Ponge a sauvé la mise de son entrevue avec un interrogateur qui plaquait des avis tellement à côté...
Jack-Hubert Bukowski
Jack-Hubert Bukowski

Messages : 1454
Date d'inscription : 04/12/2016
Age : 37
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Hyvernaud versus Jünger - Page 3 Empty Re: Hyvernaud versus Jünger

Message par ArenSor le Lun 19 Déc - 19:07

S'engager dans une discussion pour savoir si tel auteur est excellent, moyen, nul, que ses écrits sont...idem, risque de nous entraîner dans des terrains marécageux Smile
Soit on adopte une vision subjective, ce que fait Bix et qui est une attitude tout à fait respectable ; soit on essaie d'argumenter. Pour ma part, je constate que Sollers parle plutôt en faveur de Jünger et de son attitude pendant la guerre. Il cite Arendt, ce qui n'est pas négligeable dans le contexte, maintenant il faudrait savoir à quel écrit il se rapporte, le contexte etc. Philippe Sollers, comme beaucoup d'entre nous, m'agace par son côté mondain et son omniprésence médiatique. Toutefois, c'est pour moi totalement indépendant du talent littéraire. Je n'ai lu que des ouvrages mineurs de Sollers (sur Casanova) qui ne m'ont pas laissé grand souvenir, mais je n'ai pas lu de lui des livres considérés comme importants, "Femmes" par exemple. Je ne préjuge donc pas de l'écrivain d'après quelques apparitions télévisuelles.
Comme Tristram, à la différence de bix, j'ai toujours envie de juger "sur pièce".  Smile
ArenSor
ArenSor

Messages : 1798
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Din ch'nord

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Hyvernaud versus Jünger - Page 3 Empty Re: Hyvernaud versus Jünger

Message par Tristram le Lun 19 Déc - 19:30

@Jack-Hubert Bukowski a écrit:Ne fut que pour son entrevue avec Francis Ponge, Sollers a prouvé sa vacuité tant qu'à moi. Imaginez... Francis Ponge a sauvé la mise de son entrevue avec un interrogateur qui plaquait des avis tellement à côté...

Peux-tu nous donner l'adresse de cet entretien ? Ils ont eu des entretiens radiophoniques (depuis publiés en livre) alors qu'ils étaient tous deux contributeurs de Tel quel, mais ce serait une vidéo ?
Je voudrais "juger sur pièce", comme dit Arensor

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 7339
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 62
Localisation : Guyane

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Hyvernaud versus Jünger - Page 3 Empty Re: Hyvernaud versus Jünger

Message par bix_229 le Lun 19 Déc - 20:39

Le pamphlet aussi est un genre littéraire.
Il grossit le trait peut etre, mais quand il s' agit d' un personnage caricatural, on n' est pas obligé  
de prendre des gants.
Quant à juger sur pièce, c' est déjà fait, hélas !
Déjà son livre Femmes...
Mais je ne te décourage pas non plus, Hareng...
C' est comme vous voulez !
Mais si vous voulez tout juger sur pièce et "sans a priori", il vous faudra du temps et du courage.

bix_229
bix_229

Messages : 9386
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Hyvernaud versus Jünger - Page 3 Empty Re: Hyvernaud versus Jünger

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Discussions autour des livres :: Lecture comparée, lecture croisée

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum