Maude Veilleux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Maude Veilleux

Message par Jack-Hubert Bukowski le Mar 13 Déc - 5:36

Maude Veilleux
Née en 1987


Maude Veilleux est née en 1987. Elle est originaire de la Beauce, dans la région de Chaudière-Appalaches en périphérie de la ville de Québec. De nos jours, elle vit et travaille à Montréal. Maude Veilleux semble être très portée sur le fait de se laisser prendre en photo dans des poses inédites : http://maudeveilleuxv.tumblr.com/. Ce n'est pas nécessairement ce qu'il y a de plus gracieux mais bon, on comprend le fondement de la démarche.

Jusqu'à ce jour, Maude Veilleux a écrit deux recueils de poésie et deux romans. Elle vient d'ailleurs de faire publier son dernier recueil. J'avais déjà lu Les choses de l'amour à marde, mais j'imagine que j'attendais d'en voir plus avant de vous parler d'elle. Je la trouve très simple dans sa posture. Elle assume une démarche qui va à contre-courant du «star-system», mais j'imagine que ça pourrait aller dans le sens d'une mode «contre-culturelle» nouvelle mouture, que ça finisse par être récupéré par l'establishment.

Il est de plus en plus fréquent que des poètes de vocation écrivent des romans au Québec. Nous pouvons notamment penser aux Maude Veilleux, Daniel Leblanc-Poirier, Danny Plourde, Jean-Simon Desrochers, Élise Turcotte, Rachel Leclerc et compagnie... Le mouvement inverse - le fait d'aller du roman vers la poésie - est plus rare. Quoi qu'il en soit, je vois Maude Veilleux comme une poète authentique.

Oeuvres

Poésie
- Les choses de l'amour à marde, 2013
- Last call les murènes, 2016

Romans
- Le Vertige des insectes, 2014
- Prague, 2016[/quote]

Mots-clés : #poésie #Québec


Dernière édition par Jack-Hubert Bukowski le Jeu 29 Déc - 10:06, édité 2 fois
avatar
Jack-Hubert Bukowski

Messages : 953
Date d'inscription : 04/12/2016
Age : 36
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Maude Veilleux

Message par Jack-Hubert Bukowski le Mar 13 Déc - 5:42



Last call les murènes (2016) :

Dans l'ensemble, je vous dirais que le recueil suit bien la tendance laissée par Les choses de l'amour à marde. Maude Veilleux est une fille de la Beauce qui prend plaisir à revenir sur ses expériences de l'adolescence et de sa vie de jeune adulte. Elle décrit ce qui se passe quand les filles et les gars se «hookent». Elle n'a aucun complexe à paraître disgracieuse. Ce qu'elle décrit est franc, sans ambages. Je vous laisse voir la finesse de son style sans fioritures :

Maude Veilleux, Last call les murènes, 2016, Montréal : L'Écrou, p. 13. a écrit:vallée de la chaudière
du silicone partout dans toutes tes craques
sur tous tes chars
la pluie rentre pas
ni la neige
ni l'amour
pis quand t'en auras fini avec celui-là
tu pourras le sacrer dans la rivière
pour réclamer aux assurances

Quand je vous disais qu'on parlait de poésie post-2010, je vous dirai par le fait même que Geneviève Desrosiers a été un des précurseurs à ce qui allait éventuellement devenir la norme comme thème abordé dans la littérature :

p. 21

16.

on mange des produits transformés
on boit
on traficote des chars pour des concours
on aime brûler les choses
on travaille dans le bois
on chasse
on pense que l'alcool est un passe-temps
on roule vite
on crée encore des mythes
on monte sur des toits
on crie : chat
on se tapoche
on danse, nos doigts font le signe du diable
on oublie de se voir
on refuse
on se ferme
on ne se trouve plus
on

Quand je vous disais que ce n'était pas nécessairement «fancy», mais qu'on peut apprécier les choses d'un certain point de vue :

p. 36

31.

duracell plaisir
regardez-vous pas dans les yeux

les meilleurs poèmes me viennent dans des chars
entre 6 et 7
les étoiles sont floues
le destin incertain

à saint-cyprien, l'avenue de l'avenir se termine en cul-de-sac
un parking à pépines
où tout le monde part à moins quart

Maude Veilleux s'affiche clairement comme une fille de la Beauce.

p. 42

37.

tuer
une bonne fois pour toutes
la fille de la beauce

oublier
les chars
les bars
les chapeaux de cow-boys
les années-lumière de lignes sur les comptoirs
la longueur des rangs
la douceur des sièges de quatre-roues
sur la peau du cul
quand on bagne dans le champ
oublier le lexique
l'adjectif poutiné
les jambes pleumées par la bouilleuse
oublier
les moyens du faux
l'espoir en douze pack

devenir autre est-ce renier?

Voilà pourquoi je suis un inconditionnel de L'Écrou...

p. 62-63.

55.

breakdown
milieu d'après-midi
don't give up on your faith
love comes to those who believe it
and that's the way it is

ça joue
céline, c'est ben beau l'amour
mais pourquoi tu ne fais jamais des tounes
sur la précarité financière
pas assez glamour
ça pue
c'est laitte

don't surrender 'cause you can win
in this thing called

avoir assez d'argent pour pas voler son papier de toilette

j'ai setté des rituels
pour mon nouveau dossier du conseil des arts
spell de prospérité
coordonner l'envoi avec la pleine lune
mettre son espoir entre les mains du dude
du dépanneur grec sur fairmount
je connais au moins dix artistes
qui font ça à chaque fois

moi aussi céline je suis coincée
l'amour ça préoccupe les filles
on l'apprend jeune
des fois je me surprends à m'en crisser
à penser plus fort à mon frigidaire vide

that's the way it is
that's the way it is, babe

Commentaire de lecture rapatrié.
avatar
Jack-Hubert Bukowski

Messages : 953
Date d'inscription : 04/12/2016
Age : 36
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Maude Veilleux

Message par Jack-Hubert Bukowski le Lun 19 Déc - 19:34



Maude Veilleux a écrit un premier recueil assez remarqué. Les choses de l'amour à marde, c'est le genre de recueil québécois qui s'adopte, qui assume un certain côté quétaine et n'en est pas moins rough et hard sur les bouts. Il y a une douceur qui s'exprime, mais tout de même ferme.

Les lendemains creux

La fille s'éveille inconnue
sous un mur de barbe
Lui tousse, racle la gorge
avant le café gris

Il laisse un clou dans son coeur

Silence de roche

p. 19

Maude Veilleux ne craint pas de laisser passer une pointe de vulgaire :

L'Adjutor

J'étais blême quand tu m'as trouvée
assise dans la roche coupante,
les jambes nues

Tranquillement, la noirceur
s'était frayé un chemin

Tu m'as lavée, léchée, longtemps

Merci.

p. 21

À l'envi :

Les pêches explosent de moisi

Pendant que je te parle de m'ouvrir l'artère fémorale
Tu manges du pudding au chocolat de Mamie Nova

Ici, tout est long,
les murs coulent,
les mouches à fruits me réveillent à 5h AM

Ici, il pleut
On commence le mois des morts.

p. 30

J'attire votre attention, si jamais vous en venez à lire le recueil un jour, les poèmes «Le cordon du coeur qui traîne dans marde» et «Connus sur le coin du bar».

Je vous livre un dernier extrait immaculé (?!?) :

Le soleil se couche sur la 20
Je remonte à Montréal après
notre fin de semaine d'amour

Il y a des oies qui fêtent,
un gros party dans le clos.
Un mariage d'oiseaux, aurait dit ma mère

Je ne voudrais jamais me marier sur la 20
entre Québec et Montréal

Je voudrais être la plus bronzée de la gang
Je ne vomirais pas sur ma robe
blanche oie
Je vomirais peut-être sur ma bouche,
mais ça ne paraîtrait pas.

p. 48

En relisant, j'ai mieux compris pourquoi j'avais tout autant aimé son deuxième recueil. Je suis de ceux qui espèrent secrètement que Maude Veilleux restera poétesse dans son âme car c'est son talent.
avatar
Jack-Hubert Bukowski

Messages : 953
Date d'inscription : 04/12/2016
Age : 36
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Maude Veilleux

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains du Canada

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum