Laurie Lee

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Laurie Lee

Message par bix_229 le Mer 14 Déc - 16:26

Laurie Lee (1914-1997)


Laurie Lee, 1914-1997, est né en Angleterre dans le Gloucester. Très tot le gout des voyages
et celui des humains le pousse sur les routes où il gagne sa vie en jouant du violon.
Par la suite, ses voyages s' étendront aux quatre coins du monde.
La qualité de ses reportages ou de ses voyages le rapprochent un peu de son compatriote Graham
Grenne, lui aussi écrivain et voyageur curieux et humaniste.

Bibliographie en français :

- Rosie ou le goût du cidre
- Un beau matin d' été.
- Instants de guerre, 1937-38





Laurie Lee, est l'un de mes écrivains favoris.
Pourquoi lui ? Parce qu'il fait partie des écrivains qu'on aime aimer. Il a tellement de sympathie
pour les pauvres coeurs humains maltraités et souffrants, qu'il nous la fait partager.
Nostalgie, indulgence, lucidité, ironie, dons extrêmes de l'observation, tels sont les mots qu'on pourrait appliquer à son oeuvre.

Lisez  Laurie Lee ! Tous ceux qui l'ont lu l'ont aimé.

Message rapatrié
avatar
bix_229

Messages : 3420
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Laurie Lee

Message par Bédoulène le Mer 14 Déc - 23:31

J'ai beaucoup aimé "Par un beau matin d'été", dans ce récit le narrateur vivait au plus près des Espagnols, il se retrouvera dans le pays en période de guerre. On prend conscience dans ce livre de la pauvreté, mais aussi de l'humanité.

ma lecture est trop lointaine pour préciser, je le regrette, mais ce livre est classé dans mes préférences.

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
avatar
Bédoulène

Messages : 4017
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 72
Localisation : En Provence

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Laurie Lee

Message par topocl le Sam 17 Déc - 18:43

Rosie ou le goût du cidre



Je dois dire que j'y allais à reculons, entre le titre un peu gnangnan et le Poulbot anglais de la couverture.
Et bien je dois une fière chandelle à bix, car je me suis absolument régalée à cette lecture. Ce livre raconte les souvenirs de l'enfance pauvre mais joyeuse de l'auteur, dans un  village anglais, à partir de la guerre de 14 et pendant les 10 années qui suivent, un temps où le monde a complètement changé, alors que le village enclos dans sa valéle, vit encore à l'heure du XIXème siècle.

Le thème est donc des plus banals, avec  une mère tendre et fantasque, des grandes sœurs attentives, tout ce qu'il faut de maîtres traumatisants, d'amitié fraternelle, de farces entre copains plus ou moins drôles, d' histoires pittoresques et de ragots villageois. Mais quand le préfacier, Patrick Reumaux, dit : « un livre qui aurait dû ressembler à d'autres livres, mais qui ne ressemble qu'à lui. » , il a tout à fait raison, ce livre est un enchantement de délicatesse, de poésie joyeuse, de nature enchanteresse, d'humanité partagée,   un délice pour l'imagination,   écrit dans un style éclatant qui captive et éblouit à la fois.

(commentaire récupéré)


mots-clés : #initiatique

_________________
Il y a plus de personnages dans la littérature que d'habitants en Chine
Héctor Abad
avatar
topocl

Messages : 2826
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 57
Localisation : Roanne

Voir le profil de l'utilisateur https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Laurie Lee

Message par topocl le Sam 17 Déc - 18:44

Un beau matin d'été



On retrouve quelques années plus tard le jeune garçon de Rosie, ou le goût du cidre. Le voilà à 20 ans, sac à dos et violon sous le bras, parti à pied à la découverte du Grand Monde, de ses chemins, de ses paysages, de ses habitants et de ses bars. Le sud de l'Angleterre et Londres d'abord, puis l'Espagne, pays torride où son chemin croise une grande pauvreté, mais aussi une chaleureuse hospitalité. Toute cette partie est un peu angélique, tant tout le monde il est bon, tout le monde il est gentil. J'ai donc vu arriver avec plaisir la guerre (ce n'est sans soute pas une chose à dire!), dans les derniers chapitres, qui met un peu de tripes au récit. Mais il faudra attendre Instants de guerre pour savoir vraiment ce qui s'y passe.

_________________
Il y a plus de personnages dans la littérature que d'habitants en Chine
Héctor Abad
avatar
topocl

Messages : 2826
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 57
Localisation : Roanne

Voir le profil de l'utilisateur https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Laurie Lee

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains européens de langues anglaise et gaéliques

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum