Elias Canetti

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Elias Canetti

Message par bix_229 le Ven 16 Déc - 15:39

Elias Canetti
(1905-1994)



Elias Canetti est né en 1905 en Bulgarie d'une famille séfarade d'origine espagnole. Mais c'est en allemand qu'il a écrit son oeuvre, l'une des plus importantes du 20e siècle. Un grand écrivain, poète, romancier, philosophe, dramaturge, essayiste, historien et critique littéraire, c' est aussi un grand témoin de l'époque qu'il a traversée. Un témoin partial et engagé mais toujours passionnant. Il viendra vivre à la fin de sa vie à Zurich, «le paradis perdu de son adolescence» et y mourra en 1994. Deux ouvrages ont marqué sa carrière :Autodafé, un roman et Masse et puissance, un ouvrage philosophique. Il a reçu le Prix Nobel de littérature en 1981.

Bibliographie française

- Le Territoire de l'homme. Réflexions, 1942, 1972
- Autodafé, roman.
- Masse et puissance.
- Les Voix de Marakech, journal d' un voyage
- La Conscience des mots. Essais
- Le Témoin auriculaire. Cinquante caractères
- Théâtre
- Le Cœur secret de l'horloge. Réflexions, 1973-85
- Notes de Hampstead, 1954-71
- Le Collier de mouches

Écrits autobiographiques :
- Histoire d'une jeunesse : la langue sauvée, 1905-21
- Histoire d'une vie : le Flambeau dans l'oreille, 1921-31
- Histoire d'une vie : Jeux de regard, 1931-37
- Le Territoire de l'homme, 1942-72
- Le cœur secret de l'horloge, 1973-85
- Les Années anglaises,  texte rasemblé après sa mort, en 1994, par sa fille.


Message récupéré
avatar
bix_229

Messages : 2671
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Elias Canetti

Message par bix_229 le Dim 25 Déc - 21:32

Je pense que Canetti brise le cadre de patrie ou de nationalité. Cosmopolite lui va bien et citoyen du monde encore mieux ! Cet esprit remuant a satisfait sa curiosité partout où il est passé et la nôtre pour notre grand plaisir. J'oubliais de dire que parmi les personnages inoubliables qu'il nous présente dans ses mémoires, il y a sa mère. D'autres fois il s'est montré méchant (Les Années angaises).

Oh et puis, il faut ajouter qu'on sait à présent que Canetti lui-même était un personnage de roman, tout comme John Cowper Powys. Non seulement lui, mais sa femme Veza, eurent une vie privée et amoureuse et très agitée. Enfin, lui ! C'est ce que j'ai découvert dans la correspondance qu'il entretenait avec son bien aimé frère Georges (Veza et Elias Canetti : Lettres à Georges). Georges était aussi l'amour absolu de Veza. Elias le savait mais sans être jaloux. Et si quelqu'un avait dû l'être, c' était plutot Veza. Vu qu'Elias était toujours entouré d' admiratrices éperdues.

Veza est d'ailleurs la révélation de cette correspondance. Une femme forte, très intelligente, restée volontairement dans l'ombre de son mari. Qui essaya en vain de la faire publier quand elle était en vie. C'est chose faite à présent, théâtre, roman, nouvelles.



Elias, Georges et  Veza Canetti
avatar
bix_229

Messages : 2671
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Elias Canetti

Message par Tristram le Dim 25 Déc - 23:40

Élias Canetti, « Histoire d’une jeunesse (La langue sauvée) » :

« On y [Les derniers jours de Hutten, de Conrad Ferdinand Meyer] trouve cette phrase qui faisait écho à mon propre sentiment de la réalité humaine : "Ich bin kein ausgeklügelt Buch, ich bin ein Mensch mit seinem Widerspruch." [Je ne suis pas un livre savamment agencé, je suis un homme avec sa contradiction.] Il y avait quelque chose de torturant dans ce hiatus entre le livre et l’homme, entre ce qui est fait avec préméditation et ce qui est donné par la nature, entre la transparence du texte et l’opacité de l’homme. »

« Ce qui m’envoûtait, c’était la beauté porteuse d’autre chose qu’elle-même, la beauté chargée de passion, de malheur, de mauvais présages. Il me semblait que la beauté ne pouvait exister que dans un monde à part, hors des contingences de l’époque, il fallait, au contraire, qu’elle trouvât sa confirmation dans le malheur, il fallait qu’elle fût soumise à de fortes pressions ; alors seulement – si elle ne se dévorait pas elle-même, si elle restait forte et une –, alors seulement, on pouvait véritablement parler de beauté. »

La seconde citation a un fort parfum baudelairien, me semble-t-il.

Je dois lire Autodafé. Bix, tu l'as lu ?
avatar
Tristram

Messages : 1457
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 60
Localisation : Guyane

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Elias Canetti

Message par bix_229 le Lun 26 Déc - 15:20

@Tristram a écrit:Je dois lire Autodafé. Bix, tu l'as lu ?

Non, et à vrai dire, ça m' effraie un peu !
Mais tu nous diras...
avatar
bix_229

Messages : 2671
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Elias Canetti

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains européens de langue allemande

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum