Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot

anipassion.com

Virginie Despentes

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

violence - Virginie Despentes - Page 2 Empty Re: Virginie Despentes

Message par Hanta le Mer 6 Déc - 16:41

Marrant j'ai toujours trouvé que Houellebecq c'était du sous Despentes Smile
Hanta
Hanta

Messages : 1360
Date d'inscription : 03/12/2016
Age : 32

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

violence - Virginie Despentes - Page 2 Empty Re: Virginie Despentes

Message par topocl le Mer 6 Déc - 16:48

Ils ont tout les deux un côté acerbe et critique du système, deux auteurs de la décadence. Mais ne fonctionnent pas au même niveau, je trouve. Despentes, c’est assez brillant et jouissif alors que Houellebecq se roule dans son dégout du monde à en dégueuler. Despentes continue à aimer les gens, elle.. Enfin, je ressens ça comme ça.

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 6480
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 59
Localisation : Roanne

https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

violence - Virginie Despentes - Page 2 Empty Re: Virginie Despentes

Message par Bédoulène le Mer 6 Déc - 17:54

ben moi je ne sais pourquoi j'ai toujours pensé que c'était de la SF ; à cause du nom ?

merci Coli pour ton commentaire, c'est assez épicé comme termes me semble !

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 12860
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 74
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

violence - Virginie Despentes - Page 2 Empty Re: Virginie Despentes

Message par églantine le Mer 6 Déc - 18:44

ça fait un bon moment que j'ai envie d'essayer .
églantine
églantine

Messages : 4297
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Savoie

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

violence - Virginie Despentes - Page 2 Empty Re: Virginie Despentes

Message par colimasson le Jeu 7 Déc - 15:03

Oui lisez-le qu'on en cause !

@Arturo a écrit:Intéressant, il faudra que j'essaie alors.
J'avais lu il y a un moment de ça Les chiennes savantes, ou Baise-moi, je ne sais même plus. J'avais trouvé que c'était vraiment surfait, du sous-sous-Houellebecq.

Je n'ai pas lu ceux-ci, peux pas te dire...

@Bédoulène a écrit:ben moi je ne sais pourquoi j'ai toujours pensé que c'était de la SF ; à cause du nom ?

La couverture doit jouer aussi non ? ça n'a rien de très SF si ça peut te rassurer...

J'ai lu vos précédentes critiques sur ce roman et vous n'y allez pas de main morte !
colimasson
colimasson

Messages : 542
Date d'inscription : 24/11/2017
Age : 28
Localisation : Lyon

http://colimasson.blogspot.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

violence - Virginie Despentes - Page 2 Empty Re: Virginie Despentes

Message par Nadine le Jeu 7 Déc - 15:48

Certes, Colimasson, certes... la force de la déception sans aucun doute... violence - Virginie Despentes - Page 2 1038959943
Nadine
Nadine

Messages : 3541
Date d'inscription : 02/12/2016

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

violence - Virginie Despentes - Page 2 Empty Re: Virginie Despentes

Message par églantine le Mar 12 Déc - 18:42

Vernon Subutex , Tome 1

violence - Virginie Despentes - Page 2 513ikv10

Je ne suis pas prête de l'oublier . Et si d'habitude je m'ennuie dans le genre roman classique à rallonge particulièrement dans la littérature actuelle , que ce soit saga , aventure , historique et même polar , pour le coup , j'ai pu enfiler celui ci sans l'ombre d'une baîllement et de doute : Elle dépote Virginie Despentes , et ça grince dans les entournures de phrases , pas question d'endormir le lecteur et voilà qu'elle m'a dit tout cru  ," bordel réveille-toi et regarde  parce que :
je fais pas semblant de dire , ni de douter , ni de penser , ni de souffrir , ni de moquer , ni de m'immiscer dans les anfranctuosités de toutes ces âmes au turbin , à essayer de vivre un monde au mode d'emploi périmé , qui se délite , lambeaux ,  et où le sens , les sens , l'en-vie , les vies s'égarent , s'entrechoquent , se fusionnent , périclitent , sursautent , en apesanteur ou rampant sur le bitume pisseux de Paris la belle , se mutilent dans un triste bordel , la vie moderne , Iphone , bobotitude et ligne de coke , 600 LIKES au compteur ça plane pour moi , je me souviens d'un temps mais c'est préhistoire , il y a ...15 ans ."

Une kyrielle de personnages , un magma poisseux souvent , lumineux le temps d'une euphorie de paradis artificiel , mais le désespoir est assis sur un banc , et il n'est pas près de se barrer : si... juste pour aller se vautrer un peu plus loin , même les bancs c'est interdit , ça fait désordre et ça pue le désespoir .

Et le grand exploit dans tout ça , c'est celui d'avoir évité la caricature et la provocation gratuite . Chaque personnage possède sa grande complexité qui renvoie à celle du grand tout .
Du reste , il y a ...de l'amour dans tout  ça .

. Si cynisme il y a , à grands coups de taloches , il "mamoure" avec une puissante bienveillance et c'est probablement la saveur si particulière de cet ouvrage Chapeau bas.

      C'est difficile d être une bonne droguée, peu de gens y parviennent. Les bons drogués, comme les bons buveurs, sont ceux qui savent gérer leur consommation. C'est un point d équilibre difficile à trouver _maitriser la substance qu' on aime parce qu' elle vous fait perdre la tête. Elle faisait partie de cette élite. Mais à trente ans, elle a réalisé qu' une bonne gestion ne suffirait pas : elle vieillirait plus vite que les autres. Elle a décroché. Quinze ans plus tard, elle rêve encore de petites cuillères, de dealers en retard et de sommes en liquide. Elle verra, pour la ménopause. Si c est  si difficile qu' on le dit, elle envisage de se remettre aux drogues dures - maintenant que Lancelot est parti, et puisque de toutes façons sa beauté se débine -, pourquoi ne pas prendre du bon temps. Elle a toujours rêvé de maisons du troisième âge dans lesquelles on pourrait choisir sa médecine -MDMA cocaïne haschisch morphine ou crack...puisque c'est foutu, pourquoi ne s éclaterait-on pas ?    

  Elle dit qu'elle trouve ça déguelasse que Lydia trompe son petit ami, Olivier, aussi souvent. Mais c est surtout que Cassandre est trompe belle pour coucher avec n importe qui. Elle est sélective, ça va avec le physique. Mais au final, elle a l impression de se faire avoir. De ne pas profiter. Elle a raison. Si c est pour être obligée de se la jouer icône inaccessible et se faire chier toute seule au lit pour être vertueuse quand ton cadre sup de super mec est toujours en voyage à l étranger - au final autant être une meuf moyenne qui peut s éclater, et coucher avec tous les mecs faisables et disponibles. Elles ne resteront pas jeunes longtemps, et elles ont le seul âge où la chaudasserie vient sans dose de pathos.        
églantine
églantine

Messages : 4297
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Savoie

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

violence - Virginie Despentes - Page 2 Empty Re: Virginie Despentes

Message par Bédoulène le Mer 13 Déc - 7:11

bon je l'ajouterai à ma PAL donc, merci églantine !

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 12860
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 74
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

violence - Virginie Despentes - Page 2 Empty Re: Virginie Despentes

Message par colimasson le Mer 13 Déc - 14:08

Merci pour ce commentaire ! je m'y retrouve aussi. Tu vas enchaîner avec le tome 2 ?
colimasson
colimasson

Messages : 542
Date d'inscription : 24/11/2017
Age : 28
Localisation : Lyon

http://colimasson.blogspot.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

violence - Virginie Despentes - Page 2 Empty Re: Virginie Despentes

Message par églantine le Mer 13 Déc - 16:30

@colimasson a écrit:Merci pour ce commentaire !
C'est plutôt à moi de te remercier d'avoir fait remonter le fil au bon moment . Et des avis divergents , ça m'intrigue .Du reste ça faisait longtemps que j'avais envie d'aller y jeter un coup d'oeil . Presque certaine que je le fermerai dès les premiers pages ( comme Houellebecq qui m'avait presque donner la nausée à la sortie des Particules ) , mais non , je me suis vite calée . Mais de là à me demander si un jour je ne retenterai pas Houellebecq . A mijoter .
Tu vas enchaîner avec le tome 2 ?
Non je fais très vite des indigestions . En tout . Mais c'est prévu plus tard .
Et toi ?
églantine
églantine

Messages : 4297
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Savoie

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

violence - Virginie Despentes - Page 2 Empty Re: Virginie Despentes

Message par colimasson le Lun 18 Déc - 17:38

Le ton est beaucoup moins désabusé et cruel que Houellebecq et les premières pages nous plongent tout de suite dans le bain, c'est clair. Pour Houellebecq... peut-être les poèmes ?

J'ai envie de lire le tome 2 assez rapidement au risque de perdre un peu du feu de l'intrigue si j'attends trop longtemps... et d'apporter de la confusion à ma distraction.
colimasson
colimasson

Messages : 542
Date d'inscription : 24/11/2017
Age : 28
Localisation : Lyon

http://colimasson.blogspot.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

violence - Virginie Despentes - Page 2 Empty Re: Virginie Despentes

Message par Tristram le Mar 17 Juil - 16:39

Baise-moi

violence - Virginie Despentes - Page 2 Baise-10

Sorte de road movie trash (à l’échelle de la France) de « la petite », Manu, et « la grosse », Nadine, répondant à la violence par un surcroît de violence, et pour le temps que ça peut durer. Ce tandem complice dans l’absence de valeurs morales la plus évidente, ces monstres produits par notre société se rencontrent évidemment sans avenir.
Despentes fait sa seule référence littéraire nominale à Bukowski ; elle m’a un moment ramentu Japrisot par son efficacité stylistique, et guère Houellebecq.

« Il a l’esprit borné et très peu inventif, la mémoire encyclopédique des gens privé d’émotion et de talent, persuadé que donner des noms et des dates exactes peut tenir lieu d’âme. Le genre de type qui s’en tient au médiocre et s'en tire assez bien, bêtement né au bon endroit et trop peureux pour déconner. » (I, 4)

« C’est comme une voiture que tu gares dans une cité, tu laisses pas des trucs de valeur à l’intérieur parce que tu peux pas empêcher qu’elle soit forcée. Ma chatte, je peux pas empêcher les connards d’y rentrer et j’y ai rien laissé de précieux… » (I, 8 )

mots-clés : #amitié #conditionfeminine #contemporain #sexualité #violence

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8462
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

violence - Virginie Despentes - Page 2 Empty Re: Virginie Despentes

Message par topocl le Mar 17 Juil - 16:42

Avis mitigé?

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 6480
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 59
Localisation : Roanne

https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

violence - Virginie Despentes - Page 2 Empty Re: Virginie Despentes

Message par Tristram le Mar 17 Juil - 16:48

Ouaip. Globalement pas très emballé, sans dénier un certain sens de la représentation trash.

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8462
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

violence - Virginie Despentes - Page 2 Empty Re: Virginie Despentes

Message par Arturo le Mar 17 Juil - 20:01

Même ressenti pour ce livre, lu il n'y a pas si longtemps. Et pour Les chiennes savantes, il y a quelques années.
Arturo
Arturo

Messages : 3109
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 33
Localisation : Par-delà le bien et le mal

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

violence - Virginie Despentes - Page 2 Empty Re: Virginie Despentes

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains européens francophones

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum