Luc Tuymans [peintre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Luc Tuymans [peintre]

Message par animal le Sam 17 Déc - 15:54




Luc Tuymans est né en 1958 à Mortsel (Belgique), il vit à Anvers.

étudia de 1976 à 1982 dans différentes écoles artistiques (Saint-Luc à Bruxelles, La Cambre et l'Académie d'Anvers) puis fit quatre ans d'histoire de l'art à la VUB. En 1988 et 1989, il fit sa première exposition dans la galerie 'Morguen'. Peu après, il commença une carrière internationale brillante.

Ses peintures sont presque toujours basées sur des images existantes, pour la plupart des photos. Elles sont d'un format assez petit et sa manière de rendre les choses semble médiocre, schématique et quasi amateur. Certaines semblent n'être rien de plus qu'un essai ou une préparation à une peinture.

« Dès le début, déclarait récemment L. Tuymans, mon travail s’est orienté vers l’idée de la mémoire et, également, de la question du pouvoir. C’est ainsi que les images obtiennent une certaine force, qu’elles restent. C’est ce qui donne une importance à la peinture que l’on ne peut pas nier. On a l’habitude de digérer l’image. En revanche, la peinture est quelque chose que l’on doit vraiment regarder, que l’on doit contempler, que l’on doit déchiffrer et décoder. C’est pour cela que j’ai su, dès le début, que l’on ne pouvait pas faire une peinture idiote. »

découvert par feuilletage puis par recherche sur internet, puis par lecture avant enfin de voir en vrai. impression spéciale, froideur, doute mais esthétique ou art et esthétique sans jouer du décoratif ou pire en en abusant pour tromper les réflexes de la vision, outrepasser la vigilance morale ?

 



Cliquez sur les images pour les agrandir


découverte qui a réveillé la solitude face à... l'art ?

lien

lien

_________________
Keep on keeping on...
avatar
animal
Admin

Messages : 5136
Date d'inscription : 27/11/2016
Age : 36
Localisation : Tours

Voir le profil de l'utilisateur http://deschosesalire.forumactif.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Luc Tuymans [peintre]

Message par animal le Sam 17 Déc - 15:57



Luc Tuymans, relevé de la mort de Hélène Cixous

Double découverte du peintre et de l'auteure qui fait le récit de sa (même) découverte au fil d'œuvres choisies et mises en mouvement par les sensation provoquées, essentiellement malaise et reconnaissance partielle. Une vraie découverte du peintre donc qui dépasse l'énumération de toiles et la biographie. Les thèmes sont suivis et enchaînés autour de retournements de phrases, de mots (on pourrait citer le titre lui même pour commencer) et rattachés à un contexte culturel global, plutôt que des comparaisons contemporaines on assiste à un tissage choisi par citations avec Proust ou van Eyck. Par là-même ce qu'il y a de chronologie et de citations ou d'entretiens avec le peintre gagne en densité pour sortir de l'anecdotique.

ça pourrait avoir l'air tiré par les cheveux dans la présentation très mobile et très poussée mais la précision des transitions et des thématiques et impressions qui durent tout le long du texte l'emporte facilement.

forcément remarquable le lien particulier entre l'image "moderne mais pas que" et un sentiment d'histoire contemporaine (passée et en cours).



(message estampé)

_________________
Keep on keeping on...
avatar
animal
Admin

Messages : 5136
Date d'inscription : 27/11/2016
Age : 36
Localisation : Tours

Voir le profil de l'utilisateur http://deschosesalire.forumactif.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Luc Tuymans [peintre]

Message par animal le Sam 17 Déc - 15:59

Quelques reproductions :


Nuclear Plant, 2006



W, 2008


4AM, 2010

aperçu pour le dernier sur viennacalls

_________________
Keep on keeping on...
avatar
animal
Admin

Messages : 5136
Date d'inscription : 27/11/2016
Age : 36
Localisation : Tours

Voir le profil de l'utilisateur http://deschosesalire.forumactif.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Luc Tuymans [peintre]

Message par animal le Sam 17 Déc - 16:00

Et reprise de quelques mots suite à la visite de l'expo au LAM cette année :



Ce n'est pas évident de "rentrer" dans cette expo, comme attendu "c'est froid". Les images presque effacées de Tuymans (qui se prononcerait +/- Teuillemince ?) ont une allure quasi-clinique renforcée par les murs blancs du musée (pas si souvent que ça qu'on voit des expos de peintures sur fonds blancs non ?).

J'ai apprécié le fait que les explications soit reportées uniquement dans le petit livret de l'expo et que les titres des oeuvres ne soit pas affichés tout à côté, qu'on lise les explications avant ou pas, ça creuse le vide autour de celui qui regarde, provoque encore un peu plus le doute.

Car ce qui frappe, entre autres choses, c'est l'étape de reconnaissance du motif. Les silhouettes de la toile reprise pour l'affiche, on identifie tout de suite que ce sont des gens de dos qui regardent quelque chose mais on ne sait pas quoi, on ne voit pas et c'est un mélange déstabilisant de commun et d'inquiétude. Et d'ailleurs de quoi s'agit-il ? Saint-Georges, des spectateurs du combat contre le dragon qui sont en fait des spectateurs "modernes" du site de Waterloo.

On se retrouve d’emblée avec ces couches logiques (mot ambigu) de lecture qui ont leur pendant la technique. Dans les explications du livret il y a certes des motifs d'intention mais pas vraiment de discours qui éclaircirait un minimalisme très contemporain. Non, décomposition de l'image pour revenir à sa source, qui souvent est une photo qui subit ou suit plusieurs étapes de déconstruction avant de se reconstruire en peinture ou lithographie. Au clinique s'ajoute le technique laborieux, un point qu'on pourrait ne pas percevoir.

Il est difficile de parler de charmant pour évoquer le travail de Tuymans qui donne l'impression de retourner patiemment les couteaux des plaies de la mémoire. Néanmoins la finesse de son travail de la lumière et son sens précis du détail, qui tient d'une sorte d'esquisse inversée, impliquent une brume qui n'est pas sans douceur, trompeuse ou nécessité pour ne pas affronter une très dure réalité trop en face (Our new quarters et autres travaux qui tournent autour des atrocités des camps...).

Dur mais pas sans humour. C'est ce qu'on découvre aussi dans cette courte mais marquante exposition qui méritait bien le déplacement. Peut-on rentrer là-dedans ? Pas sûr. Manifestation de l'art moderne dont on pressent un système, on est aussi face à un travail attentif qui recourt à différentes techniques et fait appel au savoir d'artisans spécialisés. Indépendamment de ses sujets, résumer Tuymans à du simple en se basant sur les faux airs d'inachevé de ses productions apparaît bien difficile.

Peut-être pour essayer de restituer une impression ou tourner autrement un intérêt particulier à tout ça, je dirais qu'une vertu de Tuymans est d'avoir dégager, débarrasser, l'esthétique éthérée et/ou mystérieuse de tout romantisme ou de "petite histoire" derrière l'image. Mais il y a derrière l'image une autre image, c'est sûr.

J'aurais aimé en voir plus mais je suis content d'avoir eu l'expérience en vrai. Et je suis bien loin de vous avoir tout raconté.

_________________
Keep on keeping on...
avatar
animal
Admin

Messages : 5136
Date d'inscription : 27/11/2016
Age : 36
Localisation : Tours

Voir le profil de l'utilisateur http://deschosesalire.forumactif.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Luc Tuymans [peintre]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Discussions arts divers :: Peinture, photographie et autres

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum