Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot


Maylis de Kerangal

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Maylis de Kerangal - Page 4 Empty Re: Maylis de Kerangal

Message par Tristram le Jeu 23 Aoû - 13:35

Tour cela paraît bien intéressant... évidemment, c'est de Kerangal...

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8252
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Maylis de Kerangal - Page 4 Empty Re: Maylis de Kerangal

Message par topocl le Jeu 23 Aoû - 14:07

Je ne te le fais pas dire, mon ami.

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 6470
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 59
Localisation : Roanne

https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Maylis de Kerangal - Page 4 Empty Re: Maylis de Kerangal

Message par Bédoulène le Jeu 23 Aoû - 18:30

je n'ai pas encore lu cette auteure, ce livre, une façon de la découvrir ?

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 12602
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 74
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Maylis de Kerangal - Page 4 Empty Re: Maylis de Kerangal

Message par topocl le Ven 24 Aoû - 7:35

Oui, pourquoi pas?

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 6470
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 59
Localisation : Roanne

https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Maylis de Kerangal - Page 4 Empty Re: Maylis de Kerangal

Message par Nadine le Mer 29 Aoû - 13:03

J'avais lu un article sur cette sortie, j'attendais ton retour, sûre que tu le lirais ! J'i hâte de continuer ma découverte de cette auteure, merci pour ce retour.
Nadine
Nadine

Messages : 3466
Date d'inscription : 02/12/2016

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Maylis de Kerangal - Page 4 Empty Re: Maylis de Kerangal

Message par bix_229 le Mer 29 Aoû - 16:12

Je commencerai un peu en amont avec A ce stade de la nuit.
bix_229
bix_229

Messages : 10455
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Maylis de Kerangal - Page 4 Empty Re: Maylis de Kerangal

Message par églantine le Dim 2 Sep - 21:31

Un monde à portée de main : extrait .

Octobre, les bois. Sensation d'entrer dans une pénombre que trouent çà et là des puits de lumière, dans un espace acoustique que traversent, harmonieux ou dissonants, d'autres corps et d'autres voix .D'autres langues aussi, et celle que l'on parle dans l'atelier est une langue inconnue que Paula doit apprendre, qu'elle décrypte penchée sur des schémas anatomiques qui définissent un plan de coupe transversal, tangentiel ou radial , un bois débité sur dosse ou scié sur quartier , ce que désignent la loupe, le moiré ou la maillure , là fibre , le parenchyme et les vaisseaux. Elle garde dans la poche de sa blouse un petit répertoire à couverture noire et un crayon de graphite, elle engrange les mots tel un trésor de guerre, tel un vivier, troublée d'en deviner la profusion- comme une main plonge à l'aveugle dans un sac sans jamais en sentir le fond -, tandis qu'elle nomme les arbres et les pierres, les racines et les poudres, les pollens, les poussières, tandis qu'elle apprend à distinguer, à spécifier puis à user de ces mots pour elle-même, si bien que ce carnet prendra progressivement valeur d'attelle et de boussole ; à mesure que le monde glisse, se double, se reproduit, à mesure que la fabrique de l'illusion s'accomplit, c'est dans le langage que Paula situe ses points d'appui, ses points de contact avec la réalité.
églantine
églantine

Messages : 4253
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Savoie

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Maylis de Kerangal - Page 4 Empty Re: Maylis de Kerangal

Message par Nadine le Dim 2 Sep - 21:45

merci !
Nadine
Nadine

Messages : 3466
Date d'inscription : 02/12/2016

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Maylis de Kerangal - Page 4 Empty Re: Maylis de Kerangal

Message par églantine le Mar 4 Sep - 17:57

Un monde à portée de main


Maylis de Kerangal - Page 4 41xii310

Une découverte pour moi cette auteure .
Oui même "Réparer les vivants" , ostensiblement , je l'avais zappé.
Rétrospectivement et après cette première incursion dans son univers je comprends la raison purement instinctive de mon rejet .
Réparer ...Déjà ça sent tout de suite le cambouis , la mécanique et les essieux .
Parce que oui , Maylis de Kerangal retrousse les manches , ajuste ses lunettes ( elle en a pas ? Mais si , cherchez bien . Une telle personnalité ne saurait s'en affranchir pour aller creuser toujours plus loin. ) , "artisanne compagnonne" à la recherche du travail accompli dans le détail , scrupuleuse , tâcheronne humble et étincelante . Elle finirait presque par agacer , mais chut .
Alors pour recentrer le sujet , ce monde à portée de mains , moins intimidant pour moi par le titre déjà , s'est effectivement offert à moi , magique .
Ce monde , c'est celui du trompe-l'oeil , du fac similé , de la reproduction  . Le monde du faux pour certains , le monde de l'artisanat laborieux loin de la création artistique , celui des besogneux , peintres ratés ou en mal d'imagination . Ou peut-être pas ?
Et si le faux et le vrai s'épousaient , s'abouchaient comme dirait Maylis , se superposaient et au final se rejoignaient au delà de toute forme spatio_temporelle ? Et si s'appliquer à copier , reproduire , minutieusement une grotte pariétale relevait autant de l'imaginaire et de la créativité que de la simple reproduction ? Comment appréhender alors la vision d'une reproduction ?
C'est un roman...d'apprentissage , d'initiation , de formation .
Une fois son crédit d'errance estudiantine consommé , Paula rentre dans une école prestigieuse Bruxelloise d'apprentissage au trompe-l'oeil et fac-similé . Changement d'attitude et de rythme pour elle et quelques mois plus tard , le diplôme en poche plus une amitié trangulaire et un amour en sourdine , de la peinture jusqu'au bout du nez et des orteils , l'âme réveillée et les sens en alerte , Paula fait ses premiers pas dans le monde professionnel , sautillant plus ou moins allègrement de petits contrats en petits contrats souvent payés de la main à la main parce que c'est la crise et qu'elle navigue dans une eau instable , celle réservée aux métiers artistiques .
Bon an mal an elle s'en sort Paula , reprenant quelques forces dans le cocon familial entre deux chantiers pour replonger en apnée , gagner sa vie et chercher sa place , chercher la vérité , le fond existentiel tapi au fond des grottes , restaurer sans imiter , s'oublier pour reproduire à l'identique en laissant passer la lumière invisible qui saura témoigner elle sans mensonge , inventer aussi pour mieux saisir les mailles du passé et patiner les couleurs au plus près de l'histoire . Vaste programme .
Tout aussi vaste et ambitieux que celui de Mayris de Kerangal dans sa recherche du mot juste , son travail de recherche en amont pour acquérir le vocabulaire technique de ces artistes , son observation quasi clinique du monde  et de la matière , du déploiement des corps dans l'action , l'âme suspendue au bout du pinceau . Tant d'objectivation et de volonté de maîtrise pourraient nuire aux vibrations du texte . Il n'en est rien .L'auteure manie tous ces outils avec souplesse , élégance et sens de l'équilibre qui confèrent au texte une tonalité presque poétique à lire à haute voix pour en retirer toute la richesse musclée d'un corps dense et sensuel .

Merci miss topocl .


Dernière édition par églantine le Mar 4 Sep - 20:53, édité 2 fois
églantine
églantine

Messages : 4253
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Savoie

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Maylis de Kerangal - Page 4 Empty Re: Maylis de Kerangal

Message par topocl le Mar 4 Sep - 18:13

C'est pour moi un réel plaisir, églantine!
J'ai entendu il y a déjà pas mal de temps, une interview où elle disait qu'elle relisait toutes ses phrases à haute voix, pour entendre si ça colle, si c'est fluide, si c'est beau en quelque sorte.

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 6470
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 59
Localisation : Roanne

https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Maylis de Kerangal - Page 4 Empty Re: Maylis de Kerangal

Message par bix_229 le Ven 7 Sep - 17:58

Vos différences se complètent plutot harmonieusement, Eglantine + Topocl ! Maylis de Kerangal - Page 4 1304972969
Reste à savoir ce qu' il en sera pour moi....
bix_229
bix_229

Messages : 10455
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Maylis de Kerangal - Page 4 Empty Re: Maylis de Kerangal

Message par topocl le Ven 7 Sep - 18:30

@bix_229 a écrit:Reste à savoir ce qu' il en sera pour moi....

Maylis de Kerangal - Page 4 1171367610

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 6470
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 59
Localisation : Roanne

https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Maylis de Kerangal - Page 4 Empty Re: Maylis de Kerangal

Message par églantine le Ven 7 Sep - 19:58

@topocl a écrit:
@bix_229 a écrit:Reste à savoir ce qu' il en sera pour moi....

Maylis de Kerangal - Page 4 1171367610
Maylis de Kerangal - Page 4 1171367610
églantine
églantine

Messages : 4253
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Savoie

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Maylis de Kerangal - Page 4 Empty Re: Maylis de Kerangal

Message par bix_229 le Ven 7 Sep - 20:49

Justement, peu d' appétence, les livres me tombent des mains...
Comme Bédou, l' été m' a tuer ! Shocked
bix_229
bix_229

Messages : 10455
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Maylis de Kerangal - Page 4 Empty Re: Maylis de Kerangal

Message par topocl le Sam 8 Sep - 8:18

On a tous ce genre de périodes, bix, il faut trouver le livre astucieux pour repartir. Ca va venir!

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 6470
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 59
Localisation : Roanne

https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Maylis de Kerangal - Page 4 Empty Re: Maylis de Kerangal

Message par ArenSor le Mar 2 Oct - 14:28

Réparer les vivants

Maylis de Kerangal - Page 4 Rzopar10

Désolé d’être encore à contre-courant et de ne pas partager l’enthousiasme pour ce roman. J’en ai un peu mauvaise conscience (si, si !) et j’essaye d’analyser les raisons de ma réticence :
- le sujet : l’histoire du décès d’un jeune homme et d’une transplantation cardiaque. Les personnages sont parfaits (trop ?) dans leur rôle ; le jeune homme forcément très actif et sportif, les parents forcément éplorés, anéantis, parfois révoltés, le personnel médical forcément digne, professionnel au dernier degré et d’une profonde humanité ; une mécanique parfaitement huilée (trop ?).  
- Le plan : Dès les premières pages on devine qu’il va arriver quelque chose de terrible à ce jeune homme : je pensais à une crise cardiaque, mais c’est un accident de voiture, qu’importe. L’auteur essaie de caractériser chacun des personnages qui entrent en scène par quelques anecdotes, insuffisantes pour leur donner corps. C’est un des gros reproches que je fais au roman : il est conçu comme une sorte de course contre la montre, un thriller médical et les retours en arrière ralentissent l’action, l’en détournent ; dilemme, fallait-il fouiller un peu la personnalité des intervenants pour qu’on puisse s’attacher plus à eux ou au contraire oblitérer cet aspect pour se concentrer sur l’action ? L’auteur adopte, à mon avis, la pire solution, celle du compromis. De ce fait, les personnages m’ont fait l’effet d’archétypes professionnels et sociaux, dépourvus de vraie épaisseur.

Le style : La première phrase m’a déjà agacée : fallait-il commencer le livre par une phrase d’une page et demie ? C’est un exercice qui me paraît de nos jours aussi gratuit que puéril. Surtout, l’écriture de Maylis de Kerangal est fractionnée en de nombreux petits segments de phrases qui offrent / imposent un rythme syncopé, une sorte de « beat ». C’est parfait pour le sujet abordé. Toutefois, cette écriture à caractère (hyper ?) réaliste m’a complètement emprisonné, sans me laisser aucune échappatoire. En fait, j’ai beaucoup de difficultés avec ce type d’écriture qui collent trop au réel, j’ai besoin de bouffées d’air, d’allusif et d’implicite.  

Enfin, je n’ai rencontré quasiment aucune émotion à lire ce roman, ce qui est paradoxal. Les deux moments forts que je garderai à l’esprit est celui où la nouvelle infirmière s’adresse à Simon comme à un vivant (elle se fait rabrouer par le médecin lui expliquant que son comportement n’aide pas les parents à faire le deuil) et lorsque l’infirmier, juste avant la transplantation, murmure à l’oreille de Simon les noms de ses proches et lui fait écouter de la musique.
Ceci dit, je me couvre la tête de cendres, me traîne à genoux, la corde au cou auprès de topocl et des autres qui ont adoré le livre  Very Happy


Dernière édition par églantine le Jeu 10 Jan - 13:07, édité 1 fois (Raison : Mise en forme /image centrée)
ArenSor
ArenSor

Messages : 1957
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Din ch'nord

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Maylis de Kerangal - Page 4 Empty Re: Maylis de Kerangal

Message par topocl le Mar 2 Oct - 17:26

Maylis de Kerangal - Page 4 3638472714 (j'avais promis, mais bon...)
je te réponds un peu plus tard, Arensor (et j'espère qu'en attendant tu vas bien trembler Maylis de Kerangal - Page 4 1390083676 )

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 6470
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 59
Localisation : Roanne

https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Maylis de Kerangal - Page 4 Empty Re: Maylis de Kerangal

Message par Nadine le Mar 2 Oct - 17:34

Moi j'ai pas lu ce livre, mais vu le film qui en est tiré. Apparemment il doit être fidèle, toutes les caractéristiques qui étayent ton commentaire, Arensor, font partie du film. Sauf bien entendu l'idée de rythme ou phrasé assez court (mais les sequences s'enchainent avec rapidité ) Le film m'a plu, sans m'accrocher. Il m'a paru "intéressant" pour réfléchir à cette réalité de la greffe.
Nadine
Nadine

Messages : 3466
Date d'inscription : 02/12/2016

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Maylis de Kerangal - Page 4 Empty Re: Maylis de Kerangal

Message par ArenSor le Mar 2 Oct - 18:25

@topocl a écrit:Maylis de Kerangal - Page 4 3638472714 (j'avais promis, mais bon...)
je te réponds un peu plus tard, Arensor (et j'espère qu'en attendant tu  vas bien trembler  Maylis de Kerangal - Page 4 1390083676 )

Trop tard, je me suis auto-banni du forum Very Happy
ArenSor
ArenSor

Messages : 1957
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Din ch'nord

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Maylis de Kerangal - Page 4 Empty Re: Maylis de Kerangal

Message par Nadine le Mar 2 Oct - 18:50

Nan, interdit !! Very Happy
Nadine
Nadine

Messages : 3466
Date d'inscription : 02/12/2016

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Maylis de Kerangal - Page 4 Empty Re: Maylis de Kerangal

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains européens francophones


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum