Jacques Roumain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jacques Roumain

Message par Bédoulène le Mar 20 Déc - 8:27

Jacques Roumain
(1907-1944)



Jacques Roumain,né le 4 juin 1907 à Port-au-Prince et mort le 18 août 1944, à 37 ans, est un écrivain et homme politique communiste haïtien. Il est le fondateur du Parti communiste haïtien. Bien que sa vie fut courte, Jacques Roumain, le poète, a une influence considérable sur la culture haïtienne.

Roumain est né le 4 juin 1907, à Port-au-Prince, dans une famille aisée. Son grand-père, Tancrède Auguste, fut président d'Haïti de 1912 à 1913. Il fréquenta des écoles catholiques à Port-au-Prince (institution Saint-Louis de Gonzague notamment) et, plus tard, étudia en Belgique, en Suisse, en France et en Allemagne. Il voyage également au Royaume-Uni et en Espagne où il amorce des études d'agronomie.
À vingt ans, il revint en Haïti et fut cocréateur de La Revue Indigène avec Émile Roumer, Philippe Thoby-Marcelin, Carl Brouard et Antonio Vieux, dans laquelle ils publièrent des poèmes et des nouvelles.
Il fut très actif dans la lutte contre l'occupation américaine d'Haïti (1915-1934). il est le fondateur du mouvement ouvrier et communiste haïtien.
En 1934, il fonda le Parti communiste haïtien. En raison de ses activités politiques, de sa participation au mouvement de résistance contre la présence américaine, et, surtout, de la création de sa part du Parti communiste haïtien, il fut souvent arrêté et finalement contraint à l'exil par le président de l'époque Sténio Vincent.
Pendant ses années d'exil, Roumain travailla et se lia d'amitié avec de nombreux écrivains et poètes de son époque, comme Langston Hughes. Il fréquenta également l'université Columbia à New York. Après le changement de gouvernement en Haïti, il fut autorisé à revenir dans son pays natal. Une fois revenu il fonda le Bureau National d'Ethnologie.
En 1942, le Président Élie Lescot l'investit d'une charge de diplomate à Mexico. Il compléta à la même époque deux de ses livres les plus influents : le recueil de poésie Bois D'Ébène et le roman Gouverneurs de la Rosée, qui se vendit pourtant à moins d'un millier de copies la première année suivant sa publication.
La majorité du travail de Roumain exprime la frustration et la rage d'un peuple qui a été piétiné durant des siècles. Il incluait tous les Haïtiens dans ses écrits, et appelait les pauvres à s'unir contre la misère

Le 18 août 1944, trois jours après son retour d'un voyage à Cuba où il rencontra des camarades cubains et haïtiens, Jacques Roumain meurt d'une raison inconnue (empoisonnement ou maladie)2, à l'âge de 37 ans sur sa terre natale.
Son œuvre continue d'influencer la culture haïtienne et panafricaine en général.

Ouvrages traduits en français :

Pour accéder à la bibliographie de cet écrivain prolifique, cliquer ici ::
Romans
Les Fantoches
La Montagne ensorcelée
Gouverneurs de la rosée
Montréal : Mémoire d'encrier

Poésie
Poèmes
1927 – juillet. « Midi »
1927 – juillet. « Pluie »
1927 – juillet. « Cent mètres »
1927 – août. « La Danse du poète-clown »
1927 – août. « Noir »
1927 – août. « Nungesser et Coli ».
1927 – septembre. « Le Buvard : Insomnie »
1927 – septembre. « Le Buvard : le chant de l'homme
1927 – septembre. « Le Buvard : Calme »
1927 – septembre. « Le Buvard : Orage »
1927 – septembre. « Corrida ».
1927 – septembre. « Après-midi »
1927 – octobre. « Miragôane ».
1928 – janvier « À jouer aux billes »
1928 – mars « Échappée »
1928 – « Surgi d'une natte de paille peinte »
1928 – « Absence »
1928 – « Angoisse »
1928 – «Attente»
1928 – « Mirage »
1928 – « Appel » ; poème par...; suivi de « La Chanson des Lambis »l.
1929 – 7 septembre. « Horizon ... soleil ».
1929 – 14 septembre. « Je rêve que je rêve »
1929 – 14 septembre. « L'Aube »,
1931 – 4 juillet. « Quand bat le Tam-Tam »
1931 – 11 juillet. « Une composition inédite de Ludovic Lamothe – poème de Jacques Roumain »
1931 – 20 octobre. « Langston Hugues »
1931 – 30 décembre. « Guinée »
1937 – avril. « Madrid », Commune (Paris)
1945 – Bois d'ébène
Comprend quatre poèmes:
« Bois d'ébène »
« Nouveau Sermon nègre »
« Sales nègres »
« L'amour la mort »
1978 – 24 septembre. « Un poème inédit de Jacques Roumain : Chanson pour un enfant qui n'avait jamais eu de jouets »
1980 – « Violettes fanées »

Poèmes inédits:
Poèmes de l'époque indigéniste
« Finale »
« Pieuse petite Chanson »
« S'échapper »
Poèmes de prison :
« L'Arbre et l'oiseau »
« Chanson du prisonnier pour son petit garçon »
« La Goélette »
« In black and white »
« M'allé la riviè »

Essais
À propos de la campagne antisuperstitieuse

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
avatar
Bédoulène

Messages : 3238
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 72
Localisation : En Provence

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Jacques Roumain

Message par Bédoulène le Mar 20 Déc - 8:30



"Gouverneurs de la rosée"

Plus que l'histoire d'amour c'est le combat et les idées d'union entre travailleurs qui m'ont plu. Le discours de Manuel pour convaincre ses voisins, et ennemis.
Le parler de ces hommes et de ces femmes, très imagé, est bouleversant.
Et déjà à cette époque, l'auteur pointe le drame écologique de la déforestation.
Bien que tout ce récit soit empreint de misère, de tristesse, la fin est d'espérance, par l'eau qui coule et l'annonce d'un enfant.

Une très bonne lecture qui s'est écoulée limpide.


quelques extraits :

"Mais le soleil était absent, il chavirait déjà derrière le bois. Bientôt la nuit serait là, enveloppant de silence cette amère, noyant dans l'ombre apaisée du sommeil ces hommes livrés au malheur, et puis l'aube se lèverait avec le chant enroué des coqs, le jour recommencerait, semblable à l'autre et sans espoir."

"Il y a les affaires du ciel et il y a les affaires de la terre : ça fait deux et ce n'est pas la même chose. Le ciel c'est le pâturage des anges ; ils sont bienheureux ; ils n'ont pas à prendre soin du manger et du boire. Et surement qu'il y a des anges nègres pour faire le gros travail de la lessive des nuages ou balayer la pluie et mettre la propreté du soleil après l'orage, pendant que les anges blancs chantent comme des rossignols toute la sainte journée ou bien soufflent dans de petites trompettes comme c'est marqué dans les images qu'ont voit dans les églises."

"On a éclaircit pour le bois neuf, on a coupé pour la charpente et le faîtage des cases, on a refait les entourages de jardins, on ne savait pas nous-mêmes : l'ignorance et le besoin marchent ensemble, pas vrai ?"

"J'ai de la considértion pour les anciens, mais le sang d'un coq o d'un cabri ne peut faire virer les saisons, changer la course des nuages et les gonfler d'eau comme des vessies."

"Je couds, je couds et je raccorde l'ancien temps avec ces jours-ci. Si seulement, Anna, on pouvait repriser la vie, reprendre le fil cassé, ah Dieu, c'est pas possible."



mots-clés : #social

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
avatar
Bédoulène

Messages : 3238
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 72
Localisation : En Provence

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains d'Amérique Centrale, du Sud et des Caraïbes

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum