Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot


Gabriel Garcia Marquez

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Gabriel Garcia Marquez    - Page 2 Empty Re: Gabriel Garcia Marquez

Message par topocl le Lun 21 Aoû - 17:03

@bix_229 a écrit:Les nouvelles générations se sentiraient-elles mal  à l' aise avec Garcia Marquez ?
C' est vrai que c' est toute une époque, un contexte particulier, une recherche
de style -dépassée ???

On en parlait à midi, car ici aussi la nouvelle génération (justement de passage) n'a pas trop adhéré à mes conseils concernant Garcia Marquez.

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 6470
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 59
Localisation : Roanne

https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Gabriel Garcia Marquez    - Page 2 Empty Re: Gabriel Garcia Marquez

Message par bix_229 le Lun 21 Aoû - 17:21

Il faut dire que les étiquettes médiatiques n' arrangent rien, "Réalisme magique"
ou autres, et en outre, regroupent des tentatives qui n' ont pas grand chose en commun.
Il n' y a qu' à se souvenir du "nouveau roman"...
bix_229
bix_229

Messages : 10448
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Gabriel Garcia Marquez    - Page 2 Empty Re: Gabriel Garcia Marquez

Message par Tristram le Lun 21 Aoû - 17:28

Surtout que les référents des étiquettes changent avec le temps... Il s'agit de mettre en rapport certaines œuvres selon leur procédé, mais c'est plus une facilité de conversation... et une tentative simplificatrice de mettre de l'ordre.

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8244
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Gabriel Garcia Marquez    - Page 2 Empty Re: Gabriel Garcia Marquez

Message par Arturo le Lun 21 Aoû - 17:36

Je ne sais pas si je fais partie des nouvelles générations suscitées, mais je n'ai pas tellement rencontré cette "recherche de style".
Mais pour moi Garcia Marquez c'est un jeunot, je suis plutôt Choderlos de Laclos. Very Happy
Arturo
Arturo

Messages : 3060
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 33
Localisation : Par-delà le bien et le mal

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Gabriel Garcia Marquez    - Page 2 Empty Re: Gabriel Garcia Marquez

Message par bix_229 le Lun 21 Aoû - 17:49

@Arturo a écrit:Je ne sais pas si je fais partie des nouvelles générations suscitées, mais je n'ai pas tellement rencontré cette "recherche de style".
Mais pour moi Garcia Marquez c'est un jeunot, je suis plutôt Choderlos de Laclos. Very Happy

Pour moi, Laclos, c' est le classicisme par excellence. Et j' aime  beaucoup.
Garcia Marquez par opposition, c' est quand meme baroque.
Mais on peut apprécier des styles très différents.
Il faut du temps parfois...
bix_229
bix_229

Messages : 10448
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Gabriel Garcia Marquez    - Page 2 Empty Re: Gabriel Garcia Marquez

Message par Tristram le Lun 21 Aoû - 17:51

Le "réalisme magique" n'a pas grand'chose à voir avec le style :

Wikipédia a écrit:Le réalisme magique est une appellation utilisée par la critique littéraire et la critique d’art depuis 1925 pour rendre compte de productions où des éléments perçus et décrétés comme « magiques », « surnaturels » et « irrationnels » surgissent dans un environnement défini comme « réaliste », à savoir un cadre historique, géographique, ethnique, social ou culturel avéré. Ainsi la réalité reconnaissable devient-elle le lieu naturel de manifestations paranormales et oniriques.

Ainsi, à Macondo les morts réapparaissent ; évidemment, Marquez n'est pas le seul, ni le premier, à mettre en scène des fantômes...

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8244
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Gabriel Garcia Marquez    - Page 2 Empty Re: Gabriel Garcia Marquez

Message par bix_229 le Lun 21 Aoû - 17:58

Peu importe si le "réalisme magique" n'a pas grand chose à voir avec le style.
Comme je le disais, c'est derrière cette étiquette que les critiques et les media l'ont enfermé.

Quant aux définitions des encyclopédies, officielles ou non, elles sont souvent aussi fantaisistes que conformistes.
On peut s'en passer.
bix_229
bix_229

Messages : 10448
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Gabriel Garcia Marquez    - Page 2 Empty Re: Gabriel Garcia Marquez

Message par Chamaco le Lun 21 Aoû - 19:26

@topocl a écrit:Il y a aussi une loufoquerie gigantesque, une démesure poétiquement contrôlée, une logorrhée démoniaque.
Tous les ingrédients pour la saturation si on n'accroche pas. Mais si on accroche, c’est assez inconditionnel.

je rejoins ton ressenti de Garcia Marquez en ce qui concerne la démesure, la logorrhée et la loufoquerie je devrais les trouver dans le prochain livre que je vais aborder. Garcia Marquez est un homme du début XX° siècle avec une mentalité fin XIX° siècle avec un petit air de Victor Hugo Colombien mâtiné  dans sa façon d'écrire, un style qui a plu en Amerique latine
Chamaco
Chamaco

Messages : 3263
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 73
Localisation : entre ombre et soleil

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Gabriel Garcia Marquez    - Page 2 Empty Re: Gabriel Garcia Marquez

Message par Chamaco le Ven 25 Aoû - 6:54

@bix_229 a écrit:Les nouvelles générations se sentiraient-elles mal  à l' aise avec Garcia Marquez ?
C' est vrai que c' est toute une époque, un contexte particulier, une recherche
de style -dépassée ???

interessantes interrogations, je conseillerai "de l'amour et autres démons" pour établir un lien, en me souvenant de ma réprobation lorsque je l'ai vu paradant à côté de Fidel...
Chamaco
Chamaco

Messages : 3263
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 73
Localisation : entre ombre et soleil

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Gabriel Garcia Marquez    - Page 2 Empty Re: Gabriel Garcia Marquez

Message par Tristram le Ven 15 Déc - 20:40

Accès à ses archives, pour se faire une idée ici

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8244
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Gabriel Garcia Marquez    - Page 2 Empty Re: Gabriel Garcia Marquez

Message par Chamaco le Sam 16 Déc - 17:19

@bix_229 a écrit:
Garcia Marquez par opposition, c' est quand meme baroque.
Mais on peut apprécier des styles très différents.
Il faut du temps parfois...

Gabriel Garcia Marquez    - Page 2 Colomb10

tant qu'à définir cette façon d'écrire je partage avec toi le mot "baroque" (mâtiné de Goyesque) une façon de décrire une période post-coloniale de la litterature latino-américaine, il suffit de se rendre dans certaines villes post coloniales comme Trinidad ou Santiago de Cuba ou Carthagena de los Indios (Colombie) où s'est rendue récemment une amie cubaine pour le compte de l'école de restauration historique de La Havane pour aider à sauver les trésors de cette architecture, pour se plonger dans ce monde de Garcia Marquez. Alors critiquer ce style, désolé pas pour moi, bien que l'on soit libre d'aimer ou de ne pas aimer, personnellement j'aime, cela fait partie de la culture latino américaine
Gabriel Garcia Marquez    - Page 2 23926510
Carthagena de los indios...
Chamaco
Chamaco

Messages : 3263
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 73
Localisation : entre ombre et soleil

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Gabriel Garcia Marquez    - Page 2 Empty Re: Gabriel Garcia Marquez

Message par bix_229 le Sam 16 Déc - 17:47

De toute façon le mot "baroque" a été inventé par des critiques en mal de
définitions.
Peut etre parce que ça collait avec le style colonial architectural.
bix_229
bix_229

Messages : 10448
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Gabriel Garcia Marquez    - Page 2 Empty Re: Gabriel Garcia Marquez

Message par Tristram le Sam 16 Déc - 17:52

Oui, c'est plus du rococo.

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8244
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Gabriel Garcia Marquez    - Page 2 Empty Re: Gabriel Garcia Marquez

Message par Chamaco le Sam 16 Déc - 18:21

comme Tiepolo ?:

Gabriel Garcia Marquez    - Page 2 Ce6e4610
Chamaco
Chamaco

Messages : 3263
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 73
Localisation : entre ombre et soleil

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Gabriel Garcia Marquez    - Page 2 Empty Re: Gabriel Garcia Marquez

Message par Aventin le Sam 16 Déc - 19:29

Intéressantes, vos réflexions, merci !

García Márquez reste une porte d'entrée de tout premier plan pour qui souhaite un premier contact avec la littérature hispano-américaine.
De surcroît L'Automne du Patriarche (surtout), Cent ans de solitude, et bien d'autres, que la mode en soit passée ou non, je recommande toujours aussi volontiers.

Pour en revenir à ces petits soucis de code-barrisation, donner une indication avant qu'un lecteur potentiel ne s'embarque, très bien pourquoi pas, mais cataloguer définitivement la totalité des ouvrages d'auteurs parfois prolifiques et dont la manière est évolutive, c'est très dérangeant:
Par exemple García Márquez au XXIème siècle est nettement moins foisonnant, quoique baroque et jubilatoire, mais un peu tendant sur une tristesse plus ample, un pathétisme à peine fardé, dans Mémoire de mes putains tristes, et comment classer Vivre pour la raconter ?

Un exemple encore plus frappant avec García Márquez, si vous trouvez une courte nouvelle intitulée Ces yeux ont vu sept Siciliens morts (Estos ojos vieron siete sicilianos muertos) - qui doit dater de la fin des années 1950, trouvez un subterfuge pour la faire lire, en masquant le nom de l'auteur, à quelqu'un qui abhorre le réalisme magique en littérature: ce quelqu'un sera décontenancé lorsque vous lui apprendrez le nom de l'écrivain, et il conclura de lui-même qu'il n'y a rien, absolument rien qui puisse y être qualifié de réalisme magique, ou entretenir la plus vague parenté avec celui-ci...
Aventin
Aventin

Messages : 1084
Date d'inscription : 10/12/2016

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Gabriel Garcia Marquez    - Page 2 Empty Re: Gabriel Garcia Marquez

Message par Tristram le Sam 16 Déc - 20:16

Rococo, c'était pour l'architecture de Carthagena de los Indios.
Effectivement, Márquez a plus d'une flèche à sa palette ; voir par exemple le style de Chronique d'une mort annoncée ou de Journal d’un enlèvement.

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8244
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Gabriel Garcia Marquez    - Page 2 Empty Re: Gabriel Garcia Marquez

Message par Chamaco le Sam 16 Déc - 20:21

@Tristram a écrit:Rococo, c'était pour l'architecture de Carthagena de los Indios.
Effectivement, Márquez a plus d'une flèche à sa palette ; voir par exemple le style de Chronique d'une mort annoncée ou de Journal d’un enlèvement.

Mon amie m'a dit qu'à certains endroits de cette ville elle avait l'impression d'être dans une rue de Trinidad... Smile
Chamaco
Chamaco

Messages : 3263
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 73
Localisation : entre ombre et soleil

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Gabriel Garcia Marquez    - Page 2 Empty Re: Gabriel Garcia Marquez

Message par Chamaco le Dim 17 Déc - 21:14

pour en revenir au "réalisme magique", au "maravilloso" j'ai vu hier soir sur Netflix un film Brésilien qui s'appelle 0'Matador, un genre de western sud américain, je vous le recommande, mais faut pas avoir peur d'être déboussolé car il aborde le fantastique, la magie noire et blanche. Qualifié de western feijoada , western épicé et copieux Laughing  , le réalisateur Marcelo Galvao, l'histoire du film tient du conte (le conte se conjugue bien au mystere, au magique), Etienne Chico que l'on voit de moins en moins y tient un rôle intrigant, certains évènements du film tiennent de ce réalisme magique dont nous parlons, si quelqu'un ne comprend pas de quoi nous parlons et ce que veut nous dire Garcia Marquez le visionnage du film pourrait être une réponse.



Chamaco
Chamaco

Messages : 3263
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 73
Localisation : entre ombre et soleil

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Gabriel Garcia Marquez    - Page 2 Empty Re: Gabriel Garcia Marquez

Message par Bédoulène le Lun 18 Déc - 15:03

euh ! le titre m'inquiète ; scènes de corrida ?

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 12591
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 74
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Gabriel Garcia Marquez    - Page 2 Empty Re: Gabriel Garcia Marquez

Message par Chamaco le Lun 18 Déc - 17:59

Non pas du tout, en espagnol matador veut dire tueur...
Chamaco
Chamaco

Messages : 3263
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 73
Localisation : entre ombre et soleil

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Gabriel Garcia Marquez    - Page 2 Empty Re: Gabriel Garcia Marquez

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains d'Amérique Centrale, du Sud et des Caraïbes

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum